Revue de presse marocaine du 20/04/2012

0 commentaires, 20/04/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui focalisent l’attention de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AL MASSAE+:.
-Le ministère de l’Intérieur annonce le démantèlement d’un réseau de narcotrafiquants, actifs dans plusieurs villes du Royaume et qui avait des accointances avec des éléments des services de sécurité. Le ministère précise que lesdits éléments assuraient la protection aux membres du réseau en contrepartie de sommes d’argent et les services de la gendarmerie royale mènent les investigations pour garantir la neutralité dans l’affaire.

-Coulisses d’une réunion « houleuse » des parlementaires du PAM. Fatiha El Ayadi s’attaque à Abdellatif Ouahbi, président du groupe parlementaire du parti du Tracteur et démissionne de son poste de vice-présidente dudit groupe et Mohamed Hajjouji (député) accuse Ouahbi de « mépriser les parlementaires ».

-La Commission des Finances et du développement économique à la Chambre des représentants décide l’audition de présidents d’Etablissements publics sur le bilan de leurs actions, leurs modes de gestion financière et leur programmes d’investissement et arrête la liste de hauts responsables à soumettre au controle du parlement.

-Le gouvernement se dirige vers le report des échéances électorales dont l’organisation est prévue au cours de cette année. Des sources font état d’énormes difficultés concernant la gestion des élections communales, provinciales et régionales et la possibilité d’élire les membres de la Chambre des Conseillers avant l’ouverture de la prochaine session parlementaire prévue en octobre prochain.

-Les diplomés-chomeurs tirent à boulets rouges sur le Parti de l’Istiqlal et le PJD: Ils accusent le parti de la Balance d’avoir piégé le gouvernement Benkirane (par leur engagement d’embauche directe) et se considèrent « victimes » d’une « lutte politique latente entre les deux partis ». Selon un membre de la coordination des diplomés chomeurs, ce dossier était un « piège bien calculé par le gouvernement sortant »,qui a mis dans l’embarras l’Exécutif actuel acculé à saisir le Secrétariat général du gouvernement au lieu de s’acquitter des engagements du Cabinet sortant.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Des voix au sein du PJD menacent de porter dans la rue la bataille autour des cahiers des charges du pole audiovisuel public. Le voyage au Gabon de Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement reporte le débat en Conseil de gouvernement sur lesdits cahiers. Par ailleurs, Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des Libertés fait part de sa fermeté à appliquer la loi à la lettre à l’égard des auteurs d’actes de vandalisme dans les stades pour éviter des dérives dans l’avenir.

-Le ministre de l’Equipement et des Transports Aziz Rebbah ouvre la voie à l’amendement du code de la route 18 mois après son entrée en vigueur. Le ministre affirme que les peines privatives, les contraventions et le retrait des permis de conduire sont des sanctions sévères eu égard à la situation des professionnels et des citoyens, et indique que le transport scolaire, touristique et du personnel sera ouvert aux investisseurs.

-Le président du RNI, Salaheddine Mezouar conclut un accord avec Mohamed Aujjar lors d’une réunion marathonienne concernant les préparatifs du 5ème congrès national du parti de la Colombe. Les deux parties ont convenu du changement de la présidence de comité préparatoire et l’élargissement de ses membres en plus de la révision à la hausse du nombre des délégués au congrès et du maintien de la date annoncée entre le 27 et 29 avril.

-Les anciens détenus dans les geoles du polisario démentent les propos du ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi selon lesquels ils avaient perçus des pensions de plus de 5000 DH et des documents dont ils disposent font état de leur perception de pensions de moins de 1000 DH.

+ASSABAH+ :.
-Le ministère de l’Intérieur annonce l’arrestation de plusieurs éléments des services sécuritaires qui ont des rapports avec un réseau de trafic de drogue actif dans plusieurs villes et assuré la sécurité des barrons de drogue, notant la poursuite de l’enquête. Des informations indiquent que la BNPJ à Casablanca détient un « agenda privé » de Ould Haiboulia, contenant des numéros de téléphone de responsables de la Gendarmerie et de la Police.

-Charki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur se penche sur le dossier du mouvement des walis et gouverneurs sur instruction de Mohand Laenser. Des sources indiquent qu’une troisième liste est en train d’être établie proposant d’anciens noms du ministère, de nouveaux visages et mettant d’autres à la retraite.

-Abdellah Bouanou, membre du groupe PJD à la Chambre des représentants, accuse certaines parties d’être à l’affût du gouvernement Benkirane, mettant l’accent sur le fait que leurs motifs n’ont aucune relation avec l’identité ou la pluralité. Dans ce sens, il qualifie de « guerre préventive » la campagne menée contre Mustapha El Khalfi pour tenter de contrecarrer les éventuelles décisions de limogeage de personnalités accusées de corruption.

-Prémices d’une scission au sein de l’Union Constitutionnelle à la suite du gel de l’appartenance de Abdellah Firdaous, au bureau politique du parti alors que des militants sont opposés à cette décision. Le communiqué du bureau politique ne le mentionne pas et le secrétaire général de l’UC s’abstient de voter en faveur de la décision de ce gel.

-Plusieurs professionnels du transport refusent de faire parvenir au ministère de l’Equipement et du Transport leurs propositions pour l’amendement du Code de la route, soulignant que l’ancien ministère avait déjà demandé aux professionnels de faire des propositions à ce sujet mais elles sont restées lettres mortes.

+AL KHABAR+:.
-Les Directions d’Agriculture à la région de Settat vit au rythme de multiples dysfonctionnements ayant trait au financement de projets de soutien et d’importation fictifs en plus de la falsification des résultats de nombreux marchés. Des documents font état de l’octroi de soutien à des projets fictifs et de dilapidation de deniers publics estimés à des milliards de centimes comme en témoignent des rapports de l’Inspection générale d’Agriculture.

-Des sources du Parti de l’Istiqlal indiquent que la réunion prévue, ce samedi, de la Commission des lois et règlements du parti de la Balance pour l’élection de son rapporteur, connaîtra une vive tension entre les courants de Hamid Chabbat et Abdelouahed El Fassi, qui a annoncé officiellement sa candidature pour le poste de Secrétaire général du PI.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Le cercle des opposants à la vision des « islamistes » concernant la télévision publique s’élargit et le débat sur les cahiers des charges du secteur audiovisuel public « tourmente » le PJD. Abdellah Bouanou, l’un des dirigeants du Parti de la Lampe indique que la réforme du secteur des médias publics était à la tête des slogans brandis par les citoyens, soulignant qu’il s’agit d’une revendication populaire et que seuls les citoyens sont habilités à trancher sur cette question sans exclure la descente dans la rue pour la défendre.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Hafid Benhachem, délégué général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion annonce la mise en application du principe de la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes au sein des établissements pénitenciers et dépêche les directeurs des prisons pour s’enquérir de l’expérience suisse.

-Lahcen Daoudi prive les fonctionnaires du Master : Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique a adressé une note aux présidents des universités autorisant uniquement aux étudiants de suivre des études en Master.

+AL ALAM+ :.
-Des cliniques exercent le chantage: Ou bien « le noir » ou la mort. Le phénomène de la pratique du noir ne concerne plus seulement les transactions immobilières au Maroc mais il s’est propagé pour toucher le secteur sanitaire.

+ATTAJDID+ :.
-Industrie de l’accoutumance au Maroc: Des lobbies gagnent des milliards et des victimes vivent des drames et sombrent dans la souffrance. Le tabagisme est le premier tueur grâce à plus de 25.000 bureaux de tabac et 15 milliards de cigarettes consommés par an, alors que trois millions de personnes sont accros aux jeux de hasard et les recettes de vente de boissons alcoolisées atteignent les 34,5 milliards de centimes chaque année.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-L’absence de Mustafa El Khalfi lors de la réunion du Conseil de gouvernement allège la tension autour des cahiers des charges du pole public, et le PJD envisage de descendre dans la rue pour défendre ces cahiers.

+RISSALAT AL OUMMA+ :.
-Les frictions entre les membres du gouvernement pourraient avoir des effets négatifs, selon des académiciens et observateurs de l’action gouvernementale. Selon eux, ces polémiques notamment autour des cahiers des charges du secteur audiovisuel public n’exonèrent pas l’Exécutif de répondre aux attentes des citoyens.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Les points de péage « gratis » pour les six prochaines journées. Le Conseil national du syndicat national des employés des centres d’exploitation de la société Autoroutes du Maroc décide de prolonger la grève qu’il observe jusqu’à mardi prochain, au moment où la société minimise l’ampleur des dégâts annoncés par le syndicat.

-Les membres de la commission des habous et des affaires islamiques à la Chambre des Conseillers appellent le ministère de tutelle à s’acquitter de ses responsabilités en luttant contre les « rocambolesques et étranges » fatwas.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
-L’habitat anarchique fait tomber un responsable à la wilaya d’Agadir, des agents d’autorité, des élus, des promoteurs immobilier et des notables dans l’affaire appelée communément « lotissements du printemps arabe ». Le ministère de l’Intérieur a relevé de ses fonctions, officiellement, le chef du service des affaires intérieures à la wilaya d’Agadir, suspendu deux caids et un chef de district sur fond des enquêtes menées par l’Inspection du ministère et de la BNPJ. Par ailleurs, une source au ministère de l’Intérieur fait état de la destruction de 34 habitats anarchiques aux douars El Brahma et El Mouchat dans la commune rurale Amer dans la province de Salé.

-Le PAM tire à boulets rouges sur la coalition de Benkirane qualifiée d' »hybride » et s’attaque aux ministres PJD. Khadija Rouissi, membre du bureau politique du parti du Tracteur indique que les dirigeants PJDistes tentent d’éradiquer l’opposition et n’acceptent pas les différentes opinions.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Guerre ouverte entre le DG de 2M et le ministre de la Communication : Insubordination, mensonges, dirigisme, absence de concertation les deux hommes s’échangent les accusations par presse interposée. La tournure inattendue et non moins intéressante qu’a pris le débat sur la télévision publique a fait oublier à beaucoup la vraie question de fond que l’on doit se poser sur les médias publics: de qui doivent-ils dépendre ? Du gouvernement en la personne de son Chef ? Du ministère de la Communication ? Ou alors faut-il trouver un autre mécanisme ? Manifestement, il y a urgence à apporter une réponse car aujourd’hui c’est plus l’amalgame qui pose problème : télévision publique ne veut pas dire télévision gouvernementale.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Congrès du RNI : La date du 27 avril maintenue sur fond de crise. Le Parti de la colombe bat de l’aile. Malgré le maintien de la date du 5ème congrès national aux 27, 28 et 29 avril, la tension n’a pas baissé d’un iota. Entre ceux qui appellent à un changement en profondeur du RNI et ceux qui privilégient le maintien du rythme actuel, le « gap » se creuse. Seul le congrès qui approche inexorablement serait en mesure de les départager.

+L’ECONOMISTE+:.
-Marchés public/BTP : réforme radicale de la grille de classification. Le ministère de l’Equipement et du Transport et les professionnels du bâtiment viennent de lancer le processus de réforme de la grille de classification qui sert de base à la sélection aux appels d’offre pour la réalisation d’infrastructures publiques : routes, autoroutes, ponts, barrages, immeubles ce sont les gros maillons de la chaîne qui interviennent sur l’acte de bâtir qui sont concernés, notamment les entreprises de construction et les PME d’ingénierie et d’études.

+LIBERATION+:.
-El Khalfi fait l’unanimité contre lui. Seul contre tous. Mustapha El Khalfi n’en démord pas, quitte à faire feu de tout bois. Et face au lever de boucliers qu’ont suscité les fameux cahiers des charges qu’il cherche à imposer au paysage audiovisuel marocain, on ne recule devant rien pour tenter de convaincre du « bien-fondé » d’une réforme aux couleurs trop partisanes et à l’idéologie trop voyante.

+L’OPINION+:.
-Pour satisfaire des besoins énergétiques croissants : le Maroc finira-t-il par opter pour le nucléaire ? La question du nucléaire est plus d’actualité que jamais, avec la hausse continue de la demande en énergie. Cependant, il faut avouer que le nucléaire est non seulement mal connu, mais assez mal perçu par l’opinion publique nationale qui n’entend parler du nucléaire dans les médias que suite à une catastrophe.

+AL BAYANE+:.
-Offensive diplomatique marocaine sur la question du Sahara à Moscou et Pékin : le Maroc à la recherche d’un soutien à une solution politique équitable. La diplomatie marocaine connaît un dynamisme remarquable. Après les sorties maghrébine, africaine et européenne, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, et le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, forts de la place qu’occupe le Maroc au sein du Conseil de sécurité, multiplient les initiatives et les visites : MM. Saad Dine El Otmani et Youssef Amrani se sont déplacés respectivement à Moscou et Pékin. La question du Sahara a été au menu avec les responsables russes et chinois, à coté de la coopération bilatérale et du conflit syrien.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *