Revue de presse marocaine du 20/02/2014

0 commentaires, 20/02/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiennes parus ce jeudi 20 février:

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Le transport des matières dangereuses ne dispose toujours pas de textes d’application: Bombes ambulantes sur nos routes! Bien que le Maroc ait déjà adopté en 2013 les accords internationaux de transport des matières dangereuses (accords ADR), les textes d’application de ces accords se font toujours attendre. Le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique a sollicité l’appui de l’UE pour son expérience dans le domaine des textes d’application. Le volume des matières dangereuses transportées reste très important, notamment pour les secteurs de la parachimie, des hydrocarbures ou encore les phosphates. Un véritable danger circulant sur nos routes.

– Corruption: Le recul du Maroc n’est qu’une perception (Aboudrar). L’ICPC ne croit que modérément à l’éloquence des indices tant, selon elle, ils n’appréhendent que la perception. Perception donc sont les mauvais classements du Maroc parmi les nations probes. L’ICPC affirme aussi que l’avènement de l’Instance sur la probité va marquer un tournant dans la lutte contre la prévarication et la concussion. Dans un entretien au journal, Abdeslam Aboudrar, président de l’ICPC, a annoncé que la mise en place du cadre légal de la nouvelle instance est maintenant dans le circuit législatif, ajoutant que les dispositions du projet de loi telles que déposées au SGG répondent aux dispositions de la nouvelle Constitution.

LIBERATION:.

– La grève des enseignants paralyse les universités. Les enseignants-chercheurs ont observé, mercredi, une grève de 24 heures pour protester contre la politique du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi. Selon Abdelkrim Madoun, secrétaire général du secrétariat du Syndicat national de l’enseignement supérieur, la grève du mercredi a enregistré un franc succès puisque le taux de participation a atteint 100pc dans tous les centres universitaires, à savoir ceux d’Oujda, Marrakech, Agadir, Rabat, Safi, Casablanca, etc.

– L’USFP: mesures pour protéger la réputation du parti. Dans un communiqué, le bureau politique de l’USFP a décidé d’ouvrir une procédure disciplinaire se basant sur des documents qui constituent le dossier d’infractions commises à l’encontre du parti. Le Bureau politique a rappelé que toutes les dispositions prises visent à préserver le parti de toute pratique touchant sa renommée et portant atteinte à son unité.

L’OPINION :.

– Importations de papier en ramette A4 en provenance du Portugal: une marge antidumping de 10,6 pc pour parer au dommage causé à la branche de production nationale. L’importation de papier en ramette de format A4 en provenance du Portugal cause un dommage à la production nationale de ce produit. Au terme d’une enquête antidumping sur les importations de ce papier et après avis de la Commission de surveillance des importations, il a été prévu d’appliquer un droit antidumping provisoire en fonction de la marge de dumping provisoirement calculée de 10,6pc.

– Istiqlal: Reculs dangereux du fait de la politique d’improvisation et des décisions antipopulaires du gouvernement. Dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion hebdomadaire, le Comité exécutif du parti de l’Istiqlal a dénoncé les régressions dangereuses du fait de la politique improvisée et des décisions antipopulaires du gouvernement aux antipodes de ses engagements, tel que consignées dans le programme gouvernemental et du programme électoral du parti au pouvoir, insistant avec force sur la nécessité de contrecarrer les politiques hégémoniques dirigées contre les intérêts des couches populaires acculées à supporter le poids de l’improvisation et de l’absence de gouvernance dans les politiques gouvernementales.

L’ECONOMISTE:.

– Tournée royale en Afrique: le Maroc charme. Le recentrage stratégique de la diplomatie du Maroc sur l’Afrique a été accompagné par l’accélération de la présence de ses entreprises dans plusieurs pays du continent. Dans la banque, l’assurance, les télécoms, la cimenterie et bientôt, l’immobilier (logement social), elles y détiennent des positions très importantes. Très clairement, l’Afrique subsaharienne est la principale destination des investissements directs marocains à l’étranger. En 2013, sur 2,186 milliards de dirhams investis à l’étranger, 1,04 milliard a été dirigé vers l’Afrique.

– Anti-corruption: inefficace le dispositif. La volonté politique fait encore défaut en ce qui concerne la prévention et la lutte contre la corruption. Le diagnostic du Conseil européen est accablant à cet égard. Il relève plusieurs lacunes touchant à la législation et aux instruments déployés pour cerner et atténuer le fléau dont l’ampleur reste difficile à évaluer, faute de données statistiques fiables et cohérentes. Mis à part quelques initiatives, il n’existe pas encore de politique anti-corruption avec les moyens humains et financiers clairement définis.

AL BAYANE:.

– Visite de SM le Roi au Mali: un nouvel élan aux relations de coopération multidimensionnelle entre les deux pays. Le mercredi, les journaux maliens ont consacré de larges commentaires à la visite de SM le Roi Mohammed VI au Mali, en soulignant qu’elle donnera un nouvel élan aux relations de coopération multidimensionnelle entre les deux pays frères. « Axe Rabat-Balako, vers une intensification des relations bilatérales », titre le quotidien +L’Indépendant+, qui consacre un dossier spécial à la visite royale, soulignant que « la visite que SM le Roi Mohammed VI effectue en ce moment au Mali confirme l’importance que le Maroc accorde à l’amitié traditionnelle et aux relations séculaires qui lient les deux pays ».

– Kénitra: une poussière noire pollue l’air et préoccupe la population. Une poussière noire, dont l’origine demeure inconnue, pollue l’air de Kénitra et suscite une grande inquiétude chez les habitants de la ville malgré plusieurs tentatives de localiser la source incriminée et une commission technique mixte vient de demander à un laboratoire spécialisé d’effectuer l’analyse d’un échantillon de cette poussière pour s’assurer de sa source.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Le Royaume témoigne de sa volonté de stabilisation et de développement du Mali. Tout en reflétant l’engagement continu et clair du Royaume aux côtés du Mali durant cette nouvelle phase de reconstruction et de réconciliation nationales, la visite de SM le Roi Mohammed VI au Mali ne manquera pas d’impulser davantage les relations de coopération entre les deux pays, a estimé le président de l’Association d’amitié maroco-malienne, Moussa Diara. « Cette visite était très attendue par l’ensemble du peuple malien, car elle illustre de manière éloquente la détermination du Maroc à soutenir le Mali et à contribuer au processus de sa reconstruction et de sa stabilisation », a-t-il relevé.

– La transition énergétique, une décision majeure pour l’avenir du Maroc. Le ministre de l’Energie, Abdelkader Amara, l’a réitéré, mardi, lors du Forum sur les énergies renouvelables: la transition énergétique au Maroc n’est pas un choix de circonstance, ni un compromis, ni encore une négociation. C’est une décision stratégique majeure pour répondre aux enjeux qui s’imposent au Maroc.

SAHIFAT ANNASS:.

– Procès pour diffamation: un mois avec sursis pour Abou Naïm. Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné, mercredi, à un mois de prison avec sursis Abdelhamid Abou Naïm, poursuivi pour outrage à corps constitué et diffamation dans des déclarations faites dans une vidéo diffusée sur YouTube. Le tribunal, qui a retenu les chefs d’accusations contre Abou Naïm, a aussi condamné ce dernier de verser une amende de 500 dirhams.

– Rapport CE: le Maroc ne dispose pas d’une politique en matière de lutte contre la corruption. Un rapport élaboré par des experts du Conseil européen (CE) en coopération avec l’Instance centrale de prévention de la corruption sur le diagnostic du cadre institutionnel et légal de lutte anti-corruption au Maroc a conclu que le Maroc, et en dehors de quelques initiatives internes dans certaines institutions publiques, ne dispose pas jusqu’à présent d’une politique nationale de lutte anti-corruption avec définition des objectifs et mobilisation des ressources humaines et logistiques à moyen et long terme de façon rigoureuse.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:

– Le Conseil constitutionnel invalide l’élection d’un député istiqlalien. L’élection de Hassan Chehbi, élu Istiqlalien à Moulay Yacoub, a été invalidée par le Conseil constitutionnel en raison de l’utilisation d’un langage inacceptable au cours de la campagne électorale.

– La cour des comptes: le contrat des vaccins sous l’ère Baddou est suspect. Un rapport de la Cour des comptes a indiqué que le contrat des vaccins conclu sous l’ère de l’ancienne ministre de la Santé Yasmina Baddou souffrait de dysfonctionnements majeures. Le nom du secrétaire général du ministère, Rahal Mekkaoui, a été cité plusieurs fois comme étant responsable de ces dysfonctionnements.

– Radié par le Conseil supérieur de la magistrature, le juge d’El Jadida devant la justice. Le magistrat est accusé de recevoir un pot-de-vin estimé à 780.000 dirhams pour annuler une enquête sur une personne poursuivie pour trafic international de drogue.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– La nouvelle tournée de SM le Roi Mohammed VI en Afrique prouve l’engagement solidaire du Maroc envers l’espace africain. La nouvelle tournée africaine de SM le Roi Mohammed VI est « la preuve de l’engagement tous azimuts et solidaire du Maroc au sein de son espace africain, lequel engagement repose sur une histoire commune », indique le quotidien +Gabon Matin+. Cet engagement repose aussi sur « des aspirations partagées pour une Afrique unie et déterminée à s’affranchir de ses maux et à assurer un lendemain meilleurs pour ses enfants », souligne la publication.

– Maroc-Mali: les échanges commerciaux en hausse. Selon des données officielles, les échanges commerciaux entre le Maroc et le Mali ont atteint à fin octobre 2013 237,75 millions de dirhams contre 289,72 millions de dirhams enregistrés en 2012.

RISSALAT AL OUMMA:.

– Justice: les magistrats se plaignent auprès du Club des magistrats du Maroc. Beaucoup de magistrats se sentent lésés par les résultats de la dernière session du Conseil supérieur de la magistrature relatifs aux nominations, affectations et mesures disciplinaires. Ils ont déposé leurs plaintes sur la table du bureau exécutif du Club des magistrats.

– Grogne des professeurs de l’enseignement supérieur. Les professeurs de l’enseignement supérieur ont mis en garde le gouvernement contre toute mesure visant à instaurer une alternative à l’université publique lors d’un sit-in qu’ils ont observé devant le département de tutelle.

BAYANE AL YAOUM:.

– 123 millions de dirhams de subventions aux associations. 534 associations ont bénéficié de 123 millions de dirhams de subventions en 2013. Le président de la Commission du dialogue national sur la société civile, Ismaïl Alaoui, a affirmé que le soutien financier est nécessaire à condition de revoir les modalités d’octroi des subventions et de contrôler les dépenses des associations bénéficiaires.

ASSABAH:.

– Des membres du gouvernement malien ont salué l’engagement du Maroc au service de leur pays, estimant que la visite qu’effectue SM le Roi à Bamako jette les fondements de la coopération bilatérale multidimensionnelle. Dans le même contexte, le journal américain à grand tirage, le Huffington Post, a mis en avant, dans son édition de mardi, la dynamique vertueuse initiée par SM le Roi Mohammed VI au Mali en vue de l’instauration d’une paix durable et de la stabilité dans ce pays, où se déploie le leadership multidimensionnel du Souverain au service d’une solution de compromis à la crise malienne.

– Des services de l’inspection générale du ministère de l’Economie et des finances ont établi un rapport détaillé sur le ministère de la Jeunesse et des sports sous l’ère des deux ex-ministres Nawal El Moutawakel et Moncef Belkhiyat. Une source informée a indiqué que le rapport a fait état des abus financiers en matière de direction et de gestion des marchés publics, selon des sources au sein du ministère de la Jeunesse et des sports. C’est le secrétaire général de ce ministère, maintenu dans son poste sous l’ère de quatre ministres, qui assume la responsabilité de ces violations « jugées très graves » qui subsistent jusqu’au aujourd’hui avec Mohamed Ouzzine.

– Grâce aux retenues sur les salaires des grévistes, la fréquence des grèves au Maroc a diminué de 40 pc en 2013 par rapport aux années précédentes. Selon des sources du journal, le gouvernement est parvenu à endiguer les flots des grèves qui rongeaient les administrations, dont les collectivités locales qui avaient connu des grèves sans précédent avant le gouvernement Benkirane.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– La Belgique apprécie les efforts crédibles et sérieux déployés par le Maroc pour parvenir à une solution durable à la question du Sahara. Selon un communiqué publié au terme de la 2-ème Haute commission mixte de partenariat belgo-marocaine, tenue mardi à Bruxelles, la Belgique « réitère son soutien aux efforts du secrétaire général des Nations unies et de son envoyé personnel, Christopher Ross, pour parvenir à une solution durable et mutuellement acceptable et apprécie les efforts crédibles et sérieux déployés par le Maroc à cette fin, notamment à travers la présentation de son plan d’autonomie ».

AL KHABAR:.

– La masse salariale et la Caisse de compensation pèsent sur le budget de l’Etat, avec plus de 147 milliards de dirhams. La Trésorerie générale du Royaume a affirmé que les dépenses du personnel en 2013 ont excédé 98 milliards de dirhams, en augmentation d’environ 2 pc par rapport à 2012, alors que la compensation absorbe 49 milliards de dirhams, en baisse de 11 ,6pc en glissement annuel.

AL MASSAE:.

– Marchant sur les pas de Chabat, Lachgar s’apprête à exclure ses rivaux du parti. Lors de la réunion du bureau politique de l’USFP, tenue lundi dernier, il a été décidé de déférer à la commission de discipline les membres qui tentent de dénigrer la méthode de gestion de Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP. Il s’agit des membres appartenant au courant « Démocratie et ouverture », notamment Mohamed Boubekri, membre du bureau politique dont il boycotte les réunions depuis longtemps, et Tayeb Mounchid, un dirigeant syndicaliste et l’un des symboles du parti.

– Prospection pétrolière au Maroc: Kosmos va forer son premier puits à mi-mars. Kosmos, une société pétrolière et gazière basé à Dallas, va forer son premier puits offshore à mi-mars prochain conformément à son contrat avec l’Office national des hydrocarbures et des mines. L’annonce a été faite lors de la semaine internationale du pétrole à Londres.

– Médicaments: recours contre le décret de Louardi. Selon des sources informées, Abderrazzak El Manfalouti, président du Conseil régional des pharmaciens d’officine du sud, a formé un recours auprès de la chambre administrative de la Cour de cassation contre le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le ministre de la Santé El Houssaine Louardi pour abroger le projet de décret visant la réduction des prix des médicaments, jugé comme l’une des principales réalisations du gouvernement. Selon les mêmes sources, cette action vise à faire objection de la décision du gouvernement de baisser les prix de certains médicaments sous prétexte que le conseil régional des pharmaciens du sud n’avait pas été consulté à ce sujet.

AL ALAM:.

– Pour la première fois dans l’histoire de l’Union des conseils des pays membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI): une femme a été élue en tant que membre du comité exécutif de cette union. Il s’agit de Khadija Zoumi, membre du groupe istiqlalien à la Chambre des conseillers.

– Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal, qui s’est réuni mardi, a fait état dans un communiqué de graves régressions dues aux « politiques improvisées du gouvernement et ses décisions impopulaires », soulignant la nécessité de combattre avec force les politiques hégémoniques conduites par le gouvernement à l’encontre des intérêts des classes populaires.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Lachgar prend pour cible les usfpéistes qui appartiennent au courant « Démocratie et ouverture ». Séances disciplinaires à l’encontre des dirigeants de calibre, détermination à sanctionner les membres du courant « Démocratie et ouverture », guerre entre sections, violences et rixes au sein de la chabiba: tel est l’USFP qui traverse des moments délicats. Les opposants au rendement du dirigeant actuel de l’USFP ne sont pas seulement ceux qui sont mécontents des résultats du dernier congrès national, mais également des membres du bureau politique actuel qui exercent aux côtés de Driss lachgar, premier secrétaire du parti de la rose.

– Casablanca: L’Intérieur en mission dans les circonscriptions. Une commission du secrétariat général du ministère de l’Intérieur s’est rendue mardi au siège de la circonscription d’El Fida pour enquêter sur plusieurs dossiers. La commission s’est également déplacée dans d’autres circonscriptions de la ville.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *