Revue de presse marocaine du 19/11/2015

0 commentaires, 19/11/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés jeudi 19 novembre 2015 :
Le Matin.:

– Le siège du Sénat américain a abrité mardi la cérémonie célébrant la fin des travaux de réhabilitation des cimetières juifs du Maroc. Organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi, cet événement a été marqué par la présence de responsables gouvernementaux des deux pays, de plusieurs congressmen, de diplomates, de leaders des trois religions monothéistes, d’intellectuels et d’illustres personnalités. Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, qui a représenté Sa Majesté le Roi Mohammed VI à cette cérémonie, a relevé la contribution « remarquable » de la communauté juive au « façonnement d’une société, à l’enrichissement d’une culture et au développement d’une civilisation » qui donne l’exemple édifiant de la coexistence entre le Judaïsme et l’Islam.

– Le peuple marocain et la Famille royale célèbrent, aujourd’hui, l’anniversaire de S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa, connue pour son engagement fort et ses efforts inlassables en faveur de la préservation de l’environnement et de la nature. Au cours de cette année, S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa a mené d’intenses activités reflétant l’intérêt particulier que porte Son Altesse Royale pour les questions relatives à la protection de l’environnement.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Le bras de fer entre le ministère de la Justice et des libertés et les associations des magistrats franchit un nouveau palier. L’Inspection générale du ministère vient de convoquer une magistrate pour audition. Le département de Mustapha Ramid l’accuse de menace contre les parlementaires. Il lui reproche la publication sur les réseaux sociaux de commentaires et de messages qui s’apparentent à des menaces. Le ministre promet de prendre les décisions qui s’imposent sur la base des résultats de l’enquête conformément au statut des magistrats.

– Au terme des dix premiers mois de l’année 2015, les résultats préliminaires des échanges extérieurs font ressortir un allègement du déficit commercial de 32,4 milliards DH. Ce résultat provient de la progression des exportations et de la baisse des importations. Les exportations s’élèvent à 177,3 milliards DH contre 166,6 milliards DH à fin octobre 2014, en progression de 6,4 pc. Quant aux importations, elles enregistrent une régression de 6,6 pc: 305,9 contre 327,6 milliards DH à fin octobre 2014, relève l’Office des changes.

L’Opinion.:

– Réagissant, mardi, à la déclaration du Venezuela au sujet de la question du Sahara marocain, lors d’un débat du Conseil de Sécurité sur le maintien de la paix et de la sécurité internationales, le représentant permanent adjoint du Maroc à l’ONU, Abderrazzak Laassel, a jugé paradoxal qu’un pays qui représente une menace pour ses voisins puisse parler de paix et de sécurité. Le diplomate marocain a rappelé que le Venezuela aura la légitimité de le faire lorsqu’il respectera le bon voisinage, un principe inaliénable des Nations Unies. Laassel a noté que la paix et la sécurité sont menacées par l’expansionnisme, le non-respect du bon voisinage, les connexions avec les réseaux de trafiquants ainsi qu’avec les violations massives des droits de l’Homme.

– Les flux des investissements directs étrangers (IDE) ont atteint 23,32 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2015, contre 20,96 MMDH durant la même période un an auparavant, soit une progression de 11,3 pc, selon l’Office des changes. Cette évolution est à attribuer à la hausse des recettes de 14 pc (29,21 MMDH à fin octobre 2015, contre 25,62 MMDH à fin octobre 2014) et celle des dépenses de 26,3 pc (5,88 MMDH contre 4,66 MMDH), précise l’Office qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs d’octobre 2015.

Libération.:

– Pour son premier grand oral de cette (dernière) année législative, mardi devant la Chambre basse, Abdelilah Benkirane a été sommé de s’expliquer sur la crise « Amendis », cette société qui gère eau et électricité à Tanger. Pas question donc pour le chef du gouvernement de rompre le contrat de gestion déléguée signé avec « Amendis ». Le coût d’une résiliation en serait trop lourd, a fait savoir le chef du gouvernement lors de sa séance mensuelle relative aux questions de politique générale.

– La réduction des déficits budgétaires qui semble constituer le principal fait marquant du projet de loi de Finances 2016 (PLF) est un trompe-l’œil car résultant de l’accroissement de la pression fiscale et de l’endettement. Tels sont les maîtres-mots du Centre marocain de conjoncture (CMC) qui n’y est pas allé de main morte dans son spécial sur ce PLF. Cette toute dernière lettre mensuelle fait ressortir que les charges de la dette sont en forte hausse au point de dépasser la valeur des investissements.

L’Economiste.:

– Le Secrétariat général du gouvernement a finalement eu le dernier mot. Le régime de retraite des indépendants fera l’objet d’un texte de loi distinct de celui de la couverture médicale. Les deux projets seraient introduits dans le circuit législatif en même temps et devraient entrer en vigueur à la même date. Les indépendants auront droit à un régime de retraite dédié qui sera géré par la CNSS ainsi qu’une couverture médicale à part.

– Pour 15 pc des coûts de production, soit le 2ème plus important poste de charges, la maîtrise de l’énergie est un aspect essentiel dans la course à la restructuration du sidérurgiste Maghreb Steel. En partenariat avec la Société d’investissement énergétique (SIE), Maghreb Steel vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour le développement et la mise en œuvre de « mesures de réduction des coûts énergétiques dans le cadre d’un Contrat de performance énergétique ».

Rissalate Al Oumma.:

– Le chef du gouvernement reconnaît les problèmes de la gestion déléguée et qualifie ses contrats de complexes. Mouloud Berkayou, membre du groupe constitutionnel à la Chambre des représentants, appelle le gouvernement à mettre en place une agence dédiée à la gestion déléguée, ajoutant qu’il n’est plus possible de laisser ce secteur sans la présence d’autres institutions pour trouver le juste équilibre entre les sociétés de gestion déléguée et les bénéficiaires des services.

– Des conseillers de l’opposition et de la majorité sont montés au créneau contre Rachid Benmokhtar, le ministre de l’Education et de la formation professionnelle, qui n’a pas commenté leurs interventions mardi à la Chambre des conseillers. Le ministre n’a pas répondu aux interventions et a quitté l’hémicycle, après avoir fait l’objet de critiques concernant la décision de séparer la formation de l’embauche, laquelle décision a amené à une grève des enseignants stagiaires des centres des métiers de l’éducation et de la formation.

Akhbar Al Yaoum.:

– Le Guichet unique marocain pour la facilitation des procédures du commerce extérieur « PortNet » est un moyen technique efficace pour le renforcement de la transparence, la facilitation des transactions commerciales et l’amélioration du climat des affaires, a affirmé, mardi à Casablanca, le ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou. Intervenant lors d’une rencontre organisée par l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) et la société PortNet sur le thème « PortNet, un coup d’accélérateur pour vos opérations du commerce extérieur », Mohamed Abbou a indiqué que la Commission nationale de simplification des procédures du commerce extérieur se doit d’accélérer la cadence de la dématérialisation de tous les documents du commerce extérieur et la mise en œuvre du guichet unique dans sa globalité, conformément au plan de développement des échanges commerciaux.

– Deux accords de coopération ont été signés, lundi soir à Tanger, pour l’intégration des pays africains au sein de l’Organisation mondiale des zones franches (WFZO) et développer les opportunités d’affaires entre l’Association des zones franches de l’Amérique et les zones franches d’Afrique. Le premier accord de coopération, signé par le président du Conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), Fouad Brini, et le président de la WFZO, Mohammed Alzarooni, vise à intégrer les pays africains dans la WFZO. Pour ce qui est du 2ème accord de partenariat, signé par M. Brini et M. Juan Pablo, président de l’Association des zones franches de l’Amérique, qui regroupe près de 400 zones franches d’Amérique du Sud, il vise à renforcer davantage les liens avec les zones franches d’Afrique et à développer les opportunités d’affaires entre ces deux institutions.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le rabbin Bruce Lustig de la Congrégation hébraïque de Washington, son éminence Théodore Cardinal McCarrick, archevêque émérite de la capitale fédérale US et l’imam Talib M. Shareef, Président de la Nation’s Mosque, Masjid Mohammed à Washington, ont reçu, mardi, le Ouissam Alaouite de l’Ordre de Commandeur, lors d’une cérémonie célébrant la fin des travaux de réhabilitation des cimetières juifs du Maroc, tenue au siège du Sénat américain, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi. Le Rabbin Lustig, l’archevêque émérite McCarrick, et l’imam Shareef ont reçu la distinction Royale respectivement du ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, de l’ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Rachad Bouhlal, et de Serge Berdugo, ambassadeur itinérant de Sa Majesté le Roi.

– La deuxième Conférence mondiale de haut niveau sur la sécurité routière se tiendra du 18 au 19 novembre courant à Brasilia avec la participation du Maroc. Le Maroc sera représenté par une importante délégation ministérielle conduite par le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif. Organisée par le gouvernement brésilien avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la conférence vise à échanger les connaissances et à favoriser les mesures efficaces pour éviter les tragédies routières et améliorer la sécurité sur les routes pour tous les usagers.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Un nouveau scanner, acquis récemment par l’Agence nationale des ports (ANP) pour 2,5 milliards de centimes, sera prochainement opérationnel au port de Casablanca. Le nouveau matériel sera essentiellement destiné au contrôle des conteneurs et des véhicules de fret, et facilitera ainsi le travail des agents de douanes tout en diminuant la durée des opérations de contrôle.

– Le DG de Renault Maroc, Jacques Prost, a indiqué dans une déclaration à la presse que le groupe ambitionne de produire 230.000 unités cette année, notant que Renault Maroc a mobilisé ses ressources humaines en mettant en place une équipe de nuit depuis le mois de septembre pour augmenter la production et satisfaire la demande des marchés marocain et européen.

Assabah.:

– Le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a souligné la nécessité de réduire le déficit en logement de 840.000 à 400.000 (objectif du programme gouvernemental 2012-2016), notant que le déficit actuel est de 580.000 logements. Benabdellah intervenait lors d’une rencontre sur « L’immobilier à l’épreuve de la qualité », mardi à Casablanca.

– La commission des Affaires étrangères au Parlement européen (AFET), réunie lundi à Bruxelles, a rejeté en bloc les différents amendements hostiles au Maroc que certains eurodéputés voulaient intégrer au rapport annuel 2014 sur les droits de l’Homme et la démocratie dans le monde et la politique de l’Union européenne en la matière. Ce rejet constitue une nouvelle victoire contre les ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume et conforte le pays dans ses choix irréversibles en matière de promotion de la démocratie et des droits de l’Homme. L’affront essuyé par les quelques eurodéputés hostiles au Royaume est le résultat d’une « parfaite synergie et coordination » entre la diplomatie officielle et parlementaire qui œuvrent ensemble pour anticiper et contrecarrer les manouvres ourdies contre les droits légitimes du Maroc.

Al Alam.:

– Abdallah Assoual, directeur régional de l’Office national de la sécurité sanitaire (ONSSA), a indiqué que l’Office a pris toutes les mesures nécessaires pour mener une campagne de vaccination des bovins contre la fièvre aphteuse, assurant que cette maladie, qui a touché des pays voisins, n’est pas transmissible aux humains. Il a par ailleurs souligné que les vaches atteintes par cette maladie à Sidi Bennour, Al Haouzia, Berchid et Sidi Alayadi n’étaient pas vaccinées et que leurs propriétaires ne l’avaient pas annoncé aux responsables de l’ONSSA.

– Le dossier d’Amendis provoque une confrontation au sein du Parlement: l’opposition accuse la société de pillage et de dilapidation de devises. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a reproché aux conseils communaux leur « négligence » dans le suivi et le contrôle des sociétés délégataires, notamment pour vérifier leur respect des engagements pris dans les cahiers des charges.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *