Revue de presse marocaine du 18/12/2013

0 commentaires, 18/12/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 18 décembre:

L’OPINION:.
– L’Istiqlal dénonce: Le gouvernement veut amnistier les grands criminels financiers et sévit contre les humbles que le besoin a conduit à commettre des irrégularités. Dans un communiqué, publié à l’issue de la réunion, lundi, de son Comité exécutif, le parti de l’Istiqlal note que le gouvernement et sa présidence recourent à la pression et à l’extorsion afin de proclamer une amnistie générale en faveur de ceux qui ont commis des crimes et des irrégularités légalement répréhensibles, alors qu’il fait montre de rigueur envers les humbles citoyens que les circonstances ont conduit à commettre des irrégularités anodines.

– Le 11ème Conseil d’association Maroc-UE: Une nouvelle étape dans le développement. Le 11ème Conseil d’Association Maroc-UE, qui s’est tenu lundi à Bruxelles, confirme la dynamique positive des relations bilatérales et marque une nouvelle étape dans le développement de leur partenariat, selon une déclaration du conseil de l’UE. Les 28 Etats membres de l’UE ont exprimé, à cette occasion, leur souhait de continuer à développer avec le Maroc une relation bilatérale forte, fondées sur des valeurs partagées, le respect réciproque et la solidarité.

LIBERATION:.
– Le gouvernement abuse de l’article 77. Le gouvernement Benkirane a fait appel à l’article 77 de la Constitution 23 fois pour rejeter, lundi, sans débat ni discussion en commission des finances, des équipements, de la planification et du développement régional, les 56 propositions d’amendement présentées par les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers. Or, un recours aussi compétitif à cet article par le gouvernement semble, pour le moins, inapproprié, voire attentatoire à la crédibilité du travail de fond effectué par les Groupes de l’opposition, notamment fédéral et socialiste pour atténuer autant que faire se peut les méfaits prévisibles de l’actuel projet de loi de Finances et ses effets néfastes sur le pouvoir d’achat des citoyens et la compétitivité de l’entreprise marocaine.

– Les diplômés de la Poste en grève vendredi. La Coordination nationale des diplômés à Barid Al-Maghrib a décidé d’organiser une grève nationale de 24 heures ce vendredi 20 décembre, accompagnée d’un sit-in devant le siège central de Barid Al-Maghrib à Rabat. Composée de le la FDT, la CDT et de l’UMT, cette coordination a tenu, à la fin de la semaine dernière, une réunion pour discuter de la question des diplômés non intégrés et du suivi de la régularisation de la situation de la première promotion de recrutés, et notamment l’approche de l’administration de Barid Al-Maghrib pour gérer ce dossier en marginalisant le comité de suivi composé de trois représentants de chaque syndicat.

L’ECONOMISTE:.
– Un geste pour le cash. Le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahir a annoncé, hier mardi, à l’issue du conseil trimestriel, la mise en place d’un fonds de soutien pour les PME et les entreprises de taille intermédiaire en difficulté. Des banques nationales et institutions financières internationales pourraient être sollicitées pour contribuer à ce fonds, qui devrait totaliser, sur les trois prochaines années, 3 à 4 milliards de DH. L’objectif est de faire bénéficier les entreprises réalisant jusqu’à un chiffre d’affaires de 500 millions de DH.

– Le BTP au bord du gouffre. Le délai moyen de paiement dépasse une année dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) dans lequel le problème des impayés s’est amplifié mettant, aujourd’hui, beaucoup d’entreprises en difficulté. Le BTP s’apprête à achever un exercice qui aura été à tous les points de vue une annus horribilis. Considéré comme l’un des plus gros employeurs, le BTP enregistre de plus en plus de postes détruits car ce sont 54.000 emplois en moins qui ont été recensés au troisième trimestre 2013.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Le chantier du TGV avance sur les bons rails. Suite à la signature du Protocole d’accord entre la France et le Maroc en 2007, le projet du TGV Tanger-Casablanca devrait être mis en service commercial à partir de décembre 2015. Pour un budget de 20 milliards de DH, ce projet va permettre de relier Casablanca et Tanger en 2 heures 10, au lieu des 4 heures 45 actuellement. Sur le tracé du TGV, beaucoup d’expropriations ont été exécutées et quelque 1.150 hectares, dont 800 hectares de terrains agricoles sont concernés par cette opération.

– Projet de loi de Finances: l’opposition réussit à faire passer ses amendements en commission. Les membres de la commission des Finances à la Chambre des conseillers ont passé, lundi dernier, une journée marathon à l’occasion du vote des amendements du projet de loi de Finances 2014. Jouissant de la majorité numérique, les groupes de l’opposition ont réussi à marquer de bons points en faisant adopter un certain nombre de leurs amendements, dont un de la plus haute importance relatif au contrôle du gouvernement en matière d’endettement.

– Santé: El Ouardi ouvre les cliniques aux investisseurs privés. Le ministre de la Santé, El Hossein El Ouardi a annoncé, hier au forum de la MAP, son intention de déposer, au secrétariat général du gouvernement dans les prochaines 48 heures, le projet de loi n 10-94 sur l’exercice de la médecine. L’une des principales mesures de ce texte porte sur l’ouverture des capitaux des cliniques aux investisseurs privés qui n’affecterait en rien, selon le ministre, la décision médicale qui demeurera du ressort exclusif des praticiens.

AL BAYANE:.
– PPS: Benabdellah appelle les jeunes à prendre leur destin en main. Intervenant lors d’une soirée artistique organisée, lundi soir au théâtre national Mohammed V à Rabat, sous le thème « les générations se succèdent et la lutte continue » à l’occasion de la célébration du 70ème anniversaire de la création du PPS, le secrétaire général de ce parti a appelé les jeunes à prendre en main leur destin et à participer de manière active à la gestion des affaires du pays, soit directement, soit à travers des représentants, élus ou d’autres. M. Benabdellah a invité les jeunes à être nombreux, au cours du mois de janvier prochain, à s’inscrire sur les listes électorales dans le but d’avoir l’occasion de prendre part aux prochaines opérations électorales, soit comme électeurs, ou en tant que candidats.

– Le Pr Louardi au forum de la MAP: Le secteur de la Santé souffre de sérieux dysfonctionnements dont la résolution requiert des décisions osées et courageuses. Le ministre de la Santé, le Pr. El Hossein Louardi, qui était l’invité, mardi, du forum de la MAP a affirmé que la complexité des dysfonctionnements qui handicapent toute amélioration dans ce secteur, requiert une politique audacieuse et transparente et des mesures qui ne plaisent pas à tout le monde comme c’est le cas actuellement, à l’occasion de la fixation des prix des médicaments et l’ouverture du secteur de la création des cliniques privées à des non médecins.

– Gouvernement-Patronat: Volonté d’accélérer la mise en œuvre des réformes en faveur de l’amélioration du climat des affaires. Le gouvernement et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) ont réitéré, mardi, leur détermination à accélérer la mise en œuvre des réformes en faveur de l’amélioration de l’environnement des affaires dans la perspective d’en faire un levier de développement économique et d’attraction de l’investissement. Lors d’une réunion, à Rabat, du Comité national de l’environnement des affaires, les deux parties se sont engagées à œuvrer, dans un cadre de concertation basé sur une approche participative, pour surmonter les obstacles auxquels font face les investissements.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– 1,5 milliard de DH pour Tanger-Med II. Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, et le président du conseil d’administration du Fonds arabe de développement économique et social (FADES), Abdellatif Youssef Al-Hamad ont procédé, hier, à la signature des accords de prêts et de garantie relatifs à la deuxième phase du projet Tanger-Med II, d’un montant d’environ 1,5 milliard de DH. La construction d’une unité portuaire, prolongement de Tanger-Med I, aboutira, à terme, à augmenter la capacité du port de 3 à 8 millions de conteneurs par an, un chiffre qui classera Tanger-Med II parmi les 20 premières infrastructures portuaires au monde.

– Santé, le secteur de tous les maux. « Le système marocain souffre de maux conjoncturels dont on ne guérira qu’à moyen terme, quelle que soit par ailleurs la nature des remèdes prescrit », a souligné, mardi, le ministre de la Santé qui était l’invité du forum de la MAP. Relever les défis qui se posent en matière de santé exige une politique intégrée et dont l’audace implique celle de s’imposer à tous quand bien même elle dérangerait, a estimé le ministre.

– Le OK parlementaire obligatoire pour l’Exécutif avant de s’endetter: Huit amendements introduits au projet du budget 2014 par les conseillers. Le gouvernement sera obligé d’obtenir le feu vert du Parlement avant de recourir aux dettes. C’est l’un des amendements phares du projet de loi de Finances 2014 arraché par la Chambre des conseillers, dominée par les partis de l’opposition. Au total, huit amendements ont été introduits au projet de budget 2014 dans une réunion qui s’est prolongée jusqu’à tard dans la nuit de lundi à mardi.

AL MOUNAATAF:.
– L’ODT: la situation socioéconomique est en faillite. Dans son rapport annuel sur la situation socioéconomique, l’Organisation démocratique du travail (ODT) a constaté une série de dysfonctionnements et de défis auxquels face le gouvernement, estimant que l’Exécutif est incapable d’apporter une nouvelle vision en matière de gestion de la chose publique.

– Coupe du monde des clubs: Raja Casablanca/ Atlético Mineiro à guichet fermé. La demi-finale entre le Raja Casablanca et Atlético Mineiro se jouera mercredi soir à guichet fermé au stade de Marrakech. Les Aigles se sont qualifiés, pour la première fois de leur histoire, au dernier carré après leur victoire époustouflante devant les Mexicains de FM Monterrey.

AL HARAKA:.
– Ouzzine: le ministère n’accordera aucune subvention aux jeunesses des partis politiques. S’exprimant devant la commission de l’enseignement et des affaires culturelles et sociales à la Chambre des conseillers, le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, a indiqué que son département n’accorderait aucune subvention aux jeunesses des partis politiques au titre de l’année 2014.

– El Ouardi: Il n’existe aucune intention pour la privatisation de la santé publique. Houcine El Ouardi, qui était l’invité du Forum de la MAP, a souligné que « le secteur public sera toujours ouvert aux citoyens, et nous œuvrons à la promotion de ses services afin qu’il réponde aux aspirations des Marocains ».

BAYANE AL YAOUM:.
– El Ouardi: les cliniques privées sont régies par la logique commerciale. Houcine El Ouardi, qui était l’invité du Forum de la MAP, a indiqué que la majorité des cliniques privées sont régies par la logique commerciale et la moitié de leurs propriétaires ne sont pas des médecins. Selon lui, l’ouverture du secteur privé devant les investissements ouvre la concurrence et améliore la qualité des prestations médicales fournies aux citoyens.

– Naissance d’une nouvelle association: « Damir ». Samedi dernier, la société civile marocaine a accueilli un nouveau-né: l’association Damir (littéralement, Conscience), un collectif qui se veut moderniste, démocrate et sensible à la question des droits de l’Homme.

ATTAJDID:.
– BAM: le déficit devrait avoisiner 5,5 pc du PIB à fin décembre 2013. S’exprimant à l’issue de la réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM), tenu mardi, le gouverneur de la banque centrale Abdellatif Jouahri a indiqué que le déficit devrait avoisiner 5,5 pc du PIB à fin décembre 2013, sous l’effet de l’effort de régulation des dépenses, de la mobilisation des dons ainsi que de la baisse des charges de compensation.

– El Ouardi: nous menons une guerre farouche pour baisser les prix des médicaments. Houcine El Ouardi, qui était l’invité du Forum de la MAP, a indiqué que « nous avons pris en considération que certains producteurs vont s’arrêter de nous approvisionner en certains médicaments », faisant savoir que le chiffre d’affaires du secteur des médicaments, qui s’élève à un milliard de dirhams, est la raison principale qui motive le refus par certaines parties de baisser les prix des médicaments.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Le Maroc jouit du soutien international à son processus réformateur et au plan d’autonomie. Dans sa déclaration finale sanctionnant les travaux de la 11ème session du conseil d’association, l’UE a réaffirmé son appui au choix stratégique du Maroc d’ancrer ses réformes et sa modernisation à l’UE. L’UE a fait aussi part de sa volonté d’approfondir ses relations avec le Maroc à tous les niveaux, notamment politique, économique et humain.

– La direction de l’Istiqlal démissionne 31 membres de son conseil national. Dans un communiqué, la direction du parti de la balance a démissionné 31 membres de son conseil national pour leur « absence pendant trois sessions successives » du conseil national « sans motif valable ». Abdelouahed El Fassi, fils d’Allal El Fassi, père spirituel des Istiqlaliens, figure sur la liste.

EL ASSIMA POST:.
– L’Istiqlal appelle le gouvernement à publier les listes des personnes possédant illégalement des avoirs à l’étranger. Dans un communiqué de son comité exécutif, le parti de la balance a souligné que le projet du gouvernement d’amnistier les grands criminels financiers « est en contradiction, de par sa teneur, avec le programme du gouvernement », précisant que l’adoption de cette proposition « équivaudrait à une violation de ce programme, qui constitue un contrat entre le gouvernement et le parlement ».

– Le gouvernement et le patronat déterminés à accélérer la mise en œuvre des réformes en faveur de l’amélioration du climat des affaires. Le gouvernement et la CGEM ont réitéré mardi leur détermination à accélérer la mise en œuvre des réformes en faveur de l’amélioration du climat des affaires. Lors d’une réunion, à Rabat, du comité national de l’environnement des affaires, les deux parties se sont engagées à œuvrer, dans un cadre de concertation basé sur une approche participative, pour surmonter les obstacles auxquels font face les investissements.

AL MASSAE:.
– Les Casablancais consomment-ils des viandes contaminées à l’ammoniac? Une source au conseil de la ville de Casablanca a indiqué que la méthode avec laquelle ce conseil gère les abattoirs municipaux a prouvé son échec en raison du manque du suivi par la société gestionnaire de l’abattoir municipal de Casablanca. Le président de la commission de suivi du dossier de la gestion des abattoirs municipaux à Casablanca, Hassan El Kafich, a indiqué que l’administration de cette société a reconnu qu’une fuite du gaz d’ammoniac toxique s’est déclarée dans les abattoirs, tout en minimisant la quantité de la fuite de ce gaz, qui a été découvert sur certains équipements des abattoirs lors des opérations d’entretien de routine.

– Vaccins achetés sous l’ère Baddou: El Ouardi jette la balle dans le camp de la Cour des comptes. Le ministre de la Santé Houcine El Ouardi, qui était mardi l’invité du forum de la MAP, a déclaré qu' »il ne se dérobe pas » du dossier concernant l’achat de ces vaccins, faisant savoir qu’il a envoyé un rapport à la Cour des comptes dont il attend la décision.

– Chabat révoque les disciples d’El Fassi qui se sont absentés du conseil national du PI. Dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion, tenue lundi, le comité exécutif de ce parti souligne qu’en application de l’article 84 de ses statuts, l’absence non justifiée du conseil national tient lieu de démission du membre concerné. Le comité exécutif du PI a publié la liste d’un groupe de 31 membres considérés comme démissionnaires du conseil national du parti « pour avoir choisi de minorer l’action des institutions du parti et d’œuvrer en dehors de ses structures ».

AL ALAM:.
– Les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers embarrassent le gouvernement. Lors de la présentation d’amendements communs, ces groupes ont appelé le ministre de l’Economie et des finances à augmenter la taxe intérieure de consommation sur les vins de luxe dans le but de renflouer la trésorerie de l’Etat.

– Le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, s’apprête à révoquer 5.000 professeurs de la fonction publique. Ce département a entamé la mise en œuvre des mesures administratives relative à l’abandon de poste concernant 5.000 professeurs qui sont en grève pour la 5ème semaine consécutive. Ces derniers revendiquent le droit de changement de cadre à tous les professeurs détenteurs de diplômes supérieurs, affirmant qu’ils ne renonceront pas à leur droit jusqu’à la concrétisation de toutes leurs revendications.

ASSABAH:.
– Nomination de directeurs à la 2ème Chambre: le conflit commence à poindre. Les signes d’un nouveau conflit pointent au sein de la Chambre des conseillers en raison des nominations prévues de trois directeurs. Certains craignent la reproduction d’anciens scénarios de recrutements suspects des proches des parlementaires.

– El Ouardi: la plupart des cliniques de Casablanca sont détenues par des investisseurs non-praticiens. Le ministre de la Santé El Houssaine El Ouardi a déclaré mardi que plus de la moitié des cliniques de Casablanca ne sont pas en la possession des médecins, mais détenues par des investisseurs privés non praticiens. Louardi, qui était l’invité du Forum de la MAP, a affirmé qu’il allait soumettre au Secrétariat général du gouvernement un projet de loi portant sur l’ouverture des capitaux des cliniques privées aux investisseurs non-praticiens afin de renforcer et améliorer les services de santé.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Les services de police et de douanes ont découvert lundi au port de Tanger Med deux valises contenant chacune 500.000 euros en la possession de deux voyageurs marocains. Ces derniers ont été placés en garde à vue.

– Gaz naturel près d’Essaouira, vérité ou illusion? Les travaux de forage dans la région Sidi Mokhtar, sur le bassin d’Essaouira, s’accélèrent. La société britannique Longreach, l’entreprise qui détient le permis d’exploitation, a annoncé que le gisement renferme d’importantes réserves. Pour l’Office national des hydrocarbures et des mines, il s’agit du potentiel et non de réserves. Les résultats du forage en cours seraient annoncés fin décembre.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– L’Union européenne encourage toutes les parties concernées par la question du Sahara à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à ce différend régional. Dans la déclaration finale du 11ème Conseil d’Association Maroc-UE, l’UE rappelle son attachement au règlement du conflit du Sahara et exprime son plein soutien aux efforts du Secrétaire général de l’ONU et de son Envoyé personnel.

– Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a indiqué, dans un communiqué, que l’avancement annuel de chaque cadre du ministère est réglementé par un décret, précisant que les personnes titulaires de diplômes supérieurs devraient bénéficier de l’avancement par voie d’examen professionnel. Selon le communiqué, les services extérieurs du ministère ont déjà commencé l’application de mesures administratives se rapportant à la procédure d’arrêt de travail.

– Le gouvernement invoque l’article 77 de la Constitution pour faire avorter la plupart des amendements proposés par l’opposition lors de la réunion, lundi, de la commission des finances de la Chambre des conseillers. Cinq groupes de l’opposition ont présenté un amendement visant à faire cesser l’emprunt jugé « excessif » auquel recourt le gouvernement. L’article 77 stipule que « le gouvernement peut opposer, de manière motivée, l’irrecevabilité à toute proposition ou amendement formulés par les membres du Parlement lorsque leur adoption aurait pour conséquence, par rapport à la loi de finances, soit une diminution des ressources publiques, soit la création ou l’aggravation des charges publiques ».

RISSALAT AL OUMMA:.
– Driss Azami, président du Conseil national des droits de l’Homme, a déclaré que le Maroc est devenu un pays d’asile et de résidence permanente pour les immigrés réglementaires, ainsi que pour les immigrés africains qui ambitionnent de gagner l’Europe. Cette déclaration a été faite lors d’un séminaire organisé par la commission régionale des droits de l’homme de Fès-Meknès en coordination avec l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah.

– L’UE réaffirme son engagement à accompagner le Maroc à long terme. Dans sa déclaration finale sanctionnant les travaux de la 11ème session du Conseil d’association UE-Maroc, tenue lundi à Bruxelles, l’union européenne a affirmé que le Maroc est caractérisé par « sa vision » et « son adhésion » à une politique de voisinage européenne. Elle a, en outre, réaffirmé son engagement à soutenir le choix stratégique du Maroc dans la consolidation du processus des réformes dans lequel il s’est engagé.

SAHIFAT ANNAS:.
– Coupe du monde des clubs: les prix des billets catégories 1 et 2 pour les matchs de la finale et du classement excèdent 3.000 DH au marché noir. Les unités de vente des billets dans les villes de Casablanca, Marrakech et Agadir ont fait face à une bousculade énorme des spectateurs qui désiraient assister aux matchs comptant pour le classement et la finale dans le stade de Marrakech. – Le gouvernement refuse d’instituer une taxe sur les vins de luxe. Le gouvernement a rejeté des propositions des groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers qui visaient à instituer un impôt sur la fortune et une taxe sur les vins de luxe. Ces groupes, qui ont présenté des amendements conjoints à l’occasion du vote de la première partie du projet de loi de Finances 2014, lors de la réunion de la commission des finances, ont manifesté leur opposition à ce refus, estimant que ces taxes auraient attiré de nouvelles ressources au budget.

AL KHABAR:.
– Dans une déclaration au journal, Idriss El Azami El Idrissi, ministre délégué chargé du Budget, a indiqué que la proposition du gouvernement visant à exempter les Marocains détenant des avoirs à l’étranger des amendes et sanctions, insérée dans le projet de loi de finances pour 2014, vise à rapatrier les biens et effets au Maroc et à régulariser la situation des personnes qui les avaient envoyés hors du territoire national. Il a affirmé que ces biens seraient soumis à l’impôt sur le revenu, ce qui permettrait au Maroc de récupérer 4 milliards de dollars, selon les estimations de la Banque mondiale.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Chabat évince les membres du courant « Sans répit » du conseil national. Le secrétaire général du PI Hamid Chabat a demandé de « mettre en œuvre le règlement du parti et de geler l’adhésion de tous les membres du conseil national du parti qui ont manqué sans motif valable à trois séances successives ». Cette mesure a frappé Abdelwahed El Fassi, le coordinateur national de l’association « Sans répit », Latifa Smiress, fraichement élue présidente du conseil national de ce courant et Mhamed El Khalifa, l’un des grands dirigeants du parti de la balance, en plus de trois autres ayant récemment rejoint l’association.

– Gestion des services de distribution d’eau et d’électricité à Rabat-salé: Veolia se retire au profit d’Actis. Après la décision de la société française Veolia de se retirer de la gestion déléguée des services de distribution d’eau potable et d’électricité dans quatorze communes urbaines de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaers, le conseil de la ville de Rabat a convoqué une session extraordinaire pour mercredi en vue d’examiner cette décision, qui serait en faveur de la société britannique Actis.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *