Revue de presse marocaine du 18/12/2012

0 commentaires, 18/12/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-9ème congrès national de l’USFP: Le triomphe de Driss Lachgar. Après trois jours d’un 9ème congrès tenu « sous haute tension », la direction de l’USFP a désormais un nouveau visage. Driss Lachgar a été élu, dimanche, à la tête du parti de la Rose par 848 voix, contre 650 pour son rival Ahmed Zaidi. Aujourd’hui donc, malgré la déception de quelques-uns, notamment Ali Bouaabid qui s’est retiré du parti dès l’annonce des résultats, les USFPéistes semblent accepter le verdict des urnes, se veulent tournés vers l’avenir et prêts à affronter le grand défi de la refonte organisationnelle et idéologique du parti. Lors de son allocution après sa victoire, le nouveau Premier Secrétaire s’est dit « engagé en faveur d’une gestion collégiale » du parti.

-L’UE dresse le bilan de son appui au Maroc entre 2008 et 2012: 1,5 MMDH pour la santé, 1,2 pour l’éducation et 300 millions pour l’alphabétisation. La délégation de l’UE au Maroc a choisi d’aller à la rencontre de la presse afin de lui exposer sa politique d’appui budgétaire au Maroc. Les 15 et 16 décembre derniers, Eneko Landaburu, ambassadeur de l’UE au Maroc, a fait découvrir à l’opinion publique les chantiers d’appui budgétaire de l’UE au processus de réformes engagées par le Maroc dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’alphabétisation. Ce premier donateur au Maroc a consacré depuis 2000 une enveloppe de 2 MMDH pour accompagner les différentes réformes engagées dans le domaine de l’éducation, formelle soit-elle ou pas. Cette coopération UE-Maroc a concerné le secteur de la santé également. Un département qui a profité d’une enveloppe de 1,55 MMDH sur la période 2008-2012 pour mener à bien la politique des réformes ayant pour finalité de garantir un accès aux soins équitables et de qualité pour tous les citoyens marocains.

+LE SOIR ECHOS+:.
-USFP: Le silence qui précède la tempête. Au lendemain de l’élection de Driss Lachgar à la tête de l’USFP, les prémices d’une tempête au sein du parti se font sentir. La Rose n’est pas sans épines et le nouveau Premier secrétaire en est conscient. Alors pour éviter la bataille des clans qui a augmenté la fièvre du 9ème congrès national du parti, c’est pour le report de l’élection de la commission administrative qu’il opte. Selon des sources sûres au sein du parti, ce report risque de dépasser les deux semaines, voire même beaucoup plus longtemps, jusqu’à ce que Lachgar arrive à décrocher un consensus. Ce dernier ne compte pas trahir son premier engagement envers l’USFP et devra pour cela s’armer de patience et puiser dans son talent de persuasion pour décrocher cette union si sacrée.

+LIBERATION+:.
-Driss Lachgar élu Premier secrétaire de l’USFP: Le fils du peuple dans ses habits neufs de leader. C’est la revanche d’un fils du peuple et la victoire d’un militant qui est toujours allé au charbon. L’élection de Driss Lachgar dimanche 16 décembre au poste de Premier secrétaire de l’USFP a un parfum de « success story ». L’élection de Lachgar à la tête de l’USFP témoigne du passage de témoin à une nouvelle génération au sein du parti des très symboliques Mehdi Benbarka, Omar Benjelloun, Abderrahim Bouabid et Abderrahmane Youssoufi. Dans ses habits neufs de Premier secrétaire, il assume l’héritage de ces icones de gauche tout en se projetant dans l’avenir.

-Le bras de fer entre l’Etat et les promoteurs immobiliers se poursuit: Le Conseil de la concurrence épingle les exonérations fiscales. La polémique sur le secteur immobilier enfle de plus en plus. Le dernier acteur à s’être invité à cette controverse est le Conseil de la concurrence qui a recommandé, jeudi dernier, de revoir en profondeur la fiscalité immobilière pour lui permettre de jouer pleinement son role de stimulateur du secteur immobilier et de lutter efficacement contre les pratiques qui faussent le libre jeu de la concurrence.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Finances publiques: Les recettes de l’Etat ne couvrent ses dépenses qu’à 92 pc. L’Etat a toujours un train de vie élevé, réalisant plus de dépenses qu’il n’engrange de recettes. En effet, au moment où les recettes ordinaires du Trésor n’ont progressé que de 4,4 pc, à fin novembre dernier, les dépenses ordinaires s’envolent, évoluant de 16,4pc, en raison essentiellement de l’augmentation des charges de la compensation qui frole les 51 milliards de DH et des salaires qui ont augmenté de 9,2 pc, des charges en intérêts de la dette de 10 pc. Ainsi, les dépenses du Budget général ont atteint 245,9 milliards de DH à fin novembre dernier, en hausse de près de 14 pc par rapport à leur niveau à fin novembre 2011.

-USFP: Lachgar dit privilégier la direction collégiale. C’est finalement Driss Lachgar qui a été élu premier secrétaire de l’USFP à l’issue de son 9ème congrès, tenu à Bouznika du 14 au 16 décembre. Présentés, en soirée de dimanche, par le président du congrès, Abdelwahed Radi, premier secrétaire sortant du parti, les résultats du vote ont donné Lachgar vainqueur avec 848 voix contre 650 pour Ahmed Zaidi. Un écart considérable et confortable de presque 200 voix. L’on peut généralement dire que les Ittihadis ont tiré leur épingle du jeu en maîtrisant, autant que possible, leurs divergences. Les assises du parti de la rose n’ont pas connu de blocage comme au 8ème congrès de 2008. Juste après son élection à la tête du parti, Lachgar a promis de privilégier la direction collégiale. Il a aussi estimé opportun de rester dans l’opposition en attendant des signaux forts émanant des urnes.

+L’ECONOMISTE+:.
-Aujourd’hui, dernier conseil de Bank Al-Maghrib: Jouahri va-t-il réveiller le crédit? Inflation maîtrisée, prévision de croissance maintenue à moins de 3 pc, tous les ingrédients sont réunis selon les professionnels pour le maintien du taux directeur de la banque centrale. Son conseil tient sa dernière réunion de l’année aujourd’hui. Les professionnels s’interrogent davantage sur la situation des liquidités bancaires. Le marché s’attend à des mesures supplémentaires pour dynamiser l’activité du crédit.

+AL BAYANE+:
-Pêche: le Maroc et l’UE cherchent la voie de sortie et nouveau round ce 20 décembre à Bruxelles. Le gel a tellement duré qu’on oublie l’urgence d’en découdre. Il s’agit de l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE, dont la reconduction fut suspendue, suite à une résolution du Parlement européen en décembre 2011. Le nouveau round de négociations, prévu ce 20 décembre à Bruxelles, serait-il le début de la fin d’une incompréhension anachronique? Y a-t-il espoir de voir les deux parties parvenir à un accord qui remet de l’ordre dans ce dossier où le Maroc tient à rester souverain dans sa décision? Les eurodéputés sauront-ils prendre, cette fois-ci, conscience des pertes subies par les armateurs espagnols, portugais et français du fait de l’interdiction de pêcher dans les eaux territoriales marocaines? On n’en sait pas trop. Les termes de l’accord et le contenu des négociations sont, pour l’instant, d’accès restreint. Tout le dossier est classé « confidentiel », selon un responsable marocain.

+AL MASSAE+:.
-9ème congrès de l’USFP: Driss Lachgar élu nouveau Premier secrétaire du parti succédant à Abdelouahed Radi suite à l’alliance Lachgar-Habib El Malki qui a fait avorter le rêve d’Ahmed Zaidi de prendre les rênes du parti à l’issue du 2ème tour de l’élection, et Ali Bouaabid, membre du bureau politique, annonce sur sa page Facebook sa démission après avoir boycotté les travaux du congrès. Selon des sources ittihadies, cette démission intervient dans le sillage des préparatifs menés par le trio Bouaabid, Mohamd El Achaâri et Larbi Ajjoul pour l’annonce de la création d’un cadre qui ressemble au Mouvement pour tous les démocrates, comme un premier pas dans la perspective de la formation d’un nouveau parti politique qui accueillera les USFPéistes en colère.

-La flambée des prix des légumes affectent lourdement les bourses des citoyens et le gouvernement « assiste en spectateur ». Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane n’a pas tenu ses promesses lancées aux Marocains en les assurant de garantir la stabilité des prix des produits alimentaires, ce qui a contraint plusieurs citoyens à renoncer à les acheter car ils ont lourdement affecté leurs bourses.

-Les magistrats ayant supervisé l’opération de renouvellement des listes électorales s’interrogent sur le sort des indemnités qui leur ont été accordées par le ministère de la Justice. Une source au sein du Club des magistrats du Maroc a indiqué que ce dernier a adressé une missive au Procureur général du Roi près la Cour des comptes pour avoir des explications sur le sort de ces indemnités.

-Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, s’engage lors des travaux du conseil d’administration de l’Académie régionale de l’Education et de la Formation de Rabat de dévoiler très prochainement la liste des fonctionnaires « fantomes » dans le secteur de l’enseignement et de la formation, notamment au sein du corps enseignant. Une source syndicale a révélé que le ministre a déclaré que la liste, qui suscitera certainement une grande polémique, comprend les noms des épouses de hauts responsables, qui travaillent dans le secteur de l’enseignement.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Un « violent » séisme secoue l’USFP après la victoire de Driss Lachgar: Ali Bouaabid annonce sa démission du parti, alors que Fathallah Oualalou, Ahmed Zaidi, Abdeali Doumou et d’autres parlementaires en colère à l’issue de ce conclave ont mis en garde contre un scénario à la « Chabat » au sein de leur formation, tandis que le congrès n’a pas achevé ses travaux, puisque l’élection de la commission administrative a été reportée à une date ultérieure.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid déclare: « La réforme de la justice ne requiert pas plus de quatre années et ne me demandez des comptes qu’après la fin de mon mandat! ». Intervenant lors d’une réunion de la Haute Instance du dialogue national sur la réforme de la justice, à l’initiative de la Cour de cassation, Ramid a indiqué « le projet de réforme du système judiciaire requiert seulement entre 3 à quatre années au maximum, ajoutant que l’administration judiciaire souffre de plusieurs dysfonctionnements auxquels nous tentons d’y remédier en s’inspirant des expériences internationales en matière de gouvernance judiciaire ».

-Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, renvoie devant la justice les dossiers de dysfonctionnements financiers au sein de son ministère. Suite à la polémique suscitée par la suspension de plusieurs responsables du secteur de l’enseignement dans la province d’El Haouz, en raison de « graves dysfonctionnements », le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa a révélé lors de la réunion lundi de la commission de l’enseignement à la Chambre des Conseillers que les dossiers de corruption, notamment ceux relatifs aux fonds alloués au soutien social des élèves ont été soumis au ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, ajoutant qu’il sera très ferme à l’égard de tout responsable au sein de son département avéré impliqué dans ces affaires.

-Les détenus salafistes font appel à leurs enfants pour exercer des pressions sur les autorités marocaines en vue de leur libération. Ainsi, des dizaines d’enfants de prisonniers de la salafiya ont observé dimanche des sit-in devant les prisons d’Oukacha à Casablanca et Bourkayez à Fès pour réclamer la libération de leurs pères.

+ASSABAH+:.
-15 députés du groupe parlementaire de l’USFP menacent de présenter leur démission après l’élection de Driss Lachgar à la tête du parti, avant que le Premier Secrétaire sortant, Abdelwahed Radi n’intervienne pour calmer les esprits et apaiser les tensions et rechercher des formules de consensus pour sauver le 9ème congrès du parti de la Rose.

-Miloudi Moukhariq, SG de l’UMT fustige la politique suivie par l’actuel gouvernement, estimant qu’elle n’a rien apporté de nouveau en faveur de la classe laborieuse. Dans une allocution à l’occasion de la tenue du 10ème congrès national de la Fédération nationale des postes et télécommunications, M. Mokhariq a indiqué que le PLF 2013 a été très « injuste » envers les salariés, tout en réitérant son rejet de porter atteinte au droit de grève via les prélèvements sur les salaires des grévistes. Il a par ailleurs affirmé la volonté de sa centrale syndicale de hausser la cadence des mouvements de protestation observés par les fonctionnaires dans les différents secteurs.

-Abdelouahed Radi, président du comité préparatoire du 9ème Congrès national de l’USFP reporte à une date ultérieure l’élection des 300 membres de la commission administrative de l’USFP et le nouveau Premier Secrétaire répond favorablement à la décision du report pour se donner le temps d’ouvrir une nouvelle page avec ses rivaux, notamment Ahmed Zaidi et de convaincre Fathallah Oualalou de rester au sein du parti après que ce dernier ait quitté le congrès en colère suite à son échec à l’issue du premier tour de l’élection.

+ANNAHAR AL MAGHRBIA+:.
-9ème congrès de l’USFP: Driss Lachgar nouveau patron du parti de la Rose et les sympathisants d’Ahmed Zaidi préfèrent patienter avant de prendre une position définitive au sujet de cette élection. Par ailleurs, le courant « Ouled Chaâb » (fils du peuple) a appelé le nouveau Premier secrétaire à diligenter une enquête concernant les finances du parti, alors que Ali Bouaabid a annoncé sa démission.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-L’USFP ne parvient pas à achever les travaux de son 9ème congrès après avoir élu son nouveau Premier secrétaire puisqu’elle a reporté l’élection des membres de la commission administrative. Par ailleurs, Ali Bouaabid, membre du bureau politique, a annoncé dimanche sur sa page Facebook sa démission du parti, alors Fathallah Oualalou a retiré sa candidature de la commission administrative, ce qui signifie que l’ancien vice-Premier secrétaire ne fera pas partie du prochain bureau politique.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Des sit-in de protestation du personnel de la santé seront observés demain mercredi à l’appel de quatre syndicats du secteur affiliés à la CDT, la FDT, l’UGTM et à l’UNTM qui ont indiqué que ce mouvement intervient en guise de protestation contre le traitement réservé par le gouvernement Benkirane à leur dossier revendicatif, et en particulier la décision de procéder à des ponctions sur les salaires des grévistes. Les quatre centrales ont précisé dans un communiqué conjoint leur condamnation de cette mesure, réaffirmant leur détermination à poursuivre leur lutte pour imposer la satisfaction de leurs revendications légitimes et appelant l’Exécutif à revenir sur sa décision des prélèvements.

-9ème congrès de l’USFP: le nouveau Premier Secrétaire Driss Lachgar affirme que son parti restera dans l’opposition en attendant des signaux forts émanant des urnes de nature à pousser à changer de position. Par ailleurs, Ali Bouabid, membre du bureau politique de l’USFP et fils du leader historique du parti, Ali Bouaabid, a annoncé dimanche sur sa page Facebook, quelques minutes après l’annonce des résultats, sa démission du parti avec lequel « je n’ai dorénavant plus rien en partage ».

+AL KHABAR+:.
-Suite à l’élection de Driss Lachgar à la tête de l’USFP, son rival Ahmed Zaidi « se venge » en menant un « coup d’Etat » parlementaire puisque des députés du groupe parlementaire de l’USFP ont menacé de présenter leur démission. Par ailleurs, Fathallah Oualalou s’est retiré des travaux du 9ème congrès du parti de la Rose, alors que des débats houleux font rage sur l’attribution des postes au sein du bureau politique et de la commission administrative. De son coté, Ali Bouaabid a présenté sa démission, en attendant celle de Mohamed El Achaâri et Larbi Ajjoul, qui ont boycotté le congrès.

-Les élections partielles attisent de nouveau le conflit entre les partis de l’Istiqlal et du PJD. Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, a souligné, dimanche à Inzegane, que le PJD est devenu le « parti unique ». Pour sa part, Lahcen Daoudi, Vice-secrétaire général du PJD, a indiqué, le même jour à Ouled Dahou, que son parti ne promet que ce qu’il peut réaliser.

-Les prochaines élections communales et régionales pourraient être reportées à 2014 ou 2015, pour des raisons liées aux difficultés auxquelles fait face le gouvernement Benkirane pour la mise en application du projet de la régionalisation et des lois électorales relatives aux Communales, ont révélé des sources bien informées, qui ont ajouté que certaines formations politiques commencent elles aussi à plaider pour le report de ces élections.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le Conseil constitutionnel brouille les cartes de plusieurs partis politiques en annonçant l’annulation de l’élection de 12 membres de la Chambre des représentants, ce qui va conduire à la chute du président de la commission des secteurs sociaux et à la disparition d’un parti de la carte des formations représentées au sein du Parlement et d’un groupe parlementaire qui ne dispose plus du nombre de députés requis à cette fin.

-Les retraits empêchent l’achèvement des travaux du 9ème congrès national de l’USFP. Après l’annonce de l’élection de Driss Lachgar nouveau Premier secrétaire du parti de la Rose, plusieurs congressistes se sont retirés, empêchant ainsi le déroulement de l’opération relative à l’élection des membres de la commission administrative qui devait se réunir par la suite pour l’élection du nouveau Bureau politique du parti. Par ailleurs, des leaders de l’USFP ont tenté de trouver une solution de compromis pour le report de l’élection de la commission administrative à une date ultérieure pour éviter ainsi une crise organisationnelle.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Driss Lachgar élu à la tête de l’USFP succédant ainsi à Abdelouahed Radi et la présidence du congrès reporte à une date ultérieure l’élection des membres de la commission administrative du parti. Suite à sa victoire, Lachgar a affirmé que l’USFP a prouvé qu’il est un parti démocratique, socialiste et moderniste, ajoutant que « D’aucuns prétendent que le parti de l’USFP est fini. Mais nous leur disons que nous allons revenir en force ».

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Driss Lachgar à la tète de l’USFP qui a fait le choix de rester dans l’opposition. Lachgar devient le cinquième Premier secrétaire du parti de la Rose au terme des travaux du 9ème Congrès national du parti, tenu du 14 au 16 décembre à Bouznika, après avoir obtenu plus de la moitié des voix des congressistes. Dans sa première déclaration à la presse après sa victoire, Lachgar s’est dit engagé en faveur d' »une direction collégiale » des affaires du parti qui restera dans les rangs de l’opposition.

+AL ALAM+:.
-Malgré son choix stratégique de développer les énergies renouvelables, le Maroc n’a pas perdu espoir de découvrir du pétrole. Des compagnies étrangères signent des contrats de prospection dans plusieurs régions, tel que le groupe portugais « Galp Energia » qui a acheté 50 pc des licences d’exploitation du gisement Tarfaya Offshore, au large des cotes marocaines.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *