Revue de presse marocaine du 18/09/2012

0 commentaires, 18/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-La Commission des secteurs sociaux veut inspecter des fédérations sportives suite à la débâcle des athlètes aux JO 2012: Les parlementaires veulent convoquer Hosni Benslimane. Hosni Benslimane sera-t-il entendu par la première fois au Parlement? Plus connu chez le grand public pour être le Commandant de la gendarmerie royale, le Général de corps d’armée Hosni Benslimane est également le président du Comité national olympique marocain. Les parlementaires veulent, en effet, le convoquer à la première Chambre pour être entendu par les membres de la commission des secteurs sociaux sur la prestation des sportifs marocains lors des JO de Londres. Or, ce dernier n’avait jamais été convoqué au parlement auparavant, mais certains parlementaires semblent décidés à l’entendre.

+LIBERATION+:.
-Le gouvernement espagnol a nié le fait: Le drapeau marocain hissé de nouveau sur l’île de Leila. Le spectre de l’île de Leila (Persil), qui a été l’objet d’un incident diplomatique entre Rabat et Madrid, est de retour. Plusieurs journaux en Espagne en parlent aujourd’hui. Et pour cause, le débarquement de cinq jeunes activistes marocains, dimanche, dans cette île qui se situe à quelques kilomètres de Sebta et le fait qu’ils aient hissé le drapeau marocain. Le Comité de coordination pour la libération de Sebta et Mellilia avait déjà annoncé, vendredi dernier, son intention d’exiger la « décolonisation » des villes marocaines occupées par l’Espagne à travers de nouvelles actions. Mais le communiqué dudit comité n’a donné aucune autre précision sur ces actions. Cependant, le gouvernement espagnol a nié les faits.

+AL BAYANE+:.
-Grève dans le secteur de la santé: le dialogue et la raison doivent prévaloir. C’est tout de même inouï, regrettable et fort inquiétant, ce qui se passe au niveau de certains hopitaux. A chaque grève que décident certains syndicats, ce sont les pauvres citoyens malades qui sont carrément pris en otage au mépris de toutes les règles d’éthique qui caractérisent les professions de santé, et où l’humanisme, le dévouement, l’altruisme sont des qualités indissociables et fortement présentes. Le ministère de la Santé ne cesse de montrer de bonnes dispositions et laisse la porte ouverte au dialogue. Mais, les syndicats veulent plus et exigent des prises de positions qui vont à l’encontre de certaines décisions gouvernementales.

+L’ECONOMISTE+:
-Données personnelles: Plus que deux mois! Opérateurs et administration ont jusqu’au 15 novembre pour être totalement en phase avec la loi relative à la protection des données à caractère personnel. Les banquiers semblent être les plus en avance. L’autorité de controle (CNDP), elle, tente de mener à terme un chantier lourd et économiquement décisif. Car, par exemple, pour l’Europe, le Maroc a toujours du mal à se mettre aux normes. L’UE ne badine pas avec la vie privée de ses citoyens. Pour les Marocains, le risque est double: voire perdurer les abus dans le traitement des données et le retrait des investisseurs surtout dans l’offshoring.

-Créances douteuses: Les banques réclament plus de souplesse au Fisc. Le déminage du Code général des impots (CGI) n’est pas un vÂœu spécifique au Patronat. Le Groupement professionnel des Banques du Maroc (GPBM) avait lui aussi demandé une clarification de plusieurs dispositions dont l’interprétation par le Fisc donne la migraine à la profession. C’est l’objet d’une rencontre, prévue aujourd’hui, entre le GPBM et la Direction générale des impots (DGI). Une réunion qui portera sur pas moins de 8 dispositions du CGI, dont l’essentiel concerne le traitement des créances en souffrance. Pour la Direction générale des impots, cette dernière est prête à écouter les arguments des banques.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Commission parlementaire: les présidents des fédérations sportives s’expliquent devant les députés. Une première. Les présidents de plusieurs fédérations sportives se sont exprimés devant les parlementaires, hier à Rabat. Ils se sont penchés sur le diagnostic, les dysfonctionnements, ainsi que sur les propositions pour booster le sport national. Ils ont dans ce cadre expliqué les raisons de l’échec aux Jeux Olympiques de Londres.

+AL MASSAE+:.
-Abdelilah Benkirane convoque ses ministres à une réunion d’urgence, hier au siège de la Primature, pour tenter de désamorcer la crise qui menace la majorité gouvernementale à cause du rapport réalisé par le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, Habib Choubani, sur l’absentéisme des ministres au Parlement.

-Le député pjdiste, Al Mokrie Abou Zayd, Cheikh Mohamed Fizazi et Mohamed Hilali, vice-président du Mouvement Unicité et Réforme condamnent la visite du vice-président de la Knesset israélienne à Ouarzazate pour prendre part à la Conférence sur les défis énergétiques dans l’espace euro-méditerranéen. Ainsi, Abou Zayd a appelé Benkirane à prendre une position ferme à ce sujet, alors que Hilali a qualifié cette participation de « crime » contre le Maroc et les Marocains qui ont toujours manifesté leur rejet de toute normalisation avec Israël.

-Compte à rebours de la course au Secrétariat général de l’Istiqlal: Hamid Chabat promet de procéder à une révision de la participation du parti de l’Istiqlal au gouvernement. Lors d’un meeting à Rabat qui a connu la participation de plus de 10.000 de ses partisans, Chabat s’est attaqué aux ministres istiqlaliens, particulièrement le ministre de l’Economie et des Finances Nizar baraka, sans le citer, en raison de la contradiction des chiffres avancés sur le taux de croissance de l’économie marocaine.

-Abdelaziz Aftati entre en contact avec le comité de coordination des anciens militaires prisonniers par le polisario après la dispersion par les forces de l’ordre du sit-in qu’ils observaient devant la Chambre des Conseillers. Il a ainsi réussi à fixer un rendez-vous pour les membres du comité avec le Chef du gouvernement, pour un examen sérieux de leur dossier revendicatif. Selon des sources bien informées, cette rencontre devrait avoir lieu jeudi.

+ASSABAH+:.
-Nizar Baraka, le ministre de l’Economie et des Finances, déclare que le gouvernement ne procèdera à aucune augmentation des salaires des fonctionnaires eu égard à la conjoncture difficile et délicate que connaît les finances publiques, ajoutant que le Royaume n’a pas les moyens pour continuer à augmenter les salaires. Il a par ailleurs rappelé que le dialogue social a coûté à la trésorerie 31 MMDH en quatre années, ce qui a permis d’améliorer les conditions matérielles des fonctionnaires de la fonction publique.

-Le Bureau politique du RNI désigne Rachid Talbi Alami porte-parole du parti après que la formation de Salaheddine Mezouar ait été, ces derniers temps, la cible de plusieurs attaques, notamment de la part des responsables du PJD. Selon des sources, Mohamed Oujjar a refusé d’occuper ce poste, indiquant qu’il n’était pas prêt à défendre et à contrecarrer toutes les attaques qui visent à écorner l’image du parti et de son président aux yeux de l’opinion publique.

-Echec du programme « Ibhar »: Des professionnels de la pêche cotière dans les ports du sud tirent la sonnette d’alarme et affirment que ce programme a abouti à un échec total, notamment après le non respect par le ministère de tutelle de ses engagements vis-à-vis des professionnels, particulièrement en ce qui concerne le déblocage de la subvention destinée au financement dudit programme.

-Hamid Chabat déclare que le Maroc a besoin d’un gouvernement de coalition nationale pour sortir de la conjoncture sociale et économique difficile qui prévaut actuellement. Lors d’un rassemblement à Rabat, Chabat a appelé à la dynamisation de la Koutla démocratique et à la participation de l’USFP au gouvernement pour renforcer l’action de l’Exécutif et contribuer à surmonter l’actuelle situation économique.

+AL KHABAR+:.
-Abdellah Salhi, Cheikh de la tribu Aït Lahcen, accuse d’anciens responsables du polisario ayant regagné la mère-patrie d’entraver le règlement de la question du Sahara marocain. Il a ainsi déclaré que ces anciens dirigeants du front séparatiste font eux-mêmes partie des obstacles qui entravent toute solution pacifique à la question du Sahara pour servir leurs intérêts personnels.

-Hamid Chabat fustige les ministres de son parti et estime qu’ils ne représentent ni la force du parti ni son image. Il par ailleurs accusé certains ministres de recevoir des instructions par téléphone, tout en appelant son rival Abdelouahed El Fassi à un débat devant tous les Istiqlaliens.
+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
– Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports, qualifie d' »acte immoral » la divulgation d’un document sur l’absentéisme des ministres aux séances du Parlement, imputant la responsabilité de cette action à son collègue Lahbib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement. Des sources estiment que Choubani « pourchasse » ses collègues au sein du gouvernement pour dissimuler son propre échec dans la gestion de son département.

-La Coordination des propriétaires des véhicules de transport mixte décide de participer à la grève annoncée par l’Union des syndicats professionnels du secteur du transport le 1er octobre prochain: Elle accuse le ministre Abdelaziz Rebbah de vouloir plonger le secteur du transport dans l’anarchie et d’exploiter l’octroi des agréments pour des fins électoralistes.

-Nouzha Skalli, membre du bureau politique du PPS: le gouvernement s’intéresse plus « aux règlements de comptes » avec ses adversaires au lieu de s’atteler sur la mise en oeuvre des dispositions de la Constitution. Elle a dans ce sens appelé le gouvernement à ne pas perdre son temps à réfléchir à la manière avec laquelle il pourra vaincre ses adversaires mais plutot à respecter la Charte de la majorité, loin de tout calcul politicien.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelouahed El Fassi et Hamid Chabat, les deux candidats en lice pour le poste de secrétaire général de l’Istiqlal, mobilisent leurs troupes. El Fassi vient de cloturer sa campagne par une rencontre à Agadir dans une tentative de s’assurer du soutien de la famille Kayyouh alors que des milliers d’Istiqlaliens ont participé à Rabat à un meeting présidé par Chabat, et ce à quelques jours de la date fatidique du 23 septembre pour l’élection du nouveau secrétaire général.

-Le budget de l’Etat en état de crise à cause de la hausse des dépenses et Nizar Baraka demande aux établissements publics de suivre une cure d’austérité budgétaire suite au creusement du déficit et à la hausse des dépenses, à cause de l’explosion de la Caisse de compensation qui a sérieusement impacté les finances de l’Etat.

+AL ALAM+:.
-Retour au traitement « sélectif » dans la lutte contre la culture du cannabis dans la région du Rif: Des douars visés par les opérations de destruction de ces cultures alors que d’autres sont épargnés. Des agriculteurs à la commune Isaken dans la province d’Al Hoceima font état de graves dépassements dans le traitement réservé par les autorités à ce dossier.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Mohamed El Ouafa: Je ne suis pas « un mouchard » de la Direction générale des Impots. Le ministre de l’Education nationale a indiqué qu’il va accélérer l’application de sa décision relative à l’interdiction aux enseignants du public de collaborer avec le privé aussitot qu’il aura reçu de la part des établissements scolaires privés les listes des enseignants autorisés à dispenser des heures supplémentaires dans ces écoles. Dans ce sens, il a fait savoir qu’il n’a reçu que 32 des 800 listes prévues. Certaines sources imputent ce retard de remise des listes aux craintes de ces enseignants que le ministre n’adresse ces listes à la Direction générale des impots qui pourrait les utiliser dans la révision de l’impot sur leurs revenus.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le gouvernement chez la CGEM : Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane tiendra mercredi une réunion avec les représentants du Patronat, qui sera consacrée à l’examen de la situation économique préoccupante qui prévaut dans le Royaume et les moyens susceptibles de créer un climat sain pour sortir de cette crise qui menace plusieurs entreprises, outre les mesures et propositions des hommes d’affaires qui seront prises en compte lors de l’élaboration du projet de loi de Finances 2013.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Istiqlal: Un document confidentiel de la commission des Cinq remis au Conseil des sages dévoile que les conflits au sein du parti vont certainement conduire à la scission en cas d’absence d’un mécanisme de réconciliation interne entre les courants de Hamid Chabat et de Abdelouahed El Fassi.

+AL MOUNAATAF+:.
-En prévision de la visite de Juan Mendez dans les camps de Tindouf: Khat Achahid appelle dans une lettre adressée au rapporteur spécial de l’ONU sur la torture d’enquêter sur les actes de torture exercés dans les geoles du polisario.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Dernière ligne droite dans la course au Secrétariat général de l’Istiqlal: Abdelouahed El Fassi mobilise ses troupes à Safi et Hamid Chabat affûte ses armes lors d’un meeting organisé à Rabat.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *