Revue de presse marocaine du 18/07/2013

0 commentaires, 18/07/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne paraissant ce jeudi 18 juillet :

+ ASSABAH+
– Benkirane entame vendredi les consultations relatives au remaniement ministériel. Selon une source au sein du gouvernement, le chef de l’Exécutif va entamer vendredi en fin d’après-midi ses consultations concernant le remaniement ministériel avec les partis concernés. Ces sources estiment que cette démarche sera « extrêmement délicate », vu que le chef du gouvernement sera tiraillé entre les demandes de ses alliés, le MP et le PPS qui réclament un remaniement sur mesure, et le refus du RNI de remplacer chaque ministre istiqlalien par un candidat Rniste.

– Rencontre « décisive » entre les trois leaders de la coalition gouvernementale. Une source bien informée indique qu’Abdelilah Benkirane, Mohand Laenser et Nabil Benabdellah ont tenu mercredi une réunion jugée « cruciale » en vue de tracer les contours de négociations avec Salaheddine Mezouar, président du RNI. Selon cette source, le chef de l’Exécutif a opté, depuis la décision des ministres istiqlaliens de quitter le gouvernement, pour les consultations et le dialogue avec ses alliés en vue de gérer collectivement et de manière concertée cette « étape de crise », afin qu’aucun allié ne soit « contrarié ».

– Un expert assermenté près des tribunaux de Casablanca appréhendé en flagrant délit de corruption. L’expert assermenté a été appréhendé suite à une embuscade tendue par le procureur du Roi près du tribunal de première instance de Casablanca, en coordination avec les agents de la police judicaire d’Anfa. Des sources informées indiquent que le suspect, chargé de faire l’expertise sur la comptabilité des deux parties, a été arrêté sur la base d’un enregistrement audio effectué par le plaignant qui avait flairé « un chantage » de la part de l’expert.

– Benchemmas: le renversement du gouvernement par le PAM est « hors question ». Lors du forum de la MAP mardi, Hakim Benchemmass, président du conseil national du PAM, a indiqué que le renversement du gouvernement « ne figure pas sur l’agenda du parti ». Le porte-parole du PAM a imputé la responsabilité de la crise actuelle du gouvernement à Abdelilah Benkirane en raison de « ses comportements contraires à la logique démocratique et à l’approche participative ».

+AL MASSAE+
– Le RNI décide de former une commission électorale pour faire pression sur Benkirane. Le parti de la Colombe anticipe ses négociations avec le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane par la formation d’une commission électorale dans une tentative de faire pression sur Benkirane et de renforcer ses préparatifs pour une éventuelle organisation des élections législatives anticipées en cas d’échec de négociations avec le chef du gouvernement à propos de la formation d’une nouvelle majorité. Selon un dirigeant Rniste, cette « mesure préventive » a été prise car la convocation des élections anticipées « n’est pas à écarter ».

– Safi: découverte des vestiges d’un bateau contenant des caisses d’or. Des sources informées indiquent qu' »une plongée exploratrice » a été autorisée, suite à la déclaration par un plongeur aux autorités de la découverte des vestiges d’un bateau contenant des pièces d’armes et d’artillerie, des sabres, de la monnaie et des récipients « très précieux ». Selon ces sources, les objets que renferme le bateau sont des pièces archéologiques dont la découverte constitue un fait « sans précédent » dans l’histoire de la prospection archéologique au Maroc.

– Benchemmass: Le PAM ne participera pas au gouvernement de Benkirane. Le porte-parole du PAM affirme que son parti n’est pas prêt pour participer au gouvernement Benkirane, soulignant que le parti du Tracteur demeure attaché à sa « ligne politique ».

– Les stations-service en débrayage devant un mutisme « étrange » du gouvernement. Zakaria Rebbaa, secrétaire général de la Fédération nationale des commerçants et des propriétaires des stations-service, souligne que les propriétaires des stations-service sont déterminés à observer la grève, jeudi et vendredi, tant que les responsables concernés « n’ont mené aucune démarche pour résoudre les problèmes dont souffre le secteur »

– Bensaleh reçoit le roi d’Espagne lors d’un forum ayant réuni plus de 130 hommes d’affaires marocains et espagnols. A cette occasion, le roi d’Espagne a affirmé que le Maroc est un « modèle pionnier d’ouverture et de stabilité », soulignant la nécessité de créer « un espace de prospérité partagée ».

+AL KHABAR+
– Benchemmas: Le PAM est prêt à ouvrir le dialogue avec Benkirane, mais ne compte pas participer à son gouvernement. Lors du forum de la MAP, tenu mardi à Rabat, le porte-parole du PAM a affirmé que son parti avait toujours demandé au chef du gouvernement de mener des concertations sur la situation économique et politique.

– Enfin! Après 6 mois, le projet de loi organique relatif au gouvernement voit le jour. Ce texte porte sur l’organisation et la gestion des travaux du gouvernement et la situation juridique de ses membres et permet à l’Exécutif de se doter des règles susceptibles d’organiser les mécanismes de son fonctionnement.

+ALAM+:
– Les stations-service en grève jeudi et vendredi. La Fédération nationale des commerçants et des propriétaires des stations-services a exprimé, dans un communiqué, sa détermination à observer le débrayage à travers la fermeture des stations-service dans les différentes villes du Royaume.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:
– Le RNI tire vers le haut le seuil de ses revendications pour participer au gouvernement. Selon les sources du journal, le parti de la colombe serait concerné par les ministères de la Justice et des libertés, des Affaires générales et de la gouvernance, et de l’Economie et des finances. Le parti devrait également négocier avec le PJD le programme gouvernemental et l’approche du travail du gouvernement.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
– Amrani: La nouvelle coalition gouvernementale pourrait être prête d’ici la fin du Ramadan. Dans une déclaration au journal, le Secrétaire général adjoint du PJD a indiqué que la direction du parti de la lampe a appelé Benkirane à accélérer et à intensifier les consultations politiques pour constituer une nouvelle coalition gouvernementale avant la fin du mois sacré du Ramadan.

– Benchemmas: « Nous ne sommes pas concernés par la participation au gouvernement parce que nous ne sommes pas une partie impliquée dans la crise gouvernementale ». Lors de sa participation au forum de la MAP, tenu mardi à Rabat, le président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des conseillers a également souligné que son parti « n’est pas prêt à participer à cette absurdité politique ».

– Mezouar: « il n’existe aucun accord avec Benkirane sur la liste des ministrables ». Le Président du RNI a nié, mardi dans un communiqué de presse, tout contact, direct ou indirect, avec le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane ou tout accord sur la liste des ministrables.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:
– Benkirane appose le caractère secret aux délibérations du Conseil de gouvernement. Le texte de la troisième loi organique relatif à l’organisation et à la gestion des travaux du gouvernement et à la situation juridique de ses membres, stipule des limitations au droit à l’information, tels que la prévention des ministres de donner des déclarations à la presse à propos des délibérations des conseils du gouvernement. Cette loi organique empêche également les membres des cabinets des ministres de s’ingérer dans les affaires du personnel et de l’administration.

– Les portefeuilles ministériels du PPS en danger. Selon les coulisses des consultations au sein de la majorité, le RNI est déterminé à réclamer au moins un portefeuille des quatre tenus par le PPS, notamment le ministère de la Santé.

– Affaire de comportements frauduleux de corruption et de harcèlements de MRE dans plusieurs postes-frontières: Acquittement de tous les policiers. La cour d’appel de Nador a acquitté, mardi, les 16 éléments de police qui étaient poursuivis suite à l’enquête ouverte sur instructions de SM le Roi. La cour a également décidé de reporter au 8 août le verdict des 27 gendarmes impliqués dans cette affaire.

+BAYANE AL YAOUM+:
– Des fonctionnaires poursuivis pour cession de terrains relevant du domaine de l’Etat. La chambre des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca examine jeudi l’affaire de « falsification des contrats de terrains relevant du domaine de l’Etat et leur cession à des particuliers privés ». Un fonctionnaire du ministère des Finances, un ancien fonctionnaire du service d’expropriation au ministère de l’Equipement et un médiateur, dont le rôle consistait à attirer les victimes, sont accusés de fabriquer des contrats pour des terrains relevant du domaine de l’Etat avant de les vendre aux particuliers privés à des milliards de centimes.

– Les gérants des stations-service en grève jeudi et vendredi. Fouad Douiri, ministre de l’Energie, des Mines, de l’eau et de l’environnement, a indiqué dans une déclaration à la presse: « Nous espérons que les effets de grève soient limités. Nous avons invité les gérants des stations-service au dialogue, mais ils persistent à observer leur débrayage ».

– Le ministère de la Jeunesse et des sports cède le camping de Mehdia à une société immobilière privée. Selon des rapports, le contrat de cession a été conclu avec la société, dont le propriétaire est connu pour ses relations étroites avec les ministres de la Jeunesse et des Sports, et du Tourisme. Des dizaines d’associations se retrouvent ainsi privés de cet espace, qui a ouvert ses portes depuis 1971.

+AL BAYANE+
– Maroc- Espagne: convention de coopération entre la CGEM et la CEOE. La Confédération générale des entreprises du Maroc et la Confédération espagnole des organisations entrepreneuriales ont signé, mardi à Rabat, une convention de coopération, lors d’un forum organisé par la CGEM à l’occasion de la visite qu’effectue au Maroc le roi d’Espagne Juan Carlos 1er. Cette convention, indique la présidente de la CGEM, Meriem Bensaleh-Chaqroun, a pour objectif d’accompagner le nouveau conseil économique maroco-espagnol.

– Grogne des chauffeurs de taxis du Grand Casablanca: Agréments et rente sur la sellette! Le groupe de syndicats qui maintient sa décision d’observer jeudi une grève à Casablanca, après le retrait de plusieurs organisations syndicales, réclame la mise en uvre de la circulaire 61 sur le plan régional stipulant la reconduction tacite du contrat entre le propriétaire de l’agrément et les chauffeurs de taxis, l’accès automatique de la profession à son droit à l’agrément après dix ans d’exercice et la suspension ou arrêt de certains jugements du fait que certains contrats n’ont aucun fondement juridique. +L’OPINION+

– L’Istiqlal fait endosser l’entière responsabilité de la crise à Abdelilah Benkirane. A l’issue de sa première réunion lundi après le dépôt par les ministres istiqlaliens de leur démission du gouvernement, le comité exécutif du PI a rendu public un communiqué dans lequel il affirme notamment son rangement dans les rangs de l’opposition au « service des intérêts du peuple » et fait endosser l’entière responsabilité au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane « pour avoir fait montre de peu de sérieux ».

+LE SOIR ECHOS+
– Juan Carlos au Maroc: une visite inédite! La visite qu’effectue le roi d’Espagne Juan Carlos 1er au Maroc est inédite par le nombre de personnalités qui l’accompagnent. Jusqu’à cinq ministres de l’actuel gouvernement de Marioano Rajoy et neuf ministres des affaires étrangères de la démocratie espagnole étaient au rendez-vous. « Nous sommes en train de passer de l’état de défiance à la confiance totale », a déclaré à la presse l’ambassadeur espagnol au Maroc Alberto Navarro.

– Le grand oral de Hakim Benchemmass. Le président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des conseillers et porte-parole du parti du Tracteur était l’invité mardi au Forum de la MAP. A cette occasion, Benchemmass a signalé l’inaction du gouvernement actuel, énuméré les différentes problématiques non résolues, accusé Benkirane de ralentir l’édification du processus démocratique et lui a reproché de ne pas agir en tant que chef du gouvernement de « tous les Marocains » mais comme un chef de clan.

– « Ikram » passe devant les députés. La ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui a présenté mercredi le plan gouvernemental pour la parité « IKRAM » 2012-2016 devant la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. Ce programme cible plusieurs domaines et ambitionne, entre autres, d’institutionnaliser les principes d’équité, d’égalité et d’intégration de l’approche genre. Il porte également sur la mise à niveau du système d’éducation et de formation sur le plan de l’égalité et de l’équité.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+
– SM Juan Carlos recadre la coopération espagnole: Accompagner la projection internationale du Maroc. La présence du Roi Juan Carlos le laissait deviner: L’Espagne fonde de grands espoirs sur la réunion qui a rassemblé les opérateurs des deux pays mardi à Rabat autour du thème: « Maroc-Espagne: un espace de prospérité partagée ». Dans son discours d’ouverture, le monarque a dit ce qu’en attend son pays à un moment où celui-ci traverse l’une des crises économiques les plus graves et les plus pernicieuses que le monde ait jamais connues. Il a également souligné: « Nous sommes ici pour déclarer notre engagement à non seulement accompagner la modernisation industrielle du Maroc, mais encore sa projection à l’international ».

– Benchemmas au Forum de la MAP: Les concertations avec le PJD seront les bienvenues. Au moment où la crise bat son plein dans la majorité gouvernementale, le PAM affiche une position claire. Il refuse de s’immiscer dans cette situation, voire de faire partie de la composante gouvernementale actuelle. Nonobstant, le parti n’est pas hermétique quant aux concertations avec le parti principal de la majorité. Cette attitude du PAM a été clairement exprimée par Abdelhakim Benchemmas, président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des conseillers, lors de sa participation au forum de la MAP, tenu mardi à Rabat.

– Entretien avec Mustapha Fares: La réforme de la justice exige de s’éloigner de toute approche unilatérale. Dans cet entretien, Mustapha Fares, président de la Cour de cassation, revient sur la réforme de la justice ainsi que les nouvelles dispositions constitutionnelles en ce qui concerne le système judiciaire. « Nul doute que la réforme se présente sous forme de différents aspects et de multiples axes sur lesquels il faudrait travailler simultanément et de façon complémentaire selon un plan clair et précis », a-t-il précisé. M. Fares a également évoqué l’indépendance ainsi que la représentativité des magistrats. « Nous avons besoin aujourd’hui d’une famille judicaire solidaire, ouverte sur toutes les opinions et forte par ses valeurs et traditions », a-t-il ajouté.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:
– Majorité-opposition: le PAM refuse d’intégrer le gouvernement de Benkirane. A la veille du lancement des concertations avec les partis politiques par le Chef du gouvernement pour constituer une nouvelle coalition, le PAM a été on ne peut plus clair: « Il est hors de question que le PAM rejoigne le gouvernement de Benkirane », a-t-il affirmé lors du forum de la MAP, organisé mardi dernier sur le thème: « l’analyse de la conjoncture politique: rôle et place du PAM ». Cette position trouve son fondement, selon Hakim Benchemmas, dans les divergences idéologiques entre les deux partis. Le PAM restera fortement attaché à sa ligne politique, telle que décidée par les instances nationales du parti, a-t-il dit avant d’ajouter que le PJD porte un projet de société avec lequel nous sommes entièrement en désaccord .

– Entre positions de principes et ambitions partisanes: Les âpres tractations pour la formation d’une nouvelle majorité. Les prochains jours s’annoncent décisifs pour l’avenir du gouvernement. Pour composer sa majorité, Benkirane aura la délicate mission de gérer les conditions que poseraient ses futurs alliés, d’une part, et d’autre part refréner les convoitises du MP qui ne cache plus ses ambitions pour une meilleure représentativité au sein de la future équipe gouvernementale. En tout cas, Benkirane n’a pas entamé de consultations officielles avec les partis de l’opposition en vue de remplacer le Parti de l’Istiqlal.

D’après une source au sein de la majorité, il tentera d’abord de proposer à ses futurs alliés les portefeuilles vacants. Une proposition qui ne risque pas d’avoir l’assentiment du RNI, le candidat tant courtisé.

+L’ECONOMISTE+:
– Maroc-Espagne: Comment se déclinerait le nouveau partenariat? Comment transformer les difficultés de la crise en opportunité pour créer un espace commun de prospérité? Les hommes d’affaires marocains et espagnols semblent déjà acquis à la nouvelle vision de partenariat, présentée par le Roi Juan Carlos, lors du forum d’affaires, organisé à Rabat mardi dernier. Côté marocain, Miriem Bensaleh Chaqroun a appelé à pousser plus loin le partenariat à une dimension triangulaire, où chacun des deux pays ouvrira leurs économies. Saâd Kettani, président de KSG, s’est dit réjoui du fait que le Maroc et l’Espagne « avancent sur les sujets qui les rapprochent et mettent de côté ceux qui fâchent ».

– Produits pétroliers: L’indexation adoptée en catimini. Reportée à plusieurs reprises, l’indexation est validée. Selon nos informations, l’accord sur ce mécanisme a été approuvé discrètement il y a quelques jours à la Primature. Le gouvernement ne pouvait pas retarder davantage sa mise en place au risque de « fâcher » et de perdre « toute crédibilité » auprès des instances internationales, en particulier le Fonds monétaire international dont le rapport est attendu d’ici la fin du mois de juillet. En adoptant l’indexation, le Maroc aura ainsi rempli une partie du contrat et donc des exigences de réformes qui ont conditionné la ligne de précaution et de liquidité accordée par le FMI pour une durée de deux ans. Sauf que l’application sur le terrain ne sera pas immédiate. Des sources proches du dossier parlent d’un délai de quelques semaines avant que le mécanisme ne soit activé. Certaines avancent le mois de septembre.

– Malgré les promesses: Le robinet des agréments de taxis toujours ouvert. Les chauffeurs de taxi se rappellent au bon vieux souvenir de leur ministre de tutelle. Après quelques grèves sporadiques, une coalition composée de cinq associations organise, ce jeudi 18 juillet, un débrayage de 24 heures. Pour l’heure, le mouvement sera limité à Casablanca avant de gagner peut-être d’autres régions. Un communiqué sera diffusé aujourd’hui même pour fixer la date de la grève nationale. A l’origine de la grogne des taxi-drivers, l’urgence de la réforme d’une activité actuellement marquée par des pratiques anachroniques et qui frisent parfois le ridicule.

+LIBERATION+:
– Rabat et Madrid renforcent leurs relations stratégiques: fin aujourd’hui de la visite officielle du roi Juan Carlos 1er. « Le Royaume du Maroc est aujourd’hui, suite aux réformes entreprises sous la direction de Sa Majesté et l’approbation de la nouvelle Constitution, un exemple très précieux d’ouverture et de stabilité ». Cette phrase prononcée par SM le Roi Juan Carlos a été choisie comme titre par les grands quotidiens espagnols: El Pais, ABC, El Mundo, entre autres. Lors de l’ouverture du Forum économique Maroc-Espagne, présidé mardi par Juan Carlos et organisé à l’initiative de la CGEM, le souverain espagnol considère que « le Maroc a conçu, sous la direction de Sa Majesté Mohammed VI, une vision claire d’un développement ouvert à leurs partenaires, parmi lesquels l’Espagne souhaite continuer à se distinguer. « Nous devons profiter des complémentarités qui existent entre nos économies et entreprendre ensemble de nouveaux projets ».

– Les stations-service en grève de 48h: L’intransigeance du GPM et la sourde oreille de Benkirane. « Nous n’avons été contactés ni par le GPM, ni par le gouvernement. Jeudi dernier, nous avons présenté au GPM notre cahier revendicatif qu’il connaît par c ur et puis ce fut le silence total. Nous maintenons notre mot d’ordre de grève pour les 18 et 19 juillet », a déclaré Zakaria Rabaâ à la veille de la grève.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *