Revue de presse marocaine du 18/02/2012

0 commentaires, 18/02/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’intérêt de la presse quotidienne de ce samedi:. +AL MASSAE+:.
-Des inconnus agressent une femme, chef de service de l’inspection à l’ONDA, pour avoir coopéré avec la BNPJ dans l’affaire de Abdelhanine Benallou, ancien DG de l’Office: La responsable assurait la coordination entre les enquêteurs et la direction de l’ONDA dont l’ancien DG et plusieurs responsables sont poursuivis, en état d’arrestation, pour détournement et dilapidation de deniers publics.

-L’Europe se débarrasse de ses « déchets » à Safi: Des instances et des personnalités safiotes appellent à la résiliation de l’autorisation d’import des déchets européens qui ont pollué la ville, dont le port commercial qui reçoit régulièrement des cargaisons de pneus usés qui sont utilisés comme combustibles dans les fours de cimenterie d’une société italienne.

-Hakim Benchemass indique que des Istiqlaliens sont impliqués dans le dossier de l’Office de Commercialisation et d’Exportation: le responsable PAMiste qui est également président de la commission d’enquête sur l’OCE accuse la ligue marocaine des droits de l’Homme et la Chambre des Conseillers de fermer les yeux sur des membres du PI corrompus.

-Des blessés et des arrestations parmi les diplomés chomeurs lors de leur dispersion par les forces de l’ordre: Près de 150 diplomés chomeurs ont investi le siège du secrétariat général du gouvernement pour protester contre le non respect des promesses de leur recrutement faites en décembre 2011.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-La direction du PJD interdit à ses membres de critiquer les festivals: des parlementaires affirment à la presse qu’ils ont reçu des instructions de la direction du parti leur interdisant de débattre de la question des festivals qui s’organisent chaque année au Maroc.

-Le PAM tient le congrès de « la normalisation » et Abdelilah Benkirane boycotte la séance d’ouverture des travaux du congrès.

-La guerre entre le PJD et l’Istiqlal arrive au tribunal: le parti de la Lampe dépose une plainte auprès du parquet général pour coups et blessure contre ces conseillers de la part des sympathisants du Maire de la ville de Fès, Hamid Chabat.

-Agression d’une fonctionnaire au parking de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, ayant des liens avec le dossier de l’ancien DG de l’ONDA, Abdelahanine Benallou. La victime affirme à la presse qu’elle n’écarte pas l’hypothèse du rapport entre son agression et sa collaboration avec la BNPJ dans le cadre de l’affaire Benallou incarcéré à la prison Oukacha.

-La ministre du développement social, de la famille et de la solidarité, Bassima Haqqaoui affirme que l’autorisation de l’avortement exige un référendum populaire, en réaction aux propos du ministre de la santé qui a souligné la nécessité de la régulation de l’avortement et de l’autorisation de cette pratique en cas de besoin.

+ASSABAH+ :.
-Un prêtre procède à la vente d’une église à Casablanca avant de prendre la fuite: Le prêtre a utilisé une procuration falsifiée du président d’une association orthodoxe siégeant en Suisse et a réussi à tromper le notaire et le conservateur foncier. Les responsables de l’église orthodoxe ont déposé une plainte auprès du ministère public contestant la légalité de la procuration.

-Le ministre français du Transport adresse une correspondance à son homologue marocain, Abdelaziz Rebbah, au sujet des ferries saisis au port de Sète pour non-paiement de créances: il exprime son mécontentement vis-à-vis de la situation inhumaine des officiers et marins marocains qui vivent à bord de ces ferries.

-La BNPJ auditionne 50 personnes dans le cadre de l’affaire du CIH : elle a interrogé plusieurs responsables et employés de la banque, ainsi que des personnes ayant bénéficié de crédits illégaux. L’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua n’a pas été encore auditionné.

+AL KHABAR+ :.
-Les magistrats de Ahmed Midaoui enquêtent sur des dysfonctionnements et des dépassements dans des marchés publics au Conseil de la ville de Casablanca, selon des sources informées qui ajoutent que les enquêtes doivent déterminer les responsables de ces dysfonctionnements. Les premières informations indiquent que certains vice-présidents du Conseil seraient impliqués dans cette affaire.

-Le Maroc adresse une lettre aux Nations Unies demandant le report du prochain round de négociations informelles entre le Maroc et le polisario sur le Sahara pour des raisons techniques. Des sources concordantes expliquent ce report par le choix du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la délégation qui sera chargée de mener ces négociations.

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rebbah, intervient pour suspendre la grève des employés des stations de péage sur les autoroutes et leur promet d’engager un dialogue pour trouver une solution à leurs problèmes en suspens.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Seize dirigeants séparatistes reçoivent des instructions pour semer le trouble au Maroc: Il s’agit d’un document secret signé par le chef des séparatistes Mohamed Abdelaziz dans lequel il ordonne le paiement de salaires mensuels à un groupe de séparatistes sahraouis de l’intérieur pour la poursuite de leurs manoeuvres anti-marocaines.

-Le président du groupe socialiste à la Chambre des Représentants, Ahmed Zaidi, attend la décision de l’USFP en ce qui concerne sa démission de la présidence du groupe: Il indique qu’il n’est pas satisfait de certains comportements de membres du groupe et considère que sa démission sera dans l’intérêt du parti et du pays.

-Fès: Le Parti de l’Istiqlal ouvre le feu sur le PJD et endosse au parti de la Lampe la responsabilité de l’anarchie qu’a connue la dernière session du Conseil de la ville.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-250.000 jours de travail perdu à cause des grèves observées durant les neuf premiers mois de l’année 2011: Cette période a enregistré 356 grèves, soit une moyenne d’un mouvement de grève par jour. Des sources concordantes affirment que les secteurs de l’enseignement, de la justice et des collectivités locales sont les secteurs ayant enregistré les taux les plus élevés de grève.

+AL ALAM+:.
-Des accords en suspens et de faibles échanges commerciaux avec la perte de 200.000 postes d’emploi par an est le coût du non-Maghreb et de l’absence de la complémentarité économique inter-maghrébine malgré les grandes potentialités dont jouissent les pays maghrébins.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Grande satisfaction marocaine après le vote par le Parlement européen en faveur de l’accord agricole Maroc-UE et le gouvernement exprime ses regrets quant à la poursuite des manoeuvres de parties européennes opposées aux intérêts du Royaume.

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rabbah réussit à convaincre le personnel de la société Autoroutes du Maroc de suspendre leur grève et s’engage à l’ouverture d’un dialogue qui débouchera sur le respect de la paix sociale.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Les hauts cadres diplomés chomeurs investissent le siège du secrétariat général du gouvernement et endosse au gouvernement la responsabilité de l’escalade: les diplomés chomeurs en sit-in protestent contre la non-satisfaction de leurs revendications relatives à leur recrutement immédiat et direct.

-La flambée des prix des carburants laisse présager une imminente implosion dans les camps de Tindouf : Les carburants destinés aux camps sont vendus en contrebande par les séparatistes en Mauritanie et dans certains pays du sahel, provoquant ainsi une hausse astronomique des prix.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Le gouvernement fait face à des difficultés qui entravent la présentation du projet de loi de Finances au Parlement : Le gouvernement justifie le retard de la présentation dudit projet par l’attente de l’approbation de tous les articles amendés du règlement intérieur de la Chambre des représentants. Dans ce sens, une session extraordinaire du parlement pour l’examen du projet de la Loi de finances s’impose.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Une promesse du ministre de l’Equipement et du Transport permet la suspension de la grève prévue par le personnel de la société Autoroutes du Maroc: des sources indiquent que les employés des centres d’exploitation des autoroutes ont suspendu leur grève de 72 heures après avoir reçu un appel téléphonique de la part du conseiller du ministre lui affirmant que ce dernier a accepté leur demande d’ouvrir le dialogue.

-Le directeur général de la DGSN, Bouchaib Rmail déclare la guerre au crime: M. Rmail adresse une note aux responsables sécuritaires pour procéder à des campagnes de ratissage dans plusieurs points noirs qui connaissent une hausse du taux de criminalité, notamment dans certaines villes tels Casablanca, Rabat et Fès.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Chambre des représentants : Le règlement intérieur enfin approuvé par le Conseil constitutionnel. La Chambre des représentants peut, à présent, passer à l’étape de la constitution des commissions permanentes et exercer, ainsi, pleinement sa mission de controle et de législation même si la session automnale est presque achevée. Le Conseil constitutionnel vient, en effet, de rendre un verdict favorable, jeudi, quant au règlement intérieur amendé par les députés. La constitution des commissions permettra au gouvernement d’accélérer la cadence d’adoption du projet de loi de Finances afin de le soumettre à la commission des finances. On s’attend à l’organisation d’une session parlementaire extraordinaire afin de faire passer le budget de 2012.

+LIBERATION+:.
-23ème anniversaire de l’UMA : l’heure de la relance a-t-elle sonné ? Au vu de l’évolution des choses au Maghreb, l’heure est à l’optimisme avec cette réelle volonté de redynamisation de l’UMA dont les affaires étaient tombées en léthargie. C’est l’espoir que caresse chacun des cinq peuples de la région maghrébine. Certes, la réunion de vendredi et de samedi à Rabat des ministres des affaires étrangères des cinq pays est certainement un heureux préambule, mais le plus dur reste tout de même à venir.

+AL BAYANE+:.
-Session des ministres maghrébins des AE : L’UMA, un projet remis sur les rails. La diplomatie maghrébine s’active. Objectif : insuffler une nouvelle dynamique au projet de l’UMA qui sombre dans une léthargie qui n’a plus d’exister aujourd’hui.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *