Revue de presse marocaine du 17/12/2013

0 commentaires, 17/12/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mardi 17 décembre:

LE MATIN DU MAGHREB ET DU SAHARA:.
– L’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) avec l’UE, au menu de Bruxelles: Que gagnera le Maroc? L’ALECA entre le Maroc et l’UE devrait donner lieu à des effets macroéconomiques globalement positifs pour les deux régions, selon une évaluation du cabinet néerlandais Ecorys mandaté par le Conseil d’association. L’analyse d’Ecorys affirme qu’à long terme, les gains attendus en revenu national devraient frôler 1,4 milliard d’euros pour l’UE et 1,3 milliard pour le Maroc. Le Royaume gagnerait également en termes de flux commerciaux puisque sur le long terme, les exportations progresseraient de 15,3 pc et les importations de 8,4 pc.

– Coalition gouvernementale: les élections au cœur de la réunion des chefs de partis de la majorité. Les chefs des quatre partis politiques de la majorité tiendront, aujourd’hui mardi, une réunion informelle destinée à déterminer les sujets à propos desquels ils pourraient discuter dans un avenir proche, selon Nabil Benabdellah. Cette réunion est très importante parce que la classe politique s’attend à ce que les formations politiques qui sont aux commandes se penchent sur le dossier des élections, lequel revient de plus en plus au-devant de l’actualité politique, mais au sujet duquel il n’y a pas encore de visibilité.

AL BAYANE:.
– Majorité gouvernementale: les élections communales en question. Les chefs des partis politiques de la majorité gouvernementale devront se réunir, ce mardi, pour se concerter sur les préparatifs et dégager un consensus sur les prochaines échéances communales. Cette réunion, qui sera présidée par Abdelilah Benkirane, sera consacrée également au rapprochement des positions des quatre partis de la majorité avant le lancement officiel des pourparlers en janvier 2014 sur les élections communales prévues en 2015.

– Démantèlement d’un réseau criminel actif dans le domaine du crime organisé transfrontalier. La brigade nationale de police judiciaire a réussi, en étroite coordination avec les services de la direction générale de surveillance du territoire, à démanteler un réseau criminel actif dans le domaine du crime organisé transfrontalier. Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ce réseau se compose de personnes parmi lesquelles figurent des Maghrébins portant la nationalité d’un pays européen et faisant l’objet d’un avis de recherche au sein de l’espace européen.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Bébés abandonnés: le drame. D’après l’association « Insaf » qui mène une lutte acharnée contre la discrimination à l’égard des femmes célibataires et de leurs enfants, le Maroc compte 27.000 mères célibataires, un chiffre recensé en 2009 et qui est en croissance de 2,3 pc tous les ans. Sur les 8.760 enfants abandonnés, 80 pc sont le fruit de relations extraconjugales, ce qui représente l’équivalent de 24 enfants abandonnés par mois, soit un enfant abandonné par jour, explique Omar Kindi, président de l’association Insaf.

– Lachgar reconnaît des difficultés avec Chabat: il compte sur la mobilisation des conseillers lors de la plénière du vote du projet de budget. Driss Lachgar, premier secrétaire de l’USFP reconnaît, pour la première fois, des difficultés dans son alliance avec Hamid Chabat, le secrétaire général du PI, qui seraient à l’origine de la présentation par chaque parti de ses propres amendements concernant le projet de budget à la première Chambre parlementaire. Néanmoins, M. Lachgar a affirmé que « c’est une situation que nous ne reproduirons pas à la Chambre des conseillers dans la mesure où l’on veillera à ce que les amendements soient présentés au nom de tous les groupes de l’opposition, et pas seulement au nom de l’USFP et de l’Istiqlal ».

L’OPINION:.
– Quand la régionalisation avancée n’avance pas… Le projet de régionalisation avancée est particulièrement complexe à mettre en œuvre, et peine, par conséquent, à se déployer, estime le bulletin mensuel « conjoncture » de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM). Ce projet serait entravé notamment, selon la même source, par une loi organique qui se fait attendre, la crise économique internationale ayant touché le Maroc et bouleversé les priorités du gouvernement et le calendrier politique et la difficulté de concilier tous les intérêts particuliers (parfois contradictoires) des différentes parties prenantes et de fédérer ces dernières autour d’un même projet.

– Selon le DG de l’Office des changes: le rapatriement des avoirs liquides boosterait l’économie. Rapatrier les avoirs liquides ou comptabiliser les actifs détenus à l’étranger « permet de revitaliser l’économie (nationale), d’améliorer la position du pays et d’augmenter les réserves de changes », a affirmé le directeur général de l’Office des changes, Jaouad Hamri.

– Le Maroc, premier membre non communautaire de l’Observatoire européen de l’audiovisuel. Le Maroc est devenu le 41ème membre de l’Observatoire européen de l’audiovisuel, devenant ainsi le premier pays non-européen à intégrer cette organisation du Conseil de l’Europe, basée à Strasbourg.

LIBERATION:.
– Les quatre leaders de la majorité se réunissent aujourd’hui. Les secrétaires généraux des quatre formations politiques formant la majorité, à savoir le PJD, le PPS, le MP et le RNI doivent, en principe, se réunir aujourd’hui, mardi 17 décembre, sous la présidence du Chef de la majorité, Abdelilah Benkirane, indique un ténor de la majorité. Il s’agit, selon lui, d’une sorte de reprise de contact pour les quatre leaders de la majorité qui ne se sont pas vus depuis 15 octobre dernier, après leur réunion au sommet tenue au lendemain de la formation du gouvernement Benkirane II.

– Vive dénonciation de l’exploitation de la religion à des fins politiques. Lors d’une conférence sur la société et la religion organisée, samedi dernier, par la Commission de la religion et de la société de l’USFP, Driss Kharrouz, membre de ladite commission a considéré que la chose religieuse préoccupe le parti de la Rose et que la réforme du champ religieux est une nécessité sociétale. Il a expliqué que l’exploitation de la religion à des fins politique est inadmissible, car elle induit en erreur les citoyens.

– L’hydre terroriste coordonne entre ses composantes maghrébines. La coopération transfrontalière entre les islamistes d’Afrique du Nord est en marche, indique le journal allemand Welt am Sonntag, faisant savoir qu’une rencontre secrète entre des groupes djihadistes marocains, tunisiens, libyens et égyptiens et les représentants d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du front syrien Al-Nosra a eu lieu en septembre dernier à Benghazi, l’un des fiefs de l’organisation salafiste libyenne Ansar Al-Charia. Cette rencontre a eu comme ordre du jour l’élaboration d’une nouvelle stratégie régionale, notamment pour lutter contre le gouvernement tunisien et discuter de l’afflux de djihadistes étrangers en Syrie.

L’ECONOMISTE:.
– Le Maroc prié d’accélérer les réformes. Lors de la réunion Maroc-UE, qui s’est tenue le 16 décembre à Bruxelles, l’Union européenne (UE) n’a pas manqué de rappeler à son « premier partenaire de classe » dans la région Voisinage du sud, un certain nombre d’efforts et d’améliorations à entreprendre dans les plus brefs délais pour ancrer solidement ses réformes et sa modernisation à la locomotive de l’Union. La partie européenne a notamment encouragé le Maroc à poursuivre l’adoption de l’ensemble des lois organiques ainsi que des lois et règlements nécessaires à garantir la mise en œuvre effective de la nouvelle Constitution. Les « 28 » ont, de même, invité le Maroc à poursuivre ses efforts pour assurer une bonne gouvernance dans la gestion de l’Etat et à élaborer une stratégie intégrée pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

– Où sont nos brevets et marques? Le défi, qui consiste à faire de l’innovation un levier de croissance, n’est pas encore gagné par le Maroc, d’après l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC) qui en veut pour preuve l’étiquette « d’apprenti inefficace » que le pays s’est fait coller dans le dernier classement de l’innovation (88ème rang sur un total de 141 pays). En tout, ce sont seulement 549 demandes de brevets d’invention qui ont été déposées auprès de l’OMPIC au titre du 1er semestre 2013, contre 521 durant la même période de l’année dernière (soit un taux d’évolution de 5 pc).

– Budget: Rencontres marathons de la CGEM. Dernière ligne droite pour le budget 2014 et intense activisme de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pour défendre les intérêts des entreprises malmenées par la conjoncture économique et par la réduction des investissements publics. Après une campagne de lobbying auprès des groupes parlementaires de la première, puis la deuxième chambre du Parlement, la CGEM a orienté ses efforts vers l’Exécutif. En ligne de mire, plusieurs sujets importants comme la loi sur les délais de paiements, le butoir de TVA, l’Ecotaxe, le climat des affaires…

AL ALAM:.
– Madrid souhaite la mise en œuvre du protocole de pèche Maroc-UE dans les plus brefs délais. Le ministre espagnol de l’Agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, Miguel Arias Ca?ete, a indiqué lundi qu’il est en contact avec le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, pour mettre en œuvre dans les plus brefs délais du protocole de pêche Maroc-UE, afin que la flotte espagnole puisse poursuivre ses activités de pêche dans les eaux marocaines dès janvier prochain.

– Enseignement: la grogne des professeurs titulaires de diplômes supérieurs. Plus de 6.000 professeurs titulaires de diplômes supérieurs ont observé, dimanche, un sit-in pour réclamer le droit de changement de cadre à tous les professeurs détenteurs de diplômes supérieurs.

– El Alamy retire le code numérique. Le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy a retiré le Code numérique, qui a suscité un tollé. Selon le ministre, le projet est encore à l’étude au sein du cabinet, précisant que des concertations avec les institutions et les professionnels du secteur sont prévues.

AL MOUNAATAF:.
– Chambre des conseillers: les groupes de l’opposition présentent 80 amendements au projet de loi de Finances. Les groupes de l’opposition à la deuxième Chambre ont soumis 80 amendements au projet de loi du budget, dont 75 ont été présentés par le groupe PAM. Les amendements ont porté notamment sur la TVA, l’imposition du secteur agricole et la dette extérieure.

AL HARAKA:
– Sbaï: le plan d’autonomie élargie est une solution réaliste au différend artificiel autour du Sahara marocain. Lors de la visite en Chine d’une délégation partisane marocaine, Addi Sbaï, membre du bureau politique du Mouvement populaire, a souligné que « le plan d’autonomie élargie est une solution réaliste au différend artificiel autour du Sahara marocain ».

– L’Europe représente 74pc du trafic aérien des aéroports marocains. Selon des statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA), le nombre de voyageurs venus des pays européens s’est élevé à 936.210 personnes le mois dernier, soit une hausse de 11.73pc par rapport à la même période de l’année dernière.

SAHIFAT ENNASS:.
– Le gouvernement Benkirane s’endette à nouveau Le Fonds monétaire arabe a convenu, lundi, d’accorder au Maroc un prêt d’un montant total de 276 millions de dollars américains pour « appuyer les réformes structurelles dans le secteur des finances publiques au Maroc ». Il s’agit du quatrième prêt contracté par le gouvernement depuis décembre 2012.

– Corruption: le mea culpa du gouvernement Benkirane. Présentant lundi le programme de travail de son ministère au titre de l’année 2014, devant la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des conseillers, le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, a souligné que malgré les efforts consentis pour faire face à la corruption, le gouvernement est conscient que les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes, affirmant que le gouvernement œuvre actuellement sur l’élaboration d’une stratégie nationale globale et intégrée pour faire face à ce fléau.

AL KHABAR:.
– Etude: les Marocains préoccupés par les questions financières et le chômage. Selon une étude réalisée récemment par Bayt.com et le bureau d’études YouGov, les Marocains sont préoccupés notamment par les questions financières et le chômage.

– Ouzzine refuse de se présenter devant les députés pour justifier la farce de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde des clubs. Une source bien informée a indiqué que le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohammed Ouzzine, a refusé de se présenter à la séance des questions orales pour répondre à ce qui est désormais appelé « la farce de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde des clubs », ajoutant que le ministre a justifié sa décision par sa présence à Agadir pour assister à la demi-finale entre les Allemands de Bayern Munich et les Chinois de FC Guangzhou.

AL MASSAE:.
– Mezouar critique le rendement des ambassadeurs du Royaume dans les pays de l’UE. S’exprimant, dimanche, lors d’une réunion avec les ambassadeurs du Maroc accrédités auprès des pays de l’UE, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a préconisé l’abandon de la diplomatie traditionnelle et l’ouverture sur la société civile et les acteurs non gouvernementaux afin de commercialiser l’image du Maroc à l’international.

– Le Club des magistrats du Maroc accuse le ministre de la Justice et des libertés de tenter de prendre pied au sein du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, après que son département eut été écarté par la Constitution. Le président du Club, Yassine Moukhli, a reproché au ministère de la Justice et des libertés de chercher à s’ingérer dans le Conseil en évoquant dans les avant-projets la nécessité pour le Conseil de tenir compte des rapports de ce département concernant la nomination de responsables judiciaires et la gestion de la situation financière des magistrats.

RISSALAT AL OUMMA:.
– L’opposition au sien de la Chambre des conseillers parvient à faire passer l’un de ses plus importants amendements au projet de loi de Finances 2014 qui oblige le gouvernement à présenter trois fois par an, devant la commission des finances et du développement économique des deux Chambres du parlement, un rapport sur les dettes et les fonds publics, et ce, dans le but de préserver l’indépendance de la décision financière de l’Etat et de consacrer le rôle du Parlement dans la préservation des équilibres macro-économiques.

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, veut amnistier les détenteurs des avoirs illégaux à l’étranger. En vertu d’un amendement au projet de loi de Finances 2014, présenté par le ministre de l’Economie et des finances, le gouvernement a instauré une amnistie pour les personnes détenant illégalement des avoirs immobiliers ou financiers à l’étranger.

BAYANE AL YOUM:.
– Un groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) visite les provinces du sud du Maroc. Des instances de la société civile ont invité, lundi, le groupe onusien à mener des investigations sur les détentions arbitraires pratiquées par le « Polisario » à l’encontre des séquestrés des camps de Tindouf, sous la supervision de l’Algérie, ainsi que sur les graves violations des droits de l’Homme conséquentes à ces détentions.

– Jamaâ El Fna, classé troisième plus belle place au monde. La place Jamaa El Fna, à Marrakech a été classée troisième plus belle place au monde par l’éditeur de guides de voyages Lonely Planet dans son dernier classement des dix plus belles places dans le monde.

ASSABAH:.
– La décision du Conseil constitutionnel de ne pas autoriser de pourvoir le siège vacant à la Chambre des conseillers par le 2ème candidat de la même liste a remis la situation juridique de la 2ème Chambre sur le devant de la scène. Des sources informées ont estimé que cette décision « constitue un signal » pour la dissolution de la Chambre des conseillers.

– Benkirane prémunit son gouvernement contre les risques de fissure. Selon des sources du journal, la réunion prévue mardi par la majorité va examiner les mesures à même d’éviter un éclatement de la coalition gouvernementale, précisant que la priorité sera accordée à la délibération sur la nouvelle charte de la majorité.

– Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, a suspendu le projet du code numérique, suite au tintamarre qu’il a fait sur les sites du réseau social.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Selon des sources parlementaires, le gouvernement ne possède jusqu’à présent aucune information précise sur les personnes détenant illégalement des avoirs à l’étranger ni sur le volume des sommes qu’il compte régulariser au cas où un amendement au projet de loi de Finances 2014 serait adopté.

– Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, a affirmé dans un entretien accordé à la Vie Eco que les urnes allaient sanctionner « les alliances de circonstance », précisant que son parti reste le seul de la Koutla qui a refusé de participer à la majorité conduite par le PJD.

– Selon une source diplomatique marocaine, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar a critiqué le rendement des ambassadeurs du Royaume auprès des pays de l’Union européenne. Au cours d’une réunion tenue dimanche à Bruxelles avec les diplomates, Mezouar leur a reproché de se cantonner dans la diplomatie traditionnelle et de n’avoir pas cherché à défendre les causes justes du Maroc avec des moyens efficients.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie numérique Moulay Hafid El Alamy ploie devant la tempête, retire le code numérique pour révision. El Alamy indique que ce code n’a pas été retiré à cause de l’opposition extrême affichée à ce projet, mais parce que la loi stipule qu’en cas de changement du ministre, le Secrétariat général du gouvernement « renvoie tous les projets de loi au ministère pour qu’ils soient signés par le nouveau ministre », faisant remarquer qu' »on ne peut parler de retrait » car « je n’avais ni signé ni déposé ce code au Secrétariat ».

– Le ministre de l’Equipement et des finances, Mohamed Boussaid a présenté un amendement au projet de loi de Finances 2014 dans lequel il invite les Marocains qui détiennent des avoirs à l’étranger à régulariser leur situation auprès des pouvoirs publics. Cet amendement prévoit une contribution libératoire sur ces avoirs avant fin décembre 2013. Certains chiffres estiment le volume de l’évasion de capitaux à l’étranger à 4 milliards de dollars à fin décembre 2012.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Mezouar préconise une diplomatie offensive. Réuni dimanche à Bruxelles avec les ambassadeurs du Royaume accrédités aux pays de l’Union européenne, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar a souligné la nécessité de suppléer au discours diplomatique utilisé et aux voies diplomatiques traditionnelles une approche plus ouverte et efficiente afin de renforcer au mieux la position du Maroc face à ses adversaires.

– Nouvel an: les dispositifs de sécurité intensifiés. Une source du journal a indiqué que les services de sécurité ont commencé l’application d’un plan visant à renforcer la sécurité publique dans toutes les régions du Royaume.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar a souligné, dimanche à Bruxelles, l’importance majeure de la mise en place d’une nouvelle stratégie pour la diplomatie marocaine, qui soit fondée sur des objectifs et des priorités claires, tout en observant la coordination avec toutes les parties prenantes. Lors d’une réunion avec les ambassadeurs du Royaume dans les pays de l’Union européenne, Mezouar a affirmé que la diplomatie marocaine devrait adapter son approche aux nouveaux éléments constituant l’opinion publique, à savoir la société civile, le parlement et les réseaux sociaux, appelant à faire figurer la dimension économique parmi les axes principaux de l’action diplomatique.

– Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid a estimé positif l’amendement proposé par le gouvernement et qui vise à disculper les personnes ayant manqué aux réglementations de l’Office de change et aux autres dispositions sur la déclaration du patrimoine. Intervenant lundi devant les membres de la commission des finances à la Chambre des conseillers, Boussaid a justifié le recours à cette décision par la volonté d’améliorer le climat des affaires.

ATTAJDID:.
– Forêts de l’Atlas: baisse à 64 pc du vol des arbres de cèdre en 2013. Les responsables du Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) ont affirmé, vendredi à Meknès, que la circulaire conjointe entre le HCEFLCD, le ministère de la Justice et des libertés et le ministère de l’Intérieur, émise en 2011, a permis de préserver le patrimoine forestier et combattre les attaques menées contre les gardes forestiers.

– Les établissements scolaires et les associations de la société civile célèbrent la langue arabe. Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a exhorté, dans une note, les académies et les délégations provinciales à célébrer la journée mondiale de la langue arabe, qui intervient le 18 décembre de chaque année. Le ministère a appelé à l’ouverture d’un débat public pour faire connaitre les meilleures recherches et les expériences réussies dans le domaine de l’enseignement et l’apprentissage de cette langue.

EL ASSIMA POST:.
– Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine menace de suspendre les Fédérations sportives et de nommer des commissions provisoires dans d’autres Fédérations marocaines au cas où elles auraient transgressé les réglementations en vigueur.

– Commentary magazine, un magazine américain mensuel, a affirmé dans un article que le Maroc est un modèle à suivre au Moyen-Orient, mettant en exergue l’islam modéré au Maroc.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *