Revue de presse marocaine du 17/10/2015

0 commentaires, 17/10/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens publiés samedi 17 octobre 2015:

Le Matin.:

– SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Al Andalous à Tanger. Dans son prêche, l’imam a rappelé la célébration jeudi par les Marocains, et avec eux une grande partie de la Oumma islamique, de l’un des grands glorieux anniversaires, à savoir le 1er Moharram, un évènement majeur qui a ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire de l’Islam et du message du Prophète Sidna Mohammed, paix et salut sur Lui, un message que le Tout-Puissant a voulu être le dernier révélé à l’Humanité.

– Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé vendredi à l’inauguration et au lancement d’importants projets destinés au renforcement du rayonnement culturel de la ville cosmopolite de Tanger et à la réhabilitation de son patrimoine historique, riche et prestigieux. Le Souverain a ainsi inauguré le projet de réhabilitation des grottes d’Hercule, et procédé au lancement des travaux de réalisation d’une médiathèque au quartier Ziaten à l’arrondissement Tanger-médina, et d’un Centre culturel au quartier Dhar El Guenfoud à l’arrondissement Béni Makada, des projets qui mobilisent des investissements de l’ordre de 80,5 millions de dirhams (MDH).

– La quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, jeudi sans vote, une résolution qui appuie le processus politique onusien pour le règlement de la question du Sahara marocain, et appelle les Etats de la région à coopérer pleinement avec le secrétaire général et son envoyé personnel, et les uns avec les autres pour parvenir à un règlement politique à ce différend régional.

Libération.:

– Plusieurs experts et acteurs associatifs ont dénoncé, mardi à New York dans le cadre de la 4ème Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies, le détournement par le polisario, sous le regard protecteur de l’Algérie, de l’aide humanitaire destinée aux populations des camps de Tindouf, appelant la communauté internationale à agir en urgence contre ce scandale. Les intervenants ont livré des témoignages accablants sur l’implication du polisario dans le détournement à grande échelle des aides humanitaires destinées aux Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf, lesquelles aides finissent dans les comptes des dirigeants du polisario, avec la complicité et la connivence du régime algérien.

– La parlementaire marocaine Rkiya Eddarham et Lahcen Mahraoui, membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS), ont été expulsés manu militari d’une rencontre sur le Sahara, tenue jeudi au sein du parlement suédois, dans un signe clair de la partialité flagrante des organisateurs. Préférant n’écouter que les allégations ressassées par les représentants des séparatistes, avec en tête la dénommée Aminatou Haidar, ces organisateurs, dont certains membres des partis des Socio-démocrates et des Verts connus pour leur soutien aveugle au polisario, ont empêché toute voix discordante, en totale contradiction avec les principes de liberté d’expression qu’ils prétendent défendre au nom de la démocratie suédoise. Devant l’assistance médusée, M. Mahraoui a dénoncé ce geste agressif et injustifiable qui n’honore pas les valeurs démocratiques et de libre opinion que Stockholm ne cesse de mettre en avant comme les fondements de sa Constitution et les principes de base de sa diplomatie.

L’Opinion.:

– Le boxeur marocain Mohamed Rabiî, 22 ans, champion d’Afrique en titre de la catégorie (69 kg), après avoir poinçonné son ticket pour les Jeux Olympiques de Rio-2016, vient de frapper fort, jeudi à Doha au Championnat du monde AIBA 2015, en battant le redoutable boxeur kazakh Daniyar Yeleussinov, n 1 mondial. Rabiî a décroché le titre mondial de la catégorie des 69 kg, pour la première fois dans l’histoire du noble art national.

– La 4ème Commission de l’assemblée générale de l’ONU a adopté, jeudi sans vote, une résolution qui appuie le processus politique onusien pour le règlement de la question du Sahara marocain, et appelle les Etats de la région à coopérer pleinement avec le Secrétaire général et son envoyé personnel, et les uns avec les autres pour parvenir à un règlement politique à ce différend régional. La résolution, présentée par le président de la Commission, le Représentant permanent du Malawi à l’ONU, Brian Bowler, appuie le processus de négociation initié par la résolution 1754 (2007) du Conseil de sécurité et soutenu par les résolutions du Conseil 1783 (2007), 1813 (2008), 1871 (2009), 1920 (2010), 1979 (2011), 2044 (2012), 2099 (2013), 2152 (2014) et 2218 (2015) en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain.

Al Bayane.:

– Les grandes lignes du projet de loi des finances 2016 (PLF) sont désormais tracées. Le prochain budget repose sur quatre hypothèses de base: un taux de croissance de 3 pc, un déficit budgétaire à 3,5 pc, une inflation maîtrisée à 1,7 pc et un prix du pétrole à 61 dollars le baril. Le PLF 2016 s’inscrit ainsi dans la continuité des précédentes lois des finances et ne fait pas ressortir les grandes orientations des stratégies globales de l’Etat.

– L’expertise scientifique effectuée sur les substances saisies dans un atelier situé dans une habitation au quartier  »Moulay Bouazza » à Kasba Tadla suite à l’arrestation d’un individu partisan du groupe dit  »Etat Islamique » (Daech), a démontré que ces produits servent effectivement à la fabrication d’explosifs, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Suite à l’arrestation d’un individu adepte du groupe dit  »Etat Islamique » (Daech), mercredi à Kasbat Tadla par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire, d’importantes quantités de substances suspectes qui pourraient être utilisées dans la préparation et la fabrication d’explosifs ont été saisies dans cette habitation, précise, jeudi soir, le ministère.

Al Massae.:

– Le gouverneur de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, a appelé, lors d’une réunion avec les membres de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, à ne pas perdre davantage de temps dans les consultations qui concernent les réformes structurelles qui ont un caractère urgent, notamment la réforme des régimes de retraites et de la Caisse de compensation. Jouahri a considéré, d’autre part, que le secteur de l’enseignement pose une problématique majeure puisqu’il est étroitement lié à la croissance.

– Les mesures sociales dominent le projet de loi de Finances 2016 (PLF) qui prévoit une croissance à hauteur de 3 pc. Le PLF, qui sera soumis au Parlement mardi prochain, vise la création de 26.000 postes d’emploi dans la Fonction publique et le soutien d’environ 12 millions de personnes dans les zones rurales.

Akhbar Al Yaoum.:

– Le gouvernement de Benkirane est fâché avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à cause du vote du patronat en faveur du candidat de l’opposition pour le poste de président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach. Une source proche du gouvernement s’interroge sur les raisons de l’alignement de la CGEM avec le PAM, alors que la Confédération a toujours gardé sa neutralité par rapport aux conflits politiques.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Des parlementaires italiens ont plaidé pour un soutien accru à l’initiative marocaine d’autonomie pour avancer vers une solution politique au différend régional sur le Sahara marocain. Lors d’une rencontre organisée mercredi au sénat italien à l’initiative du tissu associatif marocain en Italie, les parlementaires italiens ont mis l’accent sur l’intérêt que revêt cette initiative  »réaliste et réalisable » pour l’instauration de la paix et la stabilité dans la région du Maghreb et partant contribuer à la sécurité en Méditerranée.

– Selon le projet de loi de Finances 2016 (PLF) dévoilé par le gouvernement, la croissance connaîtra un recul pour s’établir à 3 pc contre 5 pc au cours de cette année, rejoignant ainsi les prévisions de Bank Al-Maghrib qui a été plus pessimiste que le gouvernement en prévoyant une croissance à hauteur de 2,4 pc.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Les responsables suédois ont réaffirmé leur neutralité sur le dossier du Sahara et leur soutien au processus de négociations mené sous l’égide des Nations unies en vue d’un règlement politique et mutuellement acceptable à ce conflit régional, a indiqué Saadeddine El Otmani, président du conseil national du PJD et président de la délégation de partis marocains qui a visité Stockholm. El Otmani a souligné que la délégation marocaine a mis à la disposition des responsables suédois des données détaillées sur la réalité dans les provinces du Sud et sur les dimensions géostratégiques de l’affaire du Sahara Marocain.

– Le Parti de l’Istiqlal continue de courtiser le PJD. Le PI prend au sérieux sa démarche pour constituer de nouvelles alliances et réaffirme chaque jour les positions qu’il avait exprimées après la séance d’élection du président de la Chambre des conseillers. L’USFP n’a pas, par ailleurs, tranché sa position concernant une éventuelle alliance, dont les contours sont dessinés par le PI et le PJD.

Rissalate Al Oumma.:

– Des observateurs ont salué l’adoption de la quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU d’une résolution qui appuie le processus politique onusien pour le règlement de la question du Sahara marocain et appelle les Etats de la région à coopérer pleinement avec le secrétaire général et son envoyé personnel, et les uns avec les autres pour parvenir à un règlement politique à ce différend régional. Dans ce cadre, le professeur des relations internationales, Saad Ragragui, a indiqué au journal que cette résolution montre que la vision des Nations unies n’a pas changé concernant la nécessité d’un règlement politique, juste, durable et mutuellement acceptable au conflit artificiel autour du Sahara marocain, notant que toute tentative de revenir en arrière ne sera pas acceptée par la communauté internationale.

– Le vice-secrétaire général de la Confédération démocratique du travail (CDT), Abdelkader Zair, a affirmé que la coordination syndicale se poursuit, notant que la forme et le timing de l’escalade que comptent entamer les centrales syndicales, en réponse au retard du dialogue social qui devait reprendre en septembre dernier, n’ont pas encore été tranchés. Selon M. Zair, ce retard suscite la colère de la classe ouvrière qui aspire à une augmentation des salaires.

Al Alam.:

– Le Lion de l’Atlas Mohamed Rabiî a éliminé les meilleurs boxeurs mondiaux et a été sacré champion du monde dans la catégorie des 69kg pour la première fois dans l’histoire de la boxe marocaine. Rabiî, qui a reçu un message de félicitations de SM le Roi Mohammed VI suite à cet exploit, dit que son objectif maintenant est d’être sacré aux prochains Jeux olympiques.

– L’Organisation des Nations unies (ONU) a salué, dans un rapport publié récemment, les résultats positifs obtenus par le Plan Maroc Vert, indiquant toutefois que ces résultats demeurent insuffisants car ils ne bénéficient pas à toutes les régions du pays, en particulier certaines régions éloignées dont les populations pâtissent encore de la pauvreté et de la vulnérabilité. De même, le rapport relève les efforts colossaux consentis dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain, et qui ont couvert les besoins de plusieurs zones en matière d’alimentation, de santé et d’emploi.

Bayane Al Yaoum.:

– Selon le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, le projet de loi de finances 2016, que le conseil du gouvernement a approuvé outre les projets de décrets annexes, prévoit une augmentation des dépenses du personnel à 106 milliards de dirhams contre 96 milliards en 2012, ce qui signifie une hausse de la masse salariale dont le gouvernement a toujours tenté de réduire la proportion par rapport au PIB, à moins de 11 pc. Ceci risque d’impacter négativement les postes budgétaires alloués à l’administration publique dont le nombre ne dépasse pas 26.000.

– La promulgation de la loi relative à la protection des personnes et biens des risques liés aux barrages est désormais une « nécessité vitale », a souligné, mercredi à Rabat, la ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afilal. S’exprimant lors de la présentation du projet de loi N 15-30 relatif à la sécurité des barrages, devant les membres de la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants, Mme Afilal a indiqué que la promulgation d’une loi « intégrée » en matière de construction et d’exploitation des barrages ainsi que du contrôle de la qualité de leurs infrastructures et équipements, est désormais une nécessité impérative et vitale qui répond à l’augmentation du nombre des barrages et à l’absence d’un arsenal juridique en matière de sécurité des barrages au Royaume.

Al Haraka.:

– L’initiative marocaine d’autonomie constitue l’unique cadre pour le règlement du différend régional autour du Sahara marocain, a souligné, jeudi à New York, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale. « L’Initiative marocaine d’autonomie est, demeure et restera l’unique cadre pour le règlement de ce différend régional », a souligné M. Hilale devant la 4ème Commission de l’ONU, réitérant l’attachement du Maroc au processus politique et son appui aux efforts de facilitation du Secrétaire général de l’ONU et de son Envoyé personnel pour parvenir à une solution politique, négociée et mutuellement acceptable, sur la base du réalisme et de l’esprit de compromis. Le plan d’autonomie, qui a répondu à l’appel du Conseil de sécurité aux parties à mettre fin à l’impasse dans laquelle se trouvait le processus politique, a été le fruit de plusieurs années de préparation et de consultations inclusives au niveau national et local, a relevé M. Hilale.

Assabah.:

– Le conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc a formulé une demande à Omar Faraj, directeur général des Impôts, afin de permettre l’enregistrement des actes notariés, notamment ceux ayant trait au transfert de la propriété immobilière, via une simple déclaration, tout en prévoyant un contrôle fiscal en aval. La pratique actuelle exige que le notaire déclare l’opération et attende l’évaluation par les cadres fiscaux de la part fiscale à honorer. Cette demande devrait être incluse dans les mesures fiscales qui seront annoncées par le nouveau projet de loi de finances dont les grandes orientations ont été présentées devant SM le Roi Mohammed VI, mardi à Tanger, par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid.

– Abdellatif Berrehou, membre du PJD élu président de la commission des finances du Conseil régional (CR) Tanger-Tétouan, présidé par le vice-président du Parti Authenticité et Modernité (PAM) Ilyas El Omari, dit que le Parti de la justice et du développement (PJD) constitue une véritable force de proposition et que son action dans le cadre de l’opposition se focalisera sur les programmes et les projets. M. Berrehou a indiqué que le règlement intérieur du Conseil, qui a été approuvé à l’unanimité, devrait servir d’outil de travail pour tous les membres de cette institution,qu’ils soient issus de la majorité ou de l’opposition, d’autant plus que la nouvelle loi organique relative aux régions accorde de nouveaux droits à l’opposition semblables à ceux prévalant au niveau du parlement. (Entretien).

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *