Revue de presse marocaine du 17/10/2012

2 commentaires, 17/10/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mercredi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Une tournée royale aux pays du Golfe pour consolider un partenariat stratégique: Le Maroc ambitionne de dépasser les 5 milliards de dollars promis par le CCG. Le périple royal entamé hier en Arabie saoudite intervient à un moment où le Royaume et ses partenaires du Golfe veulent donner une très forte impulsion à leur coopération. Une coopération qui reste exemplaire sur les plans politique et diplomatique, mais qui n’a pas encore puisé tout son potentiel sur le plan économique. Les deux parties affichent aujourd’hui clairement une ambition de renforcer leur coopération sur ce plan.

+AL BAYANE+:.
-L’Amazighité, onze ans après le discours d’Ajdir: la situation future de l’Amazigh dans les politiques publiques en question. L’Amazigh, comme composante de l’identité marocaine, après plus d’un demi-siècle de marginalisation dans les livres d’histoire, l’enseignement et les médias. Voilà la question qui se pose et s’impose. Aujourd’hui, d’aucuns soulignent qu’en dépit des efforts déployés pour promouvoir l’amazighité dans ses dimensions linguistique, identitaire et civilisationnelle, les choses avancent péniblement et lentement.

-Tournée royale au Golfe: A l’aube d’une impulsion majeure au partenariat Maroc-CCG. Entretenant des relations politiques privilégiées, le Maroc et les pays du Golfe s’apprêtent à donner une impulsion majeure à leur partenariat économique à l’occasion de la tournée de SM le Roi Mohammed VI dans quatre Etats de la région, en l’occurrence l’Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis. La solidarité agissante entre le Maroc et les pays membres du Conseil de la coopération du Golfe (CCG) ne s’est jamais démentie aux plans politique et diplomatique. Aujourd’hui, et d’une volonté commune, le cap est mis sur l’économie, à une ère où le co-développement est devenu le mot d’ordre dans les relations internationales, puisque le destin des Nations se construit désormais bilatéralement ou multilatéralement.

+LIBERATION+:.
-Adoption par consensus d’une résolution sur le Sahara: La IVème Commission appuie le processus de négociations. Réunie depuis le 8 octobre, la quatrième Commission de l’ONU a cloturé ses travaux lundi après les avoir consacrés, entre autres, à la question du Sahara. La quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU a adopté, en effet, sans vote, un projet de résolution sur le Sahara marocain, réitérant l’appui des Nations unies au processus de négociation et loue les efforts déployés à cet égard, souligne le projet de résolution.

-La rencontre de Benkirane avec les membres de la deuxième Chambre renvoyée sine die: L’hécatombe des routes devait en constituer le sujet principal. Abdelilah Benkirane devait se présenter aujourd’hui à la Chambre des conseillers dans le cadre de la séance mensuelle consacrée au débat sur la politique générale de l’Exécutif, sauf que ladite séance a été, sur demande du Chef du gouvernement lui-même, reportée à une date ultérieure. Il va falloir patienter surtout que s’il y a un sujet qui doit tenir à cÂœur aux conseillers et à tous les citoyens, c’est bel et bien celui des accidents qui se font de pus en plus fréquents et de plus en plus meurtriers. Un phénomène qui s’est amplifié en dépit de la rentrée en vigueur depuis deux ans du fameux Code de la route.

+L’OPINION+:.
-La 1ère session du Dialogue stratégique entre le Maroc et les USA sanctionnée par un communiqué conjoint: Conférence à Washington sur le développement des affaires au Maroc avant fin 2012. La première session du Dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis, tenue le 13 septembre dernier à Washington, a été sanctionnée par communiqué conjoint publié lundi. Dans ce communiqué, les USA ont salué les importantes réformes et initiatives accomplies par SM le Roi Mohammed VI, qui ont précédé la conclusion du partenariat stratégique. Concernant la question du Sahara, il est souligné que les Etats-Unis continuent de soutenir une solution pacifique, durable et mutuellement acceptable, la politique des Etats-Unis envers le Sahara étant restée constante depuis plusieurs années. Les Etats-Unis ont clairement indiqué que le plan d’autonomie du Royaume du Maroc est sérieux, réaliste et crédible, et qu’il représente une approche potentielle qui pourrait satisfaire les aspirations de la population du Sahara à gérer ses propres affaires dans la paix et la dignité.

+ASSABAH+:.
-Un ressortissant libyen blessé par balle à la main dans des circonstances indéterminées mobilise les différents services de police de Casablanca qui ont diligenté une enquête à ce sujet: l’Interpol entre en ligne et les caméras de l’aéroport international Mohammed V pourraient révéler si ce ressortissant libyen a été blessé en Libye ou au Maroc.

-Crise « silencieuse » entre le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, le Secrétaire général du gouvernement Driss Dahak et le ministre de l’Habitat, Nabil Benbabdellah. M. Dahak a refusé de valider un décret en vertu duquel Benkirane délègue à Nabil Benabdellah le pouvoir de présider les conseils d’administration d’Al Omrane, et Benabdellah évite ce qui est arrivé à l’ancien Premier ministre Abbas El Fassi lorsqu’il a voulu placer les agences de développement des régions du Nord, de l’Oriental et du Sud du Maroc sous la tutelle de l’ancien ministre de l’Habitat, Ahmed Taoufiq Hejira.

-La bataille pour le poste de Premier secrétaire de l’USFP s’intensifie au sein du parti de la Rose après que Ahmed Zaidi ait annoncé son entrée en lice pour briguer ce poste, alors que Ahmed Reda Chami a créé en collaboration avec d’autres cadres du parti « un front réformateur » pour soutenir la candidature de Zaidi face à celles de Habib El Malki et Driss Lachgar.

+AL MASSAE+:.
-La « guerre » entre les greffiers et le ministère de la Justice entame un nouveau tournant après que des forces de police aient investi tard dans la nuit de lundi les locaux de plusieurs tribunaux pour évacuer par la force des protestataires affiliés au syndicat démocratique de la Justice qui y observaient des sit-in et Mustapha Ramid, ministre de la Justice, déclare: « On ne tolérera jamais l’anarchie et la transformation des établissements publics en des dortoirs et des réfectoires ».

-Le président du groupe socialiste à la Chambre des représentants, Ahmed Zaidi, candidat en lice pour présider aux destinées de l’USFP. Cette candidature vient s’ajouter à celles de Habib El Malki et de Driss Lachgar qui avaient annoncé leur intention de briguer le poste de Premier Secrétaire du parti.

-Le projet de loi de Finances 2013, adopté lundi par le Conseil de gouvernement, sera soumis au Parlement jeudi ou vendredi prochains, ont révélé des sources informées.

-Le rapport de la commission régionale des droits de l’Homme (région de Tanger-Tétouan) qualifie de « catastrophique » la situation dans la prison civile de Tétouan. Selon plusieurs sources, la Commission compte présenter ledit rapport au CNDH au cours de la semaine prochaine.

+AL KHABAR+:.
-Les services de sécurité marocains mettent sous surveillance les membres de la communauté syrienne établie dans le Royaume et les réfugiés syriens arrivés dans le pays suite à l’éclatement de la crise en Syrie. Des sources indiquent que ces services détiennent des informations sûres que des activistes syriens tentent de recruter de jeunes Marocains appartenant du courant salafiste pour combattre en Syrie aux cotés de l’armée syrienne libre.

-Des blessés et des cas d’évanouissement suite à une intervention musclée des forces de l’ordre contre les greffiers qui observaient des sit-in dans l’enceinte de plusieurs tribunaux du Royaume, à l’exception de ceux de la région du sud, et plus de 300 agents de police et près de 40 « estafettes » ont été mobilisés pour faire évacuer les greffiers qui observaient un sit-in à l’intérieur de la Cour d’appel de Casablanca.

-La bataille devient de plus en plus rude pour le poste de Premier secrétaire de l’USFP à l’occasion du renouvellement des sections locales du parti entre Habib El Malki, qui a annoncé officiellement sa candidature pour ce poste et deux autres caciques, en l’occurrence Driss Lachgar et Fathallah Oualalou, bien qu’ils n’aient pas encore annoncé leurs candidatures. Des sources indiquent que ces candidats veulent s’assurer les voix de leurs partisans avant le 9ème congrès qui aura lieu en décembre prochain.

-Le Maroc ouvre ses eaux territoriales devant les bateaux de pêche égyptiens: Le Royaume a réussi à trouver des marchés alternatifs pour la commercialisation de ses richesses halieutiques, après avoir conclu un accord avec l’Egypte autorisant à ses bateaux de pêcher dans les eaux territoriales marocaines et des sources proches de la Chambre de commerce maroco-égyptienne indiquent que ledit accord porte sur la création d’une société maroco-égyptienne de pêche dans les cotes marocaines d’un capital estimé à 20 millions de dollars.

-17 organisations des droits de l’Homme et de la société civile et plusieurs cadres et membres de partis politiques, dont le PJD, l’Istiqlal et l’USFP menacent Mustapha Ramid, ministre de la Justice de faire monter la tension en observant des manifestations et des sit-in ouverts et en organisant une marche vers la ville de Rabat au cas où le ministre n’intervient pas pour garantir un procès équitable pour Mouloud Hamad en conflit avec le substitut du procureur près le tribunal de première instance de Tata.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les éléments des forces de l’ordre agressent violemment des journalistes au cours de leur intervention, lundi, contre des membres du bureau du Syndicat démocratique de la justice (SDJ). Suite à ces incidents, le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, a affirmé que « les forces de l’ordre n’ont pas le droit d’agresser les journalistes », alors que le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a déclaré que ces agressions sont « inacceptables » quelles que soient leurs motifs ou leurs circonstances. Par ailleurs, le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a appelé à l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances de ces agressions.

-USFP: Ahmed Zaidi s’apprête à entrer dans la course pour le poste de Premier secrétariat du parti de la Rose en remplacement de Abdelouahed El Fassi, selon des sources concordantes.

-Les forces de l’ordre dispersent par la force un sit-in observé lundi dernier par les greffiers à Casablanca à l’intérieur de la Cour d’appel. Les agents des forces de l’ordre ont insulté et frappé les manifestants à l’intérieur de la Cour d’appel de Casablanca.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Casablanca: La LYDEC s’apprête à annoncer une augmentation des factures de l’eau et de l’électricité et des élus au conseil de la ville indiquent que cette décision ne relève pas des compétences de la société, ajoutant que le bureau chargé de l’audit de la société délégataire n’a pas encore achevé sa mission.

+AL ALAM+:.
-Une nouvelle crise diplomatique se profile à l’horizon entre Alger et Tripoli, après que des Libyens aient attaqué l’ambassade d’Algérie à Tripoli et brûlé le drapeau algérien à l’issue du match qui a opposé dimanche dernier les sélections algérienne et libyenne de football.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le gouvernement Benkirane prone « la politique du bâton » contre les greffiers et les journalistes: Les forces de l’ordre interviennent de manière musclée pour disperser les mouvements de protestation et les sit-in observés par le personnel des tribunaux, en réponse à l’appel du Syndicat démocratique de la justice (SDJ). Dans son communiqué, le Syndicat affirme que ces interventions ont fait plusieurs blessés et causé des cas d’évanouissement dans de nombreux tribunaux, notamment à Casablanca, Ksar El Kébir et Oujda. Pour le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, « l’intervention des forces de police était à contrecÂœur ».

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:
-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane décide de « tuer » la classe moyenne, à travers l’instauration via la loi de Finances 2013 de nouveaux impots sur les sociétés et les personnes à revenu moyen. Des sources concordantes indiquent que Benkirane cherche, à travers ces nouvelles taxes, à sauver les meubles suite à l’accentuation des déséquilibres budgétaires.

-L’Union Constitutionnelle (UC) accuse le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane de « falsifier » les chiffres relatifs au taux de croissance prévu au titre du projet de loi de finances 2013 à savoir 4,5 pc. Pour Hassan Abiaba, membre du bureau politique de l’UC, l’Exécutif a présenté un budget d’austérité à peine déguisé, prévoyant que le taux de croissance ne dépassera pas les 3 pc au titre du l’exercice en question.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Violente intervention des forces de l’ordre contre le personnel de la Justice à Casablanca à l’occasion des sit-in observés par les greffiers dans les différents tribunaux du Royaume. A Casablanca, les manifestants circulaient « les pieds nus » dans le hall du tribunal en guise de protestation contre l’intervention musclée des forces de l’ordre alors que le syndicat démocratique de la Justice décide de recourir à la Justice pour faire valoir ses droits.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

2 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *