Revue de presse marocaine du 17/08/2012

0 commentaires, 17/08/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+L’OPINION+:.
-Rapport d’enquête sur l’Office de Commercialisation et d’Exportation: quand les faits sont manipulés pour porter des coups bas politiques. Beaucoup de choses ont été dites et écrites à propos du rapport de la commission parlementaire sur l’OCE, un rapport qui apprend à l’opinion publique l’ampleur de la gabegie qui a longtemps régné dans cet organisme public, mais en laissant planer sciemment le doute sur les véritables responsables, pour des raisons bassement politiques. Pour l’actuel directeur de l’Office, Najib Mikou, « le rapport de la commission d’enquête parlementaire est imparfait et comporte pas mal d’imprécisions », ajoutant qu' »il y manque l’essentiel: Aucun des responsables antérieurs de la gestion de l’Office, directeurs et ministres de tutelle, du temps de la cession frauduleuse des biens signalés par le rapport d’enquête, n’a été interrogé. Les bénéficiaires de ces cessions, non plus, n’ont pas été interrogés ».

+LIBERATION+:.
-Un mouvement d’Istiqlaliens en appelle au retrait des candidatures de MM. El Fassi et Chabat: Une troisième voie pour sauver l’Istiqlal. Si officiellement, ce sont deux candidats qui se livrent la bataille pour le fauteuil de leader, la course au leadership ne sera ouverte que le 22 septembre, le jour de la tenue du conseil national de l’Istiqlal et dont les membres éliront le prochain secrétaire général. Le jeu est donc ouvert et d’autres candidatures peuvent se déclarer le 22 septembre. Cependant, des militants en vue, appartenant à la nouvelle génération de figures de l’Istiqlal, ont récemment joué les missi dominici auprès des deux candidats au poste de leader de cette formation politique. Objectif d’une mission quasi impossible, les convaincre de se désister au profit d’une troisième candidature que les deux hommes choisiraient d’un commun accord. La proposition a vite tourné en eau de boudin, et les deux candidats déclarés lui ont opposé un refus catégorique, l’un craignant une manÂœuvre, un nouveau coup fourré de l’autre.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:
-Loi de finances 2013: Ce que propose la CGEM. A quelques mois de sa nomination à la tête de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun, dévoile les propositions fiscales relatives au projet de loi de finances 2013. A cet effet, des mesures, pour leur ensemble non budgétaire, ont été répertoriées en trois rubriques visant principalement à améliorer la compétitivité des entreprises marocaines et la mobilisation du capital à leurs services. Les mesures fiscales de la CGEM sont considérées comme une bouée de sauvetage pour les entreprises marocaines afin de redresser leurs structures à la fois fiscales et financières.

-Le plan d’action législatif 2012-2016 du gouvernement fin prêt: la loi sur l’amazigh pas avant décembre 2013. Le gouvernement Benkirane dispose désormais d’un plan d’action législatif. Ce dernier fixe un calendrier et une approche de travail pour les lois organiques ainsi que les textes ordinaires à élaborer par l’Exécutif entre 2012 et 2016. Ainsi, la majorité des lois organiques prévues par la nouvelle Constitution sont programmées entre 2012 et 2013. Plusieurs lois organiques sont annoncées pour la rentrée. Quant à la loi sur l’amazigh, elle est programmée fin 2013.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Charte environnementale: Le projet de loi-cadre soumis à la consultation publique. C’est l’un des textes prioritaires pour l’actuel gouvernement. Le projet de loi-cadre portant charte de l’environnement et du développement durable est actuellement au niveau du SGG pour avis. Ce texte d’une importance capitale entamera le circuit d’adoption, probablement dès la prochaine rentrée parlementaire. Car la charte doit constituer la pierre angulaire des politiques et stratégies de développement initiées par le Royaume. Composé de 36 articles, le projet de loi arrive à point nommé pour combler les lacunes juridiques en matière de protection de l’environnement. Il montre les droits et devoirs liés à l’environnement aux personnes physiques et morales ainsi que les principes qui doivent être respectés par les établissements publics et leurs partenaires.

+L’ECONOMISTE+:
-Budget 2013. CGEM : Nouveau pacte. Le Patronat ne se fait pas d’illusion! Les finances publiques sont en trop mauvaise posture pour que le gouvernement puisse consentir la moindre baisse d’impots. En effet, les propositions fiscales du patronat pour le budget 2013 interviennent dans un contexte de crise économique et de fortes pressions sur les agrégats macroéconomiques. Pas question donc de se focaliser sur une réduction d’impots. Cette année, la Confédération patronale ne présentera pas un catalogue de doléances d’ordre fiscal. Les propositions de la CGEM pour le budget 2013 portent plutot sur « une nouvelle vision fiscale ». Des attentes qui s’articulent autour de trois axes: Le premier porte sur le retour de la confiance chez les opérateurs économiques. Le 2ème axe concerne les moyens à même de renforcer la compétitivité des entreprises, quant au troisième volet de propositions, il porte sur la reconduction des mesures fiscales transitoires qui arrivent à échéance fin 2012.

-Benkirane, 8 mois après : un gouvernement à deux vitesses. Après près de 8 mois à la tête du gouvernement, Abdelilah Benkirane ne semble pas encore avoir pris ses marques. Même avec ses sorties, le Chef du gouvernement n’est pas arrivé à imprimer un rythme soutenu à son Exécutif qui roule à deux vitesses. La première incarnée par les ministres appartenant aux trois formations alliées que sont l’Istiqlal, le MP et le PPS. La deuxième vitesse est prise pas les ministres du PJD qui agissent souvent comme s’ils étaient encore dans l’opposition.
+ASSABAH+:.
-Salaheddine Mezouar, ancien ministre de l’Economie et des Finances, dément les accusations portées à son égard par Abdelilah Benkirane et selon lesquelles il aurait manipulé les chiffres relatifs à la loi de finances 2011. Réagissant à ces accusations, Mezouar a déclaré: « Tes accusations sont dangereuses et basses ». Mezouar a également accusé Benkirane d’incapacité à gérer les effets de la crise économique, de porter atteinte à l’image du Maroc à l’étranger et à sa crédibilité auprès des institutions financières internationales.

-Les Assises de la fiscalité auront lieu en février prochain, annonce le ministre délégué chargé du Budget, Driss Al Azami. Il a souligné que la réforme fiscale est devenue un chantier qui s’impose surtout eu égard à la conjoncture économique actuelle, ce qui exige l’ouverture d’un débat national sur les possibilités offertes pour l’élargissement de l’assiette fiscale.

+AL MASSAE+:.
-Scandale!: Un responsable à la SAMIR révèle que le Maroc ne controle pas et ne possède pas des critères bien définis concernant les déchets déversés par les unités industrielles au large des cotes marocaines, soulignant que cette situation ouvre la voie devant les unités industrielles irresponsables pour se débarrasser de manière anarchique de leurs déchets industriels, ce qui constitue un véritable danger pour l’environnement et menace la vie des estivants et des espèces marines.

-La ville de Casablanca classée parmi les villes « les moins vivables au monde » selon un rapport publié par « The Economist Intelligence Unit ». La métropole économique a été classée à la 112ème place sur un total de 140 villes à travers le monde concernés par ce rapport.

-Des conseillers exercent des pressions pour augmenter le nombre des membres de la deuxième Chambre: Des sources parlementaires informées indiquent que plusieurs conseillers exercent actuellement des pressions pour la révision du nombre des membres de la Chambre des conseillers qui doit comprendre, selon la nouvelle Constitution, au minimum 90 membres et au maximum 120, ajoutant que cette proposition sera sur la table des prochaines concertations entre le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et les partis politiques.

+AL KHABAR+:.
-Aziz Benaazouz, membre du bureau politique de PAM qualifie Abdelilah Benkirane de « fasciste » et le projet sociétal du PJD d' »obscurantiste ». Benaazouz a également indiqué sur facebook que les déclarations de Benkirane, notamment lors de la dernière séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Représentants ont révélé la logique « fasciste » que prone le Chef de l’Exécutif, une logique, précise-t-il, basée sur l’approche « Soit vous êtes avec moi, soit vous êtes contre moi ».

-Des journalistes du PJD en colère suite aux déclarations de leur secrétaire général Abdelilah Benkirane: Des sources relèvent que ce mécontentement touche tous les employés du site électronique du parti de la lampe et particulièrement ceux du service des média, des relations générales et de la publication suite aux propos de Benkirane lors du forum des cadres du PJD tenu récemment à Rabat dans lesquels il a critiqué l’échec des médias du parti.

-La Délégation générale de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion compte reconvertir des prisonniers en agriculteurs: Selon plusieurs sources, l’Administration pénitentiaire est en train de transformer les prisons agricoles à travers le royaume en des lieux de formation aux métiers de l’agriculture, ajoutant que les prisonniers seront en mesure de bénéficier de cette formation durant toute leur peine d’emprisonnement.

-Succession au sein de l’Istiqlal: Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi se dirigent vers une trêve provisoire qui prendra fin après Aïd Al Fitr pour poursuivre leur campagne électorale qui jusqu’à présent n’a pas donné un favori parmi les deux camps.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Huit éléments de la police des frontières au port passagers de Tanger-Med placés en détention préventive à la prison locale de Tanger. Ces arrestations interviennent une semaine après la suspension de 10 éléments de la police exerçant dans le même port. Selon des sources responsables, il s’agit d’une affaire ayant des liens indirects avec le dossier qui a fait tomber des policiers et des douaniers dans des postes frontières sur fond de plaintes déposées par des MRE.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-La crise économique touche de plein fouet le secteur immobilier à cause des complications imposées par Abdelilah Benkirane: Des parties touchées par la crise que connait le secteur indiquent que les complications administratives auxquelles les promoteurs immobiliers font face depuis l’entrée en fonction du gouvernement Benkirane ont aggravé la crise, ce qui a conduit à la suspension de la commercialisation, à la baisse de la demande face à la hausse de l’offre, à cause du retard accusé dans la délivrance des autorisations de construction et l’obtention des crédits.

-Le gouvernement Benkirane bat « onze records » dans l’histoire du Maroc en rapport avec les indicateurs du déficit, la hausse et le recul dans plusieurs secteurs. Ces records portent notamment sur le plus gros crédit (ndlr: ligne de précaution et de liquidité du FMI), la plus haute augmentation des prix des hydrocarbures, la baisse la plus importante en matière de réserve en devises, le recul des chiffres du tourisme et la plus haute moyenne pour l’accès aux grandes écoles.

+AL ALAM+:.
-Les autorités espagnoles aux présides occupés de Sebta et Melillia oeuvrent à rompre tous les liens entre les associations islamiques dans les deux présides occupés et le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Dans ce sens, des sources font état d’intenses activités des éléments du centre national de renseignements espagnol dans les deux villes spoliées pour semer la division entre les musulmans.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Nouveaux rebondissements dans la bataille entre Hamid Chabat et Abdelouahed El Fassi sur le poste de secrétaire général du parti de l’Istiqlal: Les partisans d’El Fassi accusent Chabat de mandater des congressistes d’autres partis.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les dysfonctionnements au sein de l’OCE: Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane conduira-t-il des ministres de son Cabinet devant la justice?. Après la présentation en plénière dudit rapport, le président de la Chambre des Conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah a appelé le chef de l’Exécutif à soumettre le rapport à la justice.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Réunion gouvernement-CGEM: Abdelilah Benkirane appelle les entreprises marocaines à la mobilisation pour contribuer aux efforts consentis pour sortir le Royaume de la crise. Selon la présidente du Patronat, Miriem Bensalah Chaqroun, le gouvernement et la CGEM ont décidé de construire leurs relations à l’avenir sur la base du dialogue et de la concertation réguliers concernant les différentes questions, et partant, être en mesure de prendre les décisions adéquates en faveur de la relance de l’économie nationale et du développement social.

+AL MOUNAATAF+:
-Baisse de 2,5 pc des recettes des Marocains résidant à l’étranger (MRE) à fin juillet dernier, selon l’Office de changes, à cause des répercussions de la crise financière et économique mondiale, notamment dans la zone euro, ce qui a provoqué une grave pénurie des réserves en devises.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *