Revue de presse marocaine du 17/04/2012

0 commentaires, 17/04/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AL MASSAE+:.

-Des douars « se soulèvent » contre les autorités et construisent des habitats anarchiques à Casablanca. Des sources indiquent que les habitants des douars « Tkelya » et « Mkansa » dans la banlieue de la métropole ont entamé la construction d’habitats anarchiques après avoir mis en place des barrières pour interdire l’accès des forces de l’ordre sur les lieux, alors que des informations font état de l’implication d’élus dans ce mouvement.

-La Fédération internationale du transport saisit des navires de la COMARIT. Des sources indiquent que la Fédération a procédé à la collecte des procurations des marins opérant sur les navires +Biladi+, +Marrakech+ et +Béni N’sar+ pour garantir leurs droits et pousser les autorités marocaines et l’employeur à tenir leurs engagements vis-à-vis des marins.

-Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville Nabil Benabdellah menace de se retirer du gouvernement. Le Secrétaire général du PPS accuse le PAM de vouloir provoquer l’implosion de la majorité.

-Des sahraouis dans les camps de Tindouf lancent une campagne « De retour à la mère-patrie ». Un communiqué d’organisations de jeunes et de femmes des camps de Tindouf annoncent leur intention de lancer une large campagne qui incite au retour dans la mère-patrie.

-Abdelmoula Abdelmoumni: « Il y a des dossiers de corruption au sein de la Mutuelle générale du personnel de l’administration publique (MGPAP) ». Le président du conseil d’administration de la Mutuelle déclare que « Salaheddine Mezouar est à l’origine de nos problèmes », ajoutant qu’il compte dévoiler davantage de dysfonctionnements après l’annonce du verdict dans l’affaire de détournement de 117 milliards de centimes.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.

-Mustapha Ramid déclare: « la menace de mort à mon égard est sérieuse et c’est la raison pour laquelle j’évite de voyager par train ». Le ministre de la Justice et des libertés affirme devant la Chambre des représentants qu’il dispose de données fiables sur la menace proférée à son encontre émanant d’un groupe dénommé « le Mouvement Tawhid wal Jihad ».

-Bouchaib R’mail supervise en personne les enquêtes concernant les événements survenus au complexe sportif Mohammed V. Une source sécuritaire affirme que le Directeur général de la DGSN se rend à la préfecture de police d’Anfa pour enquêter sur d »éventuelles défaillances sécuritaires lors de la rencontre WAC-ASFAR qui a été émaillée d’actes d’une extrême violence au cours desquels des éléments de la police ont été blessés.

-Mustapha El Khalfi réagit aux propos du ministre de l’Habitat sur le dossier de l’audiovisuel: « Ce qui nous critique n’est pas au fait des cahiers de charges relatifs au secteur audio-visuel public, alors que le dirigeant Ittihadi Ahmed Reda Chami déclare que le gouvernement Benkirane aurait dû annoncer qu’il s’oppose aux jeux de hasard au lieu de prétexter la protection des mineurs.

-Scandale au ministère des Habous et des affaires islamiques concernant les recettes du « cannabis »: Le conseiller PAMiste Larbi Mharchi fait éclater un scandale après avoir déclaré à la Chambre des conseillers que les salaires de certains oulémas et imams dans la région du Nord proviennent des recettes du trafic du cannabis.

+ASSABAH+ :.

-La BNPJ enquête sur les détournements de fonds à la « COMANAV »: Un ancien fonctionnaire de la compagnie maritime dévoile des dizaines de documents concernant la dilapidation de deniers publics au moment où l’enquête concerne 15 personnes dont les noms ont été cités lors des investigations.

-Abdelouahed Souhail indique que les « bévues » du gouvernement sont dues au manque d’expérience de certains ministres: Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle souligne que ces bévues ont été reflétées à travers les positions et les déclarations de ces ministres.

-Les députés du RNI à la tête des absents des travaux du Parlement: Seulement 15 sur les 52 députés RNIstes ont été présents lors de la séance du vote sur le projet de loi de Finances. Par ailleurs, les prémices d’un conflit entre l’actuel président du RNI Salaheddine Mezouar et le président sortant Mustapha Mansouri secouent les rangs du groupe parlementaire du parti après le retour sur le devant de la scène de Mustapha Mansouri, alors que le parti de la Colombe se prépare à tenir son congrès.

+AL KHABAR+ :.

-Un parlementaire fait éclater un scandale relatif à 129.000 Hectares des terres de l’Etat: Le conseiller Larbi Mharchi, du PAM, fait état d’irrégularités ayant entaché la cession de 129.000 Ha des terres de la SODEA et la SOGETA.

-Le budget du ministère de la Santé provoque des différends entre le PAM et l’Istiqlal: Le vote des députés PAMistes en faveur du budget du ministre Houssein El Ouardi suscite l’ire des Istiqlaliens qui ont vivement critiqué ce budget bien qu’ils font partie de la majorité.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Les listes de Habib Choubani suscitent le mécontentement des associations: L’AMDH considère dans un communiqué que le gouvernement Benkirane utilise la politique de deux poids, deux mesures, tout en s’interrogeant sur les raisons qui ont poussé l’actuel Exécutif à se contenter de publier la liste de certaines associations bénéficiaires de l’aide étrangère et d’en occulter d’autres.

-Un rapport choquant de l’Inspection générale du ministère de l’Intérieur fait tomber de grands responsables sécuritaires et des agents d’autorité à Agadir. La BNPJ de Casablanca qui enquête sur les accusations contenues dans ce rapport et proférées à l’encontre du président de la commune d’Aourir. Ce dernier est accusé de la répartition et de la vente de 18 lots de terrain à son profit, de même que les enquêteurs ont découvert d’autres dysfonctionnements dans ladite commune portant sur la délivrance de 2120 certificats administratifs pour l’enregistrement de contrats de vente et de conservation de titres fonciers.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Mustapha Ramid donne des promesses verbales en contrepartie de la suspension de la grève nationale dans le secteur de la justice qui était prévue les 18 et 19 avril: Une commission des bons offices composée d’un groupe de juristes oblige le ministre de la Justice et des Libertés à s’asseoir autour de la table des négociations. Les promesses ont porté notamment sur l’accélération de la promulgation du décret sur les indemnités sur les heures supplémentaires et la permanence.

-Les violences dans les stades de football : Les supporters transforment les tribunes des stades de football en un champ de guerre qui menace les biens publics. Des observateurs et des acteurs des droits de l’Homme et de la société civile appellent à l’annulation des matches du championnat national où de jouer dorénavant ces rencontres sans public.

+AL ALAM+ :.
-Nouvelle zone d’ombre dans le ciel des relations maroco-espagnoles: L’Association du Grand Rif des droits de l’Homme fait éclater un grand scandale au grand jour en dévoilant que plus de 25.000 enfants marocains ont été vendus à des familles espagnoles à des prix variant entre 3000 et 8000 euros.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Trois mois du mandat du gouvernement fait augmenter le déficit commercial à 49 MMDH contre 43 MMDH enregistrés durant la même période de 2011. La hausse du déficit de la balance commerciale est le résultat de la poursuite de la hausse du coût des importations par rapport à celui des exportations.

+ATTAJDID+ :.
-Abdelilah Benkirane reçoit un mémorandum réclamant l’incrimination de la normalisation avec Israël. Le mémorandum soumis par Khalid Sefiani, coordinateur groupe d’action nationale pour le soutien à l’Irak et à la Palestine, et Mohamed Benjelloun Andaloussi, président de l’Association marocaine de soutien à la lutte palestinienne, réclame aussi l’ouverture d’une enquête sur les rasions et ceux qui ont été derrière la diffusion par la chaîne de télévision 2M d’un film documentaire « Tinghir Jérusalem ».

-Mustafa Ramid reçoit un rapport sur « les irrégularités » au sein du Crédit Agricole: Des sources soulignent que le ministre de la justice a reçu un rapport de 400 pages sur la situation administrative et financière au sein de l’établissement bancaire. Ce rapport qui comprend une dizaine de documents faisant état de nombre de « dysfonctionnements » pourrait être soumis à la Cour des comptes.

+BAYANE AL YAOUM+ :.
-Le Conseil de sécurité entame aujourd’hui l’examen du rapport du secrétaire général de l’ONU sur le Sahara, et l’Algérie et le polisario accusent Ban Ki-moon de s’aligner du coté du Maroc.

-Le Patronat rencontre les centrales syndicales pour l’accompagnement du dialogue social au moment où la course à la présidence de la CGEM est lancée.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Suspension de la grève dans le secteur de la justice après la signature d’un accord entre les deux parties: La réussite de la médiation d’une commission de bons offices pourrait ainsi attiser la tension et restaurer la paix sociale dans le secteur.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Actes de vandalisme dans les stades: le décès d’un supporter du WAC diligente l’ouverture d’une enquête policière. Selon une source, une enquête policière exhaustive a été ouverte sous la supervision directe du Directeur général de la DGSN, Bouchaib Rmail pour élucider les circonstances du décès du jeune Hamza Baqqali.

-Un procès de 18 points met fin à la tension entre Mustapha Ramid et les greffiers. Le ministère de la Justice et des libertés a tourné hier la page de six mois de tensions avec le SDJ après la signature d’un procès verbal d’accord sur les principales revendications du personnel du secteur.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le retard de la Loi de finances 2012, la flambée des cours du pétrole et la crise de la zone euro impactent le moral des managers marocains : la confiance des patrons entamée. Le moral des dirigeants des entreprises marocaines n’est pas au beau fixe. Sur un échantillon de 500 managers, l’Observatoire de l’entreprenariat démontre un indice de confiance de confiance en repli au titre du 1er trimestre 2012. Le paysage économique actuel est jugé peu favorable par les managers marocains. Le niveau de confiance évalué dans ce sens a régressé de 13 pc pour s’établir à 36,7 pc au premier trimestre de l’année en cours.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Finances publiques: L’Etat rationalise son train de vie en ce début 2012. Les recettes du Trésor ont augmenté de près de 10 pc, grâce notamment aux rentrées fiscales. Les dépenses globales ont, pour leur part, régressé de près de 3 pc. Il est vrai que l’Etat dépense toujours plus qu’il n’encaisse, mais le rythme d’évolution de ces deux indicateurs devient un peu moins inquiétant, du moins au cours des deux premiers mois de cette année.

+L’ECONOMISTE+:.
-L’audiovisuel réveille l’opposition. Enfin un beau sujet d’empoignade entre opposition et majorité. Le nouveau cahier des charges de l’audiovisuel a suscité une levée de boucliers. L’USFP, à travers Ahmed Reda Chami, et le RNI, à travers Salaheddine Mezouar, sont les premiers à tirer sur le ministre de la Communication. Ils critiquent le fond, la forme mais aussi le silence gêné des autres partis de la majorité.

-CGEM: la course aux présidentielles ouverte. C’est parti pour les élections présidentielles à la CGEM. A l’issue du conseil d’administration, tenu le 12 avril, la Confédération patronale a fixé au 16 mai la date de l’assemblée générale élective pour la désignation d’un président et d’un vice-président général. Les candidatures sont ouvertes. Outre Mohamed Horani, actuel président de la CGEM, l’on parle également de la possible candidature de Hammad Kassal, ex-président de la défunte Fédération de la PME, réduite à une simple commission au sein de la Confédération, et de Abdelilah Hifdi, président de la Fédération du Transport.

+L’OPINION+:.
-Après l’incident aux funérailles de Ben Bella : De l’hostilité algérienne envers le Maroc, rien n’a changé. Ceux qui avaient encore des doutes sur les intentions algériennes à propos des relations de ce pays voisin avec le Maroc, l’incident des funérailles de l’ancien président algérien, Ahmed Ben Bella, comporte suffisamment de messages explicites pour effacer ses doutes. A choisir entre le Maroc, pays avec lequel l’Algérie partage une longue histoire commune et le polisario, création des services de renseignement algériens, les dirigeants algériens ont opté il y a bien longtemps pour l’hostilité envers leur voisin de l’Ouest.

+AL BAYANE+:.
-Sahara. Dans l’attente d’une évolution positive en Algérie : Consultations à huis clos au conseil de sécurité de l’ONU. Le conseil de sécurité de l’ONU tiendra aujourd’hui des consultations à huis-clos sur la question du Sahara. Au cours de cette réunion, Christopher Ross, l’envoyé personnel de Ban Ki-moon présentera ses observations sur le déroulement des négociations entre les parties au conflit. Sur la base de ses remarques, le SG de l’ONU va élaborer son rapport qu’il soumettra le 24 avril au Conseil. Un document qui sera l’objet d’éventuels amendements de la part des membres du Conseil avant l’adoption d’une résolution appelant à la prorogation, d’une année, du mandat de la Minurso.

+LIBERATION+:.
-Le ministère de la justice et le SDJ trouvent un terrain d’entente : Grève et sit-in suspendus dans la justice. Tout est bien qui finit bien. Le long bras de fer entre le Syndicat démocratique de la justice et le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid vient de trouver une issue normale. Un PV d’accord a été signé hier entre les deux parties pour enterrer la hache de guerre et, surtout, garantir aux syndicalistes leurs droits et répondre aux doléances, maintes fois réitérées des fonctionnaires de ce département stratégique.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *