Revue de presse marocaine du 19/03/2012

0 commentaires, 19/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce lundi:. 

+AL MASSAE+:.
-Le PAM désigne les membres de son bureau politique au milieu d’altercations et d’une présence imposante des femmes: Ilias Omari, l’un des dirigeants du parti critique ouvertement le gouvernement et qualifie de « moquerie » la publication de la liste des agréments de transport.

-La réunion du Comité exécutif du PI, vendredi dernier, « tourne au vinaigre »: Altercation verbale entre le secrétaire général de l’UGTM, Hamid Chabat et Abdelouahd El Fassi, fils du fondateur du PI et principal candidat au poste de secrétaire général du parti à la suite de l’annonce par Chabat de sa candidature pour briguer le même poste. Dans le même cadre, l’actuel secrétaire général du PI, Abbas El Fassi a proposé le mois de juin prochain pour la tenue du congrès du parti.

-Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Abdelouahed Souhail, déclare la « guerre » à de hauts responsables au ministère et entame une opération d’assainissement à la suite de la découverte de dysfonctionnements financiers et administratifs.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Arrestation de Abdallah senoussi, la « boîte de pandore » de Kadhafi, grâce à une coordination maroco-franco-mauritanienne après des mois de sa disparition: Une source écarte que l’ancien chef des services de renseignements libyens, qui est entré au Maroc avec un passeport falsifié, ait passé une période avec des membres de sa famille au Maroc sous surveillance sécuritaire maroco-française.

-Affaire Amina Filali: Des femmes observent un sit-in devant le Parlement. Des associations féminines et des droits de l’Homme manifestent devant le Parlement pour dénoncer la poursuite de la pédophilie au nom de la loi, endossant au ministère de la Justice et des Libertés et aux lois en vigueur la responsabilité du suicide de l’adolescente Amina Filali qui a épousé son violeur sous la contrainte et avec la bénédiction de la justice.

-Abdelilah Benkirane: La majorité gouvernementale est une majorité « sérieuse ». Le Chef du gouvernement tient une réunion avec les leaders de sa coalition gouvernementale pour dépasser les différends qui ont éclaté entre ses composantes dans différentes régions, alors que ses alliés expriment leurs craintes quant à une victoire écrasante du PJD lors des élections municipales.

-Le PAM procède à l’élection des membres de son bureau politique parmi sa junte féminine, les fils du Rif et le courant de la Gauche: Taher Chakir reste le grand perdant alors que Fatima Zahra Mansouri demeure la grande gagnante.

+ASSABAH+ :.
-Arrestation de 18 éléments de la police de différents grades à Rabat, Salé et Témara pour leur présumée relation avec un baron de trafic de drogue: Des sources soulignent que plusieurs agents de police accusés ont été mis en garde à vue sur ordre du Procureur général alors que l’enquête se poursuit avec d’autres en état de liberté dans l’affaire de ce réseau international de trafic de drogue dont la tête pensante a été arrêtée dernièrement à Témara.

-Le président du RNI, Salaheddine Mezouar, annonce officiellement sa candidature pour un nouveau mandat à la tête du parti de la Colombe: Avec l’annonce de cette candidature pour présider le parti, dont le 5ème congrès est prévu pour la dernière semaine d’avril prochain, Mezouar met ainsi fin aux rumeurs qui prétendaient qu’il a quitté le parti pour les Etats-Unis.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane réunit sa majorité pour la sauver de toute éventuelle « scission ». Lors d’une réunion avec les composantes de sa majorité, Benkirane a mis l’accent sur l’importance de la cohésion et de l’action coordonnées au sein de la coalition gouvernementale ainsi que sur l’intensification de la coordination et du renforcement de l’unité entre ses composantes.

+AL KHABAR+ :.
-L’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua aux enquêteurs de la BNPJ: « Je suis un homme d’Etat au passé glorieux ». Des sources indiquent que Alioua était très tendu et trop embarrassé par les questions des enquêteurs à tel point qu’il leur a demandé de lui mettre les menottes après l’avoir pressé de donner des réponses précises à leurs questions au moment où des dirigeants de l’USFP tentent de clore cette affaire.

-Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi, indique que la publication de la liste des bénéficiaires des agréments du transport vient honorer un pacte conclu avec le peuple conformément à un programme gouvernemental clair qui consacre la transparence, soulignant qu’il ne s’agit nullement d’une action « populiste ».

-Arrestation de l’ancien chef des services de renseignements militaires libyens, Abdallah Senoussi, en Mauritanie en provenance du Maroc: l’ancien bras droit de Kadhafi, poursuivi par la CPI, est arrivé à Nouakchott à bord d’un vol en provenance de l’aéroport d’Orly en France, après avoir transité par l’aéroport international Mohammed V de Casablanca.

-Des femmes protestent contre l’article 475 du Code pénal et appellent le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à son abrogation. Par ailleurs, plusieurs sensibilités féminines et des associations des droits humains ont manifesté samedi à Rabat pour réclamer l’abrogation de cet article qui permet l’impunité à un auteur de viol sur mineure.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-L’ancien chef des services de renseignements du régime Kadhafi, Abdallah Senoussi arrêté après son arrivée à Nouakchott à bord d’un avion marocain: L’ancien responsable libyen est recherché par la CPI pour divers crimes de guerre.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane mène « une course contre la montre » pour sauver sa majorité d’une éventuelle scission : Le ministre d’Etat Abdellah Baha déclare que les dirigeants de la majorité gouvernementale ont tenu une réunion samedi pour assainir le climat politique à la suite de « frictions » survenues entre des représentants de certains partis de la coalition gouvernementale dans plusieurs régions.

-Drame de l’adolescente Amina Filali: Le gouvernement a-t-il répondu aux revendications de la société civile? Le mouvement de la jeunesse féminine appelle à la promulgation d’une loi incriminant la violence à l’égard des femmes à la suite du suicide de Amina Filali qui souffrait des comportements violents de son violeur qu’elle a épousé avec « la bénédiction » de la justice.

-Arrestation de 15 agents de police qui auraient fermé les yeux sur un réseau international de trafic de drogue et la liste des accusés reste ouverte : La police judiciaire a arrêté un trafiquant de drogue à Témara qui était l’objet de plusieurs mandats de recherche au niveau national.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-L’Istiqlal demande au Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane de présenter des excuses aux Marocains: Le président du groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme à la Chambre des représentants accuse, dans une lettre adressée au Chef de l’Exécutif, des ministres PJDistes de « populisme », de « dissimulation » et de « déclarations irresponsables et erronées », allusion faite au ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement qui a annoncé la décision du gouvernement d’annuler la taxe sur la promotion du secteur de l’audiovisuel du pole public, une décision, ajoutent-ils, qui n’a pas été mentionnée dans le projet de loi de finances 2012.

-Les marins bloqués aux port de Sète et d’Algésiras depuis près de quatre mois à cause de la saisie de deux ferries pour non paiement de créances accusent le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane de les avoir abandonné et soulignent que le gouvernement est occupé par la préparation de l’opération du transit des MRE et non pas par la résolution de leurs problèmes.

-Des associations des droits de l’Homme et de la société civile appellent au départ du ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid: Elles critiquent sa position vis-à-vis de l’affaire de l’adolescente, Amina Filali, qui s’est donnée la mort à cause de ses souffrances infligées par son violeur, contrainte à l’épouser.

+AL ALAM+ :.
-UMT: Crise au sein de la plus ancienne centrale syndicale au Maroc. Des responsables syndicaux appellent à la transparence financière et la direction les expulse pour « campagne de dénigrement ».

+ATTAJDID+ :.
-Hassan Kettani, Mohamed Abdelouahab Rafiki et Omar Haddouchi, les chioukhs qui ont bénéficié récemment d’une grâce royale, adressent une lettre au Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane dans laquelle ils l’appellent à Âœuvrer pour la libération des autres détenus de la salafia poursuivis dans des affaires de terrorisme et à intervenir pour améliorer la situation dans les prisons.

-Arrestation en Mauritanie de Abdallah Senoussi après avoir transité par le Maroc: La « boîte noire » de Kadhafi a été arrêtée à Nouakchott. Selon une source gouvernementale, cette arrestation a eu lieu après que les autorités marocaines aient informé leurs homologues mauritaniennes de l’identité et du passeport « falsifié » utilisé par Senoussi.

-Quatre établissements publics enregistrent des pertes de 6,4 MMDH en 2011: Un rapport du ministère de l’Economie et des Finances montre que l’ONE, la RAM, Autoroutes du Maroc et l’ONHYM ont accusé des pertes de plus de six milliards de dirhams en 2011.

+Al ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Les déclarations du ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid concernant l’affaire d’Amina Filali attise la protestation à Rabat. De nombreuses organisations féminines et des droits humains expriment leur colère quant à ses déclarations sur le mariage forcé de la mineure à son violeur et appellent le gouvernement à abroger l’article 475 du Code pénal permettant au violeur d’épouser sa victime et d’échapper aux poursuites judiciaires.

-Arrestation du président de la commune Oum Rabia (province de Khénifra) et de six Conseillers et audition d’autres pour une affaire de « chèques en blanc ». Des sources indiquent que les chèques découverts dans le domicile du président de la commune lui ont été remis par des conseillers pour lui garantir son poste à la tête de la dite commune lors des prochaines élections municipales.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les présidents de clubs de football du championnat marocain brandissent « le carton jaune » à l’encontre du gouvernement Benkirane et refusent de s’acquitter de l’impot sur les revenus comme le stipule le projet de Loi de Finances 2012 en cours d’examen par le Parlement. Ils ont convenu de prendre d’autres initiatives pour protester contre cette décision.

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA+:.
-21 agents de police de différents grades interrogés pour leur implication présumée dans la protection des réseaux mafieux de trafic de drogue. Des sources indiquent que la BNPJ a procédé à l’arrestation des prévenus en coordination avec le Procureur du Roi près la Cour d’appel de Rabat et le Directeur général de la DGSN pour leur implication présumée dans la protection d’un réseau international de trafic de drogue, dont de nombreux membres ont été arrêtés dernièrement.

+RISSALAT AL OUMMA+:
-Appel à un audit administratif et financier à la MGPAP avant la soumission de ce dossier à la justice. De son coté, Hassan Mardi, membre du Conseil supérieur de la fonction publique qualifie de « très tardive » la décision conjointe des ministres de l’Emploi et de Finances concernant la dissolution des organes de la Mutuelle.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Arrestation d’Abdallah Senoussi, la « boîte de pandore » de Kadhafi et l’un des piliers de son régime à l’aéroport de Nouakchott en provenance de Casablanca. Senoussi, poursuivi par la Cour pénale internationale, a voyagé à bord d’un vol de la RAM avec un passeport malien falsifié.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Affaire Amina Filali: une loi au ban des accusés. La mort d’Amina Filali, une adolescente de 16 ans qui s’est suicidées après avoir été violée et mariée de force à son agresseur, a provoqué une mobilisation sans précédent. Les associations réclament l’abrogation de certains textes de loi « injustes ».

-Loi de finances : l’opposition prépare sa riposte. Après la présentation du projet de loi de Finances aux deux Chambres du parlement, jeudi dernier, les députés doivent, à présent, l’examiner minutieusement avant son adoption. L’opposition montre déjà son insatisfaction.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le Conseil constitutionnel a rendu son verdict sur la saisine de Miloud Chaâbi : Le groupe parlementaire du PPS risque d’être invalidé. La Chambre des représentants est face à un premier cas de transhumance parlementaire depuis les élections du 25 novembre 2011 ! C’est en tout cas l’avis de Miloud Chaâbi qui ne semble pas du tout apprécier qu’un membre de son groupement parlementaire « Al Moustaqbal » rejoigne le groupe parlementaire progressiste démocratique du PPS. Chaâbi a ainsi saisi le Conseil constitutionnel à ce propos. Ce dernier a renvoyé la balle au président de la première Chambre, Karim Ghellab pour étudier le dossier. Le hic, c’est que le PPS est membre de la majorité parlementaire tout comme l’Istiqlal. Ghellab enclenchera-t-il la procédure de déchéance au risque de déstabiliser la majorité parlementaire et le gouvernement ?

-Loi de finances 2012 : Le gouvernement mobilise la majorité pour éviter les mauvaises surprises. Pour associer les parlementaires aux discussions sur le projet de loi de Finances, les secrétaires généraux des partis au gouvernement se sont réunis, dimanche, avec les députés et conseillers de la majorité. Cette rencontre a été l’occasion de ressouder les rangs de la majorité parlementaire qui a été fortement mise à mal par des déclarations intempestives fusant de part et d’autre.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:
-Loi de Finances 2012 : Agriculture : 7,5 milliards de DH d’investissements publics. Indépendamment des aléas climatiques, la mise en Âœuvre de la stratégie agricole marocaine ne connaît pas de répit, et ce, justement pour atténuer d’une manière structurelle la dépendance accrue du secteur du niveau de la pluviométrie. La poursuite de ce chantier est renforcée par le nouveau projet de loi de Finances qui est en cours d’adoption au Parlement. En effet, au titre de l’année 2012, l’enveloppe budgétaire allouée au domaine de l’agriculture dépasse 10 milliards de DH, dont la part du lion est destinée à l’investissement, soit 7,5 milliards de DH. Ainsi, le gouvernement va poursuivre en 2012, avec d’énormes ressources, les actions de redynamisation, de modernisation et de mise à niveau de l’agriculture, dans le cadre du Plan Maroc Vert.

+L’OPINION+:.
-Disposition du Code pénal autorisant le mariage d’une mineure avec son violeur : Sit-in de protestation à Rabat. Des militantes d’associations de défense des droits humains ont tenu samedi un sit-in devant le Parlement pour exprimer leur rejet de l’article 475 du Code pénal qui, selon elles, assure l’impunité à un auteur de viol sur mineure du moment qu’il consent à prendre pour épouse la victime.

+AL BAYANE+:.
-Sit-in à Rabat à la suite du drame de Larache : le tissu féminin appelle à la révision de textes anachroniques. Le suicide de la mineure Amina Filali suite à son viol et à son mariage à son violeur continue à susciter une grande émotion au sein de l’opinion publique. Le tissu féminin s’est mobilisé pour appeler à une révision de certains articles du Code pénal et du Code de la famille, par la mise en Âœuvre des nouveaux acquis contenus dans la nouvelle Constitution.

+LIBERATION+:.
-A Rabat, des manifestants réclament l’abrogation de l’article 475 du Code pénal : « Nous sommes tous des Amina Filali ». La mort violente d’Amina ne sera pas vaine. La mobilisation continue et le mouvement féminin, les ONG de défense des droits humains, les associations en charge de l’enfance ont décidé de ne pas baisser les bras. Il faut que la loi change. Il ne faut plus que les droits des femmes passent après la société et la famille. Il faut tout simplement que la Constitution soit appliquée. Le gouvernement Benkirane est suffisamment bien placé pour le savoir.

-Les groupes socialistes au Parlement montent au créneau : l’USFP réclame une enquête transparente et intègre sur les événements du Rif. Ainsi, décision a été prise d’appeler à une rencontre avec le ministre de l’Intérieur et les parties compétentes pour qu’une enquête transparente et intègre soit diligentée afin de mettre la lumière sur les personnes impliquées dans ces incidents. Une visite sur place sera également programmée.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *