Revue de presse marocaine du 16/11/2012

0 commentaires, 16/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+LIBERATION+:.
-Après la médiation des groupes parlementaires à la Chambre des Représentants: Le conflit entre le SDJ et Ramid temporairement désamorcé. Il a fallu l’intervention et la médiation des groupes parlementaires représentés au sein de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des Représentants pour désamorcer, temporairement, le conflit entre le ministre de la Justice, Mustapha Ramid et le Syndicat démocratique de la Justice affilié à la FDT. Ces groupes parlementaires (Istiqlal, PJD, USFP, MP, RNI, PAM ainsi que le groupement parlementaire du parti travailliste) ont persuadé les dirigeants du SDJ de mettre fin à leur sit-in et à leur grève de faim, et en contrepartie, ils ont offert leur médiation entre le Syndicat et le ministre Ramid.

-Un « Puma » des FRA s’échoue au large de Sidi Ifni: Huit militaires et un gendarme trouvent la mort. Un hélicoptère des Forces Royal Air (FRA) de type Puma transportant onze personnes à son bord s’est échoué en mer au large de Sidi Ifni, faisant neuf morts et deux blessés graves. Huit de ces victimes ont péri sur le coup et une neuvième a succombé à ses blessures à son transfert à l’hopital de Guelmim. Le crash serait survenu au cours de manoeuvres d’entrainements militaires que l’Armée Royale effectuait coutumièrement dans cette région.

+L’OPINION+:.
-La présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun rencontre le SG de l’UGTM, Hamid Chabat: La proposition d’un « pacte social pour une compétitivité durable » à l’ordre du jour. Selon la Confédération, cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du deuxième round du dialogue avec les partenaires sociaux engagé également avec l’UMT, la CDT et la FDT, a pour objectif de « proposer aux syndicats un pacte social pour une compétitivité durable », lequel a été présenté dernièrement aux responsables des syndicats susmentionnés, ajoutant que ce round intervient dans le cadre du dialogue direct initié par la Confédération en accord avec les syndicats afin d’instaurer une confiance mutuelle pérenne pour mieux appréhender les enjeux socio-économiques auquel le pays doit faire face.

+AL MASSAE+:.
-Drame: 9 gendarmes tués mercredi dans le crash « mystérieux » d’un appareil militaire à Guelmim. Selon une source responsable, un colonel figure parmi les victimes alors que deux éléments de la Marine Royale sont sorties indemnes de cet accident. La même source a indiqué que les recherches se poursuivent pour retrouver les cadavres des autres victimes, alors que les autorités observent le silence sur ce crash.

-Le ministre de la Justice, Mustapha Ramid s’effondre en larmes en parlant avec amertume de l’anarchie que connaît le secteur de la justice en raison des grèves récurrentes. Lors de son intervention devant les membres de la commission de la justice et de la législation à la Chambre des Représentants, Ramid a même prédit « sa mort » avant la fin de son mandat, citant l’exemple de ses prédécesseurs, Mohamed Bouzoubaa et Mohamed Taib Naciri.

-Abdelaziz Aftati, député pjdiste, critique sur un ton virulent la réunion qui a eu lieu entre le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, et la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun. Il a déclaré que la tenue de cette réunion au moment où certaines parties bien précises mènent une campagne tendancieuse contre le projet de loi de finances 2013 et contre le gouvernement Benkirane sera interprétée comme une opposition au PJD, soulignant que toutes les parties doivent clarifier leurs positions et s’éloigner de ces petites manoeuvres.

-Abdellah Bouanou, député pjdiste, fustige le parti de l’Istiqlal et appelle les députés ayant réclamé la présentation d’excuses de la part du gouvernement de se retirer de la vie politique. Intervenant lors de l’examen en commission du budget du ministère de la Justice, Bouanaou a affirmé que ceux qui demandent la présentation d’excuses sont les premiers à devoir le faire pour avoir mené le pays à la situation actuelle.

-La présidente de la CGEM, Miriem Bensalah Chaqroun crée une crise au sein de la majorité gouvernementale. Des sources parlementaires ont révélé que des députés pjdistes ont vivement protesté, mercredi, lors de la réunion de la commission des finances à la Chambre des Représentants contre le ministre Nizar Baraka après avoir appris que ce dernier a tenu une réunion avec la patronne des patrons. Ils sont ainsi exprimé leur étonnement que Baraka puisse tenir une telle réunion avec Mme Bensalah en pleine divergence entre la CGEM et le gouvernement concernant le projet de loi de finances.

-Les greffiers évacuent le siège du ministère de la Justice après la médiation de groupes parlementaires: Les membres du bureau national du Syndicat démocratique de la justice ont suspendu leur sit-in et grève de la faim après des négociations menées par des responsables de groupes parlementaires qui ont abouti à la mise sur pied d’une commission parlementaire de médiation entre le syndicat et le ministère de la justice qui a affirmé par la voix de Mustapha Ramid, sa disposition à ouvrir le dialogue pour régler les questions en suspens, à l’exception des prélèvements sur les salaires des grévistes.

+ASSABAH+:.
-Des morts et des portés-disparus dans le crash d’un hélicoptère militaire: Des éléments de la Marine Royale ont poursuivi, jeudi après-midi, la recherche au large des cotes de la plage blanche (60 Km de Guelmim) de six portés disparus qui étaient à bord de l’appareil de type « Puma » qui s’est écrasé mercredi, et des sources concordantes indiquent que l’accident serait dû à une panne technique.

-Les propriétaires des écoles privées surpris par une correspondance de Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, dans laquelle il met en doute les notes des épreuves du controle continu du baccalauréat et le grand décalage entre les moyennes du controle continu et celles de l’examen national dans les écoles privées. Pour Abdallah Khamis, président de l’Union de l’Enseignement et de la Formation Libre au Maroc (UEFLM), le ministre El Ouafa nous demande de faire la comparaison entre les notes, tout en faisant fi de l’environnement et des conditions dans lesquelles se déroulent les examens dans le privé.

-Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des Libertés, s’effondre en larmes mercredi devant la commission de la Justice à la Chambre des représentants, se déclarant victime d’une injustice de la part des greffiers grévistes, soulignant qu’il a épuisé toute son énergie pour le règlement de ce dossier mais il bute sur l’entêtement des grévistes à poursuivre leur mouvement de protestation.

-La vague de remplacement des secrétaires généraux des ministères se poursuit: Les ministres du gouvernement Benkirane ont annoncé l’organisation de concours pour les hautes fonctions particulièrement pour les postes de secrétaires généraux de leurs départements. Dans ce sens, le ministre Aziz Akhannouch a écarté les deux SG des départements de l’Agriculture et de la Pêche maritime alors que Najib Boulif, ministre chargé des Affaires générales et la Gouvernance, cherche un nouveau directeur général pour la Caisse de compensation et le ministère de la Santé annonce l’organisation de sept concours dont l’un sera destiné à pourvoir le poste de secrétaire général.

+AL KHABAR+:.
-Huit militaires et un élément de la Gendarmerie Royale tués dans le crash d’un hélicoptère des Forces Royal Air près de Guelmim. Des sources informées ont indiqué que cet accident survenu mercredi serait dû à un incident technique dans le moteur de l’appareil qui effectuait des entrainements militaires.

-Des membres de la commission de la justice à la Chambre des Représentants rendent visitent aux greffiers qui observaient un sit-in et une grève de la faim à l’intérieur du ministère de la Justice et réussissent à les convaincre de mettre fin à leur mouvement et d’entamer le dialogue avec le ministre Mustapha Ramid.

-USFP: Le courant « Ouled Chaab » (les fils du peuple) tire à boulets rouges sur le trio Ali Bouaabid, Mohamed El Achaâri et Larbi Ajjoul qui ont publié un document intitulé « l’Union pour l’avenir », les accusant de s’approprier leurs idées. Ils ont précisé que ce document n’est qu’un simple acte de piratage du projet de la ligne politique de ce courant.

-La défense des personnes poursuivies dans le cadre de l’affaire de la COMANAV réclame la convocation d’une longue liste de témoins, dont le SG de l’UMT, Miloudi Moukhariq, ainsi que de hauts responsables, notamment Mohamed Hassad, président de l’agence Tanger-Med, les secrétaires généraux des ministères de l’Equipement et du Transport, et de l’Economie et des Finances, outre un conseiller économique à la Primature.

-L’Istiqlal et le RNI brandissent la carte des diplomés chomeurs face au gouvernement Benkirane. Des sources ont révélé que les deux partis s’apprêtent à présenter un projet de loi devant la Chambre des Représentants portant application du procès verbal du 20 juillet signé par le gouvernement de Abbas El Fassi pour le recrutement des diplomés chomeurs dans la fonction publique, décision dont s’est désengagé le gouvernement Benkirane.

-La désignation de Yasmina Baddou en tant que coordinateur du parti de l’Istiqlal dans la région du Grand Casablanca atténue les tensions entre les courants pro-Hamid Chabat et pro-Abdelouahed El Fassi. Cette désignation est à même de lui baliser la voie pour présider le conseil de la métropole.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Les rapports d’organisations internationales sur la liberté d’expression inquiètent le gouvernement Benkirane à cause de leur instrumentalisation par le polisario et l’Algérie: Une source informée a indiqué que la nouvelle approche pour appréhender ces rapports sur la liberté de la presse sera basée sur le dialogue et la communication pour aider ces ONG à élaborer des rapports justes et objectifs.

-Polémique au sein du Parlement sur la transparence des « Caisses noires »: L’examen en commission des finances à la Chambre des représentants de la question des Caisses spéciales a ravivé le débat sur les indemnités perçues par l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, et le député PJDiste, Abdelaziz Aftati appelle à la constitution d’une commission parlementaire d’enquête sur ces Caisses.

-Le Forum marocain pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, créé récemment, intente une action en justice contre les forces de l’ordre à Casablanca suite à leur intervention contre des journalistes qui assuraient la couverture d’un sit-in observé à l’appel du mouvement 20 février.

-Affaire COMANAV: Le procès de Taoufiq Ibrahimi a été marqué mercredi par une prise de bec entre la défense et le représentant du Parquet général sur la convocation de personnalités influentes en tant que témoins dans cette affaire, tels que les secrétaires généraux des ministères de l’Equipement et du Transport et de l’Economie et des Finances et le conseiller économique du Chef du gouvernement, alors que le Tribunal a rejeté de nouveau la demande de liberté provisoire pour Ibrahimi.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-L’USFP décide de financer les campagnes électorales des candidats en lice pour le poste de Premier secrétaire, dont le lancement est prévu la semaine prochaine dans les différentes provinces et régions du Royaume: Des sources partisanes indiquent que ces campagnes auront lieu sous forme de débats entre les cinq candidats au cours desquels chacun d’entre eux présentera son programme politique, précisant que le parti de la rose a décidé d’interdire toute campagne électorale personnelle ou l’organisation de réceptions pour l’appui de tel ou tel candidat.

-Abdeladhim El Guerrouj, ministre chargé de la Fonction publique reconnaît implicitement, lors de l’examen du budget de son département en commission à la Chambre des représentants, l’existence de la corruption dans la fonction publique, annonçant le lancement, prochainement, d’une campagne nationale de sensibilisation sur ce fléau, l’élaboration d’une Charte nationale de lutte contre la corruption et d’un référentiel juridique de gestion des plaintes des citoyens.

-Des membres de la commission de la justice à la Chambre des représentants ont rendu visite, jeudi vers 02H00 du matin, aux greffiers qui observaient un sit-in dans l’enceinte du ministère de la Justice et ont tenu une réunion avec ces derniers à l’issue de laquelle les membres du bureau national du syndicat démocratique de la justice ont décidé de suspendre leur mouvement.

+AL AHDTAH AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de la Justice, Mustapha Ramid ne réussit pas à retenir ses larmes lors de la réunion de la commission de la justice à la Chambre des Représentants. Il a déclaré devant les membres de la commission qu’il ne peut plus supporter les allégations concernant le dossier des greffiers. Par ailleurs, les efforts de membres de la commission de la justice ont abouti à la fin du sit-in et de la grève de faim observés par les membres du bureau du Syndicat démocratique de la justice au siège du ministère.

-Neuf militaires tués dans le crash, mercredi, d’un hélicoptère près de Guelmim et les premières conclusions émanant des responsables avancent l’éventualité que l’accident serait dû à un incident technique.

-Affaire de Taoufiq Ibrahimi & co: Report du procès au 28 novembre et la défense de l’ancien PDG de la COMANAV réclame la présence de certains témoins, dont Mohamed Hassad, ancien wali de Tanger et actuel président du Conseil de Surveillance de l’Agence Spéciale Tanger-Med, Miloudi Moukhariq, SG de l’UMT, et Abdelali Abdelmoula, homme d’affaires ainsi que ses deux fils, Samir et Youssef.

+ATTAJDID+:.
-Des informations sur la mort de 9 éléments de la gendarmerie royale, des FAR et de la Marine Royale dans le crash d’un hélicoptère à Guelmim dont l’origine reste inconnue, et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a indiqué que le ministère de l’Intérieur publiera un communiqué sur cet accident.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-La guerre des « rumeurs » accompagne les préparatifs du 9ème Congrès national de l’USFP. Les cinq candidats pour présider aux destinées du parti ont entamé leur campagne électorale sur fond de rumeurs véhiculées sur les réseaux sociaux et par SMS, dont celles soutenant que Fathallah Oualalou reste le favori pour succéder à Abdelouahed Radi à la tête du parti mais il ne continuera pas la course en raison de sa prochaine nomination en tant qu’ambassadeur du Maroc en France. Par ailleurs, Ali Bouabid, membre du bureau politique, a tiré à boulets rouges sur le Premier Secrétaire sortant, l’accusant de tout faire en sorte pour que rien ne change après la tenue du congrès prévu en décembre prochain, laissant ainsi la porte ouverte aux calculs étriqués et aux surenchères au sein du parti qui continuera de servir les intérêts des personnes au détriment de ceux du pays.

-Météorologie nationale: Mohamed Belouchi annonce sur les ondes d’une radio privée son départ à la retraite après 35 ans de travail au sein de la Direction de la météorologie nationale. Il a également révélé qu’il va se consacrer à un livre sur l’histoire de la météorologie nationale au Maroc.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Des présidents de groupes parlementaires à la Chambre des Représentants interviennent pour mettre fin à la tension au sein du secteur de la justice et réussissent à convaincre le bureau du syndicat démocratique de la justice à suspendre leur sit-in et grève de la faim, et un membre du bureau indique que le syndicat a fait preuve de sa bonne foi pour mettre fin à la tension, soulignant qu’il reprendra son mouvement en cas de non satisfaction par le ministère de ses revendications.

+AL ALAM+:.
-Affaire de la COMANAV: La défense de Taoufiq Ibrahimi et Co s’interroge sur l’implication dans ce dossier de certaines personnes « bien précises », et d’autres qui comploté contre la COMANAV ou qui ont fait perdre au Maroc des milliards de centimes détournés à l’étranger empêchant ainsi le Royaume de développer son économie.

+RISSALAT Al OUMMA+:.
-En l’absence de toute donnée officielle sur le crash d’un hélicoptère près de Guelmim: Des informations font état de la mort de sept membres de l’équipage due l’appareil et des sources indiquent que l’enquête se poursuit pour déterminer l’origine du crash.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *