Revue de presse marocaine du 16/08/2012

0 commentaires, 16/08/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:
-Lhoussaine Louardi boucle le cycle des mesures d’urgence: Le ministre de la Santé estime qu’il faut pratiquement attendre la fin de l’année pour que ses mesures produisent un effet positif sur le ressenti du citoyen. Le ministre Lhoussaine Louardi, a dressé, mercredi devant la presse, le bilan semestriel de son département. Un bilan plutot positif pour le ministre qui n’a pas manqué d’indiquer que sur les 55 mesures arrêtées dans la cadre du programme d’action de son département, 77 pc ont été déjà réalisées. Lors de sa présentation, le ministre s’est longtemps attardé sur le Ramed qui constitue, sans conteste, la plus grande réalisation de ces six derniers mois. A ce sujet, il a estimé que le 1,5 million de cartes délivrées permettent à quelque 4,5 millions de personnes d’accéder aux soins. Toutefois, il a appelé à l’élaboration de plusieurs actions pour combattre le double emploi qui conduit à se prévaloir du Ramed en même temps que celui de l’AMO.

+L’ECONOMISTE+:.
-Immobilier: grosse déprime depuis juillet. Mauvais temps pour les ventes de logements neufs. Et pour cause, des retards d’autorisations, des difficultés de financement et toujours l’inadéquation entre l’offre et la demande. Même les MRE se sont faits plus discrets dans les showrooms. A l’instar des plus grands pays qui connaissent une crise, le Maroc enregistre une baisse dans l’immobilier.

-2013, année de reprise si….: Le taux de croissance prévu en 2013 par le Centre marocain de conjoncture annoncerait un nouveau cycle ascendant plus propice à l’entreprise et à la prise de risque. Le centre prévoit un taux de 4,1pc. Il se base sur les pronostics de reprise au niveau international et sur le retour de la pluviométrie. Le secteur agricole devrait constituer un facteur d’amortissement face à la conjoncture internationale et son impact au niveau interne. En attendant, la situation du déficit commercial reste préoccupante à 113 milliards de DH à fin juillet !.

+LIBERATION+:
-Les diplomés chomeurs rompent le jeûne devant la maison de Benkirane. Une centaine de diplomés chomeurs ont organisé une rupture de jeûne, mardi dernier, devant la maison du Chef du gouvernement au quartier les Orangers à Rabat pour réclamer de l’emploi et appeler au retour à la table de dialogue.

-La zone euro au bord de la récession : les milieux d’affaires marocains croisent les doigts. Que de mauvaises nouvelles! la zone euro a vu son activité se contracter de 0,2 pc au 2ème trimestre après avoir enregistré une croissance nulle au trimestre précédent, selon une première estimation publiée mardi par l’Office européen de statistiques Eurostat. Si l’activité continue de reculer au 3ème trimestre, la zone euro entrera techniquement en récession. Une perspective sombre qui sera lourde de conséquences pour l’économie marocaine déjà fragilisée par la crise. En effet, les milieux d’affaires et de la finance marocains estiment que la situation est inquiétante et qu’elle sera pire pour l’économie si la crise des pays de la zone euro persiste en 2013, notamment pour le secteur des exportations qui est le plus perturbé jusqu’à présent.

+L’OPINION+:
-Rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur l’OCE: Le groupe istiqlalien à la Chambre des Conseillers dévoile la mascarade politicienne. Le groupe istiqlalien de l’Unité et l’égalitarisme à la 2ème Chambre a pointé du doigt des lacunes et les insuffisances du rapport de la commission parlementaire d’enquête sur l’OCE, présenté lundi dernier devant la Chambre, et ont accusé le président de ladite commission, de taire les noms de plusieurs responsables impliqués dans les dysfonctionnements relevés par les investigateurs et, à contrario, d’omettre de citer plusieurs personnes ayant bénéficié d’avances et de prêts accordés par l’Office. Selon le groupe istiqlalien, l’objectif inavoué de l’insistance pour présenter ce rapport sans tenir compte des lois, ni respect pour l’indépendance de la justice, n’est pas tant de faire éclater la vérité et de faire valoir le droit que de berner l’opinion publique et de gagner quelques points politiques même au prix de viles et ignominieuses manoeuvres et contre vérités.

-Abdessamad Kayouh rétablit la vérité au sujet de sa famille et dénonce le règlement de compte politique. Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’OCE a eu le grand mérite de dévoiler une grave tentative de détournement de la noble mission de controle qui est celle de l’appareil législatif, pour procéder à des règlements de comptes politiques, ni plus ni moins. Ainsi, Abdessamad Kayouh dément catégoriquement avoir eu, à aucun moment, affaire avec l’OCE, considérant le fait que le rapport ait cité les noms de son père et de son cousin n’avait pour objectif que de nuire à sa famille et au parti de l’Istiqlal et de régler ainsi des comptes politiques que aucuns ignorent. Il s’est interrogé sur les raisons ayant amené les auteurs du rapport à ne pas parler de certains dirigeants politiques du RNI et du PAM et dont les rapports avec l’OCE sont avérés soit par responsabilité directe ou indirecte.

+ASSABAH+:.
-Soupçon de corruption sur certains walis au ministère de l’Intérieur: Des sources informées indiquent que des partis politiques vont adresser des correspondances au Chef du gouvernement concernant la garantie de transparence des élections relatives au renouvellement des conseils régionaux, ajoutant que le scénario d’une éventuelle implication d’agents d’autorité et leur « parti-pris » pour certaines formations politiques lors des élections de 2009, suscite aujourd’hui les craintes de certains candidats à ces élections.

-Plus de 500 détenus à la prison d’Oukacha souffrent de troubles psychiques et mentaux, dont certains sont condamnés à de longues peines d’emprisonnement pour homicides ou viols. Des sources informées indiquent que 40 détenus parmi ces malades mentaux constituent un réel danger pour les autres prisonniers, et appellent à ce propos l’Administration pénitentiaire à les faire admettre dans des centres spécialisés.

-Grogne au sein de l’Istiqlal à cause des messages négatifs et humiliants envoyés par le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des représentants concernant l’héritage du gouvernement sortant conduit par Abbas El Fassi. Dans ce sens, des dirigeants istiqlaliens ont appelé leur SG à prendre une position politique ferme et claire vis-à-vis des manoeuvres visant le parti de la Balance de l’intérieur et de l’extérieur du gouvernement.

-Mohand Laenser, ministre de l’Intérieur, blâme les responsables du transport urbain à Casablanca en les menaçant, au cours de la cérémonie de signature d’un protocole d’accord relatif à l’octroi de 310 millions de DH à la société de transport urbain « M’dina Bus », de suspendre définitivement toute aide de l’Etat, insinuant la possibilité d’arrêter le sauvetage de ladite société au cas où elle continue d’essuyer des pertes financières colossales.

+AL KHABAR+:.
-Les Istiqlaliens promettent de dévoiler les noms de responsables du RNI et du PAM ayant des rapports avec l’Office de commercialisation et d’Exportation (OCE): Des sources indiquent que la direction du parti de l’Istiqlal tiendra une réunion pour réagir, preuve à l’appui, aux allégations de la commission d’enquête parlementaire sur l’OCE.

-La salafia jihadia tire à boulets rouges sur le ministre de la Justice, Mustapha Ramid, et l’accuse d’avoir renoncé à ses principes sur lesquels il se basait pour la défense des détenus islamistes, et ce juste après avoir été nommé à la tête du ministère de la Justice. Dans un communiqué du comité conjoint pour la défense des détenus islamistes, ces salafistes ont également qualifié de « contradictoires » ses déclarations et critiqué ses récentes sorties médiatiques.

-Des acteurs de la société civile mettent en garde Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, de faire passer la circulaire relative au soutien des associations sans les consulter. Selon plusieurs sources, un climat de déception et d’expectative règnent parmi les différentes associations.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, cède au secteur privé la gestion de 1090 radars fixe de controle de la vitesse. Des sources indiquent que le ministère est en train de finaliser le projet relatif à la cession des opérations d’installation et d’exploitation de ces radars, ajoutant que les services de la gendarmerie royale et de la police mèneront 10.000 opérations mensuelles de controle de la sécurité routière.

-Colin Powell, nouveau envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara en remplacement de Christopher Ross. Selon des sources informées, M. Powell sera nommé avant la fin des travaux de l’Assemblée générale annuelle de l’ONU prévue début septembre prochain.

+AL MASSAE+:.
-Etat d’alerte sécuritaire sans précédent à Tétouan pour l’identification des personnes ayant rédigé des messages sur les murs des principales artères de la ville empruntées souvent par SM le Roi. Ces messages accusent des responsables et des personnalités influentes de la ville de « corruption » et de « trafic de drogue ».

-Mobilisés derrière leur Secrétaire Général, Abdelilah Benkirane: Des dirigeants pjdistes décident, lors de la réunion du secrétariat général du parti tenu mardi, de faire face aux « personnes voulant avoir la mainmise sur la vie politique » en exerçant des pressions sur le parti dans l’objectif de contourner les dispositions de la Constitution. Ils ont, à ce propos, souligné que l’étape actuelle est sensible et exige de la résistance surtout que le parti prone le principe du partenariat dans la gestion de la chose publique.

-Réchauffement dans les relations entre le Maroc et les Etats-Unis: Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a reçu l’ambassadeur des USA au Maroc, Samuel Kaplan, lors d’un iftar à son domicile à Salé, en présence de plusieurs cadres du ministère et des membres de la représentation diplomatique américaine. Des sources indiquent que la rencontre constitue un message clair du réchauffement des relations entre les deux pays après le retrait de la confiance par le Royaume à l’américain Christopher Ross, l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara.

-Des viandes rouges de contrebande en provenance notamment d’Asie envahissent au cours du mois de Ramadan la plupart des marchés populaires de la ville de Safi. Des sources révèlent que ces viandes proviennent de bateaux de commerce transcontinental de passage au port commercial de la ville et sont échangées ou vendues contre d’autres produits entre des membres d’équipages de ces bateaux et des personnes spécialisées dans l’abattage clandestin.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Changement du comportement des fonctionnaires aux postes-frontières: Un « bon accueil » est désormais réservé aux MRE après le début des enquêtes dans le cadre de l’affaire relative à l’interpellation et la suspension de plusieurs éléments de la police, de la Gendarmerie Royale et de la Douane.

+ANNAHAR AL-MAGHRIBIA+ :
-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane décide de geler le projet d’indemnité pour chomage, resté lettres mortes depuis douze années. Selon des sources concordantes, Benkirane a cédé aux pressions de la CGEM qui a refusé d’accorder son aval au plan de financement proposé par le ministre de l’Emploi, Abdelouahed Souhail, avant de souligner que cette décision représente un choc pour les syndicats qui menacent de descendre dans la rue.

-Grand afflux des Marocains vers les présides occupés de Sebta et de Mellilia pour s’approvisionner en produits alimentaires, notamment les viandes rouges et de volaille et les Âœufs, à cause de la grande différence des prix entre les villes du nord et ceux à Sebta. Face à ce constat, le président de la Fédération nationale des associations des consommateurs au Maroc, Mohamed Benqeddour, met en garde contre les conséquences de la contrebande sur l’économie nationale, accusant le gouvernement de proner la politique du « laisser-aller » et de ne pas assumer son role de controleur.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Des parties oeuvrent pour clore le dossier de l’OCE alors que des voix réclament des poursuites judiciaires contre des responsables ayant refusé d’assister aux séances d’audition. Pour Abderrahim Zemzami, membre du groupe de l’alliance socialiste à la Chambre des conseillers et membre de la commission d’enquête parlementaire, les personnes et les établissements cités par le rapport feront prochainement l’objet de poursuites judiciaires et le président de la 2ème Chambre Mohamed Cheikh Biadillah va soumettre ledit rapport à la justice.

+ATTAJDID+:.
-Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des libertés, se penche sur le recensement et l’examen de tous les dossiers en rapport avec d’éventuelles détentions politiques sur fond de la définition officielle de ce genre de détention, et ce afin d’établir la liste complète de ces cas.

+AL MOUNAATAF+:.
-Le gouvernement examinera ce jeudi les amendements apportés aux cahiers de charges du pole audiovisuel public en vue de leur adoption et des sources parlent de changement radical du contenu de ces cahiers qui attendent aussi l’aval de la HACA.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’OCE met dans l’embarras le parti de l’Istiqlal et Hamid Chabat, SG de l’UGTM, et candidat en lice pour le poste de SG du parti déclare que les résultats dudit rapport ne sont qu’une simple surenchère visant la direction du parti de la Balance.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *