Revue de presse marocaine du 16/03/2012

0 commentaires, 16/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+AL MASSAE+ :.
-Abdelilah Benkirane « perd le controle » du ministère de l’Intérieur: La violence se poursuit contre les manifestations pacifiques aussi bien à Rabat, Al Hoceima qu’à Oujda, malgré la décision gouvernementale de ne pas faire usage de la violence lors des sit-in. Dans ce sens, le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, a exposé cette question devant le Conseil de gouvernement alors que Abdelilah Mansouri, membre de la commission nationale pour la libération des détenus politiques non encore libérés dans le dossier Belliraj, qui a observé un sit-in violemment dispersé devant le ministère de la Justice, a indiqué que le ministère de l’Intérieur demeure un grand département toujours indépendant des autres ministères.

-Le ministre chargé des MRE, Abdelatif Maazouz, indique que le nombre des Marocains qui demandent d’être évacués de la Syrie ne dépasse pas quarante personnes, et fait savoir qu’une commission a été mise en place pour le suivi de la situation de la communauté marocaine établie à Damas et nie être informé du décès d’un ressortissant marocain dans ce pays.

-Les forces de l’ordre font usage de bombes lacrymogènes contre des manifestants à Oujda: Les manifestants dont des étudiants issus de la région du Rif ont organisé des marches en soutien aux habitants de la localité de Béni Bouayach pour dénoncer les interventions des forces de l’ordre et l’arrestation des protestataires.

-La bataille pour les cabinets ministériels entre les mains de Abbas El Fassi et du Comité exécutif du parti de l’Istiqlal: La commission chargée de trancher sur les nominations aux cabinets des ministres istiqlaliens a échoué dans le choix de 180 Istiqlaliens pour pourvoir 22 postes au sein des cabinets ministériels.

-Le secrétaire général de l’UGTM, Hamid Chabat, indique qu' »il y a des ministres au sein du gouvernement Benkirane qui ont des rapports étroits avec les prévaricateurs » et qualifie de « populiste » la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport, appelant à mettre à nu les véritables dossiers de corruption tels que ceux de la RAM ou de l’OFPPT.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, critique l’intervention violente des forces de l’ordre contre les participants à une manifestation pacifique devant le ministère et leur présente ses excuses. Ramid a quitté son bureau et est allé à la rencontre des manifestants pour écouter leurs revendications à la suite de l’intervention des forces de l’ordre, tout en exprimant son refus de réprimander les manifestants et promettant d’ouvrir une enquête avec les parties concernées.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, prépare la première opération de nomination des walis et gouverneurs sous l’ère de la nouvelle Constitution : Des sources affirment qu’un vaste mouvement dans les rangs des walis et gouverneurs sera annoncé incessamment et concerne sept provinces et de grandes villes telles que Rabat, Casablanca et Marrakech.

-Les Istiqlaliens protestent contre la décision unilatérale du PJD relative à la publication de la liste des agréments du transport: Les députés istiqlaliens à la Chambre des représentants décident à l’unanimité de boycotter la réunion de la majorité en protestation contre cette décision.

-La coalition marocaine de soutien au peuple syrien appelle à l’expulsion de l’ambassadeur de Syrie à Rabat et se prépare à se rendre dans les camps de réfugiés syriens en Turquie: Mustafa Mochtari, le coordinateur de la coalition affirme que des contacts ont eu lieu avec des responsables marocains qui ont réitéré leur soutien à chaque initiative visant le soutien du peuple syrien.

+ASSABAH+ :.
-Arrestation d’un adoul à Salé pour détournement d’un demi milliard de centimes: Les éléments de la police judiciaire indiquent que l’adoul, un membre d’Al Adl Wal Ihssane a procédé au détournement des avoirs de 29 clients lors des procédures d’obtention des certificats de décharge fiscale et a tenté de convaincre les enquêteurs que la somme d’argent en question lui a été volée.

-Le secrétaire général de l’UGTM, Hamid Chabat, se retire du dialogue social en protestation contre les déclarations d’un membre du gouvernement: Une source indique que Hamid Chabat s’est retiré de la réunion entre le Chef du gouvernement et les représentants des centrales syndicales les plus représentatives dans le cadre des préparatifs aux rounds du dialogue social, en protestation contre les déclarations du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, dans lesquelles il a critiqué l’occupation du siège de l’OFPPT à Casablanca par des militants de l’UGTM.

-Coulisses des pourparlers informels à Manhasset entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, et la délégation du polisario: Des sources indiquent que la délégation du polisario a refusé la proposition de Christopher Ross d’associer les habitants sahraouis aux négociations et El Otmani embarrasse la délégation des séparatistes qui n’a aucune représentativité dans les camps mais désignée par les autorités algériennes.

-Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane réduit les prérogatives de l’Ittihadi Ahmed Lahlimi et transforme le Haut commissariat au Plan en une Direction chargée des prévisions économiques et du plan. Par ailleurs, le gouvernement a promulgué un décret dans lequel il a conservé les attributions du Haut commissaire aux eaux et forêts.

+AL KHABAR+ :.
-Les juges de la Cour des comptes ouvrent une enquête concernant l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports qui aurait bénéficié d’un milliard de centimes : Des sources informées font état d’une enquête qui sera diligentée sur les conditions dans lesquelles la Fondation Mohammed VI des champions sportifs a bénéficié d’un soutien financier octroyé par la Société marocaine des jeux et sports.

-L’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua, nie les accusations proférées à son égard lors de son audition par la BNPJ et impute la responsabilité à d’autres personnes dont sa sÂœur.

-Un rapport élaboré par le personnel de la Société nationale du Transport et de la Logistique (SNTL) qualifie de « corrompue » le climat au sein de la société et les employés demandent une audience urgente avec le ministre de l’Equipement et du Transport pour le traitement de ce dossier.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
– L’Algérie se dérobe du processus de rapprochement avec le Maroc. Alger opte pour deux politiques à l’égard du Maroc à savoir des déclarations de diplomatie et de relations publiques prétendant la réconciliation et l’autre dévoilée par les rapports internes et les positions officielles exprimées lors des forums internationaux, ce qui explique que l’Algérie n’est pas prête à tourner la page du passé.

-La BNPJ poursuit l’audition de Khalid Alioua: Peut-on présager le même sort à l’ancien PDG du CIH que Abdelahanine Benallou, de l’ONDA?.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le gouvernement présente un projet de loi de Finances « recopié »: la Primature se réserve à elle seule 56,5 milliards de centimes alors que le ministère de l’Education nationale s’accapare de la moitié de la masse salariale et le déficit peut atteindre les 6,5 pc. Des analystes prévoient que l’ombre de la crise économique et de la sécheresse planerait sur les débats sur le projet de loi de finances de cette année.

+AL ALAM+ :.
-La contagion des incidents du Rif touche la ville d’Oujda: 17 éléments des forces de l’ordre blessés dans des affrontements violents dans la cité universitaire Mohammed Ier d’Oujda.

+ATTAJDID+:.
-Des affrontements à l’université d’Oujda et les commerçants de Boukidane refusent d’ouvrir leurs commerces: Abdelmalek Zaazaa, le vice-président du Forum « Al Karama pour les droits de l’Homme » dénonce l’utilisation « abusive » et « illégale » de la force contre les manifestants qui, selon lui, exercent un droit garanti par la Constitution et que l’Etat doit respecter.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Des partis politiques mettent en garde le ministère de l’Intérieur contre l’implosion de la situation à Tinghir et endosse la responsabilité de cette situation au gouverneur de la province. Ces partis appellent à une intervention d’urgence tout en attirant l’attention sur le danger d’un scénario manigancé visant la région.

+RISSALAT AL OUMMA+ :.
-Prévisions d’un taux de croissance ne dépassant pas les 2,5 pc: Des analystes économiques imputent ce grand recul aux résultats de l’actuelle saison agricole et aux effets de la crise économique dans les pays de l’Union européenne.

-Les Marocains victimes de l’expulsion arbitraire de l’Algérie observent ce vendredi un sit-in devant le Consulat d’Algérie à Oujda pour protester contre la non inscription de leur dossier à l’ordre du jour de la récente réunion des ministres maghrébins des Affaires étrangères, tenue à Rabat. D’ailleurs, ce sit-in coïncide avec le tournage d’un documentaire par la chaîne qatarie « Al Jazeera » sur les souffrances de milliers de Marocains expulsés par les autorités algériennes en 1975.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les autorités publiques poursuivent le dialogue avec les protestataires à Imzouren et Béni Bouayach et affirment que la situation est « normale » et que les forces de l’ordre sont intervenues sur demande des habitants et commerçants de la région. Par ailleurs, les autorités locales ont fait état de l’existence de revendications des manifestants « difficiles » à satisfaire.

-Prolongement de l’interrogatoire avec l’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua avant être déféré devant le Procureur général du Roi la semaine prochaine. Les éléments de la BNPJ confrontent Alioua aux déclarations d’anciens responsables cités dans le rapport de la Cour des comptes.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Présentation du projet de Loi de finances. Après son adoption par le Conseil de gouvernement le 8 mars, le nouveau projet de loi de finances a été présenté, jeudi, aux deux Chambres du parlement, au cours d’une séance plénière inaugurant la session extraordinaire. Très attendu, le projet de budget devait assouvir la soif des députés soucieux d’en scruter le contenu, point par point, et surtout de répondre aux attentes de la société.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Dialogue social : les gages de Benkirane aux syndicats. La paix avec les syndicats s’annonce trop difficile. Quelques minutes étaient suffisantes pour que le Chef du gouvernement le comprenne. La délégation de l’UGTM conduite par Hamid Chabat s’est retirée dès le début de la réunion avec Abdelilah Benkirane. Un retrait qui risque de peser lourd sur le prochain round du dialogue social annoncé pour le mois d’avril. Les négociations entre le gouvernement et les syndicats, qui veulent arracher de nouveaux acquis pour les présenter à leurs bases à l’occasion de la prochaine fête du Travail, s’annoncent donc difficiles à cause de la conjoncture économique difficile à l’international qui commence à avoir de sérieuses répercussions sur l’économie nationale.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Zakat : Le Fonds spécial pourrait être ressuscité. Il y a de fortes chances que les donneurs de la zakat s’inscrivent dans la nouvelle dynamique de structuration d’un tel Fonds, qui peut disposer d’une manne financière qui peut aller jusqu’à 17 MMDH.

+L’ECONOMISTE+:.

Projet de loi de Finances : L’Etat traque le cash. Nizar Baraka, ministre des Finances et Driss El Azami, ministre du budget, ont présenté jeudi au Parlement le budget 2012. Le tandem dont les prérogatives viennent d’être précisées, portera la lourde charge des réformes financières et devra convaincre les députés.

+L’OPINION +:.
-Amorce d’un large mouvement à la DGS N avec l’officialisation à leurs postes de nouveaux chefs de Divisions récemment nommés et la nomination d’autres. Bouchaib Rmail, nouveau patron de la Direction générale de la Sûreté nationale, a amorcé mardi un mouvement d’envergure au sein de la DGSN par l’officialisation à leurs postes de nouveaux chefs de Divisions récemment nommés. Au nombre de 57, les cadres concernés relèvent entre autres, de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ), de la Direction de la Sécurité publique (DSP) et de la Direction des renseignements généraux (DRG). D’autres nominations à la tête des services centraux dans le cadre du nouvel organigramme ne tarderont pas à suivre, selon les mêmes sources.

+LIBERATION+:.

Les Marocains expulsés d’Algérie en sit-in aujourd’hui à Rabat : Y-a-t-il quelque espoir de voir Alger reconnaître ses torts ? cela fait 37 ans que ces Marocains aspirent à recouvrer leurs droits et à retrouver les leurs. Eux qui s’étaient fait expulser sans ménagement de cette Algérie qu’ils considéraient pourtant comme la leur. Devant l’indifférence et le mutisme du régime algérien et des instances internationales, ces Marocains expulsés d’Algérie organisent aujourd’hui un énième sit-in devant l’ambassade d’Algérie à Rabat pour réclamer justice.

+AL BAYANE+:
-Tinghir : une explosion imminente et le ministre de l’Intérieur est fortement interpellé. La province de Tinghir est à l’enfer, encore une fois. Les agissements irresponsables du gouverneur ont toujours fait déborder le vase, mais cette fois-ci, c’est le comble. Trois formations politiques, à savoir le PPS, le PJD et l’Alliance de la Gauche démocratique ont signé, conjointement, un communiqué de protestation rendu public, dans lequel elles qualifient tous les comportements du premier responsable de la province de très dangereux . Les signataires sont surpris de constater que le ministère de l’Intérieur n’a jamais réagi devant tous ces dépassements.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *