Revue de presse marocaine du 16/02/2012

0 commentaires, 16/02/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce jeudi:.

+AL MASSAE+ :.
-Un nouveau scandale: L’Académie internationale Mohammed VI de l’aviation civile menacée de suspendre ses activités. Des sources dévoilent le recrutement d’enseignants sans contrats de travail et sans autorisation des établissements où ils enseignent, outre le flou qui entoure leurs rémunérations.

-Des parlementaires échouent dans la formation d’une commission d’enquête parlementaire sur les incidents de Taza : Le groupe fédéral à la Chambre des Conseillers n’a collecté que 54 signatures sur les 90 exigées pour entamer la procédure de la constitution de ladite commission.

-Le dossier des incidents de Beni Mellal sur les bureaux du Chef du gouvernement et du ministre de la Justice et des Libertés : Les parlementaires du PJD sympathisent avec les personnes incarcérées et endossent la responsabilité des actes de vandalisme à la partie qui a donné l’ordre aux forces de sécurité d’intervenir.

-Le rapport de la commission d’enquête sur l’Office de commercialisation et d’exportation implique des responsables partisans dans le dossier de liquidation et de cession suspectes de près de 17 sociétés relevant de l’Office.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le PSU présente une autre version des incidents de Taza: la secrétaire général du parti, Nabila Mounib accuse les forces de l’ordre d’avoir menacé les femmes de viol et de saccage des maisons.

-Une nouvelle liste des walis et gouverneurs en cours d’établissement: cette liste constitue le premier test de la nature des rapports entre le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Draiss et le ministre de l’Intérieur Mohand Laenser. Ce dernier aura-t-il son mot à dire dans l’établissement de cette liste et l’avant dernier mot reviendra-t-il au Chef du gouvernement avant la promulgation du décret de nomination, ou ladite liste sera préparée loin des yeux du gouvernement?

-Le Maroc réalise un grand exploit face aux Espagnols au sein du Parlement européen après que la plupart des députés européens aient préféré soutenir le prolongement de l’accord agricole Maroc-UE, alors que les agriculteurs espagnoles sont bouleversés par la nouvelle position du Parlement européen.

-L’affaire de l’enseignant enlevé et séquestré à Taroudant revient sur le devant de la scène suite à l’audition de la victime par les éléments de la police judiciaire. Lors de son audition, la victime a réclamé l’ouverture d’une nouvelle enquête et a promis de divulguer de nouvelles surprises.

+ASSABAH+ :.
-Scandale de documents officiels signés à blanc avec cachet officiel: Il s’agit d’extraits d’actes de naissance et d’autres documents administratifs publiés sur des sites électroniques.

-Falsification, escroquerie et corruption à la délégation de la pêche maritime de Safi : Le ministère de l’agriculture et de la Pêche maritime dépose une plainte auprès du procureur général du Roi contre un fonctionnaire à la délégation l’accusant de falsification et demande une indemnisation de 400 millions de centimes. Le Tribunal entame l’examen de cette affaire dans laquelle sont poursuivis des acolytes dudit fonctionnaire.

+AL KHABAR+ :.
-Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi, menace les responsables de reddition des comptes à la fin de leur mission: Dans une correspondance adressée aux hauts responsables, M. El Khalfi souligne que personne n’est au dessus de la reddition des comptes, réitérant l’engagement du gouvernement à lutter contre la corruption et à lier la responsabilité à la reddition des comptes.

-Le PJD examine la question de « la double casquette » de Abdelilah Benkirane, en tant que Chef de gouvernement et secrétaire général du parti: Le PJD poursuit le débat sur le mode de gestion de la nouvelle étape au cours de laquelle certains dirigeants et à leur tête le secrétaire général du parti font partie du nouveau gouvernement.

-Des parlementaires appartenant au syndicat du PJD embarrassent le gouvernement en raison du retard de l’annonce du lancement d’un nouveau round du dialogue social : Les syndicalistes de l’UNTM appellent le gouvernement accélérer la mise en place d’un nouveau calendrier pour le dialogue social.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Début difficile du mandat du gouvernement Benkirane : Après avoir obtenu la confiance du parlement, les problèmes commencent à surgir. Il s’agit entre autres du dossier des diplomés chomeurs qui optent pour l’escalade, des mouvements de protestation dans plusieurs villes, du piétinement du projet de la Loi de Finances, de la promulgation de la loi organique relative à l’amazighité et de l’avenir de l’actuelle saison agricole qui reste menacée à cause du retard des précipitations et de la vague de froid et de gel.

-La BNPJ met sous surveillance des anciens responsables du CIH: Une source judiciaire affirme que l’enquête se poursuit pour définir les responsabilités alors que d’autres informations indiquent que l’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua et d’autres personnes impliquées dans ce dossier sont interdites de quitter le territoire national.

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rabbah, « déclare la guerre » aux agréments du transport routier à travers le dépot d’un projet de loi au secrétariat général du gouvernement visant à organiser le secteur et mettre fin à l’anarchie et à l’économie de rente, dont certaines parties ont monopolisé leur exploitation.

-Le Parlement européen vote ce jeudi l’accord agricole Maroc-UE sur fond de protestations officielle et populaire espagnoles.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :. -Les agriculteurs tirent la sonnette d’alarme à cause du retard des précipitations et la vague de froid qui ont fait de grands dégâts aux cultures: Les agriculteurs affectés appellent l’Etat à intervenir pour réduire leurs pertes.

+AL ALAM+ :.
-L’inauguration de l’usine Renault au Maroc suscite de vives réactions en France et les craintes des responsables français quant à l’acquisition par les Marocains de l’expertise de l’industrie automobile: Le ministre français de l’Industrie exprime sa satisfaction de la commercialisation des produits français au Maroc mais affirme son opposition à investir dans le Royaume.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Flambée des cours mondiaux du blé: le citoyen marocain menacé dans son pain et la FAO explique cette hausse des craintes suscitées par les éventuels effets des conditions climatiques sur les récoltes agricoles.

-Les cadres diplomés chomeurs appellent le gouvernement Benkirane à la mise en oeuvre immédiate et urgente du procès du 20 juillet: la Coordination nationale des diplomés chomeurs tient une réunion consacrée à l’examen des prochaines étapes à suivre pour faire pression sur le gouvernement pour leur recrutement direct et immédiat.

+BAYANE AL YAOUM+ :.
-En attendant d’éventuelles décisions dans le cadre du Statut avancé, le Maroc reçoit le feu vert pour participer à des programmes européens notamment dans les domaines de l’énergie, de l’entreprenariat, des douanes, du transport aérien et de la santé. La décision adoptée par le parlement européen est considérée par les députés européens comme une initiative de soutien et d’encouragement de la part de l’UE aux efforts consentis par le Maroc en matière de réformes.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Une grève menace ce weekend les autoroutes nationales: le personnel des centres d’exploitation des autoroutes (UMT) observent une grève nationale à partir de vendredi pour protester contre leur non intégration dans la société nationale des Autoroutes du Maroc.

-Le PAM tient son congrès extraordinaire en fin de semaine à Bouznika: Une bataille sans merci est prévue entre les « faucons » du parti pour la succession à Mohamed Cheikh Biadillah au poste de secrétaire général.

-La saison agricole compromise?: la Météorologie nationale prévoit une chute des pluies en fin de semaine.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Le casse-tête embarrasse Benkirane. Sur les quelques 2500 salafistes incarcérés au lendemain des attentats du 16 mai 2003, plus d’un millier sont encore en prison. Leur libération demeure un casse-tête pour les autorités. Pour mettre encore plus la pression sur le gouvernement, une manifestation de leurs familles et proches est organisée aujourd’hui à Rabat devant le siège du PJD pour réclamer leur libération.

-Le MP au cÂœur d’un scandale électoral. Un assistant du ministre MP Lahcen Haddad a été condamné pour corruption électorale. Le parti prépare sa réaction. Une réunion entre le secrétaire général, par intérim, du MP et le Chef du gouvernement est prévue dans les jours à venir. Ce scandale offre enfin au nouveau gouvernement l’opportunité de maintenir sa promesse et ses engagements quant à la lutte contre la corruption.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Aziz Rabbah, le nouveau ministre de l’équipement s’engage : Des cartes grises en moins de 20 jours avant juin. Les demandeurs de carte grise électronique pourront l’obtenir en moins de 20 jours. Une bonne initiative qui tombe à point nommé du moment qu’elle coïncide avec la journée nationale de la sécurité routière célébrée le 18 février de chaque année.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Retraite. Un quart des salariés seulement a droit à la pension : Le chiffre est alarmant et repose fortement la question de la réforme. Les choses ont été dites sans fard à propos de la retraite au Maroc. Le ministre des Finances, Nizar Baraka, a dressé un tableau on ne peut plus inquiétant. Il a jeté une grosse pierre dans la mare en affirmant que 25 pc seulement de la population active auront droit demain à une pension de retraite. Baraka a mis le doigt sur un aspect de la crise des systèmes de retraites jusqu’ici caché. Le fait que des armées de travailleurs seront dans quelques années dans la précarité est loin d’être une bonne nouvelle pour l’actuel gouvernement. A plus forte raison que l’enjeu aujourd’hui est de maitriser la tension sociale à défaut de l’apaiser.

+L’ECONOMISTE+:.
-Statut avancé : Le Maroc à la table de l’UE. Le Maroc prendra désormais part aux programmes initiés par les agences spécialisées de l’UE. Rabat a choisi quatre domaines : la compétitivité et l’innovation, la douane, le transport aérien et le programme Marco Polo relatif aux infrastructures des réseaux de transport. Un protocole additionnel à l’accord d’association liant le Maroc et l’Europe vient d’être adopté par le Parlement de Strasbourg. Coté marocain, cette évolution va par ailleurs accélérer le processus de l’implémentation de l’acquis communautaire.

-Affaire Alioua : L’USFP va-t-elle le lâcher ? L’enquête judiciaire visant, entre autres, l’ex-PDG du CIH, Khalid Alioua suit toujours son cours. Alioua peut-il compter sur ses camarades de l’USFP ? En attendant la conclusion de l’enquête, Alioua pourra compter sur un soutien critique !

+LIBERATION+:.
-A Khouribga, une condamnation pour corruption électorale se transforme en affaire politique: L’embarras du gouvernement Benkirane. Mauvaise nouvelle pour le gouvernement Benkirane. L’élection de l’un de ses ministres vient d’être entachée par un procès et, surtout, une condamnation pour corruption électorale. En ces temps de discours sur une justice juste, le gouvernement Benkirane n’avait pas besoin d’une telle affaire, plutot embarrassante. Pris au piège de la solidarité gouvernementale-le Mouvement populaire est un membre important de la coalition gouvernementale- l’Exécutif pourra-t-il aller jusqu’au bout de ses ambitions de transparence et d’intégrité ?.

+AL BAYANE+:.
-Prochaine visite au Maroc du président mauritanien : Réchauffement des relations entre Rabat et Nouakchott. Réchauffement des relations entre Rabat et Nouakchott. C’est le message qui se dégage des déclarations à l’issue de la séance de travail tenue mardi par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani, avec son homologue mauritanien, Hamadi.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *