Revue de presse marocaine du 15/10/2012

1 commentaire, 15/10/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-SM le Roi place les élus face à leurs obligations: Charte morale pour la bonne gouvernance parlementaire. L’établissement d’une charte morale « à dimension juridique » à l’usage des parlementaires, c’est ce à quoi SM le Roi Mohammed VI a fait appel vendredi à Rabat. Cet appel a été destiné aux élus de la Nation réunis en plénière commune aux deux Chambres au cours du discours qu’il a prononcé en épilogue solennel à la session d’automne du Parlement. Dans son allocution, SM le Roi a dressé une feuille de route à l’usage du Législatif dans le moyen terme et a invité les élus à prendre leur responsabilité dans l’expression en lois des dispositions de la Constitution de juillet 2011. Il les a également incité à faire de la législature qui commence une période de créativité et d’inventivité tant le travail qui les attend est structurant et déterminant pour le futur de la Nation.

-L’Istiqlal ouvre le feu sur le Chef de gouvernement: Chabat, Benkirane, Benabdellah et Laenser discutent du remaniement. Hamid Chabat, leader de l’Istiqlal, a demandé pour la première fois dans une réunion de la majorité à Abdelilah Benkirane, SG du PJD, un remaniement ministériel en présence des secrétaires généraux du PPS et du MP. Pris au dépourvu, le Chef de gouvernement a préféré reporter le débat sur la question à une deuxième réunion prévue cette semaine. Des moments difficiles attendent donc le gouvernement surtout que le parti de l’Istiqlal a fustigé dans un communiqué ce weekend le discours du Chef de gouvernement à Strasbourg. Est-ce le début de la confrontation?.

+L’ECONOMISTE+:.
-SM le Roi secoue les parlementaires. Lois organiques, diplomatie parlementaire, synergie entre les deux Chambres…Le discours du Souverain, prononcé à l’occasion de l’inauguration de la session d’automne du Parlement, donne le coup d’envoi de la rentrée politique. Les dirigeants des partis le considèrent comme le tableau de bord pour les principales activités de l’année. Après avoir mis en valeur les atouts de la réforme constitutionnelle, SM le Roi a enchaîné sur l’implémentation de la nouvelle Constitution.

+LIBERATION+:.
-17 prisonniers bientot transférés vers le Royaume: L’extradition des détenus d’origine marocaine fait polémique en Belgique. Le traité d’extradition des détenus belges de nationalité marocaine vers leur pays d’origine semble fonctionner à plein. Ainsi, après l’acceptation de six dossiers d’extradition sur les 10 qui lui ont été transmis dans ce cadre par Bruxelles, en mai dernier, le gouvernement marocain vient d’approuver le transfert de 17 détenus de nationalité marocaine qui se trouvent actuellement en prison en Belgique. L’extradition des prisonniers belges d’origine marocaine a fait sortir de leurs gonds plusieurs citoyens. En effet, leurs commentaires et leurs avis sur ce sujet fusent sur les réseaux sociaux et les blogs. Ils qualifient cet accord de « discriminatoire et stigmatisant ». Pire, ils estiment qu’il vide l’accès à la nationalité belge de sa substance, à savoir d’être traité comme citoyen belge à part entière.

+AL BAYANE+:.
-Discours royal à l’ouverture de la 1ère session de l’actuelle année législative: Une véritable feuille de route pour promouvoir l’institution législative. C’est une véritable feuille de route pour promouvoir l’institution législative. C’est ainsi que d’aucuns, politiques, analystes et parlementaires ainsi que des commentateurs, qualifient le discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture de la première session de l’actuelle année législative. Les priorités de la prochaine étape, notamment en ce qui concerne l’action législative et de controle, sont ainsi définies. Le but étant de revigorer l’institution parlementaire. Le discours prononcé depuis le perchoir de l’Hémicycle est de nature à donner une forte impulsion à l’action parlementaire et contribuer à l’amélioration de son rendement sur les plans législatif, diplomatique et de controle.

+L’OPINION+:.
-Hamid Chabat préside la session du conseil général de l’UGTM: La date du congrès national (27 janvier 2013) approuvée. Lors de ce conseil général tenu samedi au siège du parti de l’Istiqlal à Rabat, Chabat a mis en garde contre la menace sur la stabilité sociopolitique que fait peser la pression sociale, surtout depuis la hausse des prix du carburant et de son impact sur le coût de la vie. Il a dans ce sens appelé à la mise en oeuvre des réformes économiques et sociales pour atténuer cette pression sociale.

+ASSABAH+:.
-SM le Roi trace une feuille de route pour le développement de l’action parlementaire. Dans son discours prononcé à l’ouverture de la session d’automne de la 2ème année législative, le Souverain a appelé à l’élaboration d’un Code d’éthique à portée juridique reposant notamment sur les valeurs de la responsabilité et de la probité et sur l’engagement pour une participation pleine et efficace à tous les travaux du parlement.

-Les services de la police française démantèlent le plus dangereux réseau marocain de blanchiment d’argent de la drogue conduit par des Français d’origine marocaine, et Florence Lamblin, une députée du parti des Verts soupçonnée de faire partie de ce réseau, dont les transactions ont atteint plus de 46 milliards de centimes.

-Première confrontation entre Hamid Chabat et Abdelilah Benkirane: Le SG de l’Istiqlal a, lors de la réunion des partis de la coalition gouvernementale, tenue samedi à Rabat, exprimé les réserves de son parti quant au mode de gestion proné par la coalition et souligné la nécessité de procéder à un remaniement ministériel pour améliorer le rendement de l’Exécutif.

-Les enquêtes administratives sur l’explosion d’une bombonne de gaz dans une salle de classe de l’école primaire Sidi Abderrahmane à Casablanca révèlent plusieurs scandales et des comportements contraires à la loi qui sévissent au sein de cet établissement scolaire en raison de la complicité de l’administration et des enseignants. Des sources indiquent que ces derniers ont transformé les salles de classe en des réfectoires en obligeant les élèves à apporter des produits alimentaires (Âœufs, pain, sucre…).

-Le mouvement de mutation partiel entrepris par le ministère de l’Intérieur suscite l’ire de plusieurs agents d’autorité à cause de son « timing inapproprié » puisque ce mouvement intervient quelques semaines après la rentrée scolaire, ce qui les obligera à chercher de nouveaux établissements scolaires pour y inscrire leur progéniture.

+AL KHABAR+:.
-Ouverture de la session parlementaire d’automne: Des messages royaux forts aux parlementaires. SM le Roi Mohammed VI a, dans son discours à l’ouverture de la nouvelle session parlementaire, appelé le Parlement à exercer l’ensemble de ses prérogatives contenues dans la Constitution et à contribuer à la production législative ainsi qu’à l’élaboration d’un Code d’éthique à portée juridique tout en rompant avec les pratiques révolues.

-Istiqlal: Début à Marrakech d’une campagne d’assainissement lancée par Hamid Chabat. Ainsi, Abdelkader El Kihel est sur le point d’être désigné nouveau coordinateur régional du parti dans la cité ocre. Des sources indiquent que l’installation d’El Kihel dans ses nouvelles fonctions aura lieu au cours de cette semaine, ajoutant que plusieurs membres du parti de la Balance sont unanimes quant à la pertinence de ce choix et que la désignation d’El Kihel tient seulement à la réunion du Comité exécutif.

-Le Syndicat démocratique de la justice (SDT-FDT) qualifie Mustapha Ramid, ministre de la Justice, de « Gengis Khan de son temps » et considère que sa décision relative aux prélèvements sur les salaires des grévistes est une atteinte au droit de grève et à la libre appartenance syndicale, soulignant qu’il s’agit là de décisions anticonstitutionnelles attentatoires à l’Etat de droit.

-Un congrès national « chaud et crucial » attend le parti du Congrès national ittihadi après l’émergence de deux courants en son sein: l’un appelle à la réintégration de l’USFP alors que l’autre exprime son attachement à la préservation de l’indépendance du parti qui doit travailler dans le cadre d’une

« fédération » en tant que formule visant l’unification de la gauche marocaine, au moment où la position de Noubir Amaoui reste inconnue bien que ses camarades prévoient qu’il fera une sortie médiatique dans les prochains jours.

-L’Istiqlal et le PJD se livrent en catimini à une bataille pour s’adjuger la part du lion lors des prochaines nominations aux hautes fonctions de l’Etat alors que des sources évoquent l’éventuelle intervention de l’Etat pour protéger ses cadres « technocrates ».

+AL MASSAE+:.
-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, embarrasse le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane en insistant sur le remaniement ministériel. Lors de la première réunion de la majorité gouvernementale tenue samedi à Rabat, le nouveau dirigeant istiqlalien a estimé que ce remaniement auquel il a appelé à plusieurs reprises est devenu aujourd’hui une nécessité impérieuse pour donner plus d’équilibre à l’Exécutif et accélérer la cadence des réformes.

-L’explosion d’un moteur d’un autocar de transport interurbain, samedi soir à Tanger, a failli tuer des dizaines de citoyens: Le Maire de la ville du Détroit Fouad El Omari a préféré garder le silence et le Conseil communal a évité de diligenter une enquête à ce sujet.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le gouvernement reporte l’officialisation de la langue amazighe et le discours royal à l’occasion de l’ouverture de la session d’automne du parlement le place parmi les priorités de l’actuelle année législative.

-Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, tient sa promesse et évoque avec le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane la question du remaniement ministériel lors de la réunion des dirigeants de la majorité gouvernementale. Lors de cette réunion, Chabat a indiqué que cette question ne doit pas être comprise comme étant une action visant à porter atteinte à l’actuel Exécutif.

-Le mouvement féminin en colère contre le plan de la ministre Bassima Hakkaoui. Lors du 3ème Forum pour la démocratie et l’égalité organisé par l’association démocratique des femmes du Maroc, samedi à Casablanca, les membres de l’association ont exprimé leur mécontentement et leur désapprobation du plan élaboré par la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social qui a présenté les grandes lignes de ce projet lors d’une conférence de presse tenue la semaine dernière à l’occasion de la Journée nationale de la femme.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-L’ODT décide d’organiser le 11 novembre prochain une marche nationale de protestation contre le gouvernement Benkirane. Cette marche devra connaître la participation de milliers de manifestants des différentes couches sociales pour protester contre la détérioration des conditions de vie d’une large frange de la société.

-Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, mène une « campagne électorale » au milieu des transporteurs « clandestins » en décidant de leur accorder l’opportunité d’obtenir les autorisations de transport mixte et de continuer à utiliser leurs véhicules vétustes jusqu’à l’année prochaine.

-Le Syndicat Démocratique de la justice (FDT) accuse le ministre de tutelle Mustapha Ramid de procéder à « sa propre interprétation de la Constitution » et qualifie sa décision relative aux prélèvements sur les salaires des fonctionnaires grévistes d' »impulsive » et d’illogique ».

+ATTAJDID+:.
-L’Europe pour le transfert des prisonniers d’origine marocaine vers leur pays d’origine: Le ministre de la justice, Mustapha Ramid nie toute négociation avec un pays européen au sujet du transfert des prisonniers marocains pour purger le reste de leurs peines dans les prisons marocaines.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Ouverture de la session d’automne du Parlement: SM le Roi appelle à l’élaboration d’un code d’éthique, à portée juridique, pour la rupture avec les pratiques révolues et une profonde mise à niveau de la pratique parlementaire, et la régionalisation, la réforme de la justice, l’officialisation effective de la langue amazighe et les instances de bonne gouvernance parmi les priorités du plan législatif pour parachever les dispositions de la nouvelle Constitution.

+AL MOUNAATAF+:.
-Paralysie dans les Tribunaux du 15 au 17 octobre: le ministre de la justice, Mustapha Ramid brandit la carte de prélèvement sur les salaires des grévistes et le Syndicat démocratique de la justice insiste à faire monter davantage la tension.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Pour accélérer l’adoption du projet de la Loi de finances: Réunion extraordinaire du gouvernement, ce lundi, afin d’approuver le texte en vue de le présenter devant le parlement le 20 courant. Des sources concordantes ont indiqué que cette réunion permettra aussi aux ministres de se consacrer aux visites de travail officielles qui seront effectuées par SM le Roi dans quatre pays du Golfe et en Jordanie.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Avant la tenue du sommet maghrébin prévu en décembre prochain à Tunis: La Secrétaire d’Etat américain, Hillary Clinton, embarrasse l’Algérie en l’appelant de nouveau à la réouverture des frontières terrestres fermées avec le Maroc, affirmant que rien n’oblige que cette situation demeure inchangée.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Un Commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *