Revue de presse marocaine du 15/09/2012

0 commentaires, 15/09/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+AL MASSAE+ :.
-Après Ofer Bronchtein, un autre responsable israélien participe à une conférence au Maroc. Après le scandale suscité par la présence de l’activiste israélien Ofer Bronchtein aux travaux du 7ème congrès du PJD, un autre vient d’éclater suite à la participation du vice-président de la Knesset, Wahbi Majali à la conférence internationale de Ouarzazate sur « les défis énergétiques dans l’espace euro-méditerranéen », organisée par la Chambre des Conseillers en partenariat avec l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM), en présence de plusieurs politiques marocains dont des dirigeants du PJD.

-Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine, indique que le rapport présenté par le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, Habib Choubani sur l’absentéisme des ministres au Parlement est « un acte immoral », estimant que les conclusions dudit rapport ne sont pas basées sur des données « correctes ».

-Un rapport confidentiel pour désamorcer la crise au sein du parti de la Balance. Des sources bien informées ont révélé que le Conseil de la présidence du PI a reçu cette semaine un rapport réalisé par le comité des bons offices au sein de l’Istiqlal qui contient une vision pour trouver une issue à la crise que vit actuellement le parti pour l’élection d’un nouveau secrétaire général. Ces mêmes sources ont indiqué que ledit rapport a été remis à MM. M’Hamed Boucetta, Mohamed Douiri et Abdelkrim Ghellab. Par ailleurs, et dans le cadre de la bataille acharnée entre les deux candidats en lice, des sources proches de Abdelouahed El Fassi ont annoncé que ce dernier a décidé de mettre dans l’embarras Hamid Chabat en l’appelant à procéder à une Déclaration de son patrimoine.

-M’Hamed El Khalifa, l’un des dirigeants de l’Istiqlal, déclare: « les accusations proférées à mon égard par Abbas El Fassi et selon lesquelles j’aurai négocié avec Abdelilah Benkirane pour décrocher un portefeuille ministériel sont totalement infondées ». Dans un entretien avec le journal, El Khalifa a indiqué que le prochain secrétaire général de l’Istiqlal a le droit de demander à M. Benkirane de procéder à un remaniement ministériel ou de changer carrément les ministres istiqlaliens au sein du gouvernement.

+AL KHABAR+:
-Nouveau rebondissement dans la course au Secrétariat général de l’Istiqlal: Ali Kayyouh, principal dirigeant du parti dans la région Souss-Massa-Draa, renverse la table sur Hamid Chabat et révèle à ses proches son intention de soutenir Abdelouahed El Fassi dans la course pour le poste de secrétaire général du parti.

-Le CCME tient des rencontres « secrètes » avec des membres d’associations de MRE et exclut leurs présidents. Des sources indiquent que les réunions conduites par Driss Jabali, sont organisées de manière sélective et sans que les autres membres du CCME n’en soient avisés.

+ASSABAH+:.
-Des militaires et des éléments des Forces auxiliaires déployés le long de la ceinture de sécurité à Dakhla font usage de leurs armes contre des contrebandiers africains dont la plupart sont de nationalité libyenne après que ces derniers aient tenté de franchir cette ceinture. Une source sûre indique qu’un contrebandier libyen a été blessé dans ces affrontements.

-Hamid Chabat dément les rumeurs qui prétendent la sortie des ministres istiqlaliens du gouvernement Benkirane, ce qui provoquera une crise gouvernementale et donnera lieu à un remaniement ministériel, affirmant que le parti ne quittera pas le gouvernement s’il devient secrétaire général et que les tentatives de contrecarrer et de saboter l’action de l’Exécutif met en jeu la stabilité du pays.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les propriétaires de dizaines de bateaux de pêche hauturière comptent observer des grèves et des sit-in en guise de protestation contre la hausse des prix des hydrocarbures et la décision prise par le gouvernement relative à la suspension de la subvention du gasoil professionnel. Face à cette situation, ils ont appelé la Chambre méditerranéenne de la pêche maritime, présidée par le PJDiste Youssef Benjelloun, à prendre les mesures nécessaires pour trouver une solution à ce problème.

-Le gouvernement Benkirane envisage d’entamer sa politique d’austérité avant la fin de l’année en cours. Des sources sûres ont indiqué les premiers signes de cette cure d’austérité concerne l’élaboration d’un plan visant la préservation des avoirs marocains en devises, à travers l’interdiction de l’importation de produits américains, chinois et européens.

-Les hopitaux publics vivent au rythme d’une véritable crise suite à une pénurie de médicaments. Des sources syndicales indiquent que 111 hopitaux publics ne disposent plus de médicaments et que les patients, dont ceux bénéficiant du RAMED, sont obligés d’acheter leurs médicaments, ajoutant que le budget alloué par le ministère pour l’achat des médicaments a été réaffecté pour l’achat de deux vaccins.

+AL ALAM+:
-Le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Juan Mendez, attendu au Maroc, et des observateurs indiquent que cette visite, intervient après que le Maroc ait présenté sa candidature pour intégrer le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, et ce en remplacement de la Libye. Le Royaume compte ainsi sur le rapport qui sera réalisé par le responsable onusien pour convaincre les membres du CDH de voter en sa faveur.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
-Des responsables et des élus impliqués dans des scandales d’habitats anarchiques. Selon une source au ministère de l’Intérieur, le rapport de la commission interministérielle qui a été chargée de l’enquête a révélé des informations sur l’implication de hauts fonctionnaires et d’élus dans les régions qui ont connu une expansion de ces constructions illégales.

-Contradiction des déclarations du ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, et du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, au sujet de la décision d’interdire aux enseignants du public d’assurer des heures supplémentaires dans les établissements privés.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:
-Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, défend sa décision d’interdire aux enseignants du public d’assurer des heures supplémentaires dans les établissements privés en dépit des déclarations du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui avait annoncé le report de l’application de la décision jusqu’à la prochaine rentrée scolaire.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Suite à l’offensive médiatique contre sa personne et les accusations gratuites proférées à son égard par certaines parties politiques rivales, Omar Jazouli, ancien Maire de la ville de Marrakech et membre du bureau politique de l’UC déclare qu’il va poursuivre en justice tous les supports médiatiques nationaux et régionaux qui l’ont accusé d’avoir reçu des pots de vin dans le cadre de l’affaire soumise à la Cour régionale des comptes et portant sur des dysfonctionnements en matière de gestion durant la période 2004-2009.

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA+:
-CHU: Les médecins internes et résidents décident d’observer une grève jeudi prochain dans tous les services, à l’exception de ceux des urgences et de réanimation, ainsi que des sit-in devant les administrations des CHU pour rappeler le ministère de la Santé qu’ils n’ont pas reçu leurs salaires depuis dix mois, sinon ils menacent d’arrêter définitivement de travailler.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les résultats du Dialogue stratégique entre le Maroc et les Etats-Unis dérangent le polisario et la Fondation Kennedy. Juste après l’intervention de Hillary Clinton dans laquelle elle a réitéré le soutien de Washington à la proposition marocaine d’autonomie, le pseudo ministre des Affaires étrangères du polisario Mohamed Salem Ould Salek a, dans un déclaration, exprimé le mécontentement du front séparatiste de ce rapprochement maroco-américain renforcé par le mémorandum d’entente signé entre les deux pays à l’occasion de ce Dialogue.

+LIBERATION+:.
-De nombreux Istiqlaliens annoncent un vote sanction contre Abbas El Fassi: Le silence assourdissant du Conseil de la présidence du plus vieux parti du Maroc. Semaine cruciale pour l’Istiqlal. les militants du plus vieux parti marocain comptent les heures et croisent les doigts. Dimanche 23 septembre, le conseil national va trancher et désignera le successeur de Abbas El Fassi. Malgré le report, cet été, d’une élection qui s’annonçait déjà houleuse, la tension n’est pas descendue d’un cran. En attendant, seul le vote des membres du conseil national comptera. Si les deux camps ont réussi à mobiliser le corps électoral, toutes les surprises sont encore possibles. Cependant, plusieurs militants continuent d’espérer voir le Conseil de la présidence, cette instance des Sages de l’Istiqlal, sortir de sa torpeur et de son silence. Seuls les membres de ce conseil peuvent être aujourd’hui écoutés car ils ont valeur de force morale. Ils peuvent toujours se prononcer et éviter une tragédie au parti.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *