Revue de presse marocaine du 15/05/2012

0 commentaires, 15/05/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AL MASSAE+:.
– Un rapport du Centre d’assistance juridique anti-corruption (CAJAC) de Transparency Maroc place la justice, la gendarmerie, la santé et l’habitat parmi les secteurs publics où a été enregistré le plus grand nombre de plaintes concernant des actes de corruption.

-Le ministre de l’Habitat, Nabil Benabdallah rend hommage à Abdelilah Benkirane et rassure les députés du PJD quant au sort des cahiers des charges préparés par Mustapha El Khalfi, précisant que les amendements attendus ne vont pas changer de fond en comble lesdits cahiers.

-Le sort de l’impot sur la fortune dépend de la décision du Conseil constitutionnel. Les groupes parlementaires de l’USFP, du PAM et de l’UC en rang uni pour embarrasser le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, après avoir saisi le Conseil constitutionnel concernant le refus de la majorité d’instaurer cet impot.

-La Fédération nationale de la justice relevant de l’UNTM (proche du PJD) abandonne Mustapha Ramid, ministre de la Justice et coordonne avec les Ittihadis. Le syndicat a rendu public un communiqué d’une extrême virulence après l’exclusion des syndicats de la justice de la Haute instance du dialogue national pour la réforme de la justice.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
-Après les « crocodiles », Abdelilah Benkirane se plaint « des diables » qui se manifestent chaque fois dans un endroit précis » et affirme que SM le Roi est le seul responsable de la mise en oeuvre des dispositions de la Constitution et appelle l’opposition à coopérer pour l’intérêt général de la nation.

-La Haute instance du dialogue national pour la réforme de la justice dans l’oeil du cyclone. Des voix commencent à s’élever contre la composition de la Haute instance et les Istiqlaliens posent des conditions pour la soutenir, alors que les Ittihadis expriment leur mécontentement et les magistrats portent le brassard.

-Nabil Benabdellah critique Mustafa El Khalfi devant les députés PJDistes et indique que la révision des cahiers des charges du pole audiovisuel public a porté sur cinq points, tout en affirmant que ces cahiers entreront en vigueur en septembre prochain.

-L’UGTM anticipe l’Istiqlal et lance une campagne de solidarité contre la condamnation injuste de Naoufal Chabat. Ce dernier a indiqué que les adversaires de son père utilisent ses fils pour envoyer des messages codés et ternir sa réputation.

+ASSABAH+:.
-La Police judiciaire de la Gendarmerie maritime au port de Casablanca enquête avec un colonel et des militaires au sujet de vol de pièces de rechange de navires militaires relevant de la 1ère base navale dans la métropole. Des enquêtes approfondies sont en cours pour cerner la liste de toutes les personnes impliquées dans cette affaire et des intermédiaires dans l’opération de vente de ces pièces.

-Les éléments de la police judiciaire à la préfecture de police de Médiouna découvre des irrégularités d’un gouverneur attaché au ministère de l’Intérieur et d’un ancien président de la municipalité de Médiouna. Des sources indiquent que l’ancien gouverneur de Médiouna a construit des bâtiments administratifs de manière « anarchique » sans respecter la procédure juridique et les lois en vigueur.

-RNI: Nouvelles démissions et création d’un nouveau parti. Selon des sources, le courant réformateur au sein du parti de la colombe conduit par Abdelhadi Alami a décidé de constituer un nouveau parti politique après avoir entré en conflit avec les « généraux » du RNI.

+AL KHABAR+:.
-La commission parlementaire mixte Maroc-UE provoque des tensions entre les présidents des Chambres des représentants et des conseillers, Karim Ghellab et Mohamed Cheikh Biadillah pour la nomination d’un nouveau président de cette commission: Des sources indiquent que chaque partie veut désigner un responsable de son parti à la tête de cette commission, ce qui a suscité le mécontentement de tous les groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition.

-Les Istiqlaliens récupèrent le ministère de l’Equipement et du Transport: Des sources indiquent que Aziz Rebbah a été obligé de consulter les cadres istiqlaliens au regard de leurs compétences et connaissances en matière d’élaboration des stratégies de travail, au détriment des membres pjdistes de son cabinet.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Aziz Rebbah poursuit l’accumulation de plusieurs dossiers sur son bureau et ouvre un autre relatif aux bénéficiaires des agréments des auto-écoles et des centres de controle technique. Le ministre justifie l’ouverture de ce dossier par les « irrégularités » commises par de nombreux établissements pour la réalisation d’un taux élevé de réussite lors des examens d’obtention des permis de conduire et les manquements constatés lors du controle technique des véhicules.

-Les dysfonctionnements au sein de l’Office de Commercialisation et d’Exportation (OCE), objet d’une séance plénière à la deuxième Chambre du parlement dans les prochains jours. Des sources informées affirment que le bureau de la Chambre des conseillers a reçu le rapport final sur l’OCE depuis des mois et qu’il le présentera aux conseillers pour en débattre en perspective de le soumettre ou non à la justice.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le Maroc fait face à une crise de financement de ses importations et les réserves en devises ne pourront couvrir que deux mois, alors que le retard de l’adoption de la Loi de finances suscite des craintes des investisseurs étrangers.

-Les employés des municipalités fustigent Mustapha Ramid suite à sa déclaration lors d’une réunion avec les magistrats du Maroc à Khémisset: Ramid avait comparé les protestations des magistrats à celles des employés des municipalités. Ces derniers ont rendu publics des communiqués condamnant ces propos et menacent d’observer des mouvements de grève nationale.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Grève nationale dans le secteur de la Santé jeudi à l’exception des services des urgences, de la réanimation et des soins intensifs et grève ouverte à Mohammedia jusqu’à la libération de deux infirmières placées en garde à vue.

-Les Imams interdits de manifester devant le Parlement malgré l’intervention de Mustafa Ramid qui leur a affirmé que les manifestations pacifiques sont autorisées.

+AL ALAM+:.
-Les nouvelles nominations des walis et gouverneurs suscitent l’ire des partisanes de la parité: Des associations féminines marocaines soulignent que la liste des nouvelles nominations a constitué un recul en matière de représentativité féminine, ajoutant qu’elle est en contradiction claire avec les dispositions de la nouvelle Constitution.

-Le couac au sein de l’UMT persiste: Des membres ont été interdits d’accéder au siège de la plus ancienne centrale syndicale au Maroc alors que le congrès régional tenu dernièrement à Rabat est qualifié de « truqué ».

-Plus de 1600 magistrats portent le brassard à partir de ce mardi et pendant quatre jours en protestation contre la non consécration par le gouvernement de l’indépendance du pouvoir judiciaire, dont la clef réside dans la régularisation de la situation financière des magistrats, selon plusieurs sources.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Les nouveaux cahiers des charges du pole audiovisuel public entrent en vigueur en septembre prochain: Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, dément l’existence d’un désaccord au sein du gouvernement autour de ces cahiers, affirmant que l’interaction des partis politiques avec certaines questions est une chose tout à fait naturelle, qui démontre la volonté de faire réussir la nouvelle expérience gouvernementale.

-Les femmes très mécontentes de leur absence de la liste des nominations des walis et gouverneurs: Le Chef du gouvernement promet de rattraper alors que le ministre de l’Intérieur présente les justifications, en indiquant que le caractère urgent de cette première tranche des nominations a été dicté par la nécessité du remplissage des postes vacants et le départ à la retraite de certains walis et gouverneurs

+AL MOUNAATAF+:.
-La Baisse du nombre des postes d’emploi prévus dans le cadre le projet de loi des Finances augurent d’un été « très brûlant » pour les diplomés chomeurs.

-Le Maroc brandit la carte rouge contre Christopher Ross après avoir inclus dans son rapport des expressions attentatoires au Maroc. Par ailleurs, un ancien agent des services de renseignements algériens indique que les autorités algériennes ont utilisé le polisario et les habitants des camps de Tindouf pour gonfler le taux de participation lors des élections législatives et faire pencher la balance en faveur du FLN.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Un rapport choquant de la Banque Mondiale indique que les programmes gouvernementaux excluent la moitié des jeunes marocains de la croissance économique.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-La succession de Mohamed Abied hante les esprits de la direction de l’UC à la veille de la tenue du 5ème congrès du parti, surtout qu’aucun membre du bureau politique ou des autres structures du parti n’a annoncé son intention de briguer le siège du secrétaire général sortant qui, lui aussi, n’a pas dévoilé son intention de briguer un second mandat.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Un projet de texte élaboré par le ministère de la justice : Un Observatoire national de la criminalité dans le pipe. Le ministère de la justice se dirige vers la création d’un Observatoire national de la criminalité pour mieux cerner et comprendre ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Concrètement, le nouvel organe sera chargé de suivre le développement des crimes, l’analyse de leurs causes, la collecte des données statistiques ainsi que la mise en place d’indicateurs sur le développement du crime en coopération avec les autres parties judiciaires, administratives et sécuritaires.

-Pour la première fois dans l’histoire du secteur de la justice : Les magistrats porteront dès ce mardi le brassard. Près de 2900 magistrats, membres du club des magistrats du Maroc porteront dès aujourd’hui et durant toute une semaine le brassard en guise de protestation contre le caractère intransigeant du gouvernement pour mettre en Âœuvre les dispositions du discours royal du 20 août 2009.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
Agriculture : Les producteurs restent sereins face à la canicule. La grosse canicule a affecté les fruits et les légumes, accélérant toutefois la bonne croissance de certains produits agricoles. Les producteurs et les exportateurs assurent que cela peut être problématique selon les situations, mais ils se disent préparés face à ce genre de problèmes, affirmant que la vague de chaleur n’affectera pas les offres sur le marché domestique.

+L’ECONOMISTE+:.
-Grand oral de Benkirane au Parlement. C’est la première fois que le Chef du gouvernement se prête à l’exercice du grand oral comme il l’a fait hier à la Chambre des représentants conformément à la nouvelle Constitution. Il fera le même exercice devant la Chambre des conseillers mardi 22 mai. Le Chef du gouvernement a abordé des dossiers où il prospère au niveau du discours comme la lutte contre l’économie de rente, la bonne gouvernance Aujourd’hui, il est attendu sur les actes de son équipe, sur des plans d’action concrets, avec des mesures précises, surtout que son gouvernement a largement entamé son 5ème mois depuis son installation.

-Transit : la flotte marocaine out. Engagé dans une âpre bataille avec l’Espagne pour cette prochaine opération Transit qui attend pas moins de 2,5 millions de MRE, le Maroc ne dispose d’aucun atout pour gagner. L’immobilisation de la quasi-totalité de la flotte de la COMARIT a quasiment flingué le trafic entre les deux pays, sans aucune alternative viable. Même la date prévue pour l’entrée en service du futur opérateur, soit le 1er mai, est aujourd’hui largement dépassée. De l’autre coté du Détroit, les Espagnols affûtent leurs armes. Le port d’Algésiras renforce l’accueil et sa flotte.

+LIBERATION+:.
-El Khalfi veut en faire un projet gouvernemental : Rapt du projet du Conseil national de la presse et viol de la Constitution. Le SNPM ne décolère pas. Mostafa El Khalfi, le ministre de la Communication veut faire cavalier seul et ce après s’être approprié le projet du Conseil national de la presse (CNP). Après avoir tenu deux réunions avec les représentants du SNPM au sujet du CNP, le ministre a transmis son projet au Secrétariat général du gouvernement sans même que le SNPM n’ait eu copie de la version finale made in El Khalfi. Chose que lui avait demandé le bureau exécutif du Syndicat. Après les cahiers des charges des médias audiovisuel publics, et en attendant la réforme du Code de la presse, une nouvelle bataille a commencé dans le secteur journalistique. El Khalfi en, sortira-t-il cette fois indemne ?

+AL BAYANE+:.
-Mission de la MINURSO : Ross n’a pas fait preuve d’impartialité dans la rédaction du dernier rapport, sanctionnant sa dernière tournée dans la région. Selon le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani, Ross a employé aussi dans son rapport des termes ayant des connotations hostiles au Maroc et lui portent préjudice. Et c’est d’ailleurs, dans ce cadre, qu’El Otmani s’est envolé pour Washington pour rencontrer, a-t-il dit, le SG de l’ONU et les membres permanents du Conseil de sécurité afin d’exposer la vision marocaine des choses et le refus catégorique de tout déraillement de la feuille de route mise en place pour trouver une solution politique à la question du Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *