Revue de presse marocaine du 15/03/2013

0 commentaires, 15/03/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi.

+LIBERATION+:.
– Le PJD Fait cavalier seul avec son plan législatif. Le plan législatif du gouvernement longtemps attendu et censé être celui de la majorité, ne semble pas faire l’unanimité au sein de cette même majorité. Au vu, des discordances et des différentes déclarations émanant des partis formant le gouvernement, il semble que le PJD tente de forcer les choses et de faire passer son planning partisan aux dépens de la majorité et de l’opposition avec laquelle il refuse toujours de dialoguer et de débattre des questions cruciales qui concernent l’avenir du pays.

– Le gouvernement Benkirane dans la ligne de mire de Médecins sans frontières: Le gouvernement Benkirane est encore une fois dans la ligne de mire des ONG. Cette fois-ci, les critiques émanent non pas d’une organisation de la société civile marocaine mais de « Médecins sans frontières » (MSF). Cette ONG a, en effet, dénoncé dans un rapport de 42 pages publié avant-hier sous le titre « Bloqués aux portes de l’Europe », les conditions de vie « précaires » et « la violence criminelle et institutionnelle généralisée sur la santé des migrants subsahariens en situation irrégulière qui se trouvent pris au piège au Maroc lors de leur voyage vers l’Europe ».

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
– Protection du consommateur: Une loi, à quoi ça sert? Le Maroc dispose depuis deux ans d’un cadre législatif, mais le bilan reste mitigé. Plusieurs dispositions parfois simples et évidentes mais très importantes comme l’étiquetage, les formes et les formats des factures, les valeurs minimales des produits et les dates de livraison, le non-respect du délai d’annulation de l’achat, ne sont toujours pas appliquées. Et pour cause, ces dispositions nécessitent des textes d’application qui n’ont toujours pas vu le jour. Le ministère a déjà promis de soumettre les décrets d’application manquant à un Conseil de gouvernement dans les plus brefs délais. Abdelkader Amara, ministre de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies a indiqué, lundi, que le gouvernement est résolu à activer le Fonds national de protection du consommateur en vue d’apporter un soutien aux associations dans le cadre de contrats-programmes avec l’Etat.

– Capital-risque: Plus de 307 millions DH investis en 2012. L’Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC) fait son bilan. Une étude statistique sur l’activité, la croissance et la performance de l’industrie du capital investissement au Maroc démontre que 307 millions de dirhams ont été placés à fin 2012 pour 16 investissements. « Ces investissements, dont le montant moyen est de 23 millions DH, sont réalisés pour les trois quarts en fonds propres », relève-t-on de ladite étude. Et de souligner que « le développement et la transmission accaparent la part du lion des flux, avec respectivement 64 et 27 pc des investissements en valeur ».

+L’OPINION+ :.
– Journée mondiale du consommateur : La mise en Âœuvre effective de la loi sur la protection du consommateur se fait attendre. Deux ans après la promulgation de la loi sur la protection du consommateur, l’impact demeure le moins mitigé. Si l’on s’accorde à dire que la culture des droits du consommateur tarde à s’ancrer dans les moeurs, le mouvement consumériste s’attend à une mise en Âœuvre effective de ses clauses qui, à elles seules, restent insuffisantes pour faire changer les mentalités.

– Prague/Marché tchèque : Le TO Blue Style s’implique dans le développement de la destination Maroc. Les ex-pays de l’Est sont des pays émergents qui renferment un bon potentiel touristique pour la destination Maroc. On l’a vu avec la Pologne, puis la Russie et récemment avec la Tchéquie. Ainsi, le TO tchèque Blue Style s’implique sérieusement et d’une manière dynamique au développement du marché tchèque à destination d’Agadir, principalement, mais à destination des autres villes touristiques telles Marrakech, Fès, Essaouira, entre autres.

+AL BAYANE+:
– Parité et lutte contre la discrimination: Le PPS prone une instance indépendante et suffisamment outillée pour s’acquitter de sa tâche. Le PPS a présenté, jeudi, lors d’une rencontre de communication avec la presse, les grandes lignes d’un mémorandum, qu’il a élaboré sur le projet de l’Instance de la parité et de lutte contre la discrimination (IPLD) et qu’il devra remettre dès lundi prochain au Comité scientifique chargé de ce dossier. Pour le SG du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah, la création de cette instance dans le cadre de la mise en application de la Constitution est une revendication de longue date du parti. Le PPS est le premier parti politique marocain qui a fait de la lutte pour la parité et le respect des droits de la femme une priorité qui le distingue sur l’échiquier politique marocain.

– Dialogue national sur la société civile. Ismail Alaoui: les associations, une école exemplaire d’apprentissage de la démocratie et de la solidarité sociale. Choubani: le dialogue national lancé sur une richesse nationale inestimable de 93.000 associations.

+L’ECONOMISTE+:
– Accidents de la route: Même l’OMS s’inquiète. D’après des estimations de l’OMS, le coût socioéconomique des accidents au Maroc serait de 11,5 milliards de dirhams par an, soit 2pc du PIB. Avec ce terrible constat, le Royaume caracole en tête dans les pays arabes. L’Egypte et l’Erythrée arrivent en deuxième et troisième place. Economiquement, l’hécatombe coûte 1,5 milliard de DH, soit l’équivalent de 2pc du PIB. Selon le rapport de l’OMS, 3pc des accidents mortels sont le fait d’une consommation excessive d’alcool au Maroc. Ce n’est pas tout. L’OMS pointe du doigt le Maroc pour l’absence de normes obligatoires pour les casques, ce qui pourrait réduire les accidents mortels d’environ 15pc.

– Marasme chez les loueurs de voitures. La location de voitures subit de plein fouet les dégâts collatéraux de la crise dans le tourisme et la surcapacité. Plusieurs agences ont mis la clé sous le paillasson suite à la baisse de la rentabilité de la basse saison. Le secteur souffre d’une baisse généralisée des tarifs. En témoigne le montant de la location d’une citadine de 105.000 qui s’élève à 140 DH HT. S’y ajoute la suroffre des opérateurs qui sont au nombre de 4.500 agences, dont très peu sont structurées.

+LE SOIR ECHOS+:
– Ramed: Chronique d’un succès annoncé. Alors que son avenir s’annonçait sous de bons auspices, la Ramed et sa démocratisation peinent à prendre leur vitesse de croisière. Benkirane, lui, rassure: le bilan est positif. C’est un bon début et qui dépasse toutes les attentes . C’est en ces termes que le chef de l’Exécutif, Abdelilah Benkirane, a entamé son allocution à l’occasion de la cérémonie de célébration du premier anniversaire du Ramed, un programme lancé par SM le Roi le 13 mars 2012 à Casablanca. Abdelilah Benkirane et El Houcine El Ouardi, ministre de la Santé, présidaient la cérémonie qui s’est tenue, mercredi 12 mars à Skhirat sous le thème « Le Ramed, un projet sociétal pour un Maroc solidaire: bilan et perspectives ». Selon Benkirane, la rapidité dans l’octroi des cartes ainsi que le nombre des bénéficiaires qui a dépassé les 5 millions en une année est quelque chose de positif.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
– Spécial visites officielles de SA Majesté le Roi Mohammed VI au Sénégal, en Cote d’Ivoire et au Gabon: Une vision stratégique des rapports Maroc-Afrique. L’Afrique occupe une place centrale dans les options stratégiques du Maroc: Un passé commun. Un présent dont il faut relever les défis, en consolidant les liens bilatéraux, voire multilatéraux. Et un avenir prometteur. Ce sont là quelques repères par le prisme desquels on peut approcher les relations qu’entretient le Royaume avec les pays africains. Des liens qui remontent loin dans l’histoire, qui ont été tissés par de nombreuses générations. Avec, en toile de fond, une vision stratégique. Réfléchie. Revendiquée. Et actée. Tout en tenant compte du caractère séculaire de ces relations, la vision royale est ancrée dans le présent et se projette dans l’avenir. Dans les projets de coopération, qui se comptent par dizaines, un intérêt particulier est accordé à ceux qui touchent directement au quotidien des populations de ces pays ».

-« L’ONEE est le bras armé de l’Etat », indique Ali Fassi Fihri, DG de l’ONEE. La crise entre l’Office nationale de électricité et de l’eau potable (ONEE) et la Fédération nationale de l’électricité et de l’électronique (Fenelec) a été l’occasion pour le journal non pas d’en décrypter les causes et les enjeux, mais aussi de lever le coin du voile sur une grande entreprise qui, comme le souligne son directeur général, Ali Fassi Fihri, dans un entretien, « porte un service public majeur dans la stabilité publique et le développement économique et travaille à satisfaire les besoins en eau et en électricité du pays », affirmant, d’autre part, que « certains fournisseurs et entreprises souffriraient de contraintes et de retards de paiement. Oui, il y a une réalité dans ce constat et nous sommes sensibles à cette situation ».

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
– Bank al Maghrib raye « Diac Salaf » de la liste des banques accréditées six ans après la déclaration de sa faillite : La banque centrale avait retiré l’agrément à cette société de crédit de consommation après que cette dernière ait échoué à trouver une solution à ses problèmes financiers depuis 2007.

+AL ALAM+:
– L’affaire du naufrage d’une patera transportant des immigrés clandestins marocains: Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a convoqué, jeudi, l’ambassadeur d’Espagne à Rabat pour lui demander de fournir toutes les informations en rapport avec cet incident. La juge espagnole ?ngela L?pez-Yuste a disculpé la Guardia Civil et estimé que l’homme qui pilotait la patera, le jour du naufrage, était le seul et unique responsable du drame.

+ATTAJDID+:.
– Effondrement d’un immeuble de cinq étages jeudi au quartier Hassani à Fès sans faire de victimes et 2000 constructions dans la zone nord de la ville risquent le même sort.

– Le réseau de protection des deniers publics dénonce la vente de terres relevant du domaine public de l’Etat d’une superficie de plus de 17.000 m2 sur la cote de Skhirate à 350 Dh le m2 sachant que ce lot est destiné à la construction d’un stade de sport selon le plan d’aménagement de la région.

– La ville de Rabat menacée d’une « crise de cimetière »: Hassan Amrani, wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer a indiqué, lors de la réunion du Conseil de la ville consacrée à l’examen du budget du conseil, que le cimetière Chouhada de Rabat affichera complet dans trois ans et demi au plus tard.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:
– L’affaire du naufrage d’une embarcation transportant des immigrés clandestins marocains est une bombe à retardement entre le Maroc et l’Espagne après la convocation de l’ambassadeur espagnol à Rabat pour lui demander de fournir toutes les informations en rapport avec cet incident. Dans un communiqué, le ministère a informé l’opinion publique nationale de l’intérêt personnel que SM le Roi et le gouvernement marocain portent à cette question sensible et au drame humain qui en a résulté.

– Le ministre de l’Education nationale: SM le Roi a donné ses Hautes instructions pour protéger l’école contre la violence. Lors de la deuxième séance de la Commission de l’éducation, la communication et la Culture à la Cambre des représentants, mardi dernier, Mohamed El Ouafa a souligné que le gouvernement a reçu des instructions de SM le Roi lors de la 7è Conférence ministérielle afin de sécuriser les environs des établissements d’enseignement et à lutter contre la violence.

– Le Parti de l’Istiqlal appelle le ministre de l’Intérieur à enquêter sur l’utilisation de l’argent lors des élections. Des sources ont indiqué que Adil Tchikito, membre du groupe istiqlalien à la Chambre des représentants, a posé une question écrite urgente au ministre de l’Intérieur, durant l’intersession parlementaire, lui demandant d’ouvrir une enquête à propos des accusations d’ingérence des autorités pour favoriser certains candidats et l’utilisation de l’argent.

+ASSABAH+:.
– Le conflit entre le PAM et le PJD s’étend au bras financier de l’Etat: Des sources informées indiquent que le PJD a réussi à focaliser les attentions sur la gestion de la CDG par son ancien directeur, Mustapha Bakkoury, actuel SG du PAM, ajoutant que les échanges d’accusations entre les deux partis au Parlement sur les pertes subies par la caisse dévoilent les dessous de la guerre menée par le PJD contre Bakoury.

– Des sources informées à la Chambre des représentants indiquent que la session législative extraordinaire sera entamée début avril, soit dix jours avant l’ouverture de la session ordinaire du parlement et que des consultations sont en cours entre le Chef de gouvernement et le président de la 1ère chambre pour fixer l’ordre du jour de cette session extraordinaire, qui sera consacrée à l’examen de plusieurs projets de loi soumis à la Chambre.

– La direction du polisario menace de suspendre définitivement le programme onusien d’échanges de visites entre les familles sahraouies séquestrées dans les camps de Tindouf et celles vivant dans les provinces du Sud. Des sources sahraouies indiquent que l’opération d’échanges de visites a mis le polisario dans l’embarras après que plusieurs familles, bénéficiaires des dernières opérations d’échange de visites, aient décidé de rester au Maroc et que la direction du polisario n’a pas pu convaincre le Haut- commissariat aux réfugiés de les obliger à regagner les camps. +AL MASSAE+:

– Des fuites radioactives sèment la peur parmi les médecins et les patients de l’hopital Mohammed V de Meknès. Les techniciens ont refusé de travailler dans ce pavillon par crainte de contracter le cancer ou avoir des malformations congénitales après la découverte par une commission de la Gendarmerie royale d’une fuite radioactive dangereuse, ce qui a poussé l’équipe médicale à suspendre le travail dans ce pavillon depuis jeudi matin.

– Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération a convoqué, jeudi, l’ambassadeur d’Espagne à Rabat pour lui demander de fournir toutes les informations en rapport avec la diffusion d’une vidéo montrant un navire de la Guardia Civil espagnole heurtant une embarcation de migrants marocains près de Lanzarote, provoquant la noyade de 7 Marocains. +ALAHDATH AL MAGHRIBIA+:.

– L’Observatoire national du développement humain (ONDH) a lancé, mercredi, son système d’information sur le développement humain « Al Bacharia », un dispositif développé en partenariat avec les agences des Nations unies au Maroc. « Al Bacharia » est un système de détection des impacts des politiques publiques dans le domaine du développement humain sur toutes les couches sociales et le Chef de gouvernement, Abdelilah Benbkirane, a, à cette occasion, indiqué que ce qui est paradoxal c’est qu’il y a des budgets conséquents destinés au développement humain au Maroc et une lenteur dans la gestion des projets et programmes imputant cette situation à l’absence du suivi et du controle.

– Moussaoui Ajlaoui, chercheur à l’Institut des études africaines à Rabat, indique que les visites officielles de SM le Roi effectuera, à partir d’aujourd’hui, à trois pays africains (Sénégal, Cote d’Ivoire et Gabon) s’inscrivent dans le cadre de la politique géostratégique du Maroc soutenant la stabilité et l’unité de ces pays, et ce à travers le role joué par le Royaume pour l’instauration de la sécurité en Cote d’Ivoire en envoyant un contingent militaire dans le cadre de la MINUCI en place depuis 2004.

– L’Afrique, une priorité de la politique étrangère du Maroc : Juste après son accession au Trone, SM le Roi Mohammed VI a annoncé, lors des travaux du 1er sommet Afrique-Europe, tenu en avril 2000 au Caire, l’annulation des dettes dues au Maroc par les pays africains les moins développés et l’exonération de leurs exportations vers le Maroc des droits de douanes, ce qui a permis l’ouverture d’une nouvelle page des relations africaines du Maroc. Saad Dine El Othmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, indique, lors d’une rencontre avec les ambassadeurs des pays africains accrédités au Maroc, que l’Afrique constitue une priorité dans la politique étrangère marocaine .

+BAYANE AL YAOUM+:.
– A la suite du télescopage d’un bateau de la garde civile espagnole avec une embarcation transportant des immigrés marocains aux larges des eaux territoriales espagnoles: Le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération convoque l’ambassadeur d’Espagne à Rabat auquel il a demandé des informations récentes en rapport avec cet incident. Il a été convenu avec le diplomate espagnol de mettre à la disposition du Maroc tous les documents et informations en rapport avec cette question sensible.

+AL MOUNAATAF+:.
– Les stations balnéaires, les icones du Plan Azur, connaissent un trébuchement clair, en ce sens que les hotels et les résidences touristiques sont presque vides et d’autres n’ont pas encore vu le jour alors que les professionnels doutent que l’année 2013 soit celle de la relance du secteur touristique

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA+:.
– La CDT et la FDT mettent le gouvernement en garde. Dans le cadre de leur coordination, les deux centrales tiennent, samedi, deux réunions nationales pour déterminer les formes de protestation, afin de mettre un terme au « feuilleton des régressions sociales » et amener le gouvernement à traiter positivement avec les revendications sociales .

+RISSALAT AL OUMMA+:
– Mohammed Mekkaoui, président du réseau marocain pour la protection des fonds publics, a appelé à l’ouverture d’une enquête sur la vente par la Direction des domaines de l’Etat, relevant du Ministère de l’Economie et des Finances, d’environ 30.000 m3 des biens de l’Etat et les prix de vente, d’autant que certains lots de terrain ont une grande valeur immobilière.

+AL KHABAR+:.
– Ouzzine déclare la guerre contre les employés fantomes. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a publié une note relative à la suspension des salaires des employés fantomes, y compris des athlètes et des cadres nationaux en raison de leur absence continue.

– Le Réseau marocain pour la protection des fonds publics a appelé le Chef de gouvernement à diligenter une enquête sur la vente par la Direction des domaines de l’Etat, relevant du Ministère de l’Economie et des Finances, d’environ 30.000 m3 des biens de l’Etat a des prix dérisoires. Dans ce sens, la direction a vendu, dans la région de Skhirat, 17.000 m3 sur la route cotière à 352DH/m3, bien que ce lot de terrain a été réservé pour la construction d’un stade.

– Le PPS demande que deux tiers des membres de l’instance de la Parité et de lutte contre la discrimination soient des femmes et le tiers restant des hommes sur la base des principes de l’efficacité et de professionnalisme. Nouzha Skalli, membre du Bureau politique du Parti du Livre, n’est pas convaincue des noms désignés par Bassima Al HakKaoui à la commission scientifique.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
– Les administrateurs lancent l’opération « dessèchement ». L’Union nationale des administrateurs marocains a décidé d’intenter un procès contre le gouvernement Benkirane et de lancer l’opération « dessèchement » des salaires. Ainsi, elle a appelé tous les administrateurs à retirer leurs salaires des banques immédiatement après leur dépot pour faire mal aux banques, qui souffrent déjà de manque de liquidité, faisant savoir que près de 60.000 administrateurs sont concernés.

– Les ONG signataires de la Déclaration de Rabat boycotte la commission nationale pour le dialogue national sur la société civile lancée par le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, mercredi à Rabat, estimant que ladite commission est « ambigí¼e » et « contradictoire ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *