Revue de presse marocaine du 15/02/2014

0 commentaires, 15/02/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiennes parus ce samedi 15 février:

LIBERATION:.

– La Guardia civil épinglée pour ses atteintes aux droits des migrants. La Guardia civil est sur le banc des accusés. Il lui est reproché d’attenter violemment aux droits de migrants lors des contrôles qu’elle effectue aux points de passage entre les enclaves occupées de Sebta et Mellilia et le reste du Maroc. Notamment son recours régulier aux expulsions illégales, à l’emploi de la force et aux arrestations massives en dehors de tout cadre légal. Selon certains témoignages, plusieurs migrants irréguliers ont indiqué avoir été arrêtés dans ces deux enclaves avant d’être remis aux forces auxiliaires marocaines à travers le grillage peu de temps après leur arrestation. Ces personnes sont ensuite « déplacées » par bus à des centaines de kilomètres vers l’intérieur du pays.

– Le gouvernement Benkirane met en péril la vie des victimes des années de plomb. Le Forum marocain vérité et justice (FMVJ) qui regroupe des victimes des années de plomb et leurs familles a exprimé leur ras-le-bol. Et pour cause, le gouvernement Benkirane « met en péril » la vie de plusieurs victimes des années de plomb par le gel du versement des cotisations à la Cnops en vertu de l’une des recommandations de l’Instance équité et réconciliation relative à la couverture médicale et l’intégration sociale. Le Forum a décidé d’observer des sit-in dans les différentes villes du Royaume, le lundi 24 courant. « C’est une simple mise en garde adressée au gouvernement », a indiqué Mustapha El Manouzi.

L’OPINION:.

– Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a tenu jeudi soir sa réunion hebdomadaire ordinaire sous la présidence de Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l’Istiqlal. L’ordre du jour de cette réunion comportait plusieurs questions d’ordre politique, économique, social et organisationnel. Le comité a notamment exprimé ses inquiétudes au sujet de la situation trouble et tendue sur les plans économique et social en raison de l’inconscience du chef du gouvernement qui mène le pays vers le gouffre pour s’être départi du programme adopté par le Parlement et avoir obéi aux directives des institutions financières internationales.

– La 20ème édition du salon du livre de Casablanca ouvre ses portes du 13 au 23 février courant sous le thème « Vivons le Maroc culturel ». Cette année l’invité d’honneur est la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) composée de 15 pays. Avec les pays de l’Afrique de l’ouest, l’accent semble être mis sur le développement sud-sud qui est en train de prendre un tournant, du moins pour le Maroc avec les mesures prises récemment en faveur de l’immigration des ressortissants des pays subsahariens qui vivent des problèmes d’insécurité. Autre signe de coopération sud-sud, le soutien résolu du Maroc au Mali pour un essor économique qui puisse le libérer des griffes de l’extrémisme. Au salon de 2014, ce sont 54 pays qui sont représentés, 792 exposants dont 270 directs et 522 indirects en plus des institutions culturelles, associations, instituts et ambassades.

AL BAYANE:.

– La réforme des régimes des retraites entre les contraintes financières et les exigences sociales. Le secrétaire général du PPS Nabil Benabdellah a affirmé jeudi qu’il est de l’intérêt non seulement de l’Etat mais également des bénéficiaires de procéder en toute urgence à la réforme des régimes de retraite en place avant qu’il ne soit trop tard. Intervenant à l’ouverture d’une rencontre de réflexion initiée par le groupe du progrès démocratique à la Chambre des représentants, Benabdellah a jugé opportun d’agir avant que l’Etat ne soit en situation de cessation de paiement. Pour Rachid Roukbane, président de ce groupe, la réforme des régimes de retraite est une question fort épineuse et très complexe dont la mise en œuvre requiert des décisions courageuses et des prises de positions plus osées, mettant l’accent sur l’accélération de la mise en chantier de cette réforme pour prévenir la faillite de certaines Caisses.

– Les centrales syndicales soumettent un mémorandum au chef du gouvernement. L’UMT, la CDT et la FDT viennent de soumettre au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane un mémorandum commun qui décrit la situation sociale et syndicale au Maroc. Les trois centrales syndicales réclament le respect du travail syndical et des lois sociales. De même qu’elles appellent à la revalorisation des salaires et à la protection sociale. L’appel des syndicats renvoie également à la reprise du dialogue social et à l’ouverture des négociations sectorielles.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Intempéries: 6,5 MDH pour indemniser les pêcheurs sinistrés. Le ministère de l’Economie et des finances a abrité vendredi la cérémonie de signature d’une convention portant sur l’indemnisation des opérateurs de la pêche artisanale, victimes des récentes intempéries ayant secoué le littoral atlantique du Royaume en janvier dernier. La convention a été paraphée entre, d’une part, les ministères des Finances, de l’Agriculture et de l’Intérieur et, d’autre part, les Chambres des pêches maritimes de la Méditerranée, de l’Atlantique du Nord, de l’Atlantique centre et de l’Atlantique sud. A travers cette convention, l’Etat affectera 6,5 millions de dirhams à l’acquisition de 230 barques et des matériels de pêche.

– ALECA: les opérateurs s’affolent. L’accord de libre-échange complet et approfondi donne des sueurs froides aux opérateurs marocains. A mesure que les négociations avancent, l’inquiétude monte. Le milieu des affaires redoute une « fausse réciprocité ».

EL ASSIMA POST:.

– Des cartes de séjour ont été remises, vendredi à Rabat, aux premiers bénéficiaires de l’opération exceptionnelle de régularisation des étrangers en séjour illégal au Maroc. C’est la première fois au monde que des immigrés sont régularisés 34 jours seulement après le dépôt de leurs dossiers, selon Marcel Amiyeto, secrétaire général de l’Organisation démocratique des travailleurs immigrés au Maroc.

– Le Maroc forme des imams africains à la « modération ». Le Maroc a reçu des demandes le sollicitant de dispenser une formation dans le champ religieux, de faire connaitre ses politiques adoptées en matière de construction des mosquées et d’organiser des sessions de formation pour exposer les vertus de l’islam modéré. SM le Roi Mohammed VI avait donné Son accord de principe pour accéder aux demandes de coopération en matière de gestion de la chose religieuse émanant de la Tunisie, de la Guinée (Conakry) et de la Libye, qui ont adressé des requêtes à cet effet au ministère des Habous et des Affaires islamiques. Ce département s’attèle à l’examen des différents aspects de mise en œuvre de ces demandes.

RISSALT AL OUMMA:.

– L’UMT, la FDT et la CDT ont soumis au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane un mémorandum comportant leurs principales revendications. Ces centrales appellent à ouvrir un dialogue participatif, immédiat, sérieux et responsable qui aboutit à des contrats qui s’imposent à toutes les parties sociale, économique et gouvernementale. Le mémorandum a également exhorté le chef du gouvernement à assumer ses responsabilités et entamer des négociations effectives et immédiates.

– Le Parti de l’Istiqlal a flagellé le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, le soupçonnant d’entrainer le pays dans un précipice pour s’être départi du programme adopté par le Parlement et avoir obéi aux directives des institutions financières internationales. Dans un communiqué rendu public après la réunion du comité exécutif, le parti de la balance a en outre pris acte de l’enlisement de l’action gouvernementale dans l’improvisation, du gel du dialogue social, de sa fâcherie avec les acteurs économiques et sociaux ainsi que du non respect des engagements relatifs à la régularité de sessions et à l’institutionnalisation du dialogue social.

AL KHABAR:.

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a affirmé que le gouvernement soutient avec force la Mutuelle des journalistes car elle est de nature à réaliser la dignité des journalistes marocains. Dans une déclaration au journal, El Khalfi a souligné que le gouvernement avait toujours fait montre de sa disposition à aider les journalistes, faisant remarquer que l’exécutif ne peut revenir sur aucun projet susceptible de réaliser la dignité du journaliste.

– Les trois centrales syndicales, à savoir l’UMT, la FDT et la CDT ont soumis au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane un mémorandum dans lequel elles appellent à ouvrir une négociation collective immédiate et sérieuse et établir des contrats qui s’imposent aux parties sociale, économique et gouvernementale. Les trois centrales ont indiqué que l’objectif de ce document est de mettre en garde le gouvernement contre la gravité des conditions sociales de la classe sociale et des salariés en général.

BAYANE AL YAOUM:.

– Le secrétaire général du PPS Nabil Benabdellah a tiré la sonnette d’alarme sur la situation des régimes des retraites, qui périclitent. Intervenant à l’ouverture d’une rencontre organisée par le groupe du progrès démocratique à la Chambre des représentants, Benabdellah a indiqué qu’il n’est pas possible de reporter comme par le passé la réforme des régimes des retraites, soulignant qu’il est de l’intérêt des retraités et de l’Etat de procéder en tourte urgence à cette réforme.

– L’ambassadeur, chef de la Mission du Maroc auprès de l’Union européenne, Menouar Alem, a affirmé jeudi à Bordeaux que le statut avancé accordé au Maroc par l’Union Européenne (UE) est le couronnement des réformes d’envergure initiées sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI. Ces réformes ont été soutenues par l’UE d’autant plus qu’elles s’inscrivent en droite ligne des objectifs fixés par les deux parties pour la promotion de leurs relations, a ajouté le diplomate marocain qui intervenait dans le cadre d’une rencontre sur le thème « Maroc-UE: les relations actuelles et les perspectives ».

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.

– L’Etat s’est engagé à prendre en charge l’opération de remplacement des barques et matériels de pêche, sinistrés lors des houles qui se sont abattues sur la côte atlantique du Maroc en janvier 2014, pour un montant total de 6 millions de dirhams. Cette aide a fait l’objet d’une convention signée, vendredi à Rabat, par les ministres de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaïd, de l’Intérieur, Mohamed Hassad, ainsi que par les représentants des quatre chambres des pêches maritimes. En vertu de cette convention, l’Etat s’engage à prendre en charge le coût d’acquisition des barques et matériels sinistrés, ainsi que les droits de licence de pêche et frais d’immatriculation desdites barques. De fortes houles de plus de 7 mètres avaient déferlé le mardi 7 janvier 2014 sur plusieurs sites de pêche de la côte Atlantique et avaient occasionné la destruction de 230 barques de la pêche artisanale, 60 filets et engins de pêche, ainsi que la disparition de 9 moteurs.

– Des cartes de séjour ont été remises, vendredi à Rabat, aux premiers bénéficiaires de l’opération exceptionnelle de régularisation des étrangers en séjour illégal au Maroc. Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birrou, a exprimé sa fierté de cette initiative « qui a réalisé le rêve de milliers de personnes », faisant savoir que l’opération de régularisation de la situation des étrangers illégaux, initiée grâce à la volonté du Souverain, traduit le caractère humain de la politique marocaine à l’égard des immigrés en situation irrégulière sur le territoire national.

AL ALAM:.

– L’UGTM menace d’une grève nationale générale. Après le mémorandum présenté au chef du gouvernement par trois centrales syndicales (UMT, FDT et CDT), l’UGTM brandit la menace d’une grève générale après la marche nationale prévue le 23 février prochain, en réponse à la fermeture de la porte au dialogue avec les partenaires sociaux.

– La recrudescence des accidents de la route contredit les déclarations gouvernementales. L’augmentation des accidents de la route va à l’encontre des déclarations des responsables, avec à leur tête le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique qui avait affirmé que les efforts consentis par son département avaient diminué le nombre d’accidents.

ASSABAH:.

– Trois centrales syndicales mettent en garde contre la détérioration de la situation sociale. L’UMT, la FDT et la CDT ont adressé un mémorandum au chef du gouvernement dans lequel elles mettent en garde contre l’aggravation de la situation sociale et réclament de mettre fin aux augmentations successives des prix.

– Pêche: l’Etat prend en charge le remplacement des barques et des matériels sinistrés en janvier. L’Etat s’est engagé à prendre en charge l’opération de remplacement des barques et matériels de pêche, sinistrés lors des houles qui se sont abattues sur la côte atlantique du Maroc en janvier 2014, pour un montant total de 6 millions de dirhams.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Le Maroc, première victime du virus informatique The Mask. Selon le quotidien espagnol « El Mundo », la société spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information Kaspersky a annoncé que le Maroc vient en tête d’une trentaine de pays, victimes d’une campagne de cyber-espionnage des plus sophistiquées découvertes à ce jour.

– Le patron de l’Office des changes dit tout. Le directeur général de l’Office des changes, Jaouad Hamri, a indiqué que les résidents et les sociétés de droit marocain qui détiennent des avoirs et liquidités à l’étranger en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale ont intérêt à souscrire à la contribution libératoire dont le dispositif arrive à échéance le 31 décembre 2014. A la question de savoir si son institution dispose d’une liste, Hamri avance que la base de données disponible permet d’identifier facilement les avoirs à l’étranger.

AL MASSAE:.

– Retard des réformes: le PPS assume sa part de responsabilité. Le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah, a affirmé que son parti assume une part de responsabilité concernant le retard des réformes étant donné qu’il faisait partie des anciens gouvernements.

– Le gouvernement met en garde contre les articles diffamatoires contre les ministres. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a déclaré jeudi, lors du point de presse hebdomadaire organisé au terme du conseil du gouvernement, que l’Exécutif rejette les accusations injustes portées contre certains ministres. Il a mis au défi les auteurs de ces accusations de fournir les preuves.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– L’Association des Marocains victimes d’expulsion arbitraire d’Algérie va déposer une plainte contre l’Algérie. L’AMVEAA se prépare à porter plainte contre le président algérien devant le Tribunal national espagnol pour demander la récupération des biens et propriétés des victimes expulsées arbitrairement de l’Algérie en 1975.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

– Chambre des représentants: Rachid Talbi Alami successeur de Ghellab. Des sources de la majorité ont indiqué que Rachid Talbi Alami demeure le candidat numéro 1 pour remplacer Karim Ghellab conformément à un accord implicite entre les dirigeants de la majorité qui prévoit d’accorder la présidence de la Chambre des représentants au RNI.

– Les syndicats revendiquent l’augmentation des salaires. Dans un mémorandum conjoint adressé au Chef de gouvernement, l’UMT, la CDT et la FDT ont plaidé pour une amélioration générale des salaires, l’augmentation et l’unification du SMIG, la mise en œuvre de l’échelle mobile des salaires, la préservation du pouvoir d’achat de la classe ouvrière et de l’ensemble des salariés, la revalorisation des pensions de retraites, la révision de la grille des salaires et de promotion dans la fonction publique et les collectivités locales.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *