Revue de presse marocaine du 15/01/2015

0 commentaires, 13/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des revue de presse marocaine développés par les quotidiens parus mardi 15 janvier.

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– SM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi dans la commune rurale de Tazouta relevant de la province de Sefrou, au lancement d’importants projets hydro-agricoles qui procèdent de la vision royale pour la gestion durable des ressources naturelles et l’impulsion d’une dynamique vertueuse de développement dans le monde rural. Le Souverain a ainsi lancé les projets de construction du barrage « M’dez » sur l’Oued Sebou, de sauvegarde des zones irriguées de la plaine de Saiss, et d’aménagement du bassin versant à l’amont des barrages Allal Fassi, Zelloul et du complexe M’dez Aïn Timedrine, pour une enveloppe budgétaire globale de plus de 5,5 milliards de dirhams (MMDH).

– Don royal aux Chorfas de la zaouïa Alaouia derkaouia chadilia d’Al Hoceima. Une commission royale a procédé, lundi, à la remise d’un don royal aux Chorfas de la zaouïa Alaouia derkaouia chadilia (province d’Al Hoceima), à l’occasion du 16ème anniversaire de la disparition de SM Hassan II, que Dieu l’ait en Sa Sainte miséricorde. La remise de ce don s’est déroulée lors d’une cérémonie religieuse à laquelle ont assisté notamment le Wali de la région Taza-Al Hoceima-Taounate, gouverneur de la province d’Al Hoceima, Jelloul Samsam, des responsables locaux et les doyens et disciples de la zaouia.

L’Economiste.:

– Défaillances d’entreprises: les zones de vulnérabilité. Pour Hicham Bensaid Alaoui, directeur des engagements chez Euler Hermès, il y a deux sources majeures de défaillances relevées dans l’économie marocaines. D’un côté, des éléments structurels ( résilience de l’informel, manque de structuration de certaines entreprises, retards pris dans la recherche et le renouvellement de l’outil de production…) qui constituent des freins au développement. De l’autre côté, des facteurs conjoncturels plus ou moins ponctuels (situation économique mondiale, crise en Russie, risque et menace terroriste…). Ces aspects concourent à hypothéquer assez sérieusement une bonne partie de chances futures de réussite, a indiqué Alaoui dans un entretien.

– Exonérations fiscales: Boussaid promet de réduire l’hémorragie. Le gouvernement est décidé à réduire les dépenses fiscales. Le ministre de l’Economie et des finances Mohamed Boussaid, qui était l’invité du forum de l’Iscae, a affirmé que le soutien de l’Etat sera décliné sous d’autres formes que les exonérations fiscales. Il a fait référence à la refonte en cours de la Charte des investissements et au plan d’accélération industrielle dont le levier principal tient à la mise en place du fonds de développement.

Al Bayane.:

– Jamal Karim Benchekroun élu à la tête de la Jeunesse socialiste. Cette élection a eu lieu dimanche lors du 7ème congrès de la Jeunesse socialiste, dont les travaux se sont déroulés du 9 au 11 janvier à Bouznika. De l’avis des congressistes, ce rendez-vous a été un succès et un véritable exercice démocratique. Prenant la parole lors de ce congrès, Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS, a affirmé que ce congrès a démontré que le parti du livre dispose d’une véritable école politique et d’une jeunesse pleine de potentialités sur lesquels la direction et l’ensemble des militants du parti peuvent largement compter. Evoquant les réalisations du gouvernement, Benabdallah a souligné qu’il s’agit d' »un gouvernement militant » composé de « gens honnêtes ».

– Le gouvernement compte soutenir davantage les artistes. La subvention de l’Etat aux artistes va augmenter cette année de 400 pc par rapport à 2012 pour atteindre 50 millions de DH dans le but de soutenir non seulement la production artistique mais également la distribution et la commercialisation conformément à la nouvelle approche poursuivie en la matière, selon le ministre de la Culture Mohamed Amine Sbihi.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Le Souverain soutient les agriculteurs du Saïss. SM le Roi Mohammed VI a inauguré hier un ensemble de projets hydrauliques qui changeront assurément la vie des agriculteurs de la plaine du Saïss. D’abord, il s’agit du lancement des travaux du barrages Mdez sur le haut Sebou à 58 km au sud-est de la ville de Sefrou. L’ouvrage, d’une capacité prévue de 700 millions de mètres cubes et qui sera prêt en 2018, nécessitera un investissement global de 1,5 milliard DH. Un ouvrage qui apportera également avec lui de bonnes nouvelles pour les agriculteurs de la plaine de Saïss. Car, dans la foulée, un autre projet, également lancé par le Souverain, porte sur la réalisation d’une prise d’eau sur le futur barrage et qui aura pour principale mission d’alimenter les exploitations du Saïss en eau d’irrigation.

– Etude sur le capital immatériel du Maroc entre 1999 et 2013: Jouahri et Baraka dévoilent les premières pistes. Cinq mois après le lancement de l’étude nationale sur le capital immatériel, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et Bank Al-Maghrib font le point sur son avancement. Il en ressort que le frein essentiel à la réalisation de l’étude reste la nouveauté de ce concept autant pour l’opinion publique que pour les décideurs. De plus, certains médias ont répandu l’idée que le capital immatériel est la solution à tous les problèmes que rencontre le Maroc. Selon les deux institutions, ceci est évidemment faux puisqu’il faut plutôt le considérer comme un paramètre qui permettra de mieux évaluer la richesse du pays.

L’Opinion.:

– En raison de caricatures du Prophète dans le défilé: Le Maroc n’a pas pris part à la marche parisienne. La délégation marocaine, composée du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et de l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Paris, a présenté, dimanche à l’Elysée, les sincères condoléances du Royaume du Maroc au Président de la République française et au gouvernement français à la suite des attentats odieux survenus en France cette semaine, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération. Cependant, la délégation marocaine n’a pas pris part à la marche organisée à Paris, en raison de la présence de caricatures blasphématoires représentant le prophète, prière et salut sur lui.

– Projet de loi contre le travail domestique des petites filles: Est-ce demain la veille? Décidément, ce texte n’est pas toujours prêt. Adopté par la Chambre des conseillers, il doit repasser par la Chambre des représentants pour son adoption finale. Tout en espérant qu’il ne sera pas laminé. Déjà, et contrairement à l’avis du Conseil économique, social et environnemental, l’âge minimum légal du travail n’est plus de 18 ans, il a été rabaissé à 16 ans. N’en déplaise aux nombreuses associations qui défendent la cause des petites bonnes domestiques. Lesquelles associations n’en démordent pas pour ramener l’âge à 18 ans en première Chambre.

Libération.:

– La gestion communale, cette inconnue pour les Marocains. C’est un sondage qui fait mal à la gestion communale. A quelques mois à peine du scrutin local, les Marocains détournent le regard de cette élection. La campagne pour l’inscription sur les listes électorales a bien commencé. Et visiblement, elle n’a pas encore convaincu. Le sondage effectué par Averty.ma et la Fondation Abderrahim Bouabid sur un échantillon représentatif de 1038 personnes indique que près de 56 pc des personnes interrogées n’iront pas voter ou ne savent pas si elles le feront (27,2 pc des sondés ne voteront pas et 28,5 pc ne savent pas s’ils suivront le chemin des urnes). Les choses se compliquent davantage lorsqu’on est femme et/ou jeune. Ces deux catégories de la population sont encore plus promptes à ne pas se sentir concernées par l’action politique et à vouloir bouder les prochaines élections.

– Le droit à l’éducation obéré par l’enseignement privé. Protéger et promouvoir les droits des enfants de survivre et de se développer, d’apprendre et de s’épanouir. Telle était la promesse faite, il y a 25 ans, par la communauté internationale. Pourtant, plus de deux décennies plus tard et malgré des avancées globales, l’Unicef estime que de « nombreux enfants restent encore à la traîne » et que, constate-t-elle, des « défis anciens se sont combinés à de nouveaux problèmes et privent de nombreux enfants de leurs droits et des bienfaits du développement ». Ce constat est tout aussi vrai pour le Maroc qui, en dépit de quelques avancées observées en matière de droits des enfants, semble n’avoir pas tout réglé, notamment en matière d’éducation.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– L’Espagne continue de saluer la coopération sécuritaire entre Rabat et Madrid. Intervenant lors d’une émission télévisée, le ministre espagnol de l’Intérieur a affirmé que les services de sécurité espagnols, en coordination avec les services marocains, sont parvenus à arrêter 12 individus à leur retour de la Syrie et de l’Irak, précisant que l’un d’eux représentait un « danger réel » pour la sécurité.

– Après les 8,5 milliards de DH de liquidités injectées dans le cadre de la contribution libératoire, Abdelkhalek Touhami, économiste, a affirmé que cette somme imprévisible représente un véritable débouché pour les banques marocaines car il s’agit d’une devise qui va contribuer au financement de l’activité économique nationale.

Bayane Al Yaoum.:

– Jamal Benchekroun, qui a été élu dimanche secrétaire général de la Jeunesse socialise, a indiqué que cette organisation va demeurer une école politique. « Les congressistes ont présenté une leçon éloquente en matière de démocratie, de transparence, de discipline et de responsabilité », a-t-il dit.

– Le Maroc ambitionne de couvrir 42 pc de ses besoins à l’aide des énergies renouvelables vers 2020, tout en tenant compte du volet environnemental, a indiqué le président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen), Mustapha Bakkoury, dans un entretien à la presse.

Attajdid.:

– Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a affirmé que le Maroc a renforcé les mesures de prévention pour empêcher l’introduction du virus d’Ebola au Maroc. Intervenant lors d’une rencontre avec la presse lundi à l’Aéroport international Mohammed V, Louardi a cité l’acquisition de nouveaux équipements. Toutefois, « malgré les mesures prises, le degré zéro n’existe pas », a-t-il noté.

– Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a annoncé avoir élaboré un projet de décret relatif à la qualité et la sécurité sanitaire du thé commercialisé. Ce texte s’inscrit dans la cadre de la mise à niveau de la réglementation relative au thé avec les standards internationaux aussi bien en matière de qualité du produit qu’en matière de sa sécurité sanitaire.

Assabah.:

– La Direction Générale des Impôts anticipe sur les mutations du marché automobile. Dans son annonce annuelle sur la Taxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles (vignette), cette Direction a indiqué que depuis le 1er janvier 2015, les véhicules à moteur électrique et les véhicules à moteur hybride (électrique et thermique) sont également taxés au même tarif que les véhicules à essence. – Bientôt une banque pour les pauvres. Les intervenants à un forum international organisé par l’Initiative pour le développement humain (INDH), en coopération avec par le Programme du Golfe arabe pour le développement, ont annoncé le lancement imminent d’une banque pour les pauvres au Maroc. Cette « banque », qui sera financée par ledit Programme vise à financer les entreprises créées par cette catégorie.

El Assima Post.:

– Le Syndicat démocratique du travail accuse le ministère de l’Emploi et des affaires sociales de s’immiscer de manière directe dans les attributions et les responsabilités des chefs de services et de divisions et des directeurs au niveau central et régional. – Benkirane: Le fruit du changement se manifeste dans le soutien accordé au gouvernement. « Notre parti n’est pas seulement un parti politique ordinaire, mais il concrétise un espoir que couvent les gens pour la grandeur et la prospérité » du pays, a souligné le secrétaire général du PJD Abdelilah Benkirane dans un rapport politique qu’il a présenté devant le conseil national de son parti.

Assahra Al Maghribia.:

– SM le Roi Mohammed VI a procédé, lundi dans la commune rurale de Tazouta relevant de la province de Sefrou, au lancement d’importants projets hydro-agricoles qui procèdent de la vision royale pour la gestion durable des ressources naturelles et l’impulsion d’une dynamique vertueuse de développement dans le monde rural. Le Souverain a ainsi lancé les projets de construction du barrage « M’dez » sur l’Oued Sebou, de sauvegarde des zones irriguées de la plaine de Saiss, et d’aménagement du bassin versant à l’amont des barrages Allal Fassi, Zelloul et du complexe M’dez Aïn Timedrine, pour une enveloppe budgétaire globale de plus de 5,5 milliards de dirhams (MMDH).

– Mohamed Benjelloun, président de l’Association des distributeurs de gaz, a démenti la prise d’une décision visant l’augmentation du prix des bonbonnes de gaz. Dans un entretien accordé au journal, Benjelloun a affirmé que le dialogue avec le gouvernement se poursuit afin de résoudre les problématiques du secteur, dont la révision de la marge de bénéfice gelée depuis 1998.

Rissalat Al Oumma.:

– L’instance des partis de l’opposition chargée du dossier du Sahara trace une feuille de route pour plaider en faveur de l’intégrité territoriale du Royaume. Les partis de l’opposition ont présenté, lors d’une réunion de cette instance créée lundi, un plan d’action et un document initial considéré comme une preuve qui permet l’appropriation optimale des outils et des preuves susceptibles d’aider cette instance dans ses démarches visant à défendre la question de l’intégrité territoriale du Maroc. – L’opposition réclame le durcissement des sanctions à l’encontre des personnes qui recrutent les mineurs dans les rangs des groupes terroristes. Les groupes de l’opposition à la Chambre des représentants ont présenté des amendements à ce sujet dans le projet de loi complétant et modifiant les dispositions du Code pénal et du Code de procédure pénale relatives à la lutte contre le terrorisme.

Al Massae.:

– La vague de froid qui sévit dans plusieurs régions commence à menacer sérieusement les récoltes. Plusieurs agriculteurs ont affirmé que cette vague, connue sous le nom de « Jriha », a causé durant les dernières semaines des pertes importantes de récoltes notamment à Béni-Mellal et Agadir. Ils ont indiqué dans des déclarations au journal que les cultures des petits pois, de pommes de terre, d’oignons, de même que les cultures de certaines variétés de légumineuses ont été fortement endommagées, ce qui peut impacter négativement leurs disponibilités sur le marché de même leurs prix.

– Augmentation de l’âge de départ à la retraite: Le PPS attire l’attention sur les conditions de travail des forces de sécurité et des enseignants. Le Parti du Progrès et du Socialisme a demandé au gouvernement de prendre en considération la rudesse des conditions de travail des forces de sécurité, des enseignants, des infirmiers et d’autres catégories professionnelles. Le parti a affirmé dans un mémorandum relatif à la réforme des caisses de retraite que la décision d’augmenter l’âge de départ à la retraite doit être accompagnée, outre la préservation des droits acquis, d’incitations financières. Le parti a également appelé à un dialogue social permanent plus responsable et moins antagonique qui permettre de mener à bien ce grand chantier.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Les élections incitent les syndicats à hausser le ton contre le gouvernement. A cinq mois des élections professionnelles prévues en mai prochain, les syndicats commencent à hausser le ton. En effet, la FDT (courant de Mohamed Fatihi) et l’UGTM (bras syndical du parti de l’Istiqlal) brandissent la menace d’une nouvelle grève générale. La troïka syndicale (FDT (courant Azzouzi), CDT et UMT) a appelé de son côté à poursuivre le dialogue social, dont une session qui était prévue le 10 décembre dernier, avait été reportée suite au décès du ministre d’Etat, Abdellah Baha.

– Préparation d’une loi pour assurer de nouvelles ressources et mettre en place la police de l’eau. Le Maroc passe à la vitesse supérieure en matière de gestion et de protection de ses ressources hydriques en entamant l’élaboration d’une nouvelle loi pour réglementer ce domaine, via le lancement de consultations au niveau national pour réviser la loi sur l’eau, entrée en vigueur depuis 20 ans. Le département de Charafat Afilal a donné le coup d’envoi de ces consultations, hier à Rabat, en organisant une rencontre pour présenter le diagnostic actuel de même que la réforme espérée.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– L’opposition trace sa feuille de route pour défendre l’intégrité territoriale du Maroc. Les partis de l’opposition ont tracé, lors de la réunion de l’instance qu’ils ont créée, chargée de l’affaire du Sahara, la feuille de route pour une mobilisation pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume. Les représentants de cette instance ont présenté lors de cette réunion, tenue lundi à Rabat et qui a été marquée par la présence des secrétaires généraux des partis de l’Istiqlal, de l’USFP, du PAM et de l’UC, un plan d’action et un document préliminaire qui constituent un guide cumulatif permettant à cette instance d’agir pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume.

– Driss Lachgar à Fès: « Les sondages peu fiables n’ont guère d’influence sur les Marocains ». Intervenant à l’ouverture du VIème congrès de Fès, le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a souligné que « les sondages peu fiables n’ont guère d’influence sur les Marocains, car il ne reflètent aucunement des résultats exacts.

Al Alam.:

– Les arrivées touristiques dans les établissements d’hébergement classés au Maroc ont enregistré une hausse de 2,4 pc au troisième trimestre 2014 par rapport à la même période de l’année précédente, avec un taux de satisfaction de 75 pc des visiteurs qui se sont déclarés « très satisfaits » ou « satisfaits », annonce le ministère du Tourisme. Plus de 3,7 millions de touristes ont visité le Maroc pendant le troisième trimestre de 2014, relève une note du ministère, soulignant que les résultats de l’enquête de satisfaction client menée par l’observatoire du tourisme affichent des indicateurs positifs que ce soit pour le deuxième trimestre 2014 avec un taux de 68 pc des interrogés se déclarant « très satisfaits » ou « satisfaits », ou pour le 3ème trimestre 2014, avec un taux de satisfaction de 75 pc (très satisfaits ou satisfaits).

Al Haraka.:

– Le Maroc prend part au salon du textile de maison « Heimtextil » qui aura lieu du 14 au 17 janvier à Francfort en Allemagne, indique un communiqué du Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export). Organisée par Maroc Export en concertation avec l’AMITH, cette deuxième participation marocaine vise l’accompagnement à l’international des entreprises et groupes d’entreprises de la filière du textile de maison, exportateurs de tissus d’ameublements, rideaux, articles de literie et produits textiles de salle de bain à savoir les rideaux, les draps de lit et couverture, le tissu d’ameublement, le textile de Cuisine, de Salle de bains et couverture murale, précise le communiqué.

Al Mounaataf.:

– Prochain scrutin: Il est impératif de couper avec le pluralisme quantitatif (FFD). Les prochaines élections doivent conduire à l’émergence d’une élite politique dans le cadre d’un pluralisme basé sur des programmes électoraux à même de relever le défi du développement, a indiqué le premier vice-secrétaire général du Front des Forces Démocratiques (FFD), Mustapha Benali.

– Les fonctionnaires du secteur de la formation professionnelle protestent contre les retenues opérées sur leurs salaires. Des sources informées ont affirmé que les fonctionnaires du secteur de la formation professionnelle comptent organiser, jeudi prochain, un sit-in devant le siège du ministère de tutelle, pour protester contre ce qu’ils qualifient d' »abus de pouvoir » et contre les retenues opérées sur les salaires de ceux qui ont pris part à la grève générale du 29 octobre 2014.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *