Revue de presse marocaine du 15/01/2015

0 commentaires, 15/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant jeudi 15 janvier 2015:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, mercredi après-midi à Casablanca, la cérémonie d’inauguration du studio de la Fondation HIBA, un projet à vocation éminemment citoyenne dédié à la promotion artistique nationale et à l’éclosion des jeunes talents. Le studio est conçu de manière à offrir aux artistes et groupes de musique l’environnement idéal pour la création, l’enregistrement et la production de leurs projets musicaux. Il offre également des services annexes en audiovisuel et en graphisme, permettant d’accompagner les projets de création artistique et répondre aux besoins d’élaboration d’outils promotionnels.

– Commerce extérieur: Bilan positif du programme de « développement des exportations pour la création de l’emploi ». Plusieurs actions ont été réalisées dans le cadre de ce programme. Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou, qui s’exprimait lors d’un séminaire à Rabat, a cité l’élaboration d’une analyse de la chaîne de valeur et du potentiel à l’exportation des secteurs visés et la constitution de la cartographie institutionnelle permettant d’obtenir une vue d’ensemble du cadre institutionnel national et du dispositif d’appui au commerce en vigueur. A cela s’ajoute le lancement d’activités visant la promotion des exportations de produits halals et la formation de 28 conseillers à l’export.

Aujourd’hui le Maroc.:

– 2/3 de citadins insatisfaits de leurs élus. Ce constat inquiétant a été révélé par le sondage Averty et la Fondation Abderrahim Bouabid, qui a porté sur l’intérêt des Marocains pour les prochains scrutins. D’après ce sondage, 80 pc des répondants ne connaissent pas le nom du président du conseil communal dont ils dépendent. 83 pc des personnes sondées ont déclaré ne pas être membres ou sympathisants d’un syndicat ou parti politique. Toutefois, 44,3 pc des répondants confirment leur intention de participer au prochain scrutin alors que près d’un tiers ne sont pas encore décidés.

– Croissance marocaine: La Banque mondiale confiante. Les experts de la Banque mondiale tablent sur une croissance de 4,6 pc pour le Maroc en 2015. Il s’agit de la deuxième croissance la plus importante sur la région MENA qui compte 12 pays en dehors des pays du Conseil de coopération du Golf, selon un rapport rendu public par cette Banque, mercredi. Par contre, pour l’Algérie, l’institution prévoit une croissance de 3,3 pc alors que pour la Tunisie elle serait de 2,7 pc.

L’Economiste.:

– Change: La grille de l’après-contribution libératoire. Nouvelle option pour la régulation des avoirs détenus à l’étranger en infraction au change. Les contribuables n’ayant pas souscrit à la contribution libératoire pourront toujours négocier une amende transactionnelle avec l’Office des changes. Ce dernier a déjà reçu plus d’une dizaine de dossiers après la fin de l’amnistie. D’autres sont attendus dans les jours qui suivent. « Nous sommes en train de réfléchir sur trois catégories de contribuables: les bénéficiaires d’un héritage ou d’une donation n’ayant pas été actifs dans le transfert de fonds, celle des personnes qui n’ont pas profité de l’amnistie et ceux qui seront identifiés par l’Office », explique le directeur de l’Office des changes, Jaouad El Hamri.

– Dialogue social: Les syndicats attendent un rendez-vous. Les syndicats, UMT, CDT et FDT s’impatientent et viennent de transmettre un courrier au chef du gouvernement. Une relance pour la reprise du dialogue social entamé en décembre dernier. A cette date, la réunion devait officiellement porter sur les retraites mais elle a été « détournée ». Les syndicats ont profité de la rencontre pour remettre toutes les requêtes sur la table des négociations. Pour eux, la réforme des retraites est un point indissociable du package qu’ils veulent discuter.

Al Bayane.:

– Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), réuni lundi, s’est félicité du succès éclatant du 7ème congrès national de la jeunesse socialiste et entamé les préparatifs de la prochaine session du comité central, prévue le 7 février. Il a également désigné une délégation du BP devant participer à la séance d’ouverture du congrès national de l’organisation du scout itinérant, prévu le 16 janvier, et pris connaissance de l’avancement des préparatifs du congrès constitutif du forum de la parité et de l’égalité devant avoir lieu en mars prochain.

– Le Maroc a enregistré des résultats positifs au niveau des indices de sécurité routière durant la période janvier-novembre 2014, a déclaré, mardi à Rabat, le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif. Intervenant lors d’une conférence de presse organisée par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) pour présenter les actions de communication, de sensibilisation et éducatives prévues dans le programme du CNPAC au titre de l’année 2015, le ministre a mis en avant le progrès sensible en matière de sécurité routière au Maroc en 2014, avec la baisse de 9,56 pc du nombre de morts et 14,77 des blessés graves, indique un communiqué du ministère.

L’Opinion.:

– Hamid Chabat préside un grand meeting à Ajdir en commémoration du nouvel an amazigh. Le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a présidé un grand meeting à Ajdir à l’occasion du nouvel an amazigh 2965, au cours duquel il a notamment rappelé que le parti a pris l’initiative, l’an dernier déjà, de célébrer cet événement et de le considérer comme une fête nationale chômée, ce qu’il a fait effectivement au niveau de son siège et de tous ses bureaux et instances.

– Sécurité routière: Le CNPAC présente son plan d’action pour 2015. Le plan d’action du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) au titre de l’année 2015 a été présenté, mardi à Rabat, par son secrétaire permanent, Benaceur Boulaajoul. Ce programme comprend des opérations à caractères communicationnel, éducationnel et de sensibilisation, visant principalement les jeunes et les catégories dépourvues de protection, en l’occurrence les piétons et les cyclistes. Il comporte plusieurs actions dans le domaine de la communication et de la sensibilisation, axées, entre autres, sur l’exploitation des nouveaux supports de communication multimédias et numérique, la communication sur le terrain, la participation aux grands évènements en plus du partenariat avec les professionnels et les composantes de la société civile.

Libération.:

– Le CESE prend le contrepied du gouvernement. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) vient de plaider en faveur des opposants au projet de loi relatif à l’ouverture du capital des clinques aux investisseurs privés non professionnels. L’avis que l’Assemblée générale du Conseil a adopté à l’unanimité a, en effet, considéré que ce projet de loi présentait des risques en l’absence d’un service public fort, d’une gouvernance adéquate du système de santé et d’une couverture médicale universelle. Les membres du Conseil, réunis lors de sa 45ème session ordinaire tenue le 18 décembre dernier, ont estimé que ce projet de loi ne s’inscrivait pas dans une politique de santé intégrée, socialement équitable et économiquement viable et que ses objectifs et sa finalité ne répondaient pas à des besoins fondamentaux.

– La coordination FDT-UGTM, un choix stratégique. Le Conseil national de la Fédération démocratique du travail (FDT) exprime son opposition à toute atteinte aux droits et acquis des salariés et appelle le gouvernement à renoncer à sa décision inique de déduire les jours de grève des salaires des grévistes. C’est ce qu’il a annoncé dans un communiqué rendu public à la suite de sa réunion ordinaire, tenue samedi dernier au siège de la Centrale à Casablanca, consacrée à l’examen de la conjoncture économique, sociale et politique que traverse le pays et à la présentation par le secrétaire général, Abdelhamid Fatihi, du rapport du bureau central portant particulièrement sur la dynamique organisationnelle qu’a connue la Centrale après son IVème Congrès.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui s’exprimait mardi à la Chambre des conseillers, s’est montré confiant de remporter un deuxième mandat, voire plus. Benkirane, qui a semblé satisfait des résultats du dernier sondage qui ont montré une progression de sa cote de popularité contre une régression de celle de l’opposition, a annoncé: « si l’opposition continue sur cette voie, nous allons sortir victorieux des élections même en dormant sur nos lauriers ».

– Le Maroc envisage de réaliser un terminal du gaz naturel liquéfié à Jorf Lasfar, a annoncé, mardi à Rabat, le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara. En réponse à une question orale du groupe socialiste à la Chambre des conseillers sur l’importation et le stockage des produits pétroliers, le ministre a ajouté que ce terminal sera doté des infrastructures nécessaires, outre des stations électriques, pour un coût de 40 milliards de dirhams. Cette structure, qui sera parachevée dans les prochaines années, limitera la dépendance du Maroc aux produits pétroliers, a relevé M. Amara.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– L’augmentation du taux de chômage reflète l’absence d’une stratégie pour contrecarrer ce fléau, selon une députée ittihadie. S’adressant au chef du gouvernement lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale du gouvernement à la Chambre des représentants, la députée ittihadie Rachida Benmassoud a souligné que le fléau du chômage contribue à la propagation du crime et de l’extrémisme, estimant que l’efficience des politiques gouvernementales se mesure à l’aune de la promotion de l’emploi. Benmassoud a rappelé que le taux de chômage est passé de 8,8 pc à 9,3 pc en 2013, soit 65.000 chômeurs de plus.

– Le conseil national de la Fédération démocratique du travail (FDT), qui a tenu sa réunion ordinaire samedi dernier au siège de la Centrale à Casablanca, a exprimé son opposition à toute atteinte aux droits et acquis des salariés et appelé le gouvernement à renoncer à sa décision inique de déduire les jours de grève des salaires des grévistes. Les membres du conseil national de la FDT ont saisi cette occasion pour évoquer le processus de coordination syndicale avec l’UGTM, en tant que choix stratégique, et ont émis le vœu de voir cet élan s’élargir afin de servir les intérêts de la classe ouvrière marocaine et contrecarrer la politique du gouvernement attentatoire à ses droits et acquis.

Al Massae.:

– Des élus et des fonctionnaires du Conseil de Casablanca devant la BNPJ. Une source informée a révélé que des responsables, des élus et des hommes d’affaires pourraient être convoqués par la Brigade nationale de la police judiciaire dans le cadre de l’enquête qu’elle mène conformément aux instructions du parquet général, concernant des dysfonctionnements ayant entaché plusieurs projets dans la ville et qui ont été signalés par la Cour des comptes. La même source a précisé qu’un adjoint du maire Mohamed Sajid et des conseillers sont soupçonnées d’être impliqués dans des affaires de mauvaise gestion. Trois fonctionnaires relevant du Conseil de la ville ont comparu devant la BNPJ pour approfondir l’investigation relative aux travaux opérés dans l’avenue d’Anfa et l’avenue Al Massira qui ont été réhabilitées moyennant des sommes faramineuses, selon la même source.

– La CNSS reçoit 1.051 demandes d’indemnisation pour perte d’emploi. La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a reçu, en un mois et demi depuis l’entrée en vigueur de l’indemnité pour perte d’emploi le 1er décembre dernier, 1.051 demandes y afférentes, selon des donnée parvenues à « Al Massae ». Par ailleurs, 609 demandes d’indemnisation ont été traitées durant la période allant du premier au 31 décembre dernier, dont 302 ont été acceptées et 306 ont été rejetées pour non conformité aux conditions prévues par la procédure d’indemnité pour perte d’emploi approuvée par la Caisse.

Al Haraka.:

– Le groupe haraki à la Chambre des représentants a noté avec satisfaction l’amélioration du classement du Maroc dans de nombreux rapports internationaux qui sont d’une grande crédibilité, citant en particulier le dernier rapport de la Banque mondiale « Doing Business 2014 » qui a placé le Maroc à la 71ème place alors qu’il occupait la 87ème place un an auparavant.

– Une importante délégation d’opérateurs touristiques marocains, conduite par le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, participera à la 35ème édition du Salon international du tourisme FITUR qui se tiendra du 28 janvier au 1er février à Madrid. « La participation de la délégation marocaine vise la prospection de nouvelles pistes de partenariats et le renforcement de la visibilité de la destination Maroc en Espagne, en tant que marché émetteur traditionnel à fort potentiel », souligne le ministère dans un communiqué.

Assahra Al Maghribia.:

– Le ministère de l’Economie et des Finances et la Banque islamique de développement (BID) ont signé, mercredi à Rabat, un mémorandum d’entente de coopération pour renforcer les capacités de développement des pays d’Afrique subsaharienne. Cet accord vise à renforcer davantage les capacités humaines, administratives et techniques des pays d’Afrique subsaharienne, notamment en termes d’échange des meilleures expériences de développement au Maroc avec ces pays.

– La commission de suivi de l’opérationnalisation du plan gouvernemental pour la parité, composée de 16 associations oeuvrant dans les domaines des droits de l’Homme et du développement, a adressé des critiques véhémentes à ce plan. La commission a souligné notamment que les réunions techniques mixtes tenues entre les ministères demeurent insuffisantes et relevé le manque de participation des associations à l’élaboration des rapports relatifs à la parité.

Bayane Al Yaoum.:

– Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, a affirmé mardi que des photos et vidéos d’hôpitaux marocains, diffusés récemment par des sites d’information électronique et des médias, étaient « fabriquées ». Certaines vidéos sont très anciennes, a fait observer le ministre lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, rappelant que son département avait dépêché des commissions d’inspection dans les hôpitaux concernés par ces photos à l’effet de redresser les dysfonctionnements, le cas échéant, et non pas pour identifier les médecins et infirmiers derrière la divulgation de ces photos.

Al Mounaataf.:

– Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a reconnu son échec en matière de lutte contre la corruption. « Ce n’est pas moi qui combats la corruption, mais c’est la corruption qui me combat », a-t-il dit lors de la séance mensuelle sur la politique générale à la Chambre des représentants. Réagissant à ces propos, l’opposition a expliqué que « la résistance à la réforme dont parle le chef du gouvernement ne pouvait avoir lieu si le gouvernement n’était pas faible et incapable de créer des solutions ».

– Le CESE rend son avis sur la réforme des régimes de retraite. La commission de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants a reçu mercredi le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Nizar Baraka, qui a présenté aux membres de la commission l’avis du Conseil concernant la réforme de la retraite. Le CESE insiste, à ce propos, sur l’impératif que la réforme soit globale, c’est-à-dire qu’elle couvre les trois Caisses de retraite et pas seulement la CMR, et progressive afin de concrétiser les principes de solidarité et de justice sociale.

Assabah.:

– Chabat: Le gouvernement Benkirane, un « nuage d’été ». Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l’Istiqlal, a accusé le gouvernement de mener une approche sélective dans la mise en œuvre de la Constitution et de faire la discrimination entre un Maroc utile et un Maroc inutile. Chabat s’exprimait lors d’un meeting dans la région d’Ajdir.

– Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, a indiqué que l’avancement par l’ancienneté a submergé l’administration par 65 pc des cadres. Moubdii a proposé de conditionner l’avancement par l’ancienneté à des critères de rendement, de production et d’engagement dans la formation continue.

Attajdid.:

– Le Centre marocain de conjoncture (CMC) envisage un redressement sensible de l’économie nationale en 2015, avec un taux de croissance de 5,1 pc. Ce taux serait stimulé par la reprise du secteur primaire qui devrait afficher une croissance de près de 13 pc, estime le Centre dans son dernier bulletin d’information « Info CMC ».

– Une opération de greffe de foie au CHU Ibn Rochd de Casablanca couronnée de succès. Le malade, qui a subi cette transplantation le 17 novembre dernier, se porte bien, a indiqué un communiqué du ministère de la Santé. Cette opération minutieuse a été réalisée par une équipe chirurgicale du CHU Ibn-Rochd, avec le soutien d’une équipe médicale de l’hôpital Beaujon de Paris. Le foie greffé a été prélevé sur un patient en état de mort cérébrale.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Après avoir envoyé un courrier à Benkirane l’invitant à relancer le dialogue social, les centrales syndicales accorde au gouvernement un délai de 10 jours avant d’annoncer une nouvelle escalade. Les syndicats en question ont averti qu’ils inaugureront l’année 2015 par une escalade d’envergure qui se déclinera sous toutes les formes autorisées par la loi.

– Rachid Talbi Alami menace de resserrer l’étau autour des députés absentéistes. Le président de la Chambre des représentants a fait savoir que les dispositions du règlement intérieur relatives à l’absentéisme sont en cours d’opérationnalisation. Ce qui veut dire que la première Chambre marchera sur les pas de la Chambre des conseillers qui avait décidé de procéder à des ponctions sur les indemnités des conseillers qui s’absentent sans motif valable.

Al Alam.:

– Lahbib Choubani s’inscrit au cycle d’études doctorales. S’il est vrai que personne ne peut contester le droit du ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile à poursuivre ses études supérieures, il n’en demeure pas moins que le fait que M. Choubani, en sa qualité de membre du gouvernement toujours en fonction, dépose sa candidature d’inscription au doctorat auprès d’une université nationale, soulève plusieurs points d’interrogation quant à la légitimité d’une telle démarche.

– En célébration du nouvel an amazigh, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a présidé un immense meeting à Ajdir. Chabat a appelé, à cette occasion, à rendre justice aux habitants du Moyen Atlas et à garantir leur droit à l’exploitation des terres communales et leur donner accès aux ressources forestières.

Al Assima Post.:

– Le parti de l’Istiqlal brandit la carte de l’amazighité face au gouvernement. Le parti a réitéré, depuis Ajdir, son appel au gouvernement de proclamer le jour de l’an amazigh fête nationale. Des activistes amazighs ont considéré que le parti effectue par là un exercice d’auto-critique et de révision de ses positions antérieures vis-à-vis de cette question.

– La Banque mondiale a souligné la « vigueur » de la production des secteurs non-agricoles au Maroc, dans son rapport annuel sur les « Perspectives économiques mondiales » publié mercredi à Washington. « Au Maroc, la production non-agricole demeure vigoureuse sous l’impulsion de la consommation privée et une augmentation des exportations des produits manufacturés, tels que l’automobile, les produits électriques et les phosphates », explique l’institution.

Rissalat Al Oumma.:

– Trois ans après l’investiture du gouvernement: Le chef du gouvernement reconnaît son échec à combattre la corruption et la dégradation de la position du Maroc dans les classements internationaux. « Je tiens toujours ma promesse: Je ne vais pas rouvrir les anciens dossiers de corruption », a martelé Abdelilah Benkirane.

– Statistiques de l’Office des changes: 65 pc des utilisateurs sont « satisfaits ». Les résultats d’une enquête de satisfaction des utilisateurs des statistiques des échanges extérieurs de l’Office des Changes font ressortir que deux répondants sur trois (65 pc) sont « satisfaits » des services offerts par l’Office, tandis que 27 pc sont « partiellement satisfaits » et 8 pc « insatisfaits ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *