Revue de presse marocaine du 14/08/2013

0 commentaires, 14/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidienne paraissant ce mercredi 14 août:

LIBERATION:
– Le Polisario au banc des accusés en Espagne: L’Audience nationale déclare ne pas être en mesure de convoquer Brahim Ghali et Mahjoub Lincoln. Le juge espagnol Pablo Ruz a mis fin, hier, à sa décision de procéder à l’audition de deux dirigeants du Polisario qui ont commis des crimes de génocide et des violations graves des droits de l’Homme à Tindouf. Il s’agit du représentant du Polisario à Alger, Brahim Ghali, et du représentant des séparatistes à Madrid, Mahjoub Lincoln. Les deux séparatistes devraient comparaitre devant la justice espagnole le vendredi prochain (16 août 2013) pour être interrogés sur des crimes qu’ils ont commis.

– Le règlement intérieur du Parlement soumis au Conseil constitutionnel: Une requête émanant des groupes parlementaires de l’opposition demande de statuer sur la constitutionnalité de quatre articles. Le débat sur le règlement intérieur du Parlement a fini par atterrir au Conseil constitutionnel. Une requête signée par les présidents des groupes parlementaires de l’opposition a été envoyée audit Conseil pour qu’il statue sur la constitutionnalité des articles objet de désaccord entre ces derniers et la majorité.

L’OPINION:
– Enquête de conjoncture du HCP: La confiance des ménages au plus bas. Les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP, montrent que l’indice de confiance des ménages (ICM) aura enregistré, au cours de deuxième trimestre de 2013, une détérioration de 1,6 point par rapport au premier trimestre de 2013 et de 6,5 points par rapport à son niveau du deuxième trimestre de l’année 2012. C’est ainsi qu’au deuxième trimestre de 2013, l’ICM (non corrigé des variations saisonnières) s’établit à 74,2 points contre 75,8 points un trimestre auparavant et 80,7 points le même trimestre de l’année passée.

– Durant les trois dernières années: 30.000 Marocains ont fui les crises politiques dans les pays arabes et africains. Le Maroc a accueilli lors des trois dernières années près de 30.000 Marocains du monde, en raison des crises politiques qu’ont connues plusieurs pays arabes et africains, outre nombre de familles qui sont revenues s’installer au Royaume à cause de la crise financière et économique qu’ont connue certains pays d’accueil, dont l’Espagne et l’Italie, a indiqué lundi à Rabat le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, Abdellatif Maâzouz.

AL BAYANE:
– Afflux massifs des résidents et MRE sur le balnéaire: surbooking sur toute la ligne. A elle seule, la canicule, qui règne sur le pays depuis une semaine, n’explique pas cet afflux massif des Marocains sur les bords de mer. Après le mois de Ramadan, qui a entamé une bonne partie des vacances estivales, l’activité touristique au Maroc retrouve un dynamisme exceptionnel. Outre l’afflux massif des MRE, les Marocains résidents, comme dans un seul élan, ont décidé de changer d’air et d’aller à la découverte d’autres parties de leur pays. Il n’y pas que les bords de mer qui sont pris d’assaut par les vacanciers.

– Mandat d’arrêt contre Chakib Khelil: La chute d’un des piliers du régime algérien. La quasi-totalité des quotidiens algériens ont dédié, mardi, leurs gros titres au mandat d’arrêt international visant l’ancien ministre de l’Energie et des mines, Chakib Khelil, pour sa présumée implication dans « les scandales de corruption » de la Sonatrach, évoquant « la chute d’un des piliers du régime ». Les journaux, qui rapportent les mandats émis aussi contre son épouse, ses deux fils et son bras droit Farid Bedjaoui, ont rivalsé de créativité pour immortaliser l’évènement: « Chakib Khelil rattrapé par la justice », « Chakib Khelil: la chute! », « le début de la fin » ou encore un anglicisme « Wanted! » .

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Les groupes de l’opposition demandent de statuer sur la constitutionalité du règlement intérieur. Les présidents des groupes parlementaires de l’opposition (PAM, RNI, USFP et UC) ont déposé une requête auprès du Conseil constitutionnel pour qu’il statue sur la constitutionnalité des articles objet de désaccord entre l’opposition et la majorité, notamment l’article 34, considéré par l’opposition comme une disposition incitant à la transhumance politique.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Ramid: une nouvelle loi sur la grâce sera prête fin septembre. Dans un entretien accordé au journal, le ministre de la Justice et des libertés, Mustafa Ramid, a souligné que son département « travaille sur une vision intégrée de la réforme de la procédure relative à la grâce dans le cadre d’une approche participative ». D’autre part, Ramid devrait organiser un colloque national pour présenter le contenu de la Charte de la réforme.

– Le RNI présente sa proposition détaillée à Benkirane. Des sources bien informées indiquent que le parti de la Colombe a soumis, lundi, une proposition écrite et détaillée au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. Selon ces sources, le document réitère les conditions de Mezouar concernant la révision de la structure de l’exécutif et la refonte du programme gouvernemental.

AL MASSAE
– Huit ménages sur dix incapables de faire des épargnes. Plus d’un tiers des ménages sont endettés, et 5,7pc des ménages ont pu faire des épargnes et l’indicateur de la confiance dans l’économie a régressé, selon le HCP.

– L’opposition conteste la constitutionalité du règlement intérieur. Les présidents des groupes parlementaires de l’opposition (PAM, RNI, USFP et UC) ont saisi le Conseil constitutionnel pour qu’il statue sur la constitutionnalité des articles objet de désaccord entre l’opposition et la majorité.

– Les syndicats de l’enseignement accusent le ministre de l’Education nationale Mohamed El Ouafa de « bureaucratie et d’exclusion », dénonçant le déficit des ressources humaines dans le secteur.

BAYANE AL YAOUM
– L’opinion publique internationale découvre les crimes odieux du Polisario et des renseignements algériens. Des victimes sahraouies ont mis à nu, lundi devant l’Audience nationale de Madrid, la plus haute juridiction pénale espagnole, les crimes de génocide et les violations des droits de l’Homme commis par le Polisario.

AL HARAKA
– Les affaires « Sonatrach » secouent l’opinion publique algérienne. La plupart des quotidiens algériens, parus mardi, ont consacré leur gros titres au mandat d’arrêt international lancé par la justice algérienne contre l’ex-ministre de l’Energie et des mines, Chakib Khellil, impliqué dans « des scandales de corruption » ayant éclaboussé la société Sonatrach, une entreprise algérienne publique qui intervient dans l’exploration, la production, le transport par canalisation, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures et de leurs dérivés. La presse algérienne considère ces scandales comme « la chute » de l’un « des piliers du régime » algérien.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Benkirane refuse la préparation de la loi de finances. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a refusé jusqu’à ce jour de remettre la note de cadrage du projet de la loi de finances 2014 aux administrations et institutions concernées, afin que ce projet de budget soit adopté au temps opportun.

– Corruption présumée dans la prison de Tétouan: Haddouchi entendu par la police. Omar Haddouchi, un prédicateur salafiste, a été interrogé par la police judiciaire de Tétouan sur ordre du parquet général, dans le cadre d’une enquête qui concerne d’anciennes déclarations publiques du prédicateur en avril dernier, dans lesquelles il accusait le directeur de la prison locale de Tétouan de corruption.

AL ALAM
– Les boulangers-pâtissiers menacent de fermer boutique. Les patrons des boulangeries et des pâtisseries ont menacé de débrayer après l’expiration du délai du week-end, réclamé par des responsables gouvernementaux, en signe de protestation contre la gestion du dossier par le gouvernement, soupçonné de faire une entorse à leur cahier revendicatif.

AL KHABAR
– L’opposition empêche Benkirane d’obtenir le soutien de ses ministres lors de la séance mensuelle. Après avoir boycotté le vote du règlement intérieur de la Chambre des représentants, l’opposition a formé un recours auprès du Conseil constitutionnel contre certains articles de ce règlement qui, à ses yeux, encourage la transhumance politique.

– La FDT et la CDT menacent El Ouafa d’une rentrée sociale chaude. Les bureaux nationaux des deux centrales syndicales ont exprimé leur mécontentement face à la détérioration de la situation du secteur de l’enseignement depuis que Mohammed El Ouafa tient les rênes de ce département, imputant la responsabilité de cette situation au ministère de tutelle qu’ils soupçonnent de se soustraire à l’application de tous les termes de l’accord du 26 avril 2011, notamment l’indemnité d’enseignement dans les zones rurales.

– Ouzzine: « Je veillerai à l’application de la loi, et l’assemblée générale sera tenue au temps convenu ». Le ministre de la Jeunesse et des sports Mohamed Ouzzine a souligné, dans une déclaration au journal, qu’il allait veiller à l’application de la loi concernant l’assemblée générale de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), précisant que cette assemblée, reportée auparavant en raison du désaccord entre les responsables du ministère et la FRMF autour des statuts, sera tenue au temps convenu (31 août).

ASSABAH
– Concertations sur la nouvelle majorité: Benkirane et Mezouar examinent la proposition du RNI. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a rencontré, mardi, Salaheddine Mezouar, président du RNI, dans le cadre du 3ème round des concertations engagées pour la formation d’une nouvelle coalition gouvernementale. Des sources proches des consultations indiquent que les deux hommes ont examiné le mémorandum du RNI.

– L’opposition conteste la constitutionnalité du règlement intérieur de la Chambre des représentants. Les partis de l’opposition ont déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel pour contester certains articles du règlement intérieur de la Chambre des représentants, adopté récemment. L’opposition estime que ce règlement constitue « un acte de népotisme en faveur du chef du gouvernement et ses ministres » et « rend légitime la transhumance politique ».

– Affrontement à Tindouf: le Polisario investit les camps. Selon des sources informées, les dirigeants du Polisario interdisent aux habitants de se déplacer hors des camps sans déclaration préalable. Les habitants de Tindouf se sont engagés dans des heurts avec les forces de sécurité algériennes, qui les empêchent de mener leurs activités liées au trafic de carburant, la principale ressource de leur revenu.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *