Revue de presse marocaine du 14/05/2012

0 commentaires, 14/05/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AL MASSAE+:.
-L’arrestation des dirigeants du « mouvement des moujahidines au Maroc » a été le fruit de la collaboration entre les services de la DST et de la BNPJ: Le démantèlement du réseau a conduit à la découverte du corps de l’émir du mouvement à Souk Larbaâ.

-Ilias El Omari rejoint le bureau politique du PAM et Mohamed Cheikh Biadillah hors de la liste des membres, alors que Salah El Ouadie est pressenti pour briguer un fauteuil au sein dudit bureau.

-Affrontements lors du congrès régional de l’UMT : Le comité d’organisation interdit aux membres expulsés d’accéder à la salle où se tenait le congrès.

-Abdelilah Benkirane à l’épreuve lors de la première séance mensuelle à la Chambre des représentants consacrée à la politique générale: Les groupes de l’opposition arrachent de ceux de la majorité la parité du temps d’intervention et envisagent de jouer la carte de l’économie de rente.

-Les déclarations de Hamid Chabat suscitent l’ire du secrétaire général du parti de l’Istiqlal Abbas El Fassi: Des sources indiquent que la dernière sortie médiatique de Chabat insinuait des accusations contre des membres de la famille El Fassi, ce qui augure de prémices d’une scission au sein du parti de la Balance avant la tenue de son 16ème congrès.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Un nouveau choc pour les diplomés chomeurs: Les postes d’emploi prévus par le gouvernement Benkirane s’élèvent à 19.000 et non pas à 26.000 dont la plupart sont des postes d’emploi à basse échelle. Une source proche du gouvernement indique que 7.000 postes d’emploi prévus dans le cadre du projet de loi de Finances concernent seulement les promotions.

-Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération déclare: « Christopher Ross a outrepassé ses attributions et a inclus dans son rapport des expressions attentatoires au Maroc ». Selon le ministre marocain, le dossier du Sahara doit être réévalué dans sa globalité, puisque les négociations avec le polisario n’ont abouti à aucun résultat.

-Le ministre de la communication, Mustapha El Khalfi dans la ligne de mire du PJD: Des membres du conseil national du parti envisagent de le convoquer pour l’interroger sur l’avenir des nouveaux cahiers des charges du pole audiovisuel public.

-Le rapport de l’institution du Médiateur pour la démocratie et les droits de l’Homme exprime son inquiétude quant au recul de l’enseignement sous l’ère du gouvernement Benkirane. Le rapport souligne que le budget du secteur n’est pas en phase avec la place accordée par la Constitution à l’enfance, accusant Mohamed El Ouafa, ministre de l’Education nationale de « nager contre le courant » de l’action gouvernementale.

+ASSABAH+:.
-Le ministre de la justice et des libertés, Mustapha Ramid compare les magistrats à des employés de la municipalité. Le Club des magistrats décide le port du brassard pendant une semaine et l’organisation de sit-in de protestation au niveau national pour défendre leur cahier revendicatif.

-Les armes saisies chez le « Mouvement des moujahidines au Maroc » proviennent de Belgique et les investigations de la BNPJ dévoilent que le Mouvement, qui est financé par deux commerces à Tanger et à Bruxelles, avait liquidé l’un de ses membres, soupçonné de collaborer avec les services de sécurité marocains.

-Abdelilah Benkirane déclare que la gente masculine domine encore l’administration territoriale et affirme son soutien à la présence des femmes dans les différents postes de responsabilité. Le Chef de l’Exécutif indique en outre que les nouvelles nominations ont respecté la procédure constitutionnelle.

-Rabat émet des doutes sur les intentions de Christopher Ross, l’envoyé personnel du SG de l’ONU au Sahara. Des sources indiquent que la diplomatie marocaine entamera une campagne de pression pour le changement de l’émissaire onusien. Selon certaines informations, Christopher Ross est devenu l’objet de contestation de la part du Maroc à cause de ses tentatives visant à affaiblir la position du Royaume lors du processus des négociations.

+AL KHABAR+:.
-Parlement: Abdelilah Benkirane aujourd’hui face à l’épreuve de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des représentants. La séance qui va durer 186 minutes sera axée sur les engagements du gouvernement dans les domaines législatif, la lutte contre l’économie de rente, la bonne gouvernance et la promotion de l’emploi.

-L’Association nationale des familles des martyrs, portés disparus et prisonniers du Sahara marocain s’élève contre les déclarations du ministre délégué chargé de l’Administration de la défense nationale lors des travaux de la Commission de la Justice et de la législation à la Chambre des représentants et réclame un dialogue direct télévisé sur les irrégularités ayant entaché le dossier de ces familles.

-La Chambre des Conseillers adopte la Loi de finances et rejette l’amendement de l’impot sur la fortune présenté par le groupe fédéral, qui a présenté un recours au Conseil constitutionnel.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le Parlement interpelle aujourd’hui Benkirane sur le bilan des 100 jours de l’action du gouvernement. Les groupes de l’opposition interpelleront le Chef de l’Exécutif sur deux volets, le premier concerne le respect par le gouvernement de ses engagements relatif au programme législatif et le second porte sur les plans du gouvernement en matière de lutte contre l’économie de rente, la gouvernance et l’emploi.

-Le Club des magistrats hausse le ton et porte le brassard contre le Chef du gouvernement après son refus du dialogue. Le Club qui déclare qu’il a été contraint de prendre cette décision, souligne qu’il n’a pas voulu observer ce mouvement de protestation, le premier du genre, eu égard au climat positif marquant la vie publique dans le Royaume.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Les magistrats du Maroc portent à partir de mardi le brassard en signe de protestation: Le Club des magistrats indique que le port du brassard a été décidé suite au refus du dialogue par le gouvernement.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le secteur de la justice secoué par les tensions: Les magistrats portent le brassard à partir de demain mardi et le Club des magistrats et le syndicat démocratique de la justice protestent contre leur exclusion de la Haute Instance du dialogue national sur la réforme du secteur de la Justice.

+AL ALAM+:.
-Trois heures « d’enfer » attendent ce lundi Abdelilah Benkirane au Parlement où il devra répondre aux questions des députés sur l’emploi, l’économie de rente et la mise en oeuvre des dispositions la Constitution.

-La mission de la MINURSO franchit la zone des soupçons, après que le Maroc ait indiqué, à maintes reprises, que la mission onusienne s’est dérogée de ses principales prérogatives. Quant à Christopher Ross, il transgresse délibérément ses attributions et prend des initiatives personnelles loin du contenu du rapport de son supérieur direct et des résolutions du Conseil de sécurité dont la préparation d’une visite dans la région à des membres du Conseil de sécurité en l’absence de toute coordination avec le Maroc. L’heure du départ de Christopher Ross a-t-elle donc sonné?.

+ATTAJDID+:.
-Les élections en Algérie et l’avenir des questions maghrébines: Les résultats des élections législatives en Algérie reproduisent la même carte politique et confortent la place des partis du Front de libération nationale (FLN) et du Rassemblement national démocratique (RND). Selon des politologues et professeurs des relations internationales, la politique de l’Algérie envers le Maroc ne changera pas tant que les mêmes personnes sont au pouvoir, ajoutant que les résultats de ces élections ne changeront rien en ce qui concerne la politique générale de ce pays voisin.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le Maroc perd sa confiance en Christopher Ross et se mobilise pour mettre fin à sa mission, après qu’il s’est avéré que les accusations proférées contre le Royaume dans l’avant-projet du rapport du secrétaire général de l’ONU, notamment l’appel à l’élargissement des prérogatives de la MINURSO et les allégations faisant part de la non-coopération des autorités marocaines avec la MINURSO, ont été introduites sous la pression de Christopher Ross.

-Le personnel d' »Autoroutes du Maroc » observent un sit-in ce lundi devant le siège du ministère de l’Equipement et du Transport, en protestation contre les positions intransigeantes de la direction générale de la société qui, selon un communiqué du syndicat national du personnel d’ADM, marginalise les revendications légitimes et justes de cette catégorie de fonctionnaires.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Abdelilah Benkirane attendu aujourd’hui au Parlement lors de la séance mensuelle de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale. Le Chef de gouvernement qui est appelé à présenter des réponses satisfaisantes à l’opinion publique concernant les engagements de l’Exécutif en matière d’emploi, de gouvernance et de lutte contre l’économie de rente. Benkirane est appelé ainsi à éviter l’approche partielle et les discours justificatifs.

+AL MOUNAATAF+:.
-Dans une première: Les magistrats du Maroc portent le brassard pendant une semaine en guise de protestation contre le refus par le gouvernement de dialoguer avec eux.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le RNI parachève ses structures et les « faucons » arrachent leurs sièges au sein du bureau politique du parti. Amina Benkhadra, Moncef Belkhayat et Nawal El Moutawakil conservent leurs fauteuils et les partisans du courant réformateur cherchent à former, dans un délai proche, un nouveau cadre organisationnel alternatif.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Pistolets automatiques et mitrailleurs, chargeurs, munitions étaient cachés à travers le territoire : inquiétant arsenal trouvé chez les moudjahidines au Maroc. Un nouveau réseau terroriste démantelé et une nouvelle menace neutralisée. Mais cette fois-ci la prise est l’une des plus importantes ces dernières années. L’organisation en question est connue des chercheurs dans le domaine depuis plusieurs décennies. L’arsenal dévoilé par la BNPJ est très important. Au total, ce sont 15 personnes qui ont été arrêtées par les services de sécurité.

-Séance mensuelle au Parlement : Benkirane rend des comptes. Prévue aujourd’hui, la première séance consacrée aux questions de politique générale adressées au Chef du gouvernement est de l’avis de tous, une étape importante dans la mise en Âœuvre de la nouvelle Constitution. L’agenda législatif, la lutte contre l’économie de rente, la bonne gouvernance et l’emploi sont les quatre questions qui interpellent aujourd’hui Abdelilah Benkirane. Elles seront posées par les groupes parlementaires, opposition et majorité confondues.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Une première au Parlement : Benkirane passe le grand oral devant les députés. C’est aujourd’hui que le chef du gouvernement doit passer son grand oral devant les représentants de la Nation. La séance de controle parlementaire de cet après-midi devrait durer au moins trois heures, dont 90 minutes consacrées aux interventions de Benkirane. Quatre grandes questions sont programmées. La première concerne les engagements du gouvernement sur le plan législatif. Posées par la majorité et l’opposition, les deuxième et troisième questions porteront sur la lutte contre la rente et l’instauration de la bonne gouvernance. La quatrième question a trait à un problème épineux : celui de la promotion de l’emploi et de la lutte contre le chomage.

+L’ECONOMISTE+:.
-Croissance en baisse, encore ! le ministère des finances a refait ses calculs. Désormais, il table sur un taux de croissance de 3,4 pc au lieu de 4,2 pc. Cette révision à la baisse s’explique par le recul de la campagne agricole estimée à 48 millions de quintaux. C’est la 2ème correction: de 4,8 pc, le taux est passé à 4,2 pc avant de tomber à 3,4 pc. Une annonce faite par le ministre des Finances lors de l’adoption vendredi du projet de budget.

+AL BAYANE+:.
-Le Chef du gouvernement devant la Chambre des Représentants aujourd’hui : Premier passage mensuel obligatoire. Il est attendu pour réagir aux interrogations des députés de la majorité et de l’opposition sur nombre de questions cruciales pour l’avenir du pays dont la mise en Âœuvre de la Constitution. C’est l’inauguration du dialogue au sommet entre la majorité gouvernementale et l’opposition appelées à mieux communiquer, s’écouter et coopérer dans l’intérêt du pays et des Marocains, sans distinction aucune.

+LIBERATION+:.
-Aujourd’hui, Benkirane à l’épreuve de l’article 100 de la Constitution : L’opposition arrache la parité du temps d’intervention. Aujourd’hui, l’opposition aura 42 minutes comme la majorité pour poser des questions, qui concernent la politique générale du gouvernement, notamment ce qui a trait à la lutte contre l’économie de rente, à la gouvernance et à l’emploi.

-Une instance qui se fait attendre : Le Conseil consultatif de la famille et de l’enfance en ligne de mire. Une coquille vide. C’est l’idée qu’on se fait pour l’instant du Conseil consultatif de la famille et de l’enfance, en attendant qu’une loi organique établisse son cadre juridique. Lors de cette période de transition, la problématique nourrit bien des débats. On s’interroge sur la finalité de cette instance, da valeur ajoutée, ses vraies prérogatives et sur les attentes de la famille.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *