Revue de presse marocaine du 14/02/2015

0 commentaires, 14/02/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant samedi 14 février 2015:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Sixième édition de « Marrakech Security Forum ». Des centaines d’experts internationaux débattent des moyens de juguler la menace terroriste en Afrique. Cette édition se veut un creuset de réflexion incontournable autour des enjeux et des défis sécuritaires majeurs auxquels est confronté le continent. Cette rencontre a réussi, au fil des éditions, à s’ériger en une force inestimable de proposition de solutions aux multiples défis qui menacent la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique.

– Présenté comme un des champions mondiaux de lutte contre les bidonvilles, le Maroc est bien parti pour ramener son déficit en logement à 400.000 unités à l’horizon 2016, a souligné le conseiller à l’agence onusienne, ONU-Habitat, Moncef Fadili. Ce déficit est passé, grâce au programme « 200.000 logements » lancé par le Royaume, de 1,2 million d’unités en 2001 à 640.000 unités en 2014, a-t-il indiqué au cours du premier round des ateliers de consultation régionaux sur les dynamiques du marché du logement en Afrique.

Al Bayane.:

– Mezouar s’entretient avec l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a reçu jeudi Christopher Ross, envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, qui effectue une visite au Maroc, dans le cadre d’une tournée régionale. « Cette réunion fait suite à l’entretien téléphonique du 22 janvier dernier entre SM le Roi Mohammed VI et le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, durant lequel des clarifications ont été formulées et des assurances ont été données au Souverain », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

– Arnaque immobilière: Un promoteur immobilier fait une centaine de victimes à Assilah. Des Marocains résidant à l’étranger (MRE), mais aussi des étrangers désirant s’installer au Maroc et tirer profit de ses atouts se sont vus arnaquer par un promoteur immobilier. Dans ce projet de 15 immeubles comptant 160 appartements, les victimes versaient des avances exigées par le promoteur, oscillant entre 35.000 et 60.000 euros. A la date où les acquéreurs devraient se voir remettre les clés de leurs appartements, les travaux sont suspendus depuis belle lurette sur le site et le promoteur a pris la poudre d’escampette.

L’Opinion.:

– L’opposition hausse le ton: Pas de participation aux travaux de la commission centrale des élections si celle-ci n’est pas constituée conformément à la loi. Les partis de l’opposition, en l’occurrence le parti de l’Istiqlal (PI), le Parti authenticité et modernité (PAM), l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et l’Union Constitutionnelle (UC) ont annoncé qu’ils ne participeront pas aux travaux de la commission centrale des élections et de toutes ses antennes régionales, provinciales et locales si ladite commission n’est pas constituée conformément à la loi ou dans le cadre du pouvoir réglementaire du gouvernement après les concertations qui doivent être menées dans ce sens.

– Marrakech Security Forum : Une approche holistique est nécessaire pour enrayer la menace terroriste en Afrique. Une approche holistique, basée essentiellement sur le partage des défis sécuritaires et établissant un dosage savant entre sécurité et développement, s’impose pour lutter contre les chantres du terrorisme en Afrique, ont plaidé, vendredi à Marrakech, les participants à l’ouverture de la 6ème édition du Marrakech Africa Security. Le risque terroriste qui plane sur l’Afrique est d’une telle ampleur et telle intensité qu’il convient de procéder, sans délai, à la conception d’une approche holistique pondérant sécurité et développement et stimulant un partage plus dense entre les Etats africains, des défis terroristes guettant le continent, ont-ils fait valoir lors d’une session inaugurale sur « les défis sécuritaires partagés ».

Libération.:

– La curieuse valse de Aziz Rabbah entre adjudication et annulation. Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique a décidé d’annuler, pour la cinquième fois consécutive, un même marché relatif à l’acquisition de radars fixes remporté par un groupement de sociétés maroco-australien. L’on ne peut que comprendre donc leur profonde déception, d’autant que les motifs invoqués sont pour le moins surprenants. Le 21 novembre 2014, le groupement maroco-australien est déclaré adjudicataire du marché. Le 16 janvier 2015, le secrétaire général du ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique signe une décision par laquelle il annule le marché en question pour des motifs résumés dans cette phrase : « Vu que les données économiques et techniques des prestations objet de l’appel d’offres ont été fondamentalement modifiées ». Il est difficile de comprendre qu’entre la date de notification de l’attribution et la décision d’annulation, les données puissent changer aussi radicalement, tant au niveau économique que technique.

– Des ténors du MP adressent une lettre ouverte à Laenser. Ce n’est pas encore une fronde mais elle en a déjà tous les attributs. Au Mouvement populaire, les mécontents s’organisent et comptent bien faire entendre leur voix. Députés, anciens ministres et anciens responsables de structures harakies viennent d’adresser une lettre ouverte au secrétaire général du MP Mohand Laenser. Dans leur courrier, les presque frondeurs égrènent tout ce qu’ils considèrent être comme des dysfonctionnements de leur famille politique. Des défaillances organisationnelles enregistrées au niveau du congrès, des structures et des décisions prises en l’absence de démocratie dans la gestion de dossiers engageant le parti, en passant par l’exclusion systématique de ceux qui dérangent et la décrédibilisation du MP dans plusieurs provinces et régions à cause du comportement de représentants de ce parti, les auteurs de la lettre pointent tous les maux harakis et disent tout le mal qu’ils pensent des alliances décidées hors des structures, des accréditations aux élections distribuées à tout vent et des nominations aux responsabilités sur la base de critères non définis.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– La Banque mondiale (BM) a consenti un prêt de 130 millions de dollars en faveur du recyclage et de la gestion des déchets solides au Maroc, a annoncé, vendredi à Washington, l’institution financière internationale dans un communiqué. Le conseil des administrateurs de la Banque mondiale a « approuvé jeudi soir un projet d’une valeur de 130 millions de dollars pour permettre au Maroc d’atteindre un double objectif à l’horizon 2022, à savoir évacuer les déchets solides urbains dans des décharges contrôlées et recycler 20 pc de la totalité des déchets », lit-on dans ce communiqué.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– L’affaire de Belkora, l’ex-maire de Meknès, refait surface. A l’approche des élections communales, le dossier de Boubker Belkora, leader PJDiste et ex-maire de Meknès limogé sur décision du ministère de l’Intérieur, refait surface. Le juge d’instruction chargé des crimes financiers près la Cour d’appel de Fès a ordonné l’ouverture, le 10 mars prochain, du procès de Belkora et 17 autres accusés, dont sa femme et son fils aîné.

– Lakjaa entame une visite éclair à Lausanne et Paris pour poursuivre en justice la CAF. La feuille de route du président du bureau exécutif de la FRMF, Faouzi Lakjaa, concernant la riposte du Maroc aux sanctions de la CAF, commence à s’éclaircir. Des sources bien informées ont indiqué au journal que Lakjaa s’est rendu jeudi au Tribunal arbitral du sport (TAS), basé à Lausanne (Suisse) où il a tenu des réunions avec des avocats. Il devrait par la suite se rendre à Paris où il discutera de la même question avec un cabinet d’avocats. *Al Alam.:

– La chambre criminelle de premier degré chargée des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a condamné à des peines allant de 3 à 5 ans de prison ferme huit prévenus, dont un ressortissant français, poursuivis pour des actes de terrorisme. Le tribunal a ainsi condamné le Français Pierre Pascal à 5 ans de prison ferme pour « constitution de bande », « actes de terrorisme dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public » et « apologie d’actes constituant des crimes terroristes ». Dans un autre dossier, dans le cadre duquel six personnes sont poursuivies, le tribunal a condamné à quatre ans de prison ferme deux parmi eux et à trois ans de prison ferme les quatre autres prévenus.

Al Massae.:

– L’inspection générale du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle achève un audit portant sur des dépenses atteignant 74 milliards de dirhams. Le ministère s’apprête à dévoiler les résultats d’une évaluation et d’un audit portant sur les projets du « Plan d’urgence » qui a drainé des milliards de dirhams et suscité une polémique avant que l’ancien ministre, Mohamed El Ouafa, ne décide de l’abandonner. Selon les conclusions finales de l’inspection générale du ministère, le taux de concrétisation des quatre axes dudit Plan varie amplement entre les 16 académies.

– Yatim impute au gouvernement la responsabilité de « la corruption qui gangrène l’action mutualiste ». Le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Maroc (UNTM), Mohamed Yatim, a pointé du doigt la responsabilité de l’exécutif dans ce qu’il a appelé « l’hémorragie de la corruption qui gangrène l’action mutualiste » et qui impacte négativement les services et engendre un gaspillage des cotisations des adhérents.

Al Haraka.:

– Le Maroc n’acceptera pas la décision injuste de la Confédération africaine de Football (CAF) à son encontre et s’emploiera à défendre ses droits, a affirmé le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. M. Benkirane a rappelé que le Maroc avait « pris une décision souveraine fondée sur la préservation de ses intérêts nationaux », en allusion à la demande du report de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en raison de l’épidémie Ebola, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement tenu jeudi à Rabat.

– Le directeur général de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), Abdulaziz Othman Altwaijri, a condamné vendredi l’extrême brutalité dont ont fait usage, mardi dernier, des agents de sécurité suédois contre un enfant marocain âgé de 9 ans dans la ville de Malmo. « En dépit des reproches que l’on peut faire à l’enfant, il serait inhumain et illégal de traiter un enfant de cette manière extrêmement brutale qui va à l’encontre de la Convention internationale des droits de l’enfant. Celle-ci considère toute discrimination à l’encontre des enfants, fondée sur la race, la couleur, le sexe, les origines ethniques ou nationales, la religion, le handicap, la situation économique ou la position politique ou toute autre opinion, comme étant une forme de violence », a affirmé M. Altwaijri dans un communiqué.

Assahra Al Maghribia.:

– A l’occasion de la tournée régionale de l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU: Réaffirmation de l’importance de l’autonomie des provinces du Sud en tant que seule solution au conflit artificiel autour du Sahara. La proposition d’autonomie constitue le cadre permettant de trouver une solution politique, consensuelle et acceptable par les parties au conflit du Sahara « dans le cadre des paramètres définis par l’ONU, sans aucun changement ni amendement », a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi.

Rissalat Al Oumma.:

– Signature d’un protocole d’entente relatif au lancement de la garantie du crédit-bail en faveur des très petites, petites et moyennes Entreprises (TPME). Signé par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, le président de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF), Abdallah Benhamida, et le directeur de la Caisse centrale de garantie (CCG), Hicham Serghini, lors de la 29ème réunion du conseil d’administration de la CCG, ce document vise à encourager les sociétés de crédit-bail à s’engager avec les TPME.

Assabah.:

– Les électriciens affirment au gouvernement que leurs acquis sont une ligne rouge et la Fédération nationale des travailleurs de l’énergie (FNTE) expose les conséquences des plans de gestion déléguée. Au cours d’une réunion avec une délégation de la FNTE, le secrétaire général du ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement a rassuré les employés et cadres de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) quant à leurs acquis et droits socio-professionnels.

Al Assima Post.:

– Le ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve attendu ce samedi au Maroc pour des entretiens axés sur la coopération en matière sécuritaire entre les deux pays. Cette visite de deux jours est la première d’un responsable français au Maroc après une année de tension ayant marqué les relations bilatérales, et qui a pris fin par la relance de la coopération judiciaire qui avait été auparavant suspendue.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Les détracteurs de Driss Lachgar sont prêts à une scission avec l’Union socialiste des forces populaires (USFP) pour créer un nouveau parti politique. Avant l’annonce officielle du nouveau parti au cours d’un grand meeting prévu à Casablanca, et qui sera baptisé « L’Union socialiste pour la démocratie » ou « L’Union socialiste démocratique », le coordonnateur du courant « démocratie et ouverture », Mohamed Karam, a affirmé que ce courant est à pied d’oeuvre pour que cet événement soit à la hauteur des attentes.

Bayane Al Yaoum.:

– Les professionnels du secteur des viandes rouges évaluent le bilan du contrat-programme 2009-2014. Ce contrat-programme, signé entre le gouvernement et la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), « a connu un grand succès, se traduisant notamment par les résultats prometteurs qui ont dépassé les objectifs fixés », a affirmé le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, à l’ouverture des 1ères rencontres nationales dédiées à la filière des viandes rouges.

– Le président de l’Alliance des économistes istiqlaliens, Adil Douiri, a affirmé que les dettes que doit l’Etat aux entreprises s’élèvent à 14 milliards de DH, précisant que les défauts de paiement peuvent être résolus par le biais de la « titrisation », en s’inspirant de l’expérience française.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *