Revue de presse marocaine du 13/12/2013

0 commentaires, 13/12/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce vendredi 13 décembre:

L’ECONOMISTE:.
– Bourse: la Bourse veut rompre avec le cycle baissier. Trois parmi les dernières introductions, la Compagnie minière Touissit, Label Vie et Afric Industries affichent une performance positive depuis leur entrée en Bourse. Aujourd’hui, le regain de forme du Masi depuis quelques mois laisse espérer le début d’un nouveau cycle sur la place. Après avoir compté jusqu’à 10 pc de pertes, le principal indice du marché affichait en séance de 12 décembre une contre-performance inférieure à 4 pc.

– Abolition de la peine de mort. Le groupe parlementaire de l’Union socialiste des forces populaires a déposé le 6 décembre 2013 une proposition de loi visant à abolir la peine de mort et à « la remplacer par une condamnation à perpétuité qui est renforcée par la privation du droit de recours à la grâce ».

LIBERATION:.
– Ramid n’a pas fini d’exaspérer les magistrats. Le Club des magistrats du Maroc poursuit sa campagne médiatique pour contrecarrer les projets du ministre pjdiste de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, relatifs au statut des magistrats et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. En effet, ce Club tiendra cette fin de semaine une conférence de presse à partir de 11 heures au Complexe social des magistrats et des fonctionnaires de la justice à Rabat pour jeter la lumière sur « les régressions » induites par les projets de textes règlementaires concernant le statut des magistrats et le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, selon Yassine Makhli, président du Club des magistrats du Maroc.

– Nouvelle victoire diplomatique du Maroc: l’Assemblée générale de l’ONU réitère son appui à une solution politique au Sahara. L’Assemblée générale de l’ONU a adopté, mercredi, sans vote, une résolution de la IVème Commission réitérant l’appui des Nations unies au « processus de négociations initié par les résolutions 1754 (2007) et soutenu par les résolutions 1783 (2007), 1813 (2008), 1871 (2009), 1920 (2010), 1979 (2011), 2044 (2012) et 2099 (2013) du Conseil de sécurité, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable ».

L’OPINION:.
– Parlement/Chambre des conseillers: l’opposition coordonne sa fortification. Quatre groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont convenu d’élaborer une plate-forme d’action commune pour renforcer la coordination entre les composantes de l’opposition à la deuxième Chambre, l’objectif étant d’activer les dispositions de la Constitution au sujet de l’opposition. Dans un communiqué conjoint, publié à l’issue d’une réunion de coordination, les présidents du groupe istiqlalien pour l’Unité et l’égalitarisme, du groupe Authenticité et modernité, du groupe socialiste et du groupe de l’Union constitutionnelle ont souligné « la nécessité de trouver les moyens susceptibles de renforcer le rôle de l’opposition dans l’action parlementaire et le contrôle du travail gouvernemental d’une manière efficace et constructive ».

– Jack Lang: le Maroc est le seul pays à faire référence dans sa Constitution au multiple héritage linguistique. Le Maroc est le seul pays au monde à avoir fait référence dans la Constitution au multiple héritage linguistique et culturel, notamment arabo-islamique, amazighe, et saharo-hassani, et qui s’est nourri d’apports africain, méditerranée, andalou et hébraïque, a affirmé, mercredi à Casablanca, le président de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang. Lors d’une réunion avec les cadres, les enseignants et les étudiants de la Faculté des Lettres et des Sciences humaines Ben M’sik à Casablanca, M. Lang a salué les discours de SM le Roi Mohammed VI notamment sur la culture et l’éducation, qui traduisent « réflexion, vision et détermination ».

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Défis pour sauver l’école: le discours sans concession du Souverain, le 20 août dernier, a relancé la machine de réforme de l’Education nationale. Désormais entre les mains d’un technocrate, la question de l’enseignement devrait s’élever au-dessus de toutes les tractations politiques et prendre son chemin de réforme. Aujourd’hui, quelque 350.000 enfants quittent l’école à un âge assez bas, sans formation et sans vision d’avenir. D’autres sont confrontés à la problématique de l’inadéquation entre la formation et le marché du travail. Des problèmes et d’autres auxquels devra faire face le gouvernement Benkirane II.

– Plan d’urgence à Casablanca: le maire veut rectifier le tir. Depuis le discours royal du 11 octobre 2013, le maire de la ville, Mohamed Sajid, enchaîne les sorties médiatiques et les réunions avec les responsables de la ville, afin de trouver des solutions urgentes aux nombreux problèmes que connaît la ville de Casablanca. Le mercredi 11 décembre, le maire a donc tenu un point de presse afin de présenter un plan d’urgence de la ville, qui est en fait, un point sur l’avancement des grands chantiers de Casablanca, des projets connus et présentés depuis longtemps.

– Coupe du monde des clubs. Le Raja en quart de finale: marée verte à Agadir. Explosion de joie dans les gradins du grand stade d’Agadir au coup de sifflet final de la rencontre Raja de Casablanca-Auckland City, qui s’est soldée par la victoire des Verts (2-1). Ce succès, le premier de l’histoire du Raja dans cette prestigieuse compétition, a suscité une véritable effervescence dans les rues d’Agadir.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– L’immobilier en quête de crédit: en manque de liquidités, les banques resserrent l’étau et n’accordent plus que 1 crédit sur 10 aux acquéreurs. Lors d’un point de presse, tenu mercredi à Casablanca, le président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), Youssef Benmansour, a pointé du doigt cette situation qui « impacte directement les ventes chez les promoteurs qui ne s’engagent plus dans de nouveaux chantiers. Il a émis l’espoir qu’avec la levée de fonds à l’étranger par certaines banques marocaines, les choses vont s’arranger et la machine va être relancée ».

– Les affaires étrangères procèdent au recensement diplomatique. Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a envoyé une correspondance à toutes les missions diplomatiques et représentations d’organisations internationales installées à Rabat, les invitant à lui faire parvenir les listes actualisées à fin décembre de tout leur personnel. L’objectif de l’opération, selon le département, est d’effectuer la mise à jour de ce qui est communément appelé la liste diplomatique, une sorte d’annuaire tenu par la direction du protocole du ministère.

– Casablanca a son think tank: bientôt une stratégie de développement intégré pour la capitale économique. La wilaya de Casablanca vient d’annoncer la création d’un think tank s’inscrivant dans « l’optique de faire contribuer un large éventail d’acteurs locaux à la dynamisation de la région, dans le cadre d’un Think tank élargi qui se veut le fruit de cette volonté effective de participation et de mobilisation collective. Huit groupes de travail présidés par des militants associatifs et des universitaires vont réfléchir sur une stratégie intégrée de la ville et soumettront la synthèse de leurs réflexions au wali du Grand Casablanca, Khalid Safir, au cours du mois de mars 2014.

AL BAYANE:.
– Sahara marocain : l’Assemblée générale l’ONU a adopté, mercredi sans vote, une résolution réitérant l’appui de l’ONU au processus de recherche d’une solution politique négociée sur la question du Sahara marocain. Le texte invite notamment les Etats de la région à coopérer pleinement avec les efforts engagés sous les auspices des Nations Unies et les uns avec les autres dans la recherche d’une solution politique mutuellement acceptable au différend régional sur le Sahara.

– Tramway de Casablanca: près de 22 millions de voyageurs en une année. 21,812 millions voyageurs se sont déplacés à bord du tramway de Casablanca depuis sa mise en service le 12/12/12 jusqu’au 8 décembre courant, générant des recettes de 123 millions de DH, selon le responsable communication de Casa Tram, Yasmine Mekki. L’objectif de 100.000 voyageurs par jour, fixé pour la fin de l’année en cours, a été atteint à partir du 1-er du mois courant mais seulement lors des jours ouvrables (lundi à vendredi) et conforte les projections de 250.000 voyageurs à fin 2015.

AL ITIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Le DG de l’ONEE appelle à régler le problème du gaz pour répondre à la demande d’électricité. Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Ali Fassi Fihri, a appelé à régler, en urgence, le problème du gaz pour répondre à la demande d’électricité qui interviendra après 2018. « Nous devons foncer comme nous l’avions fait pour l’électricité et, au fur et à mesure, nous pouvons adapter les règles et les lois », a dit M. Fassi Fihri dans un entretien. Le terminal gazier « devrait se faire rapidement en faisant appel au partenariat public-privé », a-t-il insisté.

– Les avions de la Royal Air Maroc (RAM) atterrissent de nouveau sur le sol brésilien. La RAM a inauguré une ligne aérienne directe Sao Paulo-Casablanca, après une absence de plus de 20 ans, le dernier vol desservi par cette compagnie remontant à 1992 entre Casa et Rio de Janeiro.

AL ALAM:.
– Chambre des conseillers: l’opposition se mobilise pour contrer le projet de budget 2014. Au terme d’une réunion de coordination, regroupant Mohamed Ansari, président du groupe istiqlalien, Larbi Lamhirchi du PAM, Mohamed Alami de l’USFP, Driss Radi, président du groupe de l’Union constitutionnelle, les partis de l’opposition à la Chambre des Conseillers ont convenu d’élaborer une plate-forme d’action commune pour renforcer la coordination entre les composantes de l’opposition à la deuxième Chambre, l’objectif étant d’activer les dispositions de la Constitution au sujet de l’opposition. Ils ont, à cet égard, souligné que le projet de la loi de finances constitue l’une des principales étapes de l’action de l’opposition eu égard aux retombées directes des lois de finances sur le pouvoir d’achat des citoyens, en particulier, et l’économie nationale, en général.

– Bakkali: 35 millions de Marocains ne lisent que 350.000 exemplaires des quotidiens. Intervenant devant la commission de la Culture, de l’éducation et de la communication, Abdallah Bakkali, membre du comité exécutif du Parti de l’Istiqlal et rédacteur en chef du quotidien « Al Alam » s’est interrogé: « Comment ça se fait que 35 millions de Marocains ne lisent que 350.000 exemplaires des quotidiens ». Dans ce sens, il a admis que « la structure des entreprises journalistiques marocaines souffre de dysfonctionnements ».

AL KHABAR:.
– Le gouvernement mène une course contre la montre pour l’activation de la mise en place du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Ainsi, le gouvernement a présenté jeudi un projet de loi relatif au Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique doté de plusieurs prérogatives.

– La Cour des comptes et le ministère de l’Intérieur se penchent sur la gestion de la comptabilité des partis politiques. Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou se réunira avec le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, pour se pencher sur la gestion de la comptabilité des partis politiques suite aux dysfonctionnements de la comptabilité des formations politiques relevés par la Cour. Intervenant jeudi devant la commission des Finances, Jettou a indiqué que certains partis n’ont pas fourni des réponses suffisantes sur les dépenses des partis politiques ayant bénéficié du soutien annuel de l’Etat au titre de l’année 2011.

ATTAJDID:.
– Le Parlement européen rejette un amendement au rapport annuel de l’UE sur les droits de l’homme et la démocratie dans le monde en 2012. Ce rejet est une nouvelle victoire pour le Maroc, a souligné le président de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, Abderrahim Atmoun.

– Appels à la légalisation du kif: instrumentalisation politicienne. Hassan Baghdadi, président de l’association marocaine de lutte contre le tabagisme et les drogues, souligne que la légalisation du cannabis disculpe les barons de la drogue. Pour sa part, Mohamed Meskaoui, président du réseau marocain de protection des biens publics, estime qu’il revient à l’Etat de créer des cultures alternatives.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Driss Jettou annonce la publication imminente de dossiers chauds sur la gestion des deniers publics. Lors de la discussion, jeudi, du budget sectoriel de la Cour des comptes à la Chambre des conseillers, le premier président de cette Cour, Driss Jettou, a indiqué que son institution s’apprête à publier dix rapports sur les méthodes de gestion des deniers publics dans les prochains mois, ajoutant que la Cour élargira le cercle des structures concernées par ses opérations d’audit.

– L’opposition constitue un bloc contre le gouvernement. Lors d’une réunion de coordination, tenue mercredi, les présidents des groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont convenu d’élaborer une plate-forme d’action commune pour renforcer la coordination entre les composantes de l’opposition, affirmant leur détermination à faire de l’étape du projet de loi de Finances 2014, une étape singulière à travers la présentation d’amendements communs. Dans un communiqué conjoint, les groupes de l’Istiqlal, du PAM, de l’USFP et l’UC ont souligné l’importance de trouver des solutions à même de renforcer la contribution des groupes de l’opposition à l’action parlementaire.

– Des associations féminines et acteurs de la société civile œuvrant dans la cadre de la lutte contre la violence à l’égard des femmes s’apprêtent à lancer des concertations pour constituer une coalition nationale afin d’élaborer une loi-cadre globale relative à la lutte contre les violences faite aux femmes. Selon la Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF), cette coalition ambitionne d’unifier les rangs et de présenter des propositions communes au sujet de la loi relative à la lutte contre les violences à l’encontre des femmes.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Pour la première fois dans l’histoire du Maroc, la Cour des comptes procède à un audit des dettes de l’Etat et de la Caisse de compensation. Le Premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a indiqué que son institution annoncera, fin janvier prochain, les résultats de l’audit sur les subventions de la farine, du sucre et des carburants dans le cadre de la Caisse de compensation. Intervenant lors de la présentation du budget sectoriel de la Cour des comptes devant la commission des finances à la Chambre des conseillers, Jettou a souligné que la voie sur laquelle s’achemine la Caisse de compensation n’est pas saine car des fonds colossaux sont dépensés et l’Etat ne peut continuer à fournir des subventions, d’autant plus que les prix des produits alimentaires ne cessent d’augmenter, d’où l’impératif de trouver des solutions.

– Les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers ont souligné, mercredi dans un communiqué conjoint, la nécessité d’élaborer une plate-forme commune de travail afin de renforcer la coordination entre l’ensemble des groupes de l’opposition au sein de la deuxième Chambre et de présenter des amendements communs dans le but de renforcer la contribution positive à l’action de l’institution législative.

AL MOUNAATAF:.
– Le patronat presse le gouvernement pour promulguer la loi sur la grève devenue, désormais, une nécessité impérative pour les entreprises afin d’optimiser la productivité et d’assurer la flexibilité du travail et de la concurrence. Lors de sa dernière réunion avec le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, le patronat a indiqué que si cette loi n’est pas promulguée cette année, elle ne pourra pas voir le jour en 2015 et 2016 en raison des échéances électorales.

– Les participants au colloque sur l’abolition de la peine de mort appellent à l’abrogation totale de cette peine au Maroc. Au cours de ce colloque de deux jours, initié par le Réseau des parlementaires marocains contre la peine de mort, les participants ont souligné la nécessité pour le Maroc de procéder à l’abolition de cette peine, en harmonie avec les dispositions de la nouvelle Constitution et les recommandations de l’Instance équité et réconciliation et du Conseil national des droits de l’Homme, ainsi qu’en droite ligne du choix stratégique irréversible du Royaume en faveur de la promotion des droits humains.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– L’Assemblée générale (AG) de l’ONU a infligé, mercredi, un nouveau camouflet à l’adversaire de l’intégrité territoriale du Maroc après avoir refusé d’élargir le concept « de solution politique » au conflit artificiel autour du Sahara. L’AG a réitéré son attachement à l’option des négociations préconisée par le Conseil de sécurité de l’ONU. De l’avis du professeur en relations internationales à l’Université Mohammed V de Rabat, Tajeddine El Husseini, le Maroc doit entreprendre la mise en œuvre du projet d’autonomie.

– Course silencieuse pour la direction de l’UC. Le parti du cheval a engagé une course contre la montre pour tenir les congrès de ses sections provinciales et régionales dans la perspective de la réunion de son 5ème congrès national prévu en avril prochain. Mohamed Alaoui Mohammadi, membre du bureau exécutif, a indiqué que le bureau se réunit à peu près chaque semaine avec deux sections régionales en vue d’établir le programme des réunions et réunir les congrès du parti.

– Le Raja de Casablanca brille lors du match d’ouverture de la coupe du monde des clubs 2013. Les Verts se sont imposés devant les néozélandais d’Auckland City pour décrocher leur ticket aux quarts de finale de la compétition.

BAYANE AL YOUM:.
– Le gouvernement entame la réforme de la Caisse marocaine des retraites début 2014. Une source syndicale de l’UMT indique que l’invitation adressée par le chef du gouvernement aux syndicats pour la tenue d’une réunion axée sur la réforme des régimes de retraites s’inscrit dans le cadre de l’application de mesures arbitraires.

– Les pharmaciens saluent le courage du chef du gouvernement et du ministre de la Santé dans leur lutte contre les lobbies et demandent d’accélérer la promulgation d’un décret fixant le prix des médicaments. La Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc a appelé à accélérer la promulgation du décret relatif au régime fixant les prix des médicaments, qui devrait être soumis vendredi au conseil au gouvernement, selon le ministre de la Santé.

AL HARAKA:.
– Sijilmassi: le Maroc, pays de référence en matière des énergies renouvelables en Méditerranée. Fathallah Sijilmassi, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, a affirmé mercredi à Bruxelles que le Maroc « est le pays de référence » en matière des énergies renouvelables dans la région de la Méditerranée.

ASSABAH:.
– Driss Jettou, Premier président de la cour des comptes, a indiqué que le rapport de son institution au titre de 2012 était fin prêt et qu’il serait exposé dans les semaines à venir. Lors de la discussion du budget de la Cour des comptes, jeudi, Jettou a affirmé être disposé à présenter ce rapport devant le Parlement.

– 1.500 mineurs sont placés en détention préventive. La ligue marocaine pour la citoyenneté et les droits de l’homme a dévoilé des données choquantes sur la détention arbitraire au Maroc, à la lumière d’une rencontre l’ayant réunie mardi avec une délégation onusienne sur la détention arbitraire, en visite au Maroc. Driss Sedraoui, président de cette Ligue, évoque des mauvais traitements exercés sur les malades mentaux au Maroc.

– USFP: signes de dissension? Des sources au sein de l’USFP indiquent qu’un deuxième courant au sein du parti de la rose a commencé à se former autour de l’ancien Premier secrétaire de l’USFP Mohamed El Yazghi, et que certains membres fondateurs s’activaient pour inaugurer une nouvelle étape au niveau organisationnel. Selon ces sources, l’annonce officielle de la création de ce nouveau courant va avoir lieu au prochain mois lors d’une conférence de presse à Casablanca.

AL MASSAE:.
– Des acteurs des droits de l’Homme ont mis en garde contre la vague de froid intense qui frappe des zones montagneuses en Atlas, notamment à Midelt, Khénifra et les environs, où la température tombe à -10 degrés Celsius. Selon ces sources, l’absence de contrôle ouvre les vannes à des manipulateurs qui marchandent la santé des citoyens, précisant que les prix du bois de chauffage sont inabordables.

– Une source informée a indiqué qu’une ONG marocaine aurait adressé une requête au Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire, en visite au Maroc, en vue de la libération des « séquestrés » du marabout Boya Omar. Cette ONG a expliqué sa demande par les tortures que subiraient les malades qui recouraient à ce marabout.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Benkirane réussit au test de Millenium Challenge. Ayant déjà bénéficié d’environ 700 millions de dollars au Compact 1, le Maroc a été déclaré éligible au Compact 2 de Millennium Challenge Corporation. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane estime « positive » l’appréciation de cette institution, affirmant que son gouvernement « compte sur les prochaines réformes afin de passer le dernier test ».

– Réduction des prix de 1.000 médicaments: le gouvernement délibère aujourd’hui. Après une polémique de deux ans entre le ministre de la Santé d’une part et les fabricants de médicament et des pharmaciens d’autre part sur un nouveau décret relatif aux conditions et modalités de fixation des prix publics de vente des médicaments, le ministre de la Santé El Houssaine Louardi aurait présenté ce texte à la délibération du gouvernement en vue de son approbation. Approuvé par la Fédération des pharmaciens, ce nouveau décret est de nature à permettre la réduction de prix de 1000 médicaments.

– Mohamed Oujar, ancien ministre et membre du bureau politique du RNI: « J’étais opposé à la participation du RNI au gouvernement ». Il a, par ailleurs, jugé « inacceptable que Benkirane demeure encore passif devant la corruption ». Dans un entretien au journal, Oujar a appelé Benkirane à s’employer pour « une mobilisation nationale afin de créer l’espoir chez les citoyens ».

SAHIFAT ANNAS:.
– Le gouvernement conçoit un avant-projet menaçant de prison les responsables des sites électroniques. Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, a élaboré un avant-projet relatif au « code numérique » prévoyant des peines privatives de liberté contre les responsables, les directeurs et les propriétaires des sites électroniques.

– Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes, a annoncé jeudi à la Chambre des conseillers que son institution allait dévoiler dans les jours à venir les dysfonctionnements repérés au sein des institutions publiques, des partis et des associations. Jettou a fait état de l’existence de dizaines de rapports d’audit réalisés durant cette d’année.

EL ASSIMA POST:.
– Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes, a proposé de relever l’âge de la retraite pour sauver les régimes de retraites. Jeudi, lors de la discussion du budget des juridictions financières à la Chambre des conseillers, Jettou a affirmé que « les régimes de retraites périclitent vu les dysfonctionnements relevés grâce à l’audit réalisé par la Cour ».

– Amnesty international appelle le gouvernement à une réforme globale du projet de loi relatif aux violences faites aux femmes. L’Organisation a indiqué que le texte mis en examen ne répond pas de façon exhaustive aux revendications de la société civile, qui réclament l’égalité des sexes, la prise de mesures concrètes pour prévenir les violences faites aux femmes et la réalisation de la justice et de l’équité pour les victimes.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *