Revue de presse marocaine du 13/11/2013

0 commentaires, 13/11/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce mercredi 13 novembre:

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– Casablanca: Le plan sauvetage de Khalid Safir. Le nouveau wali de Casablanca passe à la vitesse supérieure. Le responsable, accompagné des élus de la vile, a présenté lundi devant la presse son plan pour redresser la situation de la métropole aux mille et une problématiques. Khalid Safir a annoncé la couleur dès le départ en soulignant que cette vision a pour but de faire de la ville une métropole équilibrée, propre, attractive, agréable et où il fait bon vivre. Sortir le Grand Casablanca de son état critique et son déficit de gouvernance est aujourd’hui la priorité des priorités pour les responsables.

– Une opération lancée à compter de janvier prochain: 40.000 sans-papiers à régulariser en 2014. Les sans-papiers seront-ils bientôt régularisés au Maroc? C’est ce que promet en tout cas le ministre des MRE et de la migration. L’annonce de cette opération qui démarre en janvier 2014 a été faite lors d’une conférence de presse animée lundi à Rabat, en compagnie du ministre de l’Intérieur, du ministre délégué de l’Intérieur, du président du CNDH et du délégué interministériel aux droits de l’Homme. Cette campagne rentre dans le cadre de la mise en œuvre des orientations royales pour une nouvelle politique migratoire « globale et humaniste », elle se poursuivra toute l’année et elle vise à assainir la situation réglementaire des 20.000 à 40.000 immigrés irréguliers qui vivent sur le sol marocain.

L’ECONOMISTE:. 
– Projet de budget 2014: Les amendements phares de la majorité. Après un intermède de quelques jours, la commission des Finances et du développement économique de la Chambre des représentants reprend aujourd’hui. Au menu, l’examen et le vote du projet de budget 2014, particulièrement les amendements apportés par les groupes parlementaires de la majorité comme ceux de l’opposition.

– Hausse des prix du lait: La concurrence se prononce. Le Conseil de la concurrence vient de rendre son avis au sujet de la hausse des prix du lait. Dans la liste des griefs, il soulève notamment « les dysfonctionnements » que traîne la filière laitière, dont les « barrières à la concurrence en amont ». Tout en évoquant l’existence des « indices concordants de pratiques anticoncurrentielles », le Conseil se montre prudent. Des indices qui « ne sauraient constituer des preuves irréfutables de position dominante ou d’une enquête sur les prix ».

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Le Maroc humanise la régularisation des migrants. Dans le Dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Orientations Royales relatives à la nouvelle politique migratoire du Royaume, une opération exceptionnelle de régularisation de la situation des étrangers en séjour irrégulier au Maroc aura lieu du 1er janvier au 31 décembre 2014.

– Nouveau soutien de l’Union européenne à la mise en œuvre du Statut avancé et à la stratégie éducative au Maroc. La Commission européenne a annoncé, hier mardi, l’adoption de la deuxième partie de son programme d’action 2013 en faveur du Maroc. Ce programme, d’un montant total de 166,9 millions d’euros (1,868 milliards de dirhams), traduit une nouvelle fois l’engagement de l’Union européenne en faveur du rapprochement UE-Maroc et du développement social. Le programme vise à soutenir, d’une part, la stratégie d’arrimage progressif de à l’Union européen mise en œuvre depuis peu moins d’une décennie par les autorités marocaines et qui avait été consacrée, en 2008, par la reconnaissance du « Statut avancé » du partenariat entre le Maroc et l’Union européenne. En outre, le programme d’action 2013 propose de poursuivre l’appui de l’UE à la stratégie éducative marocaine lancée en 2008.

L’OPINION:.
– Vers une augmentation du prix du pain: Le gouvernement face à ses responsabilités. Sommes-nous face à un remake de l’histoire de l’augmentation du prix du lait pour les prix du pain? Tout porte à le croire. D’abord un président de la Fédération nationale de la boulangerie et de la pâtisserie qui sort de son silence et menace d’augmenter, dans les jours à venir, le prix du pain. Motif: l’atermoiement du chef du gouvernement à tenir une réunion, prévue pour l’après Eid El Adha, avec la Fédération du pain, pour débattre des modalités de mise en application d’un contrat-programme conclu avec le gouvernement marocain sous Abbas El Fassi.

– Opération exceptionnelle de régularisation des étrangers en situation irrégulière. Dans le cadre de la mise en œuvre des très Hautes orientations royales relatives à la nouvelle politique migratoire du Royaume, une opération exceptionnelle de régularisation de la situation des étrangers en séjour irrégulier au Maroc aura lieu du 1er janvier au 31 décembre 2014.

LIBERATION:.
– Le Maroc lance une opération exceptionnelle de régularisation des étrangers. Opération exceptionnelle de régularisation d’étrangers en situation irrégulière ainsi que celle de 853 demandeurs d’asile reconnus par le Haut-commissariat pour les réfugiés. Annonce en été faite lundi soir à Rabat par le ministre en charge des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Anis Birou, au cours d’une conférence de presse. L’opération de régularisation est volontiers présentée comme exceptionnelle et va s’étaler du 1er janvier au 31 décembre 2014.

– Le rôle des élus de Casablanca remis en question par la nouvelle vision du développement. Khalid Safir, le nouveau wali du Grand Casablanca, a des ambitions pour la métropole. Il veut en faire une ville moins polluée, plus dynamique, où la circulation est plus fluide et où les services publics sont à la disposition de tous les habitants. Bref, une cité où il fait bon vivre.

AL BAYANE:.
– Immigration illégale au Maroc: Opération exceptionnelle de régularisation des immigrés. Dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Orientations Royales relatives à la nouvelle politique migratoire du Royaume, une opération exceptionnelle de régularisation de la situation des étrangers en séjour irrégulier au Maroc aura lieu du 1er janvier au 31 décembre 2014. A cet effet, des « bureaux des étrangers » dotés de moyens humains et matériels adéquats seront créés au niveau de chaque préfecture et province du Royaume pour recevoir et valider les demandes de régularisation, a indiqué le ministère Chargé des Marocains Résidant à l’étranger et des Affaires de la Migration, dans un communiqué rendu public lundi lors d’une conférence de presse à Salé.

– Casablanca: Le wali Safir décline sa stratégie. « Quel développement pour Casablanca? ». C’est le thème de la rencontre qu’a tenue lundi le wali du Grand Casablanca, Khalid Safir avec les médias nationaux. Lors de cette rencontre, il a indiqué que sa vision est basées sur une démarche stratégique qui élabore les solutions, définit les moyens, exécute les projets, consolide les changements et diagnostique autant qu’elle fixe les objectifs.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Baha: Le projet de loi sur le harcèlement sexuel répond aux attentes des organisations internationales. A l’issue des travaux du dernier conseil du gouvernement, le ministre d’Etat Abdellah Baha a déclaré que la philosophie du projet de loi sur le harcèlement sexuel a répondu aux attentes des organisations internationales, mais elle a omis les spécificités de la société marocaine, qui ne peut admettre certains points contenus dans ce texte, dont le vol entre les mariés et les peines aggravées qui pourraient déstabiliser la famille.

– Rapport de la Caisse de compensation: des milliards remis aux sociétés. La Caisse de compensation a mis au point un rapport dans lequel elle a jeté la lumière sur des défaillances de fonctionnement. Le rapport indique que les subventions qui devaient être destinées à la consommation sont comptées en réalité sur la base des quantités acquises par les sociétés, pas sur la base des quantités consommées par le citoyen. Le rapport fait remarquer que le soutien est accordé effectivement à des politiques d’achat, au sujet desquelles l’Etat ne peut prendre des décisions.

– Les prix du pain en hausse à partir de la semaine prochaine. La Fédération nationale de la boulangerie-pâtisserie du Maroc a dévoilé sa décision d’augmenter les prix du pain, entre 10 et 30 centimes l’unité, à partir de la semaine prochaine. Selon la Fédération, cette décision a été prise en raison de la hausse des prix de la farine panifiable et de l’atermoiement du gouvernement dans la mise en œuvre du contrat-programme conclu avec les professionnels.

– Cartes bancaires: Les Marocains ont effectué 171 millions d’opérations et retiré 146 milliards de dirhams en 2013. Selon le Centre monétique interbancaire, la conjoncture économique difficile n’a pas empêché les Marocains à relever leurs dépenses durant les neuf premiers mois de l’année en cours, faisant remarquer qu’ils ont effectué 171 millions d’opérations et retiré 146 milliards de dirhams, en hausse de 10 pc par rapport à l’année précédente.

ASSARAE AL MAGHRIBIA:.
– Pour la deuxième fois, le conseil de la ville de Rabat n’a pas réussi à examiner les points de son ordre du jour, faute de quorum. Selon des sources du journal, le quorum n’ pas été atteint en raison des désaccords dans la commission des finances sur les subventions affectées aux associations dans le cadre du budget du conseil.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Les professionnels de la pêche maritime ont jugé précoce la reprise, à parti du 1er novembre 2013, de la campagne de pêche au poulpe pour l’année 2013-2014, annoncée récemment par le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime. Selon les professionnels, bien que le ministère ait annoncé cette campagne, à l’issue d’un repos biologique de 3 mois, les poulpes paraissent encore de très petites tailles et ne doivent pas être pêchés.

BAYANE AL YAOUM:.
– Un plan sans précédent pour la régularisation des sans-papiers au Maroc. Au terme de cette campagne, qui s’étale du 1er janvier au 31 décembre 2014, environ 850 demandeurs d’asiles, dûment reconnus par la délégation du HCR au Maroc, devraient voir leur séjour au Royaume régularisé. D’autres migrants seront concernés par cette vague de régularisation, pourvu qu’ils remplissent les conditions exigées.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Safir: Une recette américaine pour sauver Casablanca. Khalid Safir, wali du Grand Casablanca, a souligné, lundi lors d’une rencontre avec la presse, la nécessité de coordonner les efforts entre toutes les parties prenantes pour apporter des changements majeures à la ville de Casablanca sur la base de huit étapes. Safir a tiré cette démarche de l’Américain John Kotter, qui a décrit dans un livre les 8 étapes à mettre en place pour transformer les grandes métropoles.

ATTAJDID:.
– Selon une source informée, les administrations publiques n’ont exécuté que 46pc des jugements rendus par les juridictions administratives à leur encontre durant 2012, précisant que les secteurs de l’éducation nationale, des eaux et forêts et de l’équipement et du transport figurent en tête de liste. Selon la même source, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a donné des « ordres strictes » pour contraindre les administrations publiques à exécuter les décisions judiciaires, menaçant de l’application de sanctions à l’égard de ceux qui ont été reconnus coupables d’y faire obstacle.

AL MASSAE:.
– Projet de loi de Finances 2014: L’opposition conteste sa constitutionnalité. Des sources fiables indiquent que l’opposition au sein de la Chambre des conseillers s’apprête à porter un recours devant le Conseil constitutionnel contre certaines dispositions du projet de loi de Finances 2014 qui seraient inconstitutionnelles.

– Soutien des entreprises: Elalamy affiche sa disposition à affronter « le patronat ». Le ministre du Commerce, de l’industrie, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy a annoncé sa disposition à faire face aux répercussions de la décision du gouvernement au sujet du soutien des entreprises et des sociétés privées, affirmant l’impossibilité de soutenir toutes les entreprises, mais uniquement celles qui contribuent à la réalisation des objectifs de l’économie nationale.

AL MOUNATAF:.
– Annonce d’une opération exceptionnelle de régularisation de la situation des étrangers en séjour irrégulier au Maroc. Le gouvernement a annoncé son intention de régulariser, à compter du début de mois de janvier 2014, la situation de 850 migrants, reconnus comme demandeurs d’asile par le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR). Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad a souligné, lors d’une conférence de presse lundi à Rabat, que cette opération de régularisation constitue « une décision politique » que le Royaume a prise, et qui s’inscrit dans le cadre de sa forte volonté de traiter la problématique de la migration, assurant qu’une fois régularisés, les immigrés auront les mêmes droits et obligations que les nationaux.

AL ALAM:.
– Régularisation de la situation des immigrés clandestins. Le gouvernement dispose-t-il des données et des compétences suffisantes pour répondre aux besoins de 30.000 immigrés séjournant au Maroc? Le gouvernement est appelé, aujourd’hui, à tirer les leçons des expériences de pays tels la France et l’Espagne, qui ont fait face à cette question.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Transfert illicite d’argent: 4 milliards de dollars transférés vers l’étranger. Lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre délégué chargé du Budget, Idriss Azami Al Idrissi a affirmé mardi que 4 milliards de dollars ont été transférés illicitement vers l’étranger, faisant savoir que le gouvernement va prendre les mesures nécessaires pour renforcer le contrôle des banques et du chiffre d’affaires des exportateurs et des importateurs.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Le Conseil constitutionnel se déclare incompétent pour statuer sur la requête présentée par l’opposition en ce qui concerne la constitutionnalité du gouvernement. Le Conseil s’est déclaré incompétent au sujet du recours déposé par les groupes de l’opposition à la Chambre des conseillers au sujet de l’inconstitutionnalité du gouvernement Benkirane II qui devrait, d’après eux, être investi par le parlement.

– Le Maroc dispose de preuves établissant l’implication de l’Algérie dans le financement de rapports portant atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume. Dossiers, rapports et chiffres relatifs à des fonds et dons octroyés sous couvert d’associations des droits de l’Homme et de lobbies actifs algériens dans le but de réaliser des rapports contrefaits mettent à nu les pratiques des adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume. Des sources indiquent qu’Alger utilise les recettes du pétrole et du gaz dans le but de financer des campagnes, d’acheter des voix et des positions d’organisations internationales hostiles au Maroc et d’établir des rapports mensongers sur les droits de l’Homme dans les provinces du sud du Maroc.

SAHIFAT ANNASS:.
– Le Conseil constitutionnel accentue la crise de l’investiture du gouvernement par le parlement. Le Conseil constitutionnel s’est déclaré, mardi, incompétent pour statuer sur la légalité de l’exercice par le gouvernement de ses attributions sans être investi par le parlement. D’après le spécialiste en droit constitutionnel, Abderrahim Manar Slimi, le Conseil constitutionnel a laissé la voie ouverte devant l’opposition pour porter un recours contre l’inconstitutionnalité du projet de Loi de finances après son vote, sous prétexte que le gouvernement n’a pas été investi.

AL KHABAR:.
– Daoudi: des diplômes universitaires français en vente au Maroc. Lors de l’examen du budget sectoriel de son département à la Chambre des représentants, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi a indiqué avoir reçu un appel téléphonique de son homologue français l’informant que des diplômes universitaires français sont vendus au Maroc, dont certains falsifiés, et sont délivrés par des établissements d’enseignement privés bien qu’ils ne soient pas habilités en la matière.

– Rapport: 757 fonctionnaires fantômes chassés. Un rapport du ministère de la Fonction publique indique que 757 fonctionnaires fantômes ont été licenciés suite à l’application des dispositions de la circulaire du Chef du gouvernement relative aux fonctionnaires fantômes.

– Un précédent: les exportations de l’industrie automobile dépassent celles du textile. Selon un rapport de l’institut d’analyse du marché automobile, les exportations de l’industrie automobile ont dépassé celles du secteur du textile en 2013. Les exportations automobiles se sont chiffrées à 21 milliards de DH tandis que celles du textile n’ont pas dépassé les 19,5 milliards de DH durant les neuf premiers mois de l’année précédente.

ASSABAH:.
– Le spectre de la scission plane sur le PJD. Des sources du conseil national du parti du parti de la lampe ont fait état d’une crise d’ordre organisationnel au sein du parti après la multiplication des voix appelant à trancher sur les positions politiques de l’actuelle direction du parti, dans un allusion au Secrétaire général du parti et Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane qui persiste, dans le cadre de la gestion du gouvernement, à cumuler les décisions qui dévient des principes du PJD. Ces sources n’écartent pas l’éventualité du départ du PJD des membres opposés aux concessions faites par Benkirane, et ce, dans le but de créer un nouveau parti qui préservera les principes authentiques de la référence islamique.

– Le Secrétaire général de l’UC accusé de faux. Les membres du comité administratif de l’UC ont accusé le Secrétaire général du parti, Mohamed Abied d’avoir falsifié les rapports du dernier congrès extraordinaire en présentant une copie du statut qui différé de la copie approuvée par les congressistes. Lors d’une réunion, tenue samedi, ces membres ont indiqué que M. Abied a supprimé des paragraphes du statut pour contrecarrer le renouvellement des élites au sein du parti et empêcher la représentation des jeunes et des femmes au sein du bureau politique.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *