Revue de presse marocaine du 13/11/2012

0 commentaires, 13/11/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le ministre de l’Equipement et du Transport rend publique la liste des exploitants des 1.885 carrières à travers le Maroc: Pas moins de 1578 carrières sont des exploitations permanentes. Les listes des carrières ne relèvent plus du secret. Après les listes des détenteurs des agréments de transports, l’opinion publique connaît désormais les exploitants des carrières toutes catégories confondues. En effet, lundi soir, le ministre Aziz Rebbah a dévoilé les listes des bénéficiaires de toutes les carrières sur le territoire national. Ceci étant, le département de tutelle vient d’élaborer un nouveau projet de loi, plusieurs projets de décrets ainsi qu’un projet de cahier des charges pour réglementer le secteur.

-Vie partisane: La course au Premier Secrétariat de l’USFP démarre officiellement aujourd’hui. Le dernier délai de dépot des candidatures prend fin ce mardi 13 novembre. Ainsi, seront connus, dès demain mercredi, les noms des prétendants. Commencera alors une véritable campagne marquée par des débats au niveau régional puis central sur la base de plates-formes politique et économique arrêtées par le parti.

+LIBERATION+:.
-Larbi Habchi, membre du bureau central de la FDT: « La publication de la liste des agréments de carrières n’a d’objectif que médiatique ». Comme prévu, le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, a publié hier soir la liste des agréments de carrières après avoir obtenu le feu vert du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane la semaine passée durant la séance des questions d’actualité à la Chambre des conseillers. Pour Larbi Habchi, parlementaire et membre du bureau centrale de la FDT, « A quoi bon publier de telles listes si cette opération n’est pas accompagnée par d’autres mesures claires et bien définies visant la lutte contre la corruption et l’économie de rente? ». « Au lieu de proposer une stratégie globale pour combattre ces fléaux qui rongent l’économie marocaine, a-t-il poursuivi, le gouvernement Benkirane se contente de mesures qui ont pour finalité de caresser les citoyens dans le sens du poil ».

+L’ECONOMISTE+:.
-Carrières/Agréments: La liste et après? L’opération déballage du gouvernement Benkirane continue. Comme il l’avait promis, le ministre de l’Equipement et du Transport Aziz Rebbah a rendu publique hier soir la liste des agréments des carrières. Comme pour les transports, cet exercice que le PJD justifie par des impératifs « de moralisation et de transparence » risque de chauffer les débats au Parlement entre détracteurs et partisans.

-Interview explosive de Miriem Bensalah: « Surtaxer les revenus, une solution de facilité ». Dans un entretien au quotidien, la patronne des patronnes a déclaré que « la solidarité n’est pas un domaine réservé et qu’il est inconvenant de taxer les carres car ils représentent la colonne vertébrale des entreprises. La CGEM considère que c’est une solution de facilité et que le projet de loi de Finances aurait pu être plus créatif dans la recherche de sources de financement pour le budget de l’Etat ». Elle a souligné également que « dans la conjoncture actuelle, nous ne pouvons continuer à vivre au-dessus de nos moyens puis aller chercher le complément du budget chez nos cadres-salariés et nos entreprises », ajoutant que « si l’Etat a besoin de recettes, il doit se tourner vers ceux et celles qui échappent totalement à l’impot, dans l’informel entre autres ».

+L’OPINION+:.
-Chambre des Représentants: Le groupe istiqlalien exige « des excuses » du gouvernement. Le groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme à la Chambre des Représentants a tenu hier lundi sa réunion hebdomadaire. Selon une source istiqlalienne, les membres du groupe ont discuté le contenu du communiqué émanant du gouvernement à l’issue de sa réunion de jeudi dernier, notamment le passage où l’Exécutif se dit étonné à propos de la teneur des interventions de certains députés de la majorité critiquant le projet de loi de finances, lors de sa discussion en commission des finances. Le groupe istiqlalien déclare être fort étonne de l’attitude du gouvernement qu’il qualifie de mainmise sur le role du parlement et exige avec insistance des excuses de la part du gouvernement, selon la même source.

-Aménagement urbain et intempéries: La pluie, « inspecteur » salutaire de génie civil! C’est souvent quand il pleut sur la ville que les citoyens se rendent compte de l’insuffisance d’un équipement urbain, de la vétusté ou l’inutilité d’un mobilier urbain, ou carrément l’absence manifeste d’un accessoire de sécurité. La pluie qui décide à elle seule de notre bonheur ou de notre malheur, vu son impact direct sur la croissance économique et par-delà celle-ci sur notre pouvoir d’achat, est aussi cet agent naturel qui fait de la politique. Et c’est un politicien à qui il est difficile de coller une étiquette, puisque la pluie peut à la fois constituer une aubaine pour l’équipe au pouvoir ou soutenir instantanément la thèse de l’opposition.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Tarifs d’électricité: 1,3 million de ménages paient leurs factures 20 pc plus cher. Cela fait un an et demi que 1,3 million de ménages attendent que justice soit faite concernant leurs factures d’électricité et d’eau. Malgré l’adoption et la publication dans le BO de mars 2011 de la loi 45-09 portant abrogation du dahir de 1954 relatif à la tarification de l’électricité et qui lève une injustice ayant duré 56 ans, les sociétés de concessions rechignent à s’y appliquer.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Diplomatie: Nomination imminente d’ambassadeurs. La nomination de nouveaux ambassadeurs par SM le Roi Mohammed VI est attendue depuis quelques semaines et, pour certains esprits impatients, elle serait imminente.

+AL MASSAE+:.
-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, dévoile la liste des bénéficiaires des carrières de sable: Parmi les exploitants des ces carrières, figurent des personnalités influentes, des hommes politiques et des agents d’autorité qui ont créé des sociétés anonymes et la région de Meknès-Tafilalet se taille la part du lion en nombre des carrières de sable.

-Arrivée la semaine dernière à Safi d’Israéliens à bord de plusieurs bateaux pour tourisme et visite de plusieurs mausolées de saints juifs au Maroc et des mesures de sécurité exceptionnelles ont été prises pour assurer la sécurité lors des déplacements de ces touristes en dehors du port et dans la ville.

-Le Maroc menacé par une pénurie d’eau selon le Haut-Commissariat aux Eaux et forêts. Un rapport présenté par le Haut Commissaire aux Eaux et forêts, Abdeladhim El Hafi lors de l’examen du budget du HCEFLD en commission, tire la sonnette d’alarme quant à l’entrée du Maroc dans un cycle de rareté d’eau après avoir souffert au cours des dernières années d’un manque en cette matière, ce qui constitue une véritable menace pour le pays et son économie. Selon le même rapport, la part de chaque Marocain en eau va enregistrer à l’horizon 2020 une baisse de 49 pc, ce qui signifie que le citoyen marocain ne disposera que de moins de 400 M3 au cours des huit prochaines années.

-Les Istiqlaliens se retournent contre Abdelilah Benkirane à la suite de la publication d’un communiqué du gouvernement dans lequel l’Exécutif tire à boulets rouges sur les parlementaires istiqlaliens qui ont vivement critiqué le projet de loi de Finances 2013: Le groupe parlementaire istiqlalien à la Chambre des représentants a rendu public un communiqué virulent en réaction à celui du gouvernement alors que le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, a réuni le comité exécutif pour faire part de la réponse du parti au communiqué de l’Exécutif.

+ASSABAH+:.
-L’Istiqlal accuse le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane de « militariser » la majorité et le conflit entre le parti de la Balance et le PJD augure d’une rupture des relations entres les deux formations politiques. Les premiers indicateurs de ce constat ont été relevés suite aux critiques acerbes formulées par le groupe istiqlalien à la Chambre des représentants lundi contre le communiqué du gouvernement qui a critiqué de manière directe les députés istiqlaliens à cause de leurs positions exprimées vis-à-vis du projet de loi de finances lors de son examen en commission.

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, publie la liste des bénéficiaires des carrières de sable. Une source au ministère indique que ladite liste, mise à la disposition de l’opinion publique lundi soir, concerne 1885 carrières réparties sur le territoire national, précisant que la région de Meknès-Tafilalet se taille la part du lion. Selon la même source, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en Âœuvre des dispositions de la Constitution et du programme gouvernemental et de l’engagement du ministère de tutelle à renforcer le mode de bonne gouvernance et de la transparence.

-Le Caid de Béni Arouss (province de Larache) s’effondre en larmes au cours de la visite d’une commission de l’inspection générale du ministère de l’Intérieur, mercredi dernier dans la province pour enquêter sur une plainte relative à un dossier de corruption dans lequel le caid en question est accusé d’avoir cédé des biens des collectivités à l’oncle d’un ministre, d’abus de pouvoir et d’atteinte aux intérêts de la collectivité.

-Des membres de l’opposition à la Chambre des représentants accusent le gouvernement de vouloir avoir la mainmise sur les prérogatives du Parlement en ce qui concerne l’élaboration du plan législatif. Lors de la réunion des présidents des groupes, des députés ont protesté contre la méthodologie pronée par le Chef du gouvernement qui a chargé chacun de ses ministres de l’élaboration des projets de lois et des lois organiques propres à son secteur, estimant que cet acte est une violation des prérogatives du Parlement.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane rend la monnaie à ses détracteurs en faisant publier par M. Aziz Rebbah la liste des exploitants des carrières toutes catégories confondues. Au moment où le gouvernement fait face à une opposition féroce concernant le projet de loi de finances 2013 de la part des groupes de l’opposition et de la majorité, ainsi qu’à des « tirs nourris » du Patronat et des promoteurs immobiliers, l’Equipe Benkirane a choisi ce moment pour rendre publique la liste des bénéficiaires des agréments d’exploitation des carrières qui vont certainement révéler plusieurs surprises concernant les noms des sociétés et des personnes qui les exploitent.

-Pourquoi la CGEM est en colère contre Benkirane? Selon une source informée, parmi les raisons de la colère exprimée par le Patronat à l’égard du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, figurent la non consultation de la CGEM par le gouvernement en ce qui concerne les mesures relatives aux ressources de financement du Fonds de solidarité sociale, l’imposition de nouvelles taxes sur les recettes des sociétés et la hausse de l’impot sur les revenus des salariés qui perçoivent plus de 25.000 DH par mois.

-Des propos « racistes » au Consulat de Belgique à Casablanca mettent en état d’alerte le Premier ministre et le Parlement belges. Suite à des propos du genre « les arabes sont tous des tricheurs » émanant d’une responsable du service des visas et attentatoires au personnel marocain du Consulat et à certaines personnalités marocaines, le Premier ministre belge, Elio Di Rupo a remis le dossier aux services diplomatiques relevant de son département pour examen, alors que des députés belges s’apprêtent à interpeler le gouvernement à ce sujet.

-Nouvelle confrontation entre le gouvernement Benkirane et les députés istiqlaliens. Ainsi, le groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalitarisme à la Chambre des Représentants a rendu public un communiqué dans lequel il exige des excuses de la part de l’Exécutif suite à son communiqué dans lequel il s’est dit étonné à propos de la teneur des interventions de certains députés de la majorité critiquant le projet de loi de finances 2013, lors de sa discussion en commission des finances.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les députés istiqlaliens réclament des excuses du gouvernement et menacent de hausser le ton contre l’Exécutif suite à son communiqué dans lequel il reproche à ces députés d’avoir critiqué avec vigueur le projet de loi de Finances et Adil Benhamza, porte-parole de l’Istiqlal, indique qu’il y a plusieurs façons de répondre au gouvernement.

-Rapport « accablant » sur l’avenir de l’eau au Maroc: Le rapport élaboré par le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification indique que le Maroc a franchi l’étape du « manque » pour passer à celle de la « rareté » en matière d’eau, ajoutant qu’à l’horizon 2020, la part d’eau pour chaque citoyen sera réduite de 49 pc.

-Et enfin!: Le ministère de l’Equipement et du Transport, publie la liste des bénéficiaires des agréments des carrières de sable et les données statistiques de plusieurs instances professionnelles font savoir que le Maroc perd 500 milliards de centimes d’impots dus à l’exploitation illégale des carrières de sable.

+AL KHABAR+:.
-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, dévoile la liste des bénéficiaires des carrières suite au feu vert donné par le Chef du gouvernement: Les listes révèlent l’existence de 1885 carrières réparties selon les régions du Royaume.

-Le Maroc reconnaît « la Coalition nationale syrienne des forces de l’opposition et de la révolution », formée à Doha dans la nuit de dimanche à lundi, en tant qu’unique représentant légitime du peuple syrien en attendant la tenue à Marrakech d’une nouvelle réunion du congrès des Amis de la Syrie.

-Le gouvernement mobilise sa majorité en prévision d’un vote contre le projet de loi de Finances après les critiques de ses alliés vis-à-vis de ce projet et les réactions suscitées par les interventions des députés de la majorité parlementaire lors de l’examen du projet en commission des Finances, surtout après que l’Istiqlal, dirigé par Hamid Chabat, ait menacé de ne pas voter en faveur de ce projet.

-Les pharmaciens demandent au ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi, de veiller à la préservation de leurs recettes mensuelles lors de la mise en application de la politique de réduction des prix des médicaments, et le président du Conseil régional des pharmaciens du Nord du Maroc, Mustapha Sadiss, souligne que 38 pc des officines sont au bord de la faillite.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Différend entre le trésorier général du Royaume, Noureddine Bensouda, et le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, sur le paiement des indemnités des fonctionnaires ayant participé à l’élaboration du projet de loi de Finances 2012: Des sources indiquent que Bensouda a refusé le paiement de ces indemnités bien que M. Baraka les ait validées avec l’aval du ministre chargé du Budget, Driss El Azami.

-Les avocats du Maroc se préparent à observer un sit-in national en guise de protestation contre les atteintes à leurs intérêts et à ceux de leurs clients, et le SG du syndicat démocratique de la Justice, Abdessadek Saaidi, affirme que le syndicat soutient cette initiative, convaincu du fait que les avocats sont lésés dans leurs intérêts.

-Les infirmiers et les étudiants-infirmiers des instituts de formation aux carrières de santé manifestent, ce mardi, devant les sièges du PPS, parti du ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi en sa qualité de responsable de la gestion du secteur. Ils ont indiqué qu’ils comptent intenter une action en justice contre le ministre pour avoir promulgué un décret autorisant l’intégration des techniciens spécialisés dans les professions paramédicales dans la fonction publique en tant qu’infirmiers agréés par l’Etat.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-La guerre des communiqués s’attise entre le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat: Le groupe parlementaire istiqlalien à la Chambre des représentants réclame des excuses officielles du gouvernement après que ce dernier ait exprimé dans un communiqué publié à l’issue de son conseil son étonnement quant aux critiques formulées par les députés de la majorité contre le projet de loi de Finances 2013, au moment où la décision du limogeage du SG du ministère de la santé, Rahal Mekkaoui, également membre du Comité exécutif de l’Istiqlal, a été la goutte qui a fait déborder le vase.

-Le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi oblige les médecins du public à démissionner: Des dizaines de médecins spécialistes, exerçant pour la plupart aux CHU, ont déposé leurs lettres de démission auprès du ministère de tutelle juste après la publication de la décision interdisant d’exercer dans les cliniques privées, qui sont entrées en ligne, en leur présentant des offres « alléchantes » afin de les attirer vers le privé.

+AL ALAM+:.
-Le Haut Commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladhim El Hafi, tire la sonnette d’alarme à cause de la grave détérioration des réserves de la nappe phréatique, particulièrement dans la région du Souss. M. El Hafi a, lors de l’examen du budget du Haut Commissariat en commission à la Chambre des représentants, mis en garde contre la perte de dizaines de millions de M3 d’eau à cause du remplissage de plusieurs barrages par la boue et la mauvaise gestion des eaux.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-USFP: Après avoir échoué face à Abdelouahed Radi lors du précédent congrès, Fathallah Oualalou entre dans la course au Premier Secrétariat du parti au moment où Mohamed El Achâari a annoncé son retrait en vue de ne pas brouiller les cartes et de ne pas disperser les voix des USFPéistes. La candidature de Oualalou a faussé les calculs de Driss Lachgar, lui aussi, candidat pour présider aux destinées du parti de la rose.

+ATTAJDID+:.
-L’opposition syrienne attend la reconnaissance de la communauté internationale lors d’une réunion prévue à Marrakech. Selon le vice-président de la Coalition nationale des Forces de la Révolution et de l’Opposition syrienne, Riad Seif, 130 pays devraient annoncer leur reconnaissance de cette nouvelle entité en tant que seul et unique représentant légitime du peuple syrien, lors du congrès qui sera tenu dans les semaines à venir à Marrakech.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les médecins du privé saluent la décision du ministère de la santé d’interdire aux médecins du public d’exercer dans les cliniques privées, dont les propriétaires appellent, eux aussi, à la généralisation de cette interdiction aux cliniques de la CNSS.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Le ministère de l’Equipement et du Transport rend publique la liste des exploitants des carrières toutes catégories confondues dont les régions Meknès-Tafilalet et Chaouia-Ouerdigha se taillent la part du lion.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *