Revue de presse marocaine du 13/08/2013

0 commentaires, 13/08/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidienne paraissant ce mardi 13 août:

LE SOIR ECHOS
– Le Polisario devant la justice espagnole. C’est une audience judiciaire hors du commun, elle se passe à Madrid et concerne une plainte déposée par plusieurs citoyens d’origine sahraouie contre le Polisario. Elle a commencé hier lundi 12 août à la plus haute cour de justice en Espagne, l’Audiencia Nacional. Ce sont 28 membres de la direction du mouvement séparatiste qui sont accusés de maltraitance, d’exactions et de violences contre des séquestrés de Tindouf.

– Le frelatage alimentaire bat son plein. Les actes de fraude alimentaire se sont accentués gravement durant ce dernier mois de Ramadan comparativement à celui de l’année dernière. C’est du moins ce qui ressort du dernier bilan global du contrôle sanitaire des produits alimentaires publié par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Au niveau de l’import, les opérations de contrôle cette année se sont soldées par le refoulement de 886 tonnes et 537 kg de produits alimentaires au lieu de 73,1 tonnes et 3.305 litres de produits alimentaires, l’année dernière.

LIBERATION:
– L’Audience nationale entame l’audition des dirigeants du Polisario et de leurs victimes: Après avoir auditionné les plaignants, la justice espagnole convoque Brahim Ghali et Mahjoub Lincoln. L’audience nationale, la plus haute juridiction espagnole, aura du pain sur la planche cette semaine. Après avoir auditionné hier, les Sahraouis qui ont déposé des plaintes contre des dirigeants du Polisario et des officiers de la sécurité et de l’armée algériennes, elle devrait faire pareillement, le 16 août courant avec le représentant des séparatistes à Alger, Brahim Ghali et un autre membre dirigeant du Polisario Mahjoub Lincoln accusés de crimes de génocide et de tortures contre les dissidents qui vivent dans les camps de Tindouf.

– La crise ralentit les flux de capitaux à destination de la BVC: 30 milliards de DH d’investissements étrangers en moins. La Bourse de Casablanca perd de plus en plus de son attrait. Les investissements étrangers sont en net recul. Depuis 2010, année durant laquelle les investissements étrangers en actions cotées avaient connu une hausse de 15,38 pc passant de 145,1 milliards de dirhams en 2009 à 167,5 milliards, ces derniers ont suivi un trend baissier pour la deuxième année consécutive. La baisse s’est même accélérée en 2012 par rapport aux résultats affichés en 2011. Ainsi, après une baisse de l’ordre de 11,7 pc en 2011 par rapport à 2010, le montant des investissements étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a atteint en 2012 quelque 118 milliards de DH, enregistrant ainsi une baisse de 20,1pc par rapport à 2011.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:
– Budget exploratoire 2014 du Haut-commissariat au plan: L’agriculture encore et toujours une locomotive de l’économie. A l’image des campagnes agricoles de ces dernières années, les conditions climatiques ont été déterminantes. A ce sujet, le Haut-commissariat au plan (HCP) rappelle que le cumul pluviométrique s’est élevé à 375 mm, à fin avril 2013. Cette hauteur pluviométrique est en évolution de 71 pc comparativement à la saison précédente durant laquelle ces volumes ont fait que le taux de remplissage des barrages a atteint 92 pc après avoir été de 66 pc à la même date de l’année 2012. Près de 80 pc des eaux de barrages sont réservées à un usage agricole. Le HCP maintient le niveau de production des céréales, estimée à 97 millions de quintaux, et rappelle que lors de la campagne agricole écoulée, seulement 51 millions de quintaux avaient été moissonnées.

L’OPINION:
– Procès pour génocide contre le Polisario en Espagne: Des victimes entendues par le juge de l’Audience nationale. Des victimes sahraouies qui avaient déposé plainte contre des dirigeants du Polisario pour génocide et violations graves des droits de l’Homme lundi, par le juge de l’Audience nationale, la plus haute juridiction pénale espagnole, a annoncé l’avocat chargé du dossier, José Manuel Romero. Le tribunal madrilène qui avait jugé recevable cette plainte, déposée en 2007, avait adressé des notifications à plusieurs victimes pour audition, le 12 août devant l’Audience nationale, a précisé Romero.

AL BAYANE:
– Forte vague de chaleur sur l’ensemble du pays: menaces sur l’arboriculture. Une nouvelle vague de chaleur s’abat actuellement sur le Maroc après celle enregistrée durant toute une semaine au mois de juillet dernier. La journée de lundi 12 août a été marquée par un temps chaud sur la majeure partie du pays. Les températures ont atteint jusqu’à 46 degrés dans certaines régions du royaume. Pour Abbas Tanji, expert-agronome, la hausse des températures pourrait avoir un impact négatif sur les arbres fruitiers, en particulier sur la production et la qualité des fruits. En fait, les agrumes demeurent les plus exposées au risque d’altération de la qualité, comme c’était le cas lors de la saison précédente.

L’ECONOMISTE:
– Amnistie partielle sur les impôts locaux. Une mesure qui concerne des milliers de contribuables! Le Conseil de gouvernement a décidé, mercredi, de passer l’éponge sur les majorations, amendes, pénalités et autres frais de recouvrement des impôts locaux. Le projet de décret portant loi abroge la loi 120-12 représente un bon cadeau pour la rentrée de vacances car le texte n’a pas besoin d’être discuté ni entériné par le Parlement. Ainsi, l’amnistie partielle porte sur l’annulation des majorations, amendes et frais de recouvrement des taxes. Toutefois, les assujettis sont appelés à s’acquitter du principal des sommes dont ils restent redevables à la Trésorerie générale du Royaume dans un délai n’excédant pas le 31 décembre 2013. Quant aux contribuables qui sont redevables uniquement des majorations et pénalités de retard, non recouvrées au moment de la sortie du Bulletin officiel, ils bénéficieront d’une réduction de 50 pc de ces augmentations à condition de régler les 50 pc restants avant le 31 décembre 2013.

– Bouée de sauvetage pour le blé tendre. Le gouvernement vient enfin de réagir à la mévente que connait le marché du blé tendre. Un décret modifiant la quotité du droit d’importation de cette céréale a été adopté en Conseil de gouvernement réuni le mercredi 7 août. Il fixe ce droit à 45 pc au lieu de 17,5 pc pour la tranche de la valeur inférieure ou égale à 1.000 DH/tonne. Celle supérieure à cette valeur reste soumise à 2,5 pc. La mesure, qui est entrée en application depuis samedi dernier, vise à « assurer l’écoulement dans de bonnes conditions de la production locale de blé tendre », peut-on relever dans la note de présentation.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI
– Légère baisse des recettes des collectivités territoriales en 2012. Un nouveau rapport de la Trésorerie générale du Royaume indique que les recettes des collectivités territoriales ont régressé de 1,4 pc en 2012 pour s’établir à 28,7 milliards de dirhams contre 29,1milliards de DH en 2011. Selon ce rapport, ce recul s’explique par une baisse de 3,6 pc des recettes fiscales des collectivités, qui n’avaient pas dépassé 24,3 MMDH contre 25,2 MMDH une année auparavant, en raison de la régression de la fiscalité indirecte qui constitue la principale source des budgets locaux, qui est passé de 19,4 MMDH en 2011 à 18 MMDH en 2012.

RISSALAT AL OUMMA
– L’Institut royal de la culture amazighe appelle à un plan visant à promouvoir la culture amazighe. Dans un entretien, Ahmed Boukouss, recteur de l’Institut royal de la culture amazighe, a déclaré que l’Institut préconise l’élaboration d’un plan visant à promouvoir la culture amazighe et ses institutions, ajoutant que le Conseil national des langues et de la culture marocaine doit être doté des missions à vocation stratégique, lui permettant d’élaborer la politique linguistique et culturelle conformément aux dispositions de la Constitution.

ATTAJDID
– Les Fassis protestent contre la criminalité. Des centaines de citoyens ont manifesté dimanche à Fès pour dénoncer la propagation de la criminalité dans la ville, appelant les autorités à agir fermement pour instaurer la paix et neutraliser les criminels. Cette manifestation a été organisée en signe de solidarité avec un policier, qui a été détenu pour avoir fait usage de son arme de service lors d’une intervention de police pour arrêter trois suspects qui agressaient un citoyen au quartier Benslimane- Bendebab à Fès. A noter que ce policier a été contraint d’utiliser son arme de service pour neutraliser un agresseur, qui a été transféré au service des urgences du CHU de la ville où il a rendu l’âme.

– Casablanca: Démantèlement d’un réseau de faussaires de devises. Des faussaires de devises (dollar US), dont quatre Subsahariens et un Marocain, sont tombés dans les mailles de la police judiciaire de la circonscription du district de Hay Mohammadi. Suite à des investigations sur la circulation de faux billets de dollars dans leur district de compétence, les fins limiers de la police ont réussi à assembler le puzzle et à démanteler ce réseau par l’interpellation, le weekend, d’un marocain résidant à hay Mohammadi. Une perquisition du domicile de ce dernier a permis de mettre la main sur un coffre-fort contenant pas moins de 2.200 billets en liasses de coupures de 100 dollars (220.000 dollars), 1.600 billets vierges de couleur blanche et une autre quantité de billets enduits de poudres verte et bleue.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA
– Les Istiqlaliens portent leur bataille avec le gouvernement au parlement. Le groupe parlementaire du parti de l’Istiqlal à la Chambre des représentants a présenté une proposition de loi visant à organiser les motions, laquelle a été remise à la commission de justice, de législation et des droits de l’homme pour examen.

– Affaire « Casino Saadi » à Marrakech: 12 responsables devant le parquet général. Le juge d’instruction près la cour d’appel de Marrakech a décidé de poursuivre les personnes présentées dans le cadre de ce qui est appelé le « scandale du casino Saadi », notamment des élus et des promoteurs immobiliers, en renvoyant l’affaire au procureur général près la même juridiction pour prendre les mesures visant à soumettre l’affaire à la Chambre criminelle. Ces individus sont poursuivis notamment pour « corruption, dissipation des deniers publics, trafic d’influence et usage de faux ».

AL MASSAE

– Des manifestants fassis portent un policier sur leurs épaules en signe de solidarité avec la police qui, disent-ils, intervient parfois « de manière audacieuse » pour faire face aux délinquants. Cette manifestation a été organisée dimanche au quartier Bensliman-Bendebab en signe de solidarité avec un policier, détenu pour avoir tué avec son arme de service samedi un des trois suspects qui agressaient un citoyen dans le même quartier.

– Des dirigeants de l’USFP en colère contre la secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU) Nabila Mounib, en raison de ses déclarations « incendiaires » à l’encontre du parti de la Rose et dans lesquelles elle avait dit qu »’il n’est pas possible que le PSU s’allie avec l’USFP tant qu’il est conduit par ses dirigeants actuels ».

– Le Forum Al Karama pour les droits de l’homme s’apprête à correspondre avec les différents groupes parlementaires en vue de diligenter des commissions d’enquête à certaines prisons pour constater les « irrégularités » dénoncées par les familles des victimes, qui ont envoyé des plaintes au Forum évoquant des conditions de vie « dégradantes » de leurs enfants dans les prisons.

AL KHABAR
– Casablanca: le parquet général ordonne d’accélérer l’enquête dans le dossier relatif aux « irrégularités financières » dans certaines institutions publiques. Selon des sources bien informées, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a reçu les copies originales des audits de la Cour des comptes, précisant que la BNPJ a chargé cinq brigades pour enquêter sur les institutions concernées, dont l’Office de Commercialisation et d’Exportation et les sociétés Marsa Maroc et Sonadac

– El Khalfi se hâte de faire approuver le code de la presse. Ayant réussi dans une première étape à faire adopter un ensemble de projets de décrets et de lois pour son département, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a hâte de voir le Secrétariat général du gouvernement inscrire le texte relatif au code de la presse à l’ordre du jour du conseil du gouvernement, après que la commission scientifique de consultation eut achevé les travaux d’élaboration de ce code.

– Concertations: les dirigeants Rnistes appellent Mezouar à fournir des précisions sur sa rencontre avec Benkirane. Les dirigeants du RNI attendent des éclaircissements de la part du président du parti de la Colombe à propos de sa rencontre avec le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane dans le premier round des consultations pour la formation d’une nouvelle majorité. Des sources indiquent au journal que Mezouar n’a rencontré aucun dirigeant Rniste avant l’Aïd Al Fitr, notant qu’aucune date n’a été fixée pour la tenue d’une réunion du Bureau politique avant le début du deuxième round des concertations.

ASSABAH
– Les concertations sur le remaniement à la case de départ. Des sources proches du cercle des négociations pour la formation d’une nouvelle majorité indiquent que ces consultations n’ont réalisé aucun progrès concernant la mise en uvre des décisions du conseil national du parti de la Colombe relatives à l’entrée du RNI au gouvernement Benkirane II. Ces mêmes sources n’excluent pas que les concertations soient bloquées, au cas où Benkirane et Mezouar ne feraient pas de concessions.

– La Chambre des représentants met en place un code de déontologie pour les parlementaires. Le règlement intérieur de la Chambre des représentants, tel qu’il a été adopté, a imposé un nouveau code de déontologie, qui va entrer en vigueur en avril, visant à contrôler la conduite des députés, que ce soit durant les séances plénières ou lors des réunions des commissions.

– Les divergences s’accentuent entre le ministre de la Santé El Houssaine Louardi, l’ordre des médecins et les représentations professionnelles du secteur à cause du projet d’amendement de la loi relative à l’exercice de la profession de médecin. Des sources du secteur de la santé indiquent que les différentes organisations professionnelles ont manifesté leur mécontentement face à ce projet, soulignant que le ministère de tutelle avait négligé les revendications des professionnels en soumettant le projet, dans sa première version, au secrétariat général du gouvernement.

BAYANE AL YAOUM
– Le ministère de la Justice et des libertés dément qu’un mis en cause dans une affaire de viol ait bénéficié de la grâce royale. Dans un communiqué rendu public dimanche, le ministère affirme que ces allégations, relayées par certains journaux et sites électroniques, « sont dénuées de tout fondement », précisant qu' »aucun condamné pour viol n’a été libéré ni bénéficié de la grâce royale à cette occasion ».

ANNAHAR AL MAGHRIBIA
– Benkirane reporte ses consultations avec Mezouar à après les vacances. Des sources indiquent que le chef du gouvernement n’a pas apprécié les conditions de Mezouar concernant la révision de la structure du gouvernement et la refonte du programme gouvernemental.

– Le Syndicat démocratique de la justice dénonce sa mise à l’écart dans le mouvement de mutation des fonctionnaires du ministère de la Justice. Le Secrétaire général adjoint du syndicat démocratique de la justice, Mohammed Tazi, a accusé le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid de former un comité chargé de se prononcer sur les demandes de mouvement des fonctionnaires du ministère de la Justice « sur mesure » et sans l’implication du syndicat. M. Tazi affirme que cette décision constitue un précédent historique dans l’histoire du ministère.

– Baisse de plus de 20 pc des investissements étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca en 2012. Le montant des investissements étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a atteint en 2012 quelque 118,1 milliards de DH contre 147,7 milliards de DH en 2011, soit une baisse de 20,1 pc.

AL ALAM
– Baisse de la demande sur le marché de l’immobilier au Maroc. Les derniers rapports font état d’une baisse de 10 pc de la demande sur le marché de l’immobilier au cours du premier semestre de cette année. Cette situation a conduit à la perte de plus de 40.000 emplois en moins d’un an.

– Le Maroc poursuit ses efforts pour produire 42 pc de ses besoins en énergie solaire. Le pays a lancé un appel d’offres pour la réalisation de deux nouvelles unités de production d’énergie solaire à Ouarzazate, Nour 2 et Nour 3, d’une capacité de 100 MW et 200 MW respectivement.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA
– Le ministère de l’Equipement et des transports a procédé, cet été, au paiement de la moitié des dettes contractées auprès des sociétés. Dans un communiqué rendu public lundi, le ministère a promis de payer 65 pc des dettes du ministère avant la fin du mois d’août, soulignant que le montant débloqué cette semaine est estimé à 45 millions DH.

– Confiscation de 63 milliards de centimes d’un investisseur marocain, sujet d’un mandat d’arrêt international lancé par les autorités judiciaires vietnamiennes. L’investisseur est poursuivi dans le cadre d’une affaire de dettes estimées à 150 millions de dollars.

– Khalfi: « Je ne peux pas évaluer l’intégrité du processus de production à la télévision ». Dans un entretien accordé au journal, le ministre de la Communication a défendu le système des appels d’offre, mettant en garde contre le retour à l’ancien système « qui manquait de transparence ».

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *