Revue de presse marocaine du 13/08/2012

0 commentaires, 13/08/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce lundi:.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Participation du Maroc aux JO de Londres: La débâcle! Nos sportifs ont fait dans le ratage à Londres malgré les 128 millions DH dépensés pour préparer leur participation au JO 2012. La participation marocaine aux JO de Londres a frolé le zéro pointé. Une seule médaille en bronze en athlétisme, remportée au forceps par Abdelaâti Iguider qui a tenté de faire la même chose sur le 5000m, mais il s’est contenté, cette fois, d’une 6ème place. Avant le coup d’envoi des JO, on s’est bercé d’illusions en nourrissant l’espoir de glaner des médailles en Taekwondo, boxe et judo. Toutes ces trois disciplines ont collectionné des bides et leurs sportifs sont sortis bredouilles sans parvenir même à se qualifier au second tour.

+LIBERATION+:.
-Le mouvement amazigh monte au créneau: la loi organique vivement attendue. Basta ! C’est le cri poussé par tous les activistes amazighs pour exprimer leur indignation et leur mécontentement face à la marginalisation que continue à subir la langue amazighe. Et pour cause: la nouvelle Constitution qui a consacré le caractère officiel de cette langue a soufflé sa première bougie. Mais le processus est toujours figé. Aucune initiative n’a été entreprise pour le déclencher. On se cache derrière une loi organique qui se fait désirer et tarde à pointer le nez.

+L’ECONOMISTE+:.
-Driss Jettou à la tête de la Cour des comptes. Driss Jettou est remis dans le circuit officiel. Sa nomination en tant que premier président de la Cour des comptes, en remplacement d’Ahmed El Midaoui, a été une surprise. Elle a été néanmoins bien accueillie par les milieux politiques et par l’administration publique. Driss Jettou a laissé une image positive, qui suscite le consensus et inspire la confiance. Son expérience dans le domaine de la gestion publique plaide pour lui. L’homme a été plusieurs fois ministre avant de diriger le gouvernement de 2002 à 2007. Dans les coulisses de Rabat, cette nomination est diversement commentée. Ainsi, au niveau du gouvernement, plusieurs ministres ont estimé que ce choix était judicieux. C’est « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut », ont répondu en chÂœur certains d’entre eux. D’autres vont plus loin. Pour eux, le choix de Jettou est interprété comme une tentative de ralentir le travail de la Cour des comptes. Cela intervient au moment où de nombreuses affaires défraient la chronique. Certaines ont jeté des responsables d’établissements publics en prison.

+AL BAYANE+:.
-Le Parlement cloture la session du printemps ce lundi. Le parlement devra cloturer sa session printanière ce lundi. Au bilan quelque peu mitigé, cette session fut marquée par l’adoption de plusieurs projets de loi, ainsi que par des débats instructifs sur des sujets d’importance stratégique.

+AL MASSAE+:.
-Une rencontre du Chef du gouvernement et plusieurs de ses ministres avec des membres de la communauté marocaine établie à l’étranger tourne au « vinaigre » après que des participants aient protesté contre leur exclusion de la liste des intervenants pour exposer les préoccupations et doléances des MRE.

-Des consultations sont en cours entre le Cabinet royal et Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération à propos de la liste des nouveaux ambassadeurs marocains qui seront accrédités à l’étranger. Selon des sources informées, les nouvelles nominations vont concerner neuf ambassades, dont celles de Ryad et de Paris, ajoutant que la plupart des postes en question seront occupés par des cadres du ministère des AE.

-Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, adresse une lettre à son homologue irakien Hoshyar Mahmoud Zebari, dans laquelle il lui demande officiellement de suspendre l’exécution des Marocains détenus dans les prisons irakiennes et à leur tête Mohamed Aalouchen, menacé d’être exécuté avant la fin du mois d’août.

+ASSABAH+:.
-Les enquêtes effectuées par les missions de controle relevant du ministère de l’Intérieur sur les programmes de mise à niveau des villes et des centres urbains dévoilent l’existence de plusieurs dysfonctionnements et d’irrégularités commis par de grands entrepreneurs qui avaient réussi à monopoliser les contrats des programmes de mise à niveau urbaine de certaines grandes villes et centres urbains d’une enveloppe estimée à 51 MMDH. Dans ce cadre, des sources informées n’ont pas écarté l’éventualité que le ministère de l’Intérieur défère ces dossiers de prévarication et de corruption devant la justice pour l’application de la loi contre toute contrevenant ou personne avérée complice dans ces affaires.

-Abdellatif Ouahbi, avocat au Barreau de Rabat, indique que les arrestations d’agents de la police et de la douane à Tétouan, Tanger et Nador constituent en réalité « une anticipation » par l’administration de la décision de la justice sous l’ère de la nouvelle Constitution qui a fait de la présomption d’innocence un principe fondamental.

-Saad Dine El Otmani adresse une lettre au ministre irakien des AE, Hoshyar Mahmoud Zebari, dans laquelle il lui demande officiellement d’arrêter l’exécution de Marocains condamnés à la peine capitale dont Mohamed Aalouchen qui pourrait être exécuté avant la fin du mois de Ramadan.

-Séance mensuelle des questions orales, ce lundi, à la Chambre des Représentants: L’opposition cherche à « faire impliquer » le Chef de l’Exécutif, suite aux divergences des chiffres annoncés par les départements gouvernementaux et les établissements chargés des statistiques concernant la situation économique du Royaume.

+AL KHABAR+:.
-Nominations de près de quinze nouveaux ambassadeurs du Royaume à l’étranger: Des sources diplomatiques autorisées indiquent que la liste des nominations est fin prête et attend seulement l’aval des hautes sphères de l’Etat, ajoutant que ladite liste comprend plusieurs femmes dans le cadre de la consécration du principe de la parité conformément à la nouvelle Constitution.

-Ilias El Omari, l’un des dirigeants du PAM, tire à boulets rouges sur plusieurs parties lors de la séance d’ouverture d’une rencontre organisée à l’occasion du 4ème anniversaire de la création du parti du Tracteur: Il a ainsi attaqué ouvertement le gouvernement et Hassan Aourid, ajoutant qu’il y a des individus qui parlent aujourd’hui en tant qu’hommes de pensée et politiciens mais qui mènent en fait des batailles par procuration contre le PAM. Dans ce sens, il a souligné que le PAM n’appartient pas à Fouad Ali El Himma.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane joue le role de « sapeur-pompier » lors d’une rencontre organisée à l’occasion de la célébration de la journée de l’immigré quand les organisateurs ont privé des MRE de prendre la parole pour étaler leurs préoccupations et leurs revendications.

-Vaste mouvement diplomatique, dans les prochains jours, au niveau des ambassades marocaines à l’étranger: Ce mouvement concernera plusieurs Etats d’Afrique, d’Europe et d’Amérique. Selon une source au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, les femmes vont décrocher une grande part des postes en question, outre le maintien de certaines ambassadrices à leurs postes alors que la liste des nouveaux ambassadeurs comprend des figures partisanes.

-Des rapports secrets confirment l’existence de plaintes pour corruption et harcèlements exercés dans des postes-frontières au nord du Maroc. Un responsable indique que l’ordre d’arrestation d’éléments de la douane, de la gendarmerie royale et de la police n’était pas « arbitraire » mais intervient après des mois d’enquêtes et d’investigations, précisant que les personnes arrêtées feront l’objet d’enquêtes supplémentaires afin de garantir leurs droits conformément aux hautes instructions royales. Par ailleurs, des sources indiquent que 50 policiers et douaniers exerçant dans les postes frontières à Nador ont été suspendus et la liste pourrait s’élargir.

+ANNAHAR AL-MAGHRIBIA+:.
-Les ordres de SM le Roi Mohammed VI concernant l’ouverture d’une enquête sur les comportements frauduleux de corruption et de harcèlement exercés par des membres de services de sécurité à des postes frontières chaleureusement accueillis par les membres de la communauté marocaine établie à l’étranger. Ils ont grandement salué l’initiative du Souverain qui a démontré la haute sollicitude dont il entoure les MRE qui sont toujours au cÂœur de Ses préoccupations.

-Le président irakien, Jalal Talabani a refusé d’accorder l’amnistie au Marocain condamné à mort et a signé la décision de son exécution avant la fin du mois d’août. Le président irakien a, cependant, demandé le réexamen des cas d’autres condamnés et l’annulation de leur exécution pour des raisons relatives à la nature de leurs crimes.

+AL ALAM+:.
-Un « séisme » au sein des services de la police, de la gendarmerie royale et de la douane au niveau de plusieurs postes frontières après l’interpellation de dizaines de policiers, de gendarmes et de douaniers suite à des accusations de chantage et de corruption. Selon des sources sécuritaires bien informées, 35 policiers et 20 agents de la douane en poste à l’aéroport El Aroui à Nador, au port de Bni Nsar et à Bab Sebta ont été suspendus de leurs fonctions pour les enquêtes d’usage.

+ATTAJDID+:.
-De nouvelles données concernant les raisons du retrait par le Maroc de sa confiance à l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross indiquent que ce dernier était au courant de plans des séparatistes visant à créer des troubles à Laâyoune à l’occasion de sa visite dans les provinces du sud. Selon les informations fournies par des sources bien informées, le polisario, en coordination avec les séparatistes de l’intérieur, planifiait de mettre à feu les provinces du Sud, notamment Laâyoune, à l’instar de ce qui s’est passé dans les camps d’Agdz.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Nouvelle séance mensuelle des questions orales, ce lundi, à la Chambre des Représentants: Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane face à la rude épreuve de la gestion de la crise financière et économique qui touche le Royaume.

-Examen, en plénière, aujourd’hui par la Chambre des Conseillers du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur l’OCE: Ledit rapport a suscité tant de polémiques entre des groupes parlementaires et le gouvernement qui a estimé que le rapport n’a plus de valeur après que le dossier ait été remis à la justice, alors que certains groupes parlementaires sont restés attachés à son examen par la 2ème Chambre.

+AL ITTIHAD ICHTIRAKI+:.
-La Chambre des conseillers entame l’examen, en séance plénière, du rapport sur les dysfonctionnements au sein de l’OCE. Des sources indiquent que la commission d’enquête parlementaire qui a rédigé ledit rapport va demander, lors de cette séance, de soumettre le rapport à la justice.

+AL MOUNAATAF+:.
-Mise en application des instructions royales concernant l’ouverture d’une enquête sur des comportements frauduleux de corruption et de harcèlement exercés par des membres de services de sécurité à des postes frontières: Cette décision royale a été saluée par des parties étrangères. Dans ce sens, le quotidien espagnol « El Pais » a salué les instructions de SM le Roi Mohammed VI ordonnant l’ouverture d’une enquête sur ces comportements frauduleux.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *