Revue de presse marocaine du 13/04/2013

0 commentaires, 13/04/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+LIBERATION+:.
-Peur sur Casablanca. Les actes de violence perpétrés dans les différents quartiers de la métropole concernent essentiellement et pourquoi pas exclusivement, le football. En effet, ces actes ont été commis par des jeunes supporters de l’ASFAR et du Raja et s’il est navrant de constater qu’ils ont débordé dans la rue, c’est tout simplement on a laissé faire. Prévenir vaut mieux que guérir, dirait l’adage et pourtant, cette violence juvénile était tout à fait prévisible par tous car présente bien avant l’événement et donc d’une évidence pour le moins débordante. Longtemps avant le match, le branle-bas de combat, en cette ère où la communication est reine, était à portée de clic, dans tous les réseaux sociaux et annonçait l’apocalypse. Qu’a-t-on fait? Pas grand-chose si ce n’est la castagne. Entre Rabat et Casablanca, force est de constater le manque flagrant de coordination entre les autorités des deux villes pour enrayer le fait.

-Face à la presse, Driss Lachgar fustige les coupes budgétaires. « C’est la Constitution qui est violée. Les institutions et la démocratie sont bafouées et l’opposition marginalisée ». Le Premier Secrétaire de l’USFP n’a pas suffisamment de mots pour commenter la décision prise de manière unilatérale par le gouvernement Benkirane de procéder à une coupe de 15 MMDH dans le budget des investissements. « Une telle décision qui engage l’économie et les finances du pays doit être débattue d’abord au Parlement. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la Constitution qui le stipule. Cela ne se décide pas d’un coup de crayon et d’une expression tout en faisant l’économie d’un débat », a déclaré vendredi Lachgar au cours d’une conférence de presse au siège du parti à Rabat consacrée à la situation économique et politique du pays mais aussi aux attaques et accusations d’Ahmed Raissouni, du Mouvement Unicité et Réforme (MUR). « Ces méthodes d’excommunication des responsables politiques qui expriment leur opposition à la politique gouvernementale sont tout simplement dangereuses. C’est un appel à la haine et à la violence », a-t-il ajouté.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Ouverture de la session du printemps: Le Parlement appelé à rehausser son rendement. La session du printemps du Parlement, qui s’est ouverte hier, sera rythmée par les débats relatifs aux défis à relever pour la concrétisation des dispositions de la Constitution. Il s’agit d’accélérer la cadence non seulement pour faire adopter les projets de loi organique, mais aussi pour mettre en place toutes les conditions juridiques et politiques à même de permettre au Parlement de jouer pleinement le role que lui a assigné la nouvelle Loi fondamentale. L’enjeu est de taille. Et le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, en est conscient. Il a, ainsi, exhorté les députés, lors de la séance d’ouverture de la session, à s’inscrire pleinement dans la volonté commune de rehausser le rendement du Parlement, conformément aux exigences de la Constitution. M. Ghellab appelle, en premier lieu, à l’accélération de la cadence législative. Une responsabilité qui incombe, selon lui, aussi bien au gouvernement qu’au Parlement. L’espoir est de pouvoir respecter le plan législatif soumis par l’Exécutif à l’institution législative tout en portant un intérêt particulier aux initiatives des groupes parlementaires.

+AL BAYANE+:.
-Actes de violence et de vandalisme en marge du match Raja-AS FAR: La fête du football tourne au cauchemar pour Casablanca. En moins de quelques minutes, le centre de la ville de la capitale économique s’est transformé en un véritable champ de bataille. Des témoignages ont fait état de pillages et de vols avec agressions. L’ampleur des dégâts est si énorme que des gens ont même maudit le football. Jamais les actes de vandalisme et de destruction de biens publics et privés n’ont atteint un tel niveau alarmant. Avant même d’arriver au stade, les footeux se sont défoulés sur tout ce qu’ils pouvaient, laissant derrière eux ruine et désolation.

+ASSABAH+:.
-Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, accuse Benkirane d’utiliser l’idéologue du MUR, proche du PJD, Ahmed Raissouni, pour « le faire taire ». Lors d’une conférence de presse vendredi à Rabat, Lachgar a souligné que « ces méthodes d’excommunication des responsables politiques qui expriment leur opposition à la politique gouvernementale sont dangereuses et constituent une incitation à la haine et dont les sanctions sont prévues par le Code pénal ». Lachgar a souligné que le Chef de gouvernement doit assumer ses responsabilités et présenter des explications concernant le comportement de Raissouni et ses attaques et accusations expiatoires suite aux déclarations du Premier Secrétaire de l’USFP au sujet du recours de certains responsables gouvernementaux au discours du « Halal » et du « Haram ». Il a par ailleurs critiqué l’arrêt de l’exécution de 15 MMDH des dépenses d’investissement, récemment décidé par le gouvernement, ajoutant que cette décision a été prise « en dehors de la Constitution et de la loi ».

-Nizar Baraka, ministre de l’Economie et des Finances, affirme que le gouvernement n’envisage pas de remplacer la Caisse de compensation par l’octroi d’une aide directe aux catégories démunies. Dans une déclaration au journal, il a fait savoir que le gouvernement n’a adopté aucune décision dans ce sens, soulignant que l’aide directe est l’un des scénarios proposés dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation.

-Football: Le beau spectacle pris en otage par le hooliganisme! Les services de police ont arrêté plus de 250 individus impliqués dans des actes de violence et de vandalisme qui ont eu lieu jeudi soir après le match Raja/ASFAR à Casablanca. Lors de ces affrontements entre les supporters des deux clubs, des véhicules ont été caillassés, des cafés et des commerces vandalisés et des citoyens volés et agressés à l’arme blanche.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Terreur à Casablanca: 193 fauteurs de troubles arrêtés. Plus de 400 supporters de l’ASFAR ont profité de l’insuffisance des renforts sécuritaires à la gare ferroviaire de « Casa-Voyageurs » pour investir l’avenue Mohammed V, provoquant de graves dégâts matériels et la destruction de biens publics et privés. Ainsi, les vitres de 7 bus et de 13 voitures, ainsi que de rames du tramway ont été brisées et les façades de 15 boutiques endommagées. Selon des sources policières, les éléments de la police ont découvert chez les supporters arrêtés des objets volés des boutiques saccagées.

-Driss Lachgar, Premier Secrétaire de l’USFP, accuse Abdelilah Benkirane de faire appel à Ahmed Raissouni, l’idéologue du Mouvement Unicité et Réforme, bras idéologique du PJD, pour tirer à boulets rouges sur ses détracteurs. Au cours d’une conférence de presse vendredi à Rabat, Lachgar a souligné que le Chef du gouvernement « doit présenter aux Marocains des éclaircissements sur la réalité de la situation économique du pays au lieu de faire appel à Raissouni pour distribuer des « wissams de takfir » aux opposants de Benkirane. Ces déclarations de Lachgar interviennent suite aux attaques virulentes proférées par Raissouni à l’égard du Premier secrétaire du Parti de la Rose sur la logique du « halal » et du « haram » pronée par le gouvernement dans sa gestion de la chose publique.

-Ouverture de la session du printemps des deux Chambres du Parlement sur fond de débat législatif houleux entre le gouvernement et l’institution parlementaire. Depuis la fin de la session précédente, les groupes parlementaires avaient envoyé des projets de lois organiques et ordinaires à la Chambre des représentants en attente de leur examen par les commissions concernées, alors que le gouvernement envisage d’entraver leur discussion en attendant l’élaboration de ses propres projets et leur validation par le Secrétariat général du gouvernement.

+AL MASSAE+:.
-Les « hooligans » sèment la terreur à Casablanca. En marge du match Raja/ASFAR, des centaines de supporters de l’équipe militaire ont saccagé des biens publics et privés dans la capitale économique, endommageant des voitures de tramway, des bus et des dizaines de véhicules et de magasins, et volé et agressé à l’arme blanche des vendeurs ambulants.

-Feuille de route du gouvernement pour « sauver » l’économie nationale: Des sources sûres ont révélé que le plan de sauvetage de l’économie nationale que le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka s’apprête à annoncer dans les prochains jours comprend quatre points essentiels: la réforme de la Caisse de compensation, la libéralisation de la valeur du dirham, la réduction de la contribution de l’Etat à l’investissement public et l’émission d’obligations islamiques.

-Dans sa première sortie médiatique après l’attaque virulente d’Ahmed Raissouni à son égard, Driss Lachgar, Premier secrétaire de l’USFP, appelle Benkirane à assumer la responsabilité de ces déclarations « takfiristes » et à présenter les explications nécessaires à ce sujet à l’opinion publique. Lors d’une conférence de presse, vendredi à Rabat, Lachgar a accusé le gouvernement conduit par le PJD d’instrumentaliser la religion pour « terroriser » ses adversaires et inciter à les qualifier de « takfiristes » et ce en vue de faire dévier le débat politique sur les grandes problématiques économiques et sociales du pays.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le hooliganisme frappe de nouveau: un jeudi noir à Casablanca. Des heures avant le coup d’envoi du match ayant opposé le Raja de Casablanca à l’ASFAR de Rabat, des supporters de l’équipe militaire ont transformé les avenues de la capitale économique en un champ de bataille et d’accrochages entre les fans des deux équipes, occasionnant de lourds dégâts matériels et endommageant des rames de tramway, des véhicules et des magasins. Suite à ces actes de violence et de vandalisme, la police a arrêté 193 personnes .

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Driss Lachgar: Ahmed Raissouni a été chargé par le Chef de gouvernement de la mission d’intimider ses détracteurs. Au cours d’une conférence de presse tenue, vendredi au siège du parti de la rose à Rabat, Lachgar a qualifié Raissouni de « narcissique » et d' »égocentrique » qui distribue des « wissams de foi » aux Marocains. Il a en outre souligné que Abdelilah Benkirane, au lieu d’initier un dialogue constructif, a utilisé Raissouni pour porter le débat politique sur la réalité de la situation économique du pays vers un autre champ qui n’a aucun rapport avec les véritables préoccupations des citoyens.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Driss Lachgar, Premier Secrétaire de l’USFP met en garde contre la grave situation économique et politique du pays en raison de la mauvaise gestion des affaires par l’actuel gouvernement. Lors d’une conférence de presse vendredi à Rabat, Lachgar a expliqué que cette situation est due aux prises de décisions unilatérales et impopulaires, dont la dernière en liste concerne l’amputation de 15 MMDH des dépenses de l’investissement au titre de l’exercice 2013. Il a par ailleurs souligné que le Chef de gouvernement ne doit pas rester silencieux devant le comportement d’Ahmed Raissouni qui procède à « l’excommunication » d’une partie de l’Etat et de l’USFP.

-Match Raja-ASFAR: Les dégâts provoqués par les actes de violence et de vandalisme sont estimés à un demi-milliard de centimes, a révélé une source responsable. Par ailleurs, les services du ministère de l’Intérieur ont diligenté une enquête administrative avec plusieurs responsables de la police à Casablanca suite à ces actes de violence qu’a connues la métropole. Selon des sources informées, ces enquêtes pourraient donner lieu à des mesures de révocation ou disciplinaires à l’encontre de plusieurs responsables sécuritaires.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Driss Lachgar met en garde contre une crise politique imminente entre les composantes de la coalition gouvernement en raison de l’absence de coordination et de prises de position contradictoires. Lors d’une conférence de presse vendredi à Rabat, le Premier Secrétaire de l’USFP a estimé que cette crise vient s’ajouter à la crise économique que traverse le pays. Selon Lachgar, au moment où le gouvernement continue de prendre des mesures économiques qui portent atteinte au pouvoir d’achat des citoyens, le PJD utilise Ahmed Raissouni pour attaquer ses adversaires.

-« Le Médiateur pour la Démocratie » dresse un tableau « sombre » concernant les secteurs de l’éducation, de l’emploi, de l’habitat et de la santé au Maroc, en se basant sur une comparaison entre les engagements du gouvernement et ses réalisations. Dans son rapport, l’ONG a imputé à la coalition gouvernementale la responsabilité de la situation actuelle de ces secteurs.

-Coupes budgétaires: Le FMI a exercé des pressions sur le gouvernement. Une source bien informée a révélé au journal que le FMI a exercé de fortes pressions sur le gouvernement pour procéder à ces coupes budgétaires suite à ses préoccupations relatives au niveau de déficit qui a atteint 7,1 pc en 2012, ajoutant que le Maroc a été menacé de perdre la ligne de crédit mise à sa disposition par le Fonds monétaire international.

-Le Maroc perd chaque année plus de deux milliards de dirhams de revenus des impots sur les cigarettes en raison de la contrebande, un montant supérieur aux revenus de la nouvelle taxe sur la solidarité sociale, en raison de l’invasion des marchés par des cigarettes de contrebande en provenance de l’Algérie et de la Mauritanie.

-Ouverture de la session du printemps du Parlement: La majorité et l’opposition fustigent Hafid Benhachem, délégué général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, qui a exprimé ses réserves contre la visite de la députée PAMiste Khadija Rouissi à la prison de Kénitra. Abdellatif Ouahbi, président du groupe parlementaire du PAM à la 1ère Chambre, a estimé que Benhachem a outrepassé ses pouvoirs et ses fonctions, alors qu’Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire PJD à la même Chambre, a souligné que Benhachem a violé la Constitution, après avoir osé adresser un message au Président de la Commission de la législation et de la Justice sans passer par les canaux constitutionnels.

+AL KHABAR+:.
-Le Premier Secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar affirme lors d’une conférence de presse tenue vendredi à Rabat que les attaques et critiques du MURiste Ahmed Raissouni sont une tentative visant à dévier l’attention de l’opinion publique du véritable débat concernant la situation économique, politique et sociale du pays.

-La bataille entre le PJD et l’Istiqlal s’invite à la ville d’Erfoud. Le président du Conseil urbain d’Erfoud et député PJDiste, Abdallah Sghiri a fait éclater un nouveau « scandale foncier » dans la ville. Il a ainsi accusé le président istiqlalien du conseil provincial d’Errachidia, Mohamed Belahcen de construction d’une ville « anarchique » sur une superficie de 25 hectares. Réagissant à ces accusations, le conseiller istiqlalien a démenti ces allégations en les qualifiant de simples surenchères politiques et électoralistes de la part du PJD.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Ouverture de la session printanière de la Chambre des représentants: Hafid Benhachem et Driss El Yazami critiqués. Plusieurs députés ont exprimé, dans le cadre de « point d’ordre » leur désapprobation de la lettre adressée par Hafid Benhachem, délégué général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, à la Commission de la législation et de la justice pour empêcher une députée de visiter la prison de Kénitra en raison de ses positions. Les groupes parlementaires ont également demandé à Driss El Yazami, président du CNDH, d’arrêter ses tentatives visant à téléguider le Parlement pour la modification ou l’amendement de certains textes de lois, un jour seulement après leur adoption.

-Driss Lachgar tire à boulets rouges sur Ahmed Raissouni. Lors d’une conférence de presse vendredi à Rabat, le Premier Secrétaire de l’USFP a accusé Raissouni, ancien président du Mouvement Unicité et Réforme, proche du PJD, de s’attaquer aux adversaires du gouvernement Benkirane en vue de les intimider, estimant que Raissouni a été chargé de faire dévier le débat politique sur la réalité de la situation économique et sociale dans le pays.

-Casablanca compte ses dégâts après le Classico Raja/ASFAR. La capitale économique a vécu, jeudi, une soirée « terrifiante » où certains quartiers se sont transformés en des champs de bataille entre supporters des deux équipes. Ces accrochages et actes de vandalisme ont donné lieu à d’importants dégâts matériels et à l’arrestation de 193 personnes.

+AL ALAM+:.
-Football marocain: Retour du hooliganisme. Des hooligans, supporters de l’ASFAR, ont investi le centre-ville de Casablanca pour semer la panique, attaquant des passants avec des sabres et vandalisé des propriétés publiques et privées. Ils ont également endommagé des tramways, des voitures, des magasins et des cafés.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *