Revue de presse marocaine du 13/03/2012

0 commentaires, 13/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce mardi:.
+AL MASSAE+ :.
-Béni Bouayach sur le grill: Des blessés parmi les manifestants et une voiture des forces de l’ordre incendiée. La contagion des affrontements violents touche Imzouren où 31 éléments des forces de l’ordre ont été blessés et des manifestants arrêtés.

-Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Lahcen Daoudi, ordonne l’ouverture d’une enquête sur des dossiers de corruption à la faculté de droit de Salé: Une commission d’inspection du ministère s’est déplacée lundi à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales à Sala-Al Jadida pour enquêter sur des irrégularités en rapport avec les critères d’inscription au cycles du Master et du doctorat.

-Le ministère de la Justice et des Libertés réussit à apaiser la tension entre les avocats et les magistrats: Le secrétaire général du ministère de la Justice et des Libertés, Abdelmajid Ghmija, a souligné que la première réunion de la commission des bons offices, créée pour calmer la tension entre les deux parties, à la suite de l’agression verbale d’un juge à Taounate par un avocat, a été fructueuse, ajoutant que la voix de la sagesse a primé pour tourner cette page et instaurer de nouvelles relations entre les deux parties.

-L’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua, nie, lors de son audition par la BNPJ, toutes les accusations qui lui sont imputées et endosse la responsabilité des dysfonctionnements et irrégularités relevés par le rapport de la Cour des comptes à d’autres responsables de cet établissement bancaire.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+ :.
-L’ancien PDG du CIH Khalid Alioua auditionné, pendant une journée, par les éléments de la BNPJ. L’interrogatoire n’a pas concerné uniquement la période passée par Alioua à la tête de l’établissement bancaire mais aussi les mandats d’autres anciens responsables de la banque.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid réconcilie les avocats et les magistrats au sein de son ministère: Les deux parties soulignent que cette crise était « passagère » et conviennent d’un mécanisme pour trouver des solutions à leurs problèmes.

+ASSABAH+ :.
-Khalid Alioua chez la BNPJ: L’ancien PDG du CIH a été auditionné pendant six heures par les éléments de la BNPJ et sa défense souligne que les questions auxquelles devait répondre son client étaient ordinaires et ne constituent nullement des délits ou des crimes.

-Une mafia internationale composée de Libyens, Algériens, Marocains et Egyptiens a gagné 20 milliards de centimes du trafic de haschich à destination de l’Egypte: Alerte dans les rangs des services de sécurité dans plusieurs villes marocaines pour l’arrestation des membres de ce réseau international de trafic de drogue à partir de Rissani.

-Vaste mouvement de mutations dans les rangs des agents d’autorité : Le ministère de l’Intérieur met les dernières retouches sur une nouvelle liste de walis et gouverneurs. Cette liste comprend 11 femmes (4 walis et 7 gouverneurs) alors que six gouverneurs et walis seront mis à la retraite et de nouvelles figures politiques vont rejoint l’administration territoriale.

+AL KHABAR+:.
-Une pétition met en garde Mustafa Ramid contre une tentative de porter atteinte aux avantages dont jouissent les cadres du ministère de la Justice: Le syndicat démocratique de la Justice Âœuvre pour la collecte des signatures des cadres et employés du secteur particulièrement au niveau central pour mettre en garde le ministre de la Justice et des Libertés contre une tentative de porter atteinte aux avantages sociaux et aux indemnités dont ils bénéficiaient auparavant. Pour sa part, le ministère souligne que les droits des employés sont protégés et intouchables.

-Le mouvement « Al Yakadha Al Mouatina » (Vigilance citoyenne) critique le ministre de l’Education nationale Mohamed El Ouafa et appelle à un audit des budgets du plan d’urgence. Elle appelle également le ministre à assumer ses responsabilités en matière d’audit des budgets dudit plan et de la gestion de ses conséquences.

-Abdelhadi Khayrate, l’un des dirigeants de l’USFP, candidat en lice pour prendre les rênes du parti de la Rose et Abdelouahed Radi et Fathallah Oualalou sont hors course. Par ailleurs, selon des sources au sein du parti, Habib El Malki et Driss Lachgar sont également parmi les sérieux candidats au poste de premier secrétaire de l’USFP.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Le projet de loi de Finances 2012 devant le test de l’opposition: Les groupes parlementaires de l’opposition affûtent leurs armes pour répondre au projet. Le président de la Commission des Finances et du développement économique à la Chambre des représentants prévoit l’adoption du projet de loi de Finances par le Parlement avant fin avril.

-Nouveaux débrayages dans les secteurs de la Santé (14-15 mars) et des collectivités locales (13-14 et 15 mars): Les protestations peuvent prendre une plus grande dimension lors des prochains jours au cas où les ministères de tutelle continuent d’ignorer les revendications et de continuer de se désengager du dialogue et des pourparlers.

-La bataille des cabinets ministériels plane sur les préparatifs du congrès de l’Istiqlal : Certains veulent casser le monopole des mêmes figures qui préservent leurs postes aux cabinets ministériels alors que d’autres, notamment les pro-Abbas El Fassi utilisent cette carte comme moyen de pression pour reporter la tenue du congrès à l’année prochaine.

-Dérapage sécuritaire à Imzouren: Des affrontements violents entre les manifestants et les forces de l’ordre font 31 blessés parmi ces derniers alors que des protestataires ont été arrêtés.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Grève nationale les 21 et 22 mars dans le secteur de l’Education nationale: Des directeurs, des surveillants généraux et des enseignants adressent une note urgente au ministre de l’Education nationale relative à une réforme globale du secteur, tout en liant la réforme du système pédagogique et de la formation aux différentes réformes politiques, socio-économiques et culturelles.

-Ahmed Midaoui et l’audit de l’USFP: Des militants ittihadis demandent à la Cour des comptes de procéder à un audit des finances de l’USFP et de la gestion de la chose publique par ses ministres.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-La direction générale des Impots demande les identités des propriétaires des agréments pour le recouvrement d’éventuelles créances dues à l’Etat: Le directeur général des Impots Abdellatif Zaghnoun a adressé, dans ce sens, une circulaire à tous les responsables régionaux leur demandant de chercher dans la liste publiée par le ministère de l’Equipement et du Transport si les bénéficiaires procèdent à la déclaration de leurs revenus et payent les impots conformément aux règlements en vigueur.

+AJJATDID+:.
-Najib Boulif affirme qu’il y a unanimité au sein du gouvernement sur la priorité de dynamiser le Fonds de la Zakat. Le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance indique que la dynamisation de ce Fonds permettra la collecte et l’investissement de 17 milliards de DH par an, comme il ouvrira le marché financier au système bancaire islamique avec ses différents formes.

-Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement affirme que la situation est calme et stable à Béni Bouayech et qu’une action a été entreprise pour trouver des solutions aux revendications des citoyens. Le ministre déclare aussi que le gouvernement suit le développement de la situation dans cette localité qui a connu des affrontements entre forces de l’ordre et protestants, insistant sur la fermeté quant au respect de la loi et la garantie de la quiétude des citoyens.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-8,5 millions de Marocains bénéficieront de l’assistance médicale à partir d’aujourd’hui. Le ministre de la Santé annonce aujourd’hui le coup d’envoi de la généralisation du régime d’assistance médicale pour les économiquement démunis (RAMED), dans lequel l’Etat et les Collectivités locales supportent les frais d’accès aux soins médicaux au profit des personnes démunies.

-Des éléments des forces de l’ordre blessés dans des actes de vandalisme à Imzouren. Une source médicale indique que de nombreux éléments des forces ont été blessés lors de leur intervention pour empêcher une marche en direction de Béni Bouayech.

+RISSALAT AL OUMMA+.:
-Les exportations marocaines n’ont pas tiré profit des accords de libre-échange. Le Centre marocain de la conjoncture affirme dans son bulletin sur l’accord de libre échange entre le Maroc et l’UE que les exportations marocaines ont enregistré une hausse limitée durant la période 2000-2009 en passant de 59 milliards de DH à 71,2 au début de la dernière décennie.

– La création de la Ligue marocaine des Marocains expulsés d’Algérie suscite des animosités entre les associations concernées par ce dossier qui s’interrogent sur la valeur ajoutée qu’apportera cette nouvelle entité.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Le personnel des collectivités locales poursuit son militantisme en observant une grève nationale: Le ministère de tutelle poursuit la fermeture de la porte du dialogue et les employés entament de mardi à jeudi une grève nationale pour exprimer leur mécontentement et demander aux parties concernées de répondre favorablement à leurs revendications justes et légitimes.

-En parallèle avec les pourparlers informels sur le Sahara à Manhasset: les jeunes de la révolution à Tindouf appellent à un soulèvement (Intifada) contre le polisario pour faire tomber les symboles de la prévarication.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
-La BNPJ auditionne Khalid Alioua après la fermeture des frontières devant lui: Les éléments de la BNPJ ont auditionné l’ancien PDG du CIH sur des irrégularités financières sous son mandat à la tête de l’établissement, et ce après avoir enquêté avec d’autres responsables de la banque.

-Les jeunes de Tindouf se soulèvent de nouveau contre la dictature du polisario: Un groupe de jeunes ont observé le week-end dernier un sit-in devant le siège de la direction du polisario en commémoration du premier anniversaire du soulèvement des jeunes pour revendiquer une réforme radicale et profonde dans les camps et le départ du chef des séparatistes.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Manhasset : le round de la dernière chance. Le Maroc s’est assis à la table des négociations avec de nouvelles cartes : le soutien univoque de la France et des Etats-Unis, une Libye sans Kadhafi et un Printemps arabe qui s’installe partout même à Tindouf. A ce 9ème round des pourparlers informels, mené sous l’égide de l’ONU et de l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, le Maroc détient une position forte qui s’est renforcée avec le soutien des chefs des diplomaties française et américaine.

-Syndicats: les bisbilles tournent à la guerre de tranchées. Le 21 février dernier, l’OFPPT a été pris d’assaut par des grévistes de l’UGTM. Vendredi dernier, à l’UMT, un groupe de syndicalistes a investi les lieux puis changé les serrures de la porte principale du bâtiment. Qu’arrive-t-il à l’action syndicale au Maroc ?

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Séisme social à Al Hoceima : Après Béni Bouayach, les violences s’étendent à Imzouren. Après les récentes manifestations violentes de Taza, suivies de celles moins graves de Salé et Béni Mellal, les violences ont gagné Al Hoceima. A une vingtaine de kilomètres de cette ville, les provinces de Béni Bouayach et d’Imzouren ont vécu depuis la nuit du 8 mars et jusqu’au dimanche dernier au rythme des protestations de la population locale et des confrontations avec les éléments des forces de l’ordre. La population locale dénonce la cherté de la vie, manifeste contre des problèmes d’approvisionnement d’eau et d’électricité, et pointe du doigt la situation de l’enseignement.

-Déclaration de patrimoine : les Parlementaires hésitent! Au parlement, le délai réglementaire pour faire sa déclaration de patrimoine a déjà expiré. Seul bémol, la liste des députés retardataires serait beaucoup trop longue. La Déclaration de patrimoine n’est pas un exercice qui semble plaire aux parlementaires, notamment ceux sortants.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Du blé importé pour 11 MMDH en une année. Les achats à l’étranger du blé ont enregistré un bond de 48 pc en 2011, suite à la hausse des volumes importés, mais surtout à cause du renchérissement des prix à l’international. La sécheresse s’installe, l’import sera appelé à la rescousse pour combler l’écart entre la récolte nationale et les besoins du marché. Ce qui se traduira par une montée en puissance des importations, alors même qu’elles ne connaissent pas de répit. En 2011, le Maroc a misé près de 11 MMDH rien que pour les achats du blé.

-Istiqlal: Quatre candidats pour un fauteuil à la tête du PI. Le parti de l’Istiqlal a tenu, le weekend dernier, la 2ème réunion de sa commission préparatoire mise en place dans le cadre des préparatifs pour la tenue du 16ème congrès du parti. D’ailleurs, plusieurs noms circulent pour succéder à Abbas El Fassi à la tête du parti. L’on parle d’Abdelouahed El Fassi, principal candidat, mais il y a également Mhamed El Khalifa, Mohamed El Ouafa ou même Nizar Baraka.

+L’ECONOMISTE+:.
-Imzouren : un autre séisme pour Benkirane. Depuis dimanche, émeutes et affrontements avec les forces de l’ordre sur fond de revendications sociales. Bilan : Véhicules de police incendiés, actes de vandalisme, et plusieurs blessés parmi les forces de l’ordre. Le calme revient difficilement à Imzouren.

+LIBERATION+:.
-Cloture aujourd’hui des pourparlers informels de Manhasset : la Gauche et la Droite françaises soutiennent le plan d’autonomie. C’est aujourd’hui que prend fin le 9ème round des pourparlers informels à Manhasset entre le Maroc et le polisario auxquels participent également la Mauritanie et l’Algérie. S’il y a une proposition concrète qui devrait faire avancer les choses et qui bénéficie d’un soutien international, c’est bien le plan d’autonomie au Sahara. D’ailleurs, de plus en plus de pays y adhèrent. La Première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry a indiqué, lors de sa visite au Maroc, que « nous avons toujours appuyé l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara et nous continuerons à le faire si on est au pouvoir », en faisant allusion à l’élection de François Hollande, candidat socialiste à la Présidentielle française. Du coté de la Droite, c’est le même son de cloche et l’initiative marocaine d’autonomie acquiert un appui inconditionnel.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *