Revue de presse marocaine du 13/02/2015

0 commentaires, 13/02/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant vendredi 13 février 2015:

Le Matin.:

– Le treizième conseil d’administration de l’Agence pour l’aménagement de la vallée de Bouregreg: Le chef du gouvernement a approuvé le plan d’action de l’agence ainsi que le projet de budget 2015. Selon le directeur général de l’Agence pour l’aménagement de la vallée de Bouregreg, Lemghari Essakl, les nouvelles priorités de l’Agence concernent la poursuite des efforts d’apurement du foncier, notamment au niveau des séquences 3 et 4, l’achèvement des travaux de viabilisation et d’apurement du foncier ainsi que la réhabilitation des tissus anciens et la création des espaces publics.

De son côté, le Chef du gouvernement a mis l’accent sur l’importance de la mobilisation des ressources nécessaires en vue d’assurer la durabilité des projets réalisés et d’accompagner ceux prévus dans le cadre du deuxième contrat-programme, exhortant l’ensemble des partenaires et intervenants à continuer à soutenir les efforts de cette institution pour la réussite dans ses missions.

– La Fédération royale marocaine de football (FRMF) saisira lundi à la fois le TAS et la CCI. La FRMF devra saisir lundi le Tribunal arbitral de sport (TAS), qui siège à Lausanne en Suisse, et la Chambre de commerce internationale (CCI) de Paris. Une commission présidée par Fouzi Lekjaa, président de la Fédération, est mandatée pour confier le dossier aux meilleurs cabinets d’avocats pour faire valoir les intérêts sportifs et financiers de la FRMF. Après avoir laissé passer le choc de l’annonce des sanctions, la FRMF s’organise pour passer à l’offensive. Son président serait en train de chercher les meilleurs cabinets d’avocats pour saisir la Chambre du commerce internationale. Le recours à cette instance est dicté par l’accord-cadre signé entre la FRMF et la CAF le 21 avril 2014.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Un accord pour de meilleures conditions de vie pour les pêcheurs artisans. Le département de la pêche maritime du ministère de l’Agriculture vient de finaliser un accord avec l’Agence de développement social (ADS) visant à améliorer le revenu et les conditions de vie des pêcheurs artisans et de leurs familles. La secrétaire du département de la pêche maritime, Zakia Driouich, vient de signer une convention avec Abdellatif Bouazza, directeur de l’ADS, mardi à Rabat. Cet accord fixe le cadre général et les modalités pratiques de collaboration entre les deux départements. A terme, il devrait aboutir à l’élaboration de programmes socio-économiques en faveur des marins-pêcheurs artisans. Il s’agira, dans la pratique, d’appuyer les communautés de pêcheurs, notamment sur le volet économique et organisationnel.

– L’UNICEF et l’ambassade du Canada lancent le projet Forsa en faveur des jeunes marocains les plus vulnérables. Le fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l’ambassade du Canada proposent une réelle opportunité pour les jeunes les plus vulnérables au Maroc. Le projet Forsa devrait toucher 10.000 jeunes et adolescents dans sa première phase, les soutenant ainsi dans leur transition vers la vie active et les prémunissant contre la déperdition scolaire. Financé par le gouvernement canadien à hauteur de 8 millions de dollars et soutenu par le ministère des Affaires étrangères, du commerce et du développement du Canada, Forsa se déploiera à partir de cette année dans les régions présentant les taux de déscolarisation et de vulnérabilité les plus élevés au Maroc, à savoir l’Oriental, Souss-Massa-Draa, Marrakech-Tensift-Al Haouz et la région du Grand Casablanca.

L’Economiste.:

– Douane: Le statut sûreté-sécurité arrive. La douane va relever la barre un peu plus haut. Après le statut d’opérateur économique agréé lié aux simplifications douanières, elle va lancer le statut sécurité-sûreté. Un nouveau palier dans le système de la catégorisation mise en place en 2005 qui compte 342 entreprises, dont 180 relèvent de la catégorie A. Ce nouveau label signifie que l’entreprise maîtrise toute sa chaîne de production ainsi que la sûreté et la sécurité de l’ensemble de sa chaîne logistique. Il s’agit d’un stade ultime de certification puisqu’il inclura des mesures de sécurité et de sûreté au niveau de tous les process.

– Le torchon brûle entre les vétérinaires privés mandatés par le ministère de l’Agriculture et l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires. (ONSSA). Pour cause, l’Office les a appelés à effectuer la 2ème phase des vaccins contre la fièvre aphteuse en même temps que l’identification numérique des troupes bovins. « Or , cette identification au profit d’un cheptel estimé à quelque 2,7 millions de têtes devrait durer un an et demi, alors que le vaccin entamé en août dernier doit se faire dans l’immédiat. Autrement, nos bovins seront menacés par la fièvre endémique, dont le premier cas est déclaré chez notre pays voisin, l’Algérie, depuis le 23 juillet 2014 », explique Dr Mohamed Benkirane, président du syndicat des vétérinaires sanitaires de la région Centre-Nord.

Al Bayane.:

– La politique de la ville concerne tous les secteurs en rapport avec la lutte contre la pauvreté et la réalisation de la justice sociale, a affirmé le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah qui intervenait lors d’une rencontre de l’Espace cadres du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à Casablanca. Pour le ministre, même si la stratégie menée par son département concerne toutes les villes du Maroc, Casablanca s’est vue consacrer une bonne part dans les programmes initiés par le gouvernement. Ces programmes se déclinent en deux axes dont le premier concerne la lutte contre l’habitat insalubre et la qualification urbaine, et le deuxième porte sur l’élargissement et la promotion de l’offre d’habitat.

– Le projet de loi sur les travailleurs domestiques en débat au Parlement. La question des travailleurs domestiques est une affaire de société avant d’être une affaire juridique, a souligné le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, au cours d’une rencontre de réflexion initiée par le Groupe du progrès démocratique (GPD) à la Chambre des représentants. Une lecture purement juridique de la question est susceptible de dissimuler la véritable problématique, a estimé le ministre qui s’est félicité de la relance de ce dossier en 2015 dans le but de doter cette catégorie sociale très vulnérable d’une protection juridique.

L’Opinion.:

– Le nombre d’affaires de terrorisme en hausse de plus de 129 pc en 2014. Le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat, El Hassan Eddaki, a indiqué que le nombre des affaires de terrorisme enregistrées au cours de l’année 2014 a atteint 147 affaires contre 64 affaires en 2013, soit une hausse de 129,68 pc. Quelque 323 personnes ont été déférées devant le procureur général l’année dernière contre 138 personnes en 2013, a-t-il ajouté, mardi, à l’occasion de l’ouverture de l’année judiciaire au niveau de la Cour d’appel de Rabat et des tribunaux de première instance relevant de son ressort. La hausse enregistrée dans le nombre des affaires de terrorisme est due aux « développements dans certains foyers de tension liés notamment à la situation dans des pays du Sahel, en Syrie et en Irak et au retour de ces foyers de certains jeunes marocains ou à leur tentative de s’y rendre ».

– Réunion du comité exécutif de l’Istiqlal: La victoire électorale de l’Istiqlal dans la circonscription de Moulay Yacoub hautement saluée. Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal a tenu sa réunion hebdomadaire ordinaire mardi dernier sous la présidence de Hamid Chabat, secrétaire général, réunion marquée par l’exposé politique du SG. Les participants ont exprimé leur fierté pour le renouvellement de la confiance de la circonscription de Moulay Yacoub en le PI et son candidat Hassan Chehbi, nonobstant toutes les tentatives visant à altérer l’honnêteté du scrutin et à influencer les électeurs.

Libération.:

– ?La fin de la session d’automne laisse un goût amer à l’opposition. Cet hiver, les députés ont eu du pain sur la planche. Outre l’adoption de la loi de finances, 57 textes de lois ont été adoptés dont deux lois organiques (finances et gouvernement). L’Usfpéiste Rachida Benmessaoud est prompte à admettre le travail accompli en termes de production législative. Mais attention, fait remarquer la 5ème vice-présidente de la Chambre des représentants, il ne faut surtout pas oublier le retard enregistré dans l’élaboration des lois électorales qui ne sont toujours pas dans le circuit parlementaire. Même son de cloche dans les rangs de l’Istiqlal qui met en avant « la pauvreté législative dans la mise en œuvre de la Constitution ». « Sur une vingtaine de lois organiques prévues par la Loi fondamentale, à peine 6 ont vu le jour. Il ne faut pas oublier que 2015 et 2016 sont des années éminemment électorales. Ce sont les lois relatives aux prochains scrutins qui vont occuper tout l’espace », explique cet Istiqlalien blanchi sous le harnais.

– La filière des viandes rouges gangrénée par l’informel et le manque d’hygiène. Les premières rencontres nationales des viandes rouges se sont déroulées, mercredi dernier à Rabat, sous le thème « Filière viandes rouges: atouts et contraintes ». Malgré ce slogan générique qui dénote à, lui tout seul, du caractère épineux de la question, il a été plus question d’engranger du vent et de dorer la pilule, que d’adopter des mesures sur comment endiguer des phénomènes patents dans le secteur, de façon concrète et définitive, en l’occurrence celui de l’abattage clandestin ou encore de l’absence d’hygiène. Et la liste est loin d’être exhaustive. En effet, plusieurs professionnels qui étaient de la partie s’accordent à dire qu’abstraction faite du tapage autour de cette rencontre, il aurait été judicieux de prendre à bras-le-corps certaines problématiques en mettant en branle des actions.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Travail des mineures: Le ministre progressiste Seddiki dans l’embarras. Le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a été contraint de se dissocier du référentiel « progressiste » de son parti et de sa qualité de militant des droits de l’Homme, à l’occasion d’une journée d’étude organisée par le groupe parlementaire du PPS à la Chambre des représentants, en marge de l’adoption du projet de loi relatif aux travailleurs domestiques qui fixe l’âge minimum de travail domestique à 16 ans au lieu de 15 ans auparavant. Le ministre a indiqué que le travail des enfants est « une affaire politique et sociale et non seulement juridique ».

– Le chef du gouvernement qualifie d' »injustes » les sanctions sévères de la CAF à l’encontre du Maroc. A l’ouverture du Conseil du gouvernement tenu jeudi à Rabat, Abdelilah Benkirane a souligné que « notre pays a subi une décision injuste de la part de la CAF », affirmant que le Maroc a pris une décision souveraine prenant en compte l’intérêt national et qu’il s’emploiera, dès lors, à défendre ses droits.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– La FDT et l’UGTM demandent au chef du gouvernement de fixer un agenda pour la dialogue social dans les plus brefs délais. Les deux centrales syndicales ont confirmé, dans un communiqué conjoint publié à l’issue de leur rencontre avec le chef du gouvernement mardi dernier, leur attachement à la défense de leur dossier revendicatif dans sa totalité.

– L’Union générale des journalistes arabes (UJA) a réitéré son soutien ferme au projet d’autonomie proposé par le Maroc comme solution pour régler le conflit artificiel autour du Sahara marocain. Selon le communiqué final sanctionnant les réunions du secrétariat général et du bureau permanent de l’UJA, clôturées mardi à Tanger, l’Union a exprimé son soutien ferme et inconditionnel à l’intégrité territoriale du Maroc et au projet d’autonomie proposé par le Royaume pour mettre un terme au conflit artificiel autour du Sahara marocain. L’Union a, dans ce contexte, mis en garde contre « les complots dangereux tramés contre l’unité des pays arabes », soulignant la nécessité de « s’unifier pour faire face à ces conspirations ».

Al Alam.:

– La Cour d’appel de Rabat a enregistré une augmentation du taux d’absentéisme à cause de l’usage abusif des certificats médicaux dont le nombre a atteint 1.052. Quelque 535 fonctionnaires sur les 978 que compte la Cour ont présenté 979 certificats, soit l’équivalent de 7.629 jours de travail perdus. Aussi, 52 magistrats des 226 que compte cette instance ont présenté 73 certificats médicaux, soit 833 jours de travail perdus.

– Les retenues des barrages du nord du Maroc ont atteint un volume de 965,6 millions de mètres cubes (m3) au 10 février 2015, a indiqué mercredi l’Agence du Bassin hydraulique du Loukkos. Selon un rapport de l’Agence, le taux de remplissage des neufs barrages relevant du ressort territorial de l’Agence a atteint un taux de 86,3 pc durant cette période, contre 87,3 pc un an auparavant, avec un volume de 976,9 millions de m3.

Al Massae.:

– Noubir Amaoui favorable à l’idée d’intégrer un nouveau parti dirigé par le mouvement de Zaïdi. Dans le cadre des préparatifs pour créer un nouveau parti, suite à l’annonce de la rupture avec l’USFP, le courant « Ouverture et démocratie » a chargé Abdelhadi Khairat de tenir des rencontres avec les ittihadis opposés à Driss Lachgar, et également avec la famille ittihadie représentée en l’occurrence par le Parti du congrès national ittihadi, le Parti socialiste unifié et le Parti de l’avant-garde démocratique et socialiste. Noubir Amaoui a exprimé son souhait, lors d’une rencontre avec Khairat et Abdeslam Aziz (SG du Congrès national ittihadi), de voir les ittihadis fidèles aux principes de l’USFP, réunis au sein d’une même formation. Il ne s’est pas opposé non plus à l’idée de fusionner son syndicat (CDT) avec la Fédération démocratique du travail.

– Réhabilitation du secteur minier artisanal: lancement de concertations du 9 au 14 février dans certaines provinces. Une délégation du ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement a été chargée de mener une concertation du 9 au 14 février courant à Bouarfa, Errachidia, Tinghir, Midelt et Boulemane, dans le but de la réhabilitation et la valorisation du secteur minier artisanal. Selon un communiqué de ce département, la délégation ministérielle a entamé une série de réunions avec les artisans mineurs et les associations de la société civile pour recueillir leurs propositions et avis dans le cadre d’une démarche participative.

Al Haraka.:

– La ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haite, a appelé les acteurs industriels de Mohammedia à engager un dialogue sur les projets de protection de l’environnement et de réduction du coût de l’énergie dans la production industrielle. Lors d’une rencontre organisée à Mohammedia, à laquelle ont pris part le gouverneur de la province de Mohammedia, Ali Salem Chkaf et plusieurs chefs d’entreprises, Mme El Haite a estimé que la conjoncture actuelle est favorable du point de vue juridique, législatif et financier, pour concevoir des projets environnementaux destinés à réduire les dangers liés à l’environnement dans la ville ainsi que les coûts d’énergie utilisée dans la production industrielle.

– Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l’ambassade du Canada au Maroc ont lancé, mercredi à Rabat, le projet Forsa pour le soutien des jeunes vulnérables au Maroc dans leur transition vers la vie active, un programme qui vient conforter les interventions nationales en la matière. Soutenue par le ministère des Affaires étrangères, du commerce et du développement du Canada, cette initiative se base sur l’expérience de l’UNICEF au Maroc depuis plusieurs décennies dans la réalisation concrète des programmes visant des changements structurels pour l’amélioration de la transition des jeunes les plus défavorisés vers une insertion sociale et économique réussie.

Attajdid.:

– L’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg va lancer des appels d’offre relatifs à l’extension des lignes du réseau du tramway sur une longueur supplémentaire de 20 km, dans le but de contribuer à résoudre la crise du transport dans la capitale et les périphéries.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– La Chambre des représentants retire aux conseillers la priorité en matière de discussion des projets de lois électorales. Des sources parlementaires ont affirmé au journal que ces textes seront soumis, lundi prochain, au bureau de la Chambre des représentants. Lesdits projets de lois ont été à l’origine d’une polémique politique et constitutionnelle après l’annonce par le gouvernement de son intention d’appliquer les dispositions constitutionnelles stipulant de soumettre, en premier lieu, les projets de lois relatifs aux élections à la Chambre des conseillers.

Al Assima Post.:

– Le secrétaire général du Parti progrès et du socialisme (PPS), Nabil Benabdellah, table sur la victoire de son parti ainsi que celle du Parti de la justice et du développement (PJD) aux prochaines élections. Le PPS concrétisera, lors des prochaines échéances électorales, des résultats qui feront de ce parti une des forces politiques pionnières du pays, a-t-il affirmé, mercredi au cours d’une rencontre sur les défis du logement dans la capitale économique. Une partie des réalisations du gouvernement ont été accomplies grâce au PPS, a indiqué Benabdellah, estimant que l’exécutif a pris des décisions audacieuses et sans précédent dans certains domaines.

Rissalat Al Oumma.:

– Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) dresse un tableau sombre du secteur de l’enseignement au Maroc. Dans un mémorandum, le CNDH a cerné les dysfonctionnements du système éducatif, relatifs essentiellement aux inégalités en matière d’accès à l’éducation, la persistance de l’analphabétisme et la faiblesse du taux de poursuite de la scolarisation. « Plusieurs études ont confirmé que seulement 46 pc des élèves inscrits en première année de l’enseignement primaire poursuivent leur scolarité jusqu’à la dernière année de l’enseignement obligatoire, un taux qui demeure en-deçà de l’objectif fixé par la charte nationale d’éducation et de formation », relève le Conseil.

Assabah.:

– Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a estimé à environ 300.000 les jeunes qui quittent chaque année le système scolaire sans pouvoir achever le cycle d’enseignement obligatoire leur permettant d’obtenir une certification les qualifiant à intégrer le marché du travail. Ces données ont été confirmées par le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, qui a précisé qu’un jeune marocain sur trois n’a aucun niveau scolaire.

– La transparence fiscale paralyse momentanément le marché immobilier. Les promoteurs immobiliers ont affirmé avoir essuyé des pertes au niveau des opérations de vente et d’achat, suite à l’annonce de la mise en place du référentiel des prix des transactions immobilières par le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid. Le président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers, Youssef Benmansour, a précisé que le nouveau référentiel des prix aura un effet négatif provisoire sur le marché immobilier, ajoutant que les transactions immobilières vont reprendre par la suite leur cours normal.

Al Mounaataf.:

– L’Observatoire marocain de l’action parlementaire (OMAP) fait état d’un recul des indicateurs relatifs à la gouvernance de l’institution législative. L’Observatoire a souligné, dans un communiqué, que la session parlementaire d’automne a été marquée par un recul au niveau des indicateurs d’ouverture et de transparence au sein des deux Chambres du parlement. Ce constat a été fait sur la base des référentiels internationaux en matière de bonne gouvernance, reconnus par l’Union interparlementaire dont l’OMAP est membre.

Assahra Al Maghribia.:

– Plus de 60 pays prennent part à Marrakech au Forum international sur la sécurité en Afrique. La 5ème édition de Marrakech Security Forum, qui s’ouvre ce vendredi, va traiter, deux jours durant, de la progression des menaces transnationales, les foyers de séparatisme et de rébellion dans l’espace sahélo-saharien, les menaces émergeantes de terrorisme chimique et biologique, les combattants terroristes étrangers, la cybercriminalité et le cyber-terrorisme et la situation en La Libye.

Bayane Al Yaoum.:

– Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a lancé un plan d’urgence pour la protection du cheptel dans les régions affectées par la dernière vague de neige. Selon ce département, la chute de neige durant les deux derniers mois a induit une pénurie des pâturages et, par conséquent, une hausse des prix du foin sur le marché.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *