Revue de presse marocaine du 13/02/2012

0 commentaires, 13/02/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce lundi:. +AL MASSAE+ :.
-Abdelilah Benkirane réussit à apaiser la colère des parlementaires issus de la ville de Taza et leur promet de mettre en place une commission interministérielle qui sera chargée de trouver des solutions aux problèmes urgents que connaît la région. De son coté, le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser affirme aux députés de la ville que SM le Roi lui a ordonné de s’enquérir de la situation de la population locale et de prendre connaissance de leurs problèmes.

-Des salafistes incarcérés à la prison de Salé accusent, dans une lettre adressée à une organisation des droits de l’Homme, des responsables de la prison de commercialiser au sein de l’établissement pénitentiaire des ordinateurs et des téléphones portables à des prix astronomiques et d’organiser des « soirées » dans l’enceinte de la prison, et le délégué général de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion, Hafid Benhachem exprime son étonnement à l’égard de ces rumeurs, soulignant la disposition de la Délégation générale à ouvrir les prisons devant les procureurs généraux du Roi et le CNDH pour s’assurer de la réalité de la situation.

-Le secrétariat général du PJD ne réussit pas à fixer la date de la tenue de son 7ème congrès. Abdelilah Benkirane reporte la prise de sa décision relative à la séparation entre son action partisane et celle gouvernementale sur fond des inquiétudes exprimées par certains dirigeants du parti quant à l’influence négative de la présidence du gouvernement sur l’action du parti, son role et ses instances.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Incidents de Taza: SM le Roi ordonne au ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser d’accorder plus d’intérêt aux questions des habitants de la ville, et les parlementaires tazis demandent au Souverain de visiter leur ville. Par ailleurs, le groupe fédéral de l’Unité et la démocratie à la Chambre des conseillers appelle à la constitution d’une commission d’enquête parlementaire sur ces incidents.

-Le secrétariat général du PJD décide de tenir le congrès national du parti en juillet prochain, alors que Abdelilah Benkirane est critiqué pour avoir déclaré qu’Al Adl Wal Ihasane joue avec le feu.

-Dans le cadre de la suspension des sources au sein du Conseil de gouvernement qui divulguent des informations aux journalistes : Abdelilah Benkirane indique qu’il mènera une lutte acharnée contre « les journalistes ennemis », suite à la publication par certains sites électroniques d’informations infondées concernant les incidents de Taza.

+ASSABAH+ :.
-Arrestation du chef d’une bande qui procède au kidnapping de citoyens et demande des rançons pour leur libération. La dernière victime est un enseignant universitaire qui a été kidnappé dans une villa à Saïdia et libéré après que sa famille ait versé une rançon de dix millions de centimes.

-Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustafa Ramid, affirme que c’est son prédécesseur Mohamed Taib Naciri, qui a mis le dossier de l’ONDA entre les mains du procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Casablanca et que la police judiciaire a entamé son enquête pour s’enquérir de la véracité des irrégularités mentionnées dans le rapport de la Cour des comptes.

-Le Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane menace la presse et appelle les journalistes à assumer leurs responsabilités car ils ne peuvent en aucun cas être au dessus de la loi ou de la reddition des comptes. Il a par ailleurs qualifié certains médias d' »ennemis » suite à la publications par certains sites électroniques d’informations mensongères sur les incidents de Taza.

+AL KHABAR+:.
-Le gouvernement reconnaît l’existence de dépassements de la part des forces de l’ordre lors des incidents de Taza et dément avoir donné des ordres pour intervenir contre la population. Il annonce par ailleurs la création d’une commission chargée du suivi des développements de ces incidents.

-La Gendarmerie Royale met à la disposition du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Draiss, une nouvelle carte aérienne sur les lieux des constructions anarchiques, et ce dans le cadre de l’engagement de l’Etat à l’éradication de ce phénomène.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch sanctionne les responsables du piétinement de la réalisation du Plan Maroc Vert en procédant à un mouvement d’affectation qui concernera plusieurs directeurs régionaux. Le ministre considère qu’il n’y aura pas d’avenir pour ledit Plan en présence de directeurs régionaux inconscients de son importance.

-Incidents de Taza: Abdelilah Benkirane rencontre des parlementaires de la province et constitue une commission interministérielle chargée de trouver les solutions adéquates aux problèmes urgents de la région.

-Le ministre de la Santé, El Houssein Ouardi, découvre des dysfonctionnements dans la gestion des marchés publics conclus par le ministère : L’inspection générale du ministère affirme dans son rapport sur les contrats signés sous l’ère de l’ancienne ministre, Yasmina Baddou, que trois sociétés seulement ont bénéficié de 75 pc des marchés publics conclus, outre le clientélisme dans le choix des bénéficiaires.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Arrestation du frère d’un responsable d’Adl Wal Ihssane pour trafic de drogue. Le présumé accusé a été appréhendé alors qu’il s’apprêtait à quitter le Maroc vers le préside occupé de Sebta, après avoir faire l’objet d’un mandat d’arrêt national.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le procès des personnes détenues dans le cadre des incidents de Taza se poursuit mardi, et le Chef du gouvernement tient une rencontre avec les parlementaires de la province, qui a été sanctionnée par la formation d’une commission interministérielle pour trouver les solutions idoines aux problèmes urgents de la région.

+AL ALAM+:.
-Après l’affaire de l’ONDA, un autre lourd dossier est sur le point d’être soumis à la justice: il s’agit de l’entame de l’examen du dossier du CIH.

+ATTAJDID+:.
-Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, affirme dans sa réponse à « Human Rights Watch » que son département ne fera pas marche arrière à propos de la décision de l’interdiction de deux hebdomadaires français tant qu’ils comportent des dessins portant atteinte aux symboles religieux de l’islam et regrette l’approche sélective adoptée par HRW vis-à-vis des dispositions du droit international.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-La Chambre des Représentants tient ce lundi sa première séance des questions orales avec un ordre du jour « très brûlant »: il s’agit entre autres de la vague de froid et de l’actuelle campagne agricole, des incidents de Taza et de la débâcle de l’équipe nationale de football.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Conséquences de la poursuite en justice de l’ancien DG de l’ONDA: des réunions intenses des responsables poursuivis en liberté provisoire avec leurs supérieurs pour tenter de donner l’impression que leur poursuite en justice n’est qu' »un coup d’épée dans l’eau » et qu’ils sont sûrs de leur innocence.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Les incidents de Taza: Abdelilah Benkirane se réunit avec les députés issus de la ville et procède à la création d’une commission pour la mise en place d’un programme gouvernemental urgent pour résoudre les problèmes dont pâtit la région.

+AL MOUNAATAF+:.
-Après la réussite du président tunisien à avoir le soutien du Maroc et de la Libye pour la tenue d’un sommet maghrébin au cours de l’année, Moncef Marzouki réussira-t-il, au terme de son périple dans les pays du Maghreb, à convaincre le président algérien Abdelaziz Bouteflika de faire preuve de neutralité concernant la position de son pays concernant la question du Sahara et d’accepter la tenue de ce sommet maghrébin?

+LE SOIR ECHOS+:.
– Le Maroc réconcilié avec son passé. Les parrains du programme de réparation communautaire ont dressé le bilan de leur action collective. Avec près de 130 projets, un investissement de 29,7 MDH et 19 partenariats, ce programme a, certes, atteint son but, mais il est temps de se poser des questions sur son avenir.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Le déficit commercial continue de se creuser: Des exportations en hausse de 10, 8 pc contre +18 pc d’importations en 2011. Les chiffres définitifs des échanges extérieurs du Maroc viennent de tomber, pas très différentes des chiffres provisoires publiés il y a un mois. Le Maroc est appelé à réviser son offre exportable.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Programme de réparation communautaire : Les partenaires dressent l’état des lieux. Lancé en 2007 dans le cadre du suivi des recommandations de l’IER, le programme de réparation communautaire vient de prendre fin. Ce projet de grande envergure qui a concerné 13 régions du Royaume visait à contribuer au développement des régions ayant souffert de séquelles des violations graves des droits de l’Homme. Le programme intégrait en effet une dimension de réconciliation basée sur la reconnaissance de la responsabilité de l’Etat et la réhabilitation de la confiance en l’Etat et en ses institutions. En effet, près de 130 projets de réparation communautaire ont pu être réalisés grâce à une enveloppe budgétaire de 102 millions de dirhams financée en grande partie par l’Union européenne.

+L’ECONOMISTE+:.
-Déficit budgétaire: un séisme à 6,1 pc. C’est un véritable profit warning qui devrait être annoncé par les Finances de l’Etat. Le trou du budget 2011 s’établit à 6,1 pc du PIB. C’est 1,6 point de plus que l’hypothèse à partir de laquelle avait été élaborée la loi de Finances, soit 4,5 pc. Cette détérioration des finances publiques, le FMI l’avait prédite dans les conclusions de la dernière mission à l’automne de l’année dernière.

+LIBERATION+:.
L’affaire des navires marocains saisis continue de faire des vagues: Les syndicats français soutiennent les marins abandonnés et menacent d’aller en justice. Ils déplorent l’attitude des services de l’Etat français qui n’avaient rien entrepris pour trouver une solution à ce problème qui commence à inquiéter plus d’un.

+AL BAYANE+:.
Parlement: questions orales ce lundi et cloture de la session d’automne mardi. Projet de budget 2012 sera débattu lors d’une session extraordinaire du Parlement fin février.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *