Revue de presse marocaine du 12/06/2012

0 commentaires, 12/06/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce mardi:.

+ASSABAH+:.
-Abdelilah Benkirane réagit à sa propre manière aux manifestations de protestation réclament son départ et déclare: « Je me sens à l’aise (cinq cinq) tant que mon message a été reçu par les Marocains ». Le Chef de l’Exécutif a aussi minimisé l’importance des marches organisées à son encontre surtout que les citoyens marocains ont, selon lui, manifesté leur compréhension et leur appui à la décision de la hausse des prix des carburants et n’ont pas participé massivement à ces marches.

-Des juges tunisiens au Maroc dans le cadre d’une commission rogatoire pour enquêter sur les fonds du président tunisien déchu et de son gendre déposés dans des établissements bancaires marocains. Selon des sources judiciaires, le ministre de la justice, Mustapha Ramid a accepté l’entame des procédures judiciaires relatives aux accusations déposées contre les membres de la famille Ben Ali, notamment celles d’investissement illégal, de détournement et transfert d’argent à l’étranger.

-Le mouvement féminin menace de transformer la place devant le siège du parlement en une « place Attahrir » qui sera occupée par les associations féminines pour faire pression sur le gouvernement Benkirane en vue de mettre en place une instance pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination.

+AL MASSAE+ :.
-Dans une réponse inattendue: Les banques refusent de mettre en application les orientations de Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib, relatives à la baisse du taux d’intérêt élevé qui pèsent lourdement sur le dynamisme de l’économie nationale et sur la clientèle des banques.

-L’augmentation des prix du gasoil fait sortir les taximen dans une marche à Casablanca: Les manifestants ont appelé Abdelilah Benkirane à revenir immédiatement sur la décision de hausse des prix des carburants.

-Le député istiqlalien et membre du comité exécutif de l’Istiqlal, Abdellatif Abdouh interdit de quitter le territoire national après que le juge d’instruction près la Cour d’appel de Marrakech ait décidé de lui retirer son passeport et de le placer sous surveillance judiciaire. Des sources informées indiquent aussi que le juge d’instruction a auditionné Abdouh concernant les plaintes déposées contre lui par l’Instance nationale de protection des deniers publics-section de Marrakech concernant les dossiers de l’hotel Essaïdi et de la résidence « Berdai ».

-Abdelilah Benkirane décide de reporter sine die la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers qui était prévue mercredi, et des sources parlementaires indiquent que la deuxième Chambre a fixé, lors de la réunion de son bureau, la date du 27 juin prochain pour la tenue de cette séance mensuelle, ajoutant que l’aval du Chef du gouvernement concernant cette nouvelle date reste lié au résultat de la réunion des présidents des groupes parlementaires.

+AL KHABAR+:.
-Un chef d’un réseau de trafic de drogue, composé de 22 individus, fait tomber neuf gendarmes à la commune d’Aït Yaazem, relevant du cercle d’Agouray dans la province d’El Hajeb: Des sources indiquent que les neuf gendarmes sont poursuivis en état de liberté après que leurs noms aient été cités par certains membres du réseau, arrêtés depuis deux semaines, lors de leur interrogatoire.

-Mohamed Yatim, SG de l’UNTM appelle Abdelilah Benkirane à la révision ou à la baisse des hauts salaires et des indemnités « trop exagérées » accordées à 2.000 hauts fonctionnaires au sein des établissements publics, et ce afin de promouvoir la solidarité entre toutes les composantes de la société et faire face aux difficultés de la conjoncture actuelle.

-Effondrement d’une maison à derb Lamaïzi dans l’ancienne médina de Casablanca: audition du caid du quartier où la maison s’est écroulée par les autorités compétentes après les accusations proférées à son encontre par les habitants de l’ancienne médina de la métropole qui le considèrent comme étant le premier responsable de ce drame.

-Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad salue l’audace de Abdelilah Benkirane à augmenter les prix des carburants, et ce lors d’une rencontre avec le groupe parlementaire du PJD au cours de laquelle il a présenté aux membres du groupe la vision du gouvernement visant la promotion du secteur touristique.

-L’avis consultatif du CNDH concernant le projet de loi relative aux garanties accordées aux militaires divise les membres de la commission des Affaires étrangères et de la Défense nationale. Au moment où les partis de l’opposition ont sollicité l’avis du CNDH, plusieurs membres de la dite commission ont minimisé l’importance de l’avis consultatif du Conseil, considérant que la Chambre des représentants a accompli son devoir.

 +AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-La séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers va durer huit heures après que les groupes parlementaires à la 2ème Chambre se sont mis d’accord sur le temps d’intervention qui leur sera imparti à savoir près de quatre heures, soit le même temps dont bénéficiera le Chef du gouvernement. Cette séance mensuelle pourra ainsi durer toute une journée au cours de la semaine prochaine après avoir été reportée jusqu’au retour de M. Benkirane de Tunis où il coprésidera avec son homologue tunisien les travaux de la haute commission mixte maroco-tunisienne.

-En réaction à la décision du Club des magistrats du Maroc de se retirer du dialogue national sur la réforme du système judiciaire, Mustapha Ramid laisse la porte ouverte devant les boycotteurs.

-Fermeture des frontières devant Abdellatif Abdouh, parlementaire à la Chambre des conseillers et secrétaire régional de l’Istiqlal à Marrakech: L’affaire a éclaté quand l’Instance nationale de protection des deniers publics à Marrakech a décidé de briser le silence en déposant des plaintes auprès du procureur général du Roi pour l’appeler à ouvrir une enquête transparente sur plusieurs accusations de corruption, de dilapidation de deniers publics, d’abus de pouvoir et de falsification de documents officiels contre des élus et des entrepreneurs dans la région.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Mariano Rajoy reçoit 100 milliards d’euros de la part du FMI pour faire face à la crise économique et Abdelilah Benkirane reçoit 100.000 chomeurs marocains qui ont perdu leurs postes d’emploi en Espagne. Ainsi, Madrid a exporté la crise du chomage vers le Maroc tout en le privant des transferts de devises des MRE.

+AL ITTIHAD AL ICHRTIRAKI+ :.
-Mohand Laenser qualifie d' »acte grave » l’accusation de certains gouverneurs et walis de corruption, suite au rapport élaboré par le PJD dans ce sens. Le ministre a appelé les auteurs du rapport à présenter leurs preuves afin d’ouvrir une enquête à ce sujet.

-Le groupe socialiste à la Chambre des représentants met en garde contre les conséquences sociales et sécuritaires provoquées par la décision du gouvernement d’augmenter les prix des carburants et adresse une lettre à la HACA pour permettre à l’opposition socialiste d’utiliser les trois chaînes de télévision du pole public à l’instar du Chef du gouvernement.

+ATTAJDID+:.
-Les concours de recrutement dans la fonction publique seront annoncés dans les quelques semaines à venir, selon une source proche du Chef du gouvernement. Selon la même source, ces concours seront annoncés à travers la presse écrite ainsi que dans les médias audiovisuels, conformément aux critères de transparence et d’égalité des chances.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Le maire-adjoint de Marrakech et ancien président de la Commune urbaine de Menara Guéliz, l’Istiqlalien Abdellatif Abdouh interdit de quitter le territoire national par le juge d’instruction suite à une plainte déposée contre lui par la section régionale de l’Instance nationale de la protection des deniers publics pour enrichissement illégal, détournement et dilapidation de deniers publics et corruption.

-Driss Lachgar et Habib El Malki face à face dans la course à la direction de l’USFP: les deux responsables usfpéistes ont entamé une course contre la montre en vue de mobiliser les militants du parti de la rose pour soutenir leurs candidatures dans les différentes régions du Royaume.

-Effondrement d’une maison à Derb Lamâaizi dans l’ancienne médina de Casablanca: un Caid relevé de ses fonctions et des agents d’autorités auditionnés, alors qu’une enquête judiciaire a été ouverte sur ordre du Procureur général du Roi.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Répercussions de la hausse des prix du carburant: poursuite des manifestations de protestation avec la montée au créneau des taximen qui revendiquent le gasoil professionnel sinon une hausse des tarifs de transport serait envisageable.

-Abdelilah Benkirane pourrait annoncer, au cours de cette semaine, le début de ses consultations avec les partis politiques au sujet de l’agenda électoral. Selon des sources, les partis de la majorité ont chargé le Chef du gouvernement d’annoncer les détails de l’agenda gouvernemental pour l’organisation des prochaines échéances électorales.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Après deux mois de grève du personnel des stations de péage chez Autoroutes du Maroc: est-ce le bout du tunnel ? Serait-ce le « ouf » du soulagement de la société Autoroutes du Maroc « ADM » ? Après plus de deux mois de grève avec toutes les perturbations que cela suppose, l’activité reprendra vraisemblablement son cours normal. C’est du moins qu’indique une source bien informée à ADM qui révèle qu’un accord a été finalement trouvé avec les sociétés prestataires de services dont dépend le personnel gréviste.

-Création d’une sous-commission parlementaire : Les divergences sur l’immunité militaire continuent à la première Chambre. Les membres de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE ne sont pas parvenus à un terrain d’entente concernant le projet de loi relative aux garanties fondamentales accordées aux militaires. Pour débloquer la situation, ils ont décidé de créer une sous-commission dont les travaux vont surtout porter sur les dispositions de l’article 7. Si les partis de l’opposition menés notamment par l’USFP dénoncent ce qu’ils ont qualifié d’immunité absolue. Pour leur part, les partis de la majorité semblent être d’accord sur la révision de l’article controversé, mas ils ont fait une conception un peu différente sur le sujet par rapport à l’opposition.

+LIBERATION+:.
-Après les hausses du carburant, les premières tensions sociales : Fin du délai de grâce pour Benkirane et ses troupes. Terminé le délai de grâce pour le gouvernement Benkirane ? Ici et là, les protestations se multiplient et les marques de colère s’organisent. A la marche pour la dignité à Casablanca, le sit-in de la colère à succédé à Rabat. La décision de la hausse des prix des carburants sonne le glas d’une lune de miel annoncée mais qui a été finalement de courte durée.

-Ras-le-bol et grogne sociale à Casablanca : Taximen, cafetiers et diplomés chomeurs voient rouge. Les Casablancais ont plus que jamais les nerfs à vif par ces tempes de crise sociale. Déjà qu’ils sont depuis quelque temps agressés par l’environnement d’une ville qui grandit mal, les voilà confrontés quotidiennement à des manifestations et autres grèves auxquelles le gouvernement actuel ne peut et ne veut trouver d’issues. La grogne sociale s’enfle de plus en plus et elle n’a pas l’air d’inquiéter les responsables outre mesure.

+L’ECONOMISTE+:.
-Habitat : beaucoup de trous. Quel avenir pour les villes du Maroc ? La question est d’une actualité brûlante. Elle s’impose avec les effondrements de maisons en série dans l’ancienne médina de Casablanca. La nouvelle catastrophe de Derb Lamaâizi est en fait symptomatique du développement anarchique des villes marocaines, de la corruption, la prolifération des constructions clandestines, le manque de régulation, les complicités une anarchie due à l’absence d’une vision stratégique pour le développement des villes. Aujourd’hui, le constat est que la politique d’urbanisation suivie jusqu’à présent a généré de graves dysfonctionnements sociaux, économiques et environnementaux.

-Hausse du carburant : les taxis bravent Benkirane. Il fallait s’y attendre ! Les syndicats des taxis ont organisé hier à Casablanca une marche de protestation contre les dernières hausses du carburant. La sortie a mobilisé plusieurs milliers de participants représentant les différentes centrales syndicales exerçant dans le transport, notamment les chauffeurs de grands et petits taxis. Principales revendications : une réunion d’urgence avec le gouvernement et la régularisation de la situation sociale des taximen, notamment la généralisation de la carte professionnelle et la sécurité sociale.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Session extraordinaire de la CEN-SAD à Rabat: L’intensification de la coopération entre les Etats sahélo-sahariens s’impose. Les Etats sahélo-sahariens sont appelés à intensifier leur coopération afin de pouvoir lutter contre les menaces qui sévissent dans la région. C’est le message fondamental qu’a tenu à véhiculer le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Saad dine El Otmani, hier à Rabat, lors de l’ouverture de la session extraordinaire du conseil exécutif de la CEN-SAD. La coopération s’impose, conjoncture oblige, ce qui nécessite des orientations stratégiques claires et des mécanismes de coopération efficaces ainsi que des programmes efficients.

+AL BAYANE+:.
-Agenda électoral : le processus des consultations démarre. L’agenda électoral devrait se préciser dans les prochains jours. Selon des sources concordantes, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane réunira au cours de cette semaine sa majorité gouvernementale pour sortir avec une visibilité dans ce sens. Par la suite, il consultera les partis de l’opposition ainsi que toutes les autres formations politiques, même celles non représentées à l’Hémicycle. Après cette étape, une première vision devrait être dégagée quant au calendrier pour l’organisation de ce processus électoral.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *