Revue de presse marocaine du 12/03/2013

0 commentaires, 12/03/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce Mardi:.

+LIBERATION+:.
– Menace d’envolée du prix du pain: Y-aura-t-il risque d’augmentation du prix du pain, cette denrée si vitale pour la consommation des ménages marocains ? Cette rumeur circule depuis plusieurs jours, et même El Houcine Azaz, président de la Fédération des boulangers-pâtissiers du Maroc (FBPM), s’est montré catégorique en niant toute augmentation des prix du pain pour le moment, sa déclaration à +Libé+, hier matin, laisse entendre que cette augmentation serait envisageable au cas où le gouvernement n’honorerait pas ses engagements.

– Feu vert pour le compte administratif du Conseil de la ville de Casablanca : Le Conseil de la ville de Casablanca se réunira cette semaine pour examiner et voter le compte administratif. Une séance qui s’annonce calme puisqu’un accord a été trouvé entre l’ensemble des composantes politique de la majorité permettant un vote positif. Une entente qui ne semble pas du goût des élus de l’opposition qui dénoncent une manÂœuvre politicienne.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:
– L’antenne de l’ONMT à Torrémolinos de nouveau opérationnelle: Le Maroc de retour en Andalousie. Le tourisme marocain a enfin son représentant officiel en Andalousie. Non loin des plages dorées de la Costa del Sol, au cÂœur de Torrémolinos, l’antenne de l’ONMT a rouvert ses portes vendredi 8 mars après plus de 20 ans d’inactivité. Etaient présents à la cérémonie d’ouverture Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, Ahmed Ould Soulem, ambassadeur du Maroc à Madrid, et plusieurs professionnels.

– Des projets d’envergure en marge du 3ème festival à Tafraout. « Dar Louz » pour valoriser les amandiers. Le festival des amandiers, tenu du 8 au 10 mars à Tafraout, a fait la part belle à ce fruit. Ce rendez-vous à la fois économique, culturel et artistique a pour objectif le développement et le sauvegarde de la culture de l’amandier. Une culture menacée depuis des années par les changements climatiques, mais qui, aujourd’hui, est en pleine renaissance. Une renaissance qui bénéficiera davantage des avancées technologiques et des projets structurants, notamment de « Dar Louz », une unité de valorisation des amandes.

+L’OPINION+:.
– Une délégation du Parti de l’Istiqlal, conduite par Hamid Chabat, en visite de travail à Nouakchott: Entretiens avec les dirigeants du parti mauritanien de l’union pour la République. Les relations profondes, solides et séculaires entre le Maroc et la Mauritanie saluées.

– Tourisme national : Des signes de reprise encourageants et une dynamique qu’il convient de maintenir vivace. Assurément, d’énormes efforts sont encore à faire afin de promouvoir le secteur touristique et relever son niveau de compétitivité. Conjoncture aidant, le Maroc a tout à gagner dans un contexte où la situation n’est guère reluisante au niveau des pays du flanc Sud de la Méditerranée. Mieux vendre le produit Maroc nécessite donc une autre approche que celle de mise aujourd’hui, et qui a, sous nombre d’aspects, montré ses limites. En d’autres termes, il faut, bien sûr, capitaliser sur l’acquis, mettre le doigt sur les dysfonctionnements et être beaucoup plus agressif aussi bien sur les marchés traditionnels qu’en termes de pénétration de nouveaux marchés pour gagner davantage de parts.

+L’ECONOMISTE+:
– Délais de paiement: Le plan DGEM. Faux départ pour la loi sur les délais de paiement! La réglementation, qui a montré ses limites avant même sa mise en Âœuvre, sera finalement amendée. Reste à savoir si le changement y touchera la loi elle-même ou uniquement ses textes d’application. En tout cas, la Commission PME y planche depuis quelques jours avec le groupe de travail, présidé par Driss Azami, ministre du budget. Un comité a été créé dans le cadre du mémorandum d’entente signé le 6 mars 2012 entre le gouvernement Benkirane et la CGEM. L’objectif étant de présenter les doléances des milieux d’affaires avant la révision de la loi sur les délais de paiement.

– Téléphonie mobile: Le marché des puces anonymes résiste. Ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour y arriver dans les détails, mais le chantier était plus compliqué qu’ils ne le pensaient ! Les opérateurs télécoms avaient bénéficié d’un moratoire d’un an (2012) pour identifier tous les clients du prépayé, à raison de 25pc par trimestre, conformément à la décision de l’ANRT du 11 juillet 2011. Une décision qui vient, selon certains, suite à des pressions exercées par les Etats-Unis dans le cadre de la lutte antiterroriste. Aujourd’hui, l’objectif des 100pc souhaité par l’ANRT n’est pas encore atteint.

+AL BAYANE+:
– Journée internationale de la femme: Aicha Belarbi et Nouzha Skalli honorées à Bordeaux. La sociologue marocane et ancienne ambassadrice à l’UNESCO, Mme Aicha Belarbi, et sa concitoyenne Mme Nouzha Skalli, parlementaire et ancienne ministre de la famille, du développement social et de la solidarité, ont été honorées ce week-end à Bordeaux (sud-ouest de la France) à l’occasion de la journée internationale de la femme.

+LE SOIR ECHOS+:.
– La suspension de la loi 32-10 n’est pas officielle : Selon Abdelkader Boukhriss, président de la commission fiscalité de la CGEM, la loi sur les délais de paiement est toujours applicable. Il informe que c’est au parlement que revient la charge de la modifier mais pas uniquement à l’initiative gouvernementale. Distinguer entre les pénalités et intérêts de retard, absence de sanction à l’égard des non payeurs, manque d’outil juridique garantissant son application Les failles. Contrairement à ce qui a été relayé par certains organes de presse nationale, la suspension de la loi 32-10 sur les délais de paiement n’est pas effective. La loi est toujours applicable, nous atteste Abdelkader Boukhriss, président de la Commission fiscalité de la CGEM. Et d’ajouter que la confédération patronale compte adresser dans les prochains jours un mémorandum au Chef du gouvernement dans le but de reporter dans le temps l’application de ladite loi. Aucune date butoir n’a été fixée contrairement à ce qu’a rapporté un de nos confrères (2014).

– Le Maghreb jeune sous les projecteurs! le forum universitaire maghrébin des arts se prépare pour cinq jours de manifestations artistiques, concoctées par des talents en herbe, du 22 au 26 avril. Sous l’égide du bureau Maghreb de l’agence universitaire de la francophonie, le projet inclut le Maghreb, et l’appel de projet été diffusé à travers le réseau des universités et institutions d’enseignement supérieur, membres de l’agence universitaire de la francophonie (AUF) au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Ouvert aux étudiants de filières confondues, l’événement accueille cinq cent candidats issus des départements de lettres, sciences, informatiques, architecture, sciences humaines, arts et métiers au Maroc, en Algérie et en Tunisie.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
– Gestion des activités de Veolia Maroc à Actis: Les investissements maintenus et pas de suppression d’emplois en vue. La cession des activités de Veolia Maroc au fonds d’investissement britannique Actis n’aura aucun incident social ou économique. Du coté du groupe français, on se veut rassurant, en affirmant qu’il n’y aura pas de licenciements. Pour sa part, Actis précise que le fonds accorde une grande importance aux équipes locales. S’agissant des investissements programmés, ils seront maintenus et même accélérés .

– Agence urbaine de Rabat-Salé: Le plan d’aménagement unifié en cours d’homologation. L’agence urbaine de Rabat-Salé (AURS) a récemment présenté son projet de Plan d’aménagement unifié de Rabat devant les membres du comité technique local (CTL). Ce plan tant attendu devra être homologué avant la fin de cette année. Pour le détail, le plan d’aménagement vise, entre autres, à planifier une ville durable qui assure une conception rationnelle et diversifiée de l’espace, une préservation des espaces naturels et paysagers par la réorganisation du transport entre les différents quartiers de la ville, mais aussi entre Rabat et les espaces avoisinants.

+ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:
– ONDA: Nomination de cadres à de hautes fonctions sans qu’ils aient présenté leurs candidatures conformément à la nouvelle restructuration de l’Office. Des sources indiquent que « l’annonce des résultats était décevant ».

+ASSAHRA AL MAGHRIBIA+:
– Elections partielles: Abdelilah Benkirane temporise pour préserver la cohésion de la majorité. Par ailleurs, plusieurs militants PJD à Settat appellent le Secrétariat général du parti à contester les résultats des élections.

– Le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf (Forsatin) dénonce, dans un communiqué, l’alignement de l’émissaire de l’ONU Christopher Ross sur la thèse algériennes et lui demande de présenter des excuses.

+AKHBAR AL YAOUM+:.
– Les autorités irakiennes suspendent l’exécution du citoyen marocain Mohamed Ilouchen détenu en Irak depuis 2006 pour terrorisme. Cette décision intervient suite à des contacts du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération avec les autorités irakiennes ce qui a poussé le tribunal « Mahkamat attamyiz » a commué en réclusion à perpétuité la peine de mort prononcée à l’encontre du Marocain.

– Une commission parlementaire visite les carrières de « Ghassoul » à Missour pour s’informer sur les superficies réelles exploitées, les méthodes d’exploitation, la quantité de Ghassoul extraite et les frais financiers que cette opération engendre. Le chef de gouvernement pourrait intervenir personnellement dans ce dossier pour déterminer les prérogatives de Aziz Rabah, ministre du Transport et de l’Equipement et Fouad Douiri, ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, après que la famille Safrioui ait insisté à ce que ce dernier supervise cette affaire.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:
– Abdelilah Benkirane réprimande Abdellah Bouanou pour avoir menacé de descendre dans la rue. Lors de la réunion hebdomadaire du parti de la Lampe, Bouanou a été réprimandé par Benkirane et ses collègues du Secrétariat général du PJD après qu’il ait menacé de descendre dans la rue en signe de protestation contre des parties qu’il n’avait pas nommé et qu’il accuse de vouloir renverser le gouvernement.

– Le mouvement féministe se dit satisfait de la nomination de trois femmes ambassadeurs. Khadija Errabbah, coordinatrice du Mouvement pour la démocratie paritaire (MDP), estime que la nomination de trois femmes sur seize ambassadeurs peut être considéré comme « le coup d’envoi sain de la mise en application des dispositions de la Constitution en matière d’égalité entre hommes et femmes » .

+ASSABAH+:
– Trois policiers tués par balles dans un commissariat à Mechraâ Belaksiri par un de leurs collègues. Des sources concordantes au commissariat de police de la ville ont indiqué que le brigadier a commis son crime odieux suite au refus de sa hiérarchie de l’affecter à un check-point de sécurité.

– La diplomatie partisane s’active pour contrecarrer les thèses séparatistes. Alors que Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, est en visite en Mauritanie à l’invitation du parti au pouvoir (l’Union pour la République) où il aura des entretiens avec le président mauritanien, Khadija Rouissi, membre du Bureau politique du PAM, est en visite à Paris où il a rencontré le président de l’Assemblée nationale française, Claude Barthelon, qui a discuté avec Rouissi de plusieurs questions, notamment de la question du Sahara marocain.

– Le conflit au sein de l’USFP s’invite au tribunal. Hassan Dirham, membre du Bureau politique du parti, a menacé de poursuivre en justice Abdelali Doumou, membre de la commission administrative, qui accusait Dirham de controler le vote de certains congressistes. Le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, intervient pour calmer les esprits.

+ATTAJDID+:.
– Le rapport 2013 du Forum économique mondial sur la compétitivité dans le secteur du voyage et du tourisme indique que Maroc a gagné 6 places par rapport à 2011 pour occuper la 71ème place parmi les 140 pays concernés. Les Marocains sont classés 3ème parmi les peuples les plus hospitaliers et le ministre du Tourisme Lahcen Haddad indique que la politique gouvernementale dans ce domaine améliorera le classement du Maroc relatifs à d’autres indicateurs du secteur.

– Mise en place d’une commission parlementaire d’enquête sur l’unique carrière du Ghassoul dont les recettes s’élèvent à 1,6 milliard de centimes par mois, exploitée par une seule société depuis 50 ans.

– Des parlementaires marocaines mettent à nu les allégations prononcées lors d’une campagne de propagande du polisario qui a coïncidé avec leur participation à la 57ème session de la Commission de la condition de la femme au siège de l’ONU. Elles ont répondu aux allégations de la séparatiste Aminatou Haidar et le réalisateur espagnol Javier Bardem qui étaient les invités d’une émission télévisée en présence de Christopher Ross, l’envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara.

+AL MOUNAATAF+:
– Les comptes spéciaux: quand ces caisses noires seront-elles ouvertes pour les fermer pour bon? Au moment où on s’attendait à ce que le gouvernement ferme ces comptes spéciaux, il s’est contenté d’intégrer un article dans la loi de finances 2013 en vertu duquel les composantes du budget de l’Etat seront intégrées, par le ministère de l’Economie et des Finances, à partir de 2015, dans les recettes et dépenses résultant des opérations relatives aux comptes de la trésorerie.

+AL KHABAR+:.
– Les partisans de Ahmed Zaïdi défient le bureau politique de l’USFP et ouvrent un nouveau front: Le groupe socialiste à la Chambre des représentants, conduit par Zaïdi, a adressé une lettre à l’Internationale Socialiste sur la question du Sahara inscrite dans un communiqué de l’organisation dans le cadre des dossiers de décolonisation, exprimant son étonnement à l’égard de la position du conseil de l’IS lors de sa dernière réunion au Portugal sur la question du Sahara marocain.

– Mohamed Sebbar, SG du CNDH, a démenti, lors d’une émission télévisée, l’existence au Maroc de détenus d’opinion contrairement aux déclarations de plusieurs militants des droits humains. Il a par, ailleurs, exclu Abdelali Hamiddine, l’un des dirigeants du PJD et président du Forum Karama pour les droits de l’Homme de la liste des militants des droits de l’Homme.

– Avec la fin du premier trimestre de l’année en cours, la question du déficit refait surface: Le gouvernement pourra-t-il réalisé un miracle en maintenant le déficit à 4,8 pc du PIB ? La loi de finances 2012 a été adoptée sur la base d’une prévision prévoyant un déficit d’environ 5 pc alors qu’il a atteint 7,4 pc.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
– Au moment où plusieurs pays arabes ont conclu des accords pour un échange de leurs prisonniers, détenus en Irak, la coordination des familles des détenus et portés disparus marocains dans ce pays critique le gouvernement Benkirane qui n’a pas tenu ses promesses et ignoré ces Marocains.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+
-Le FMI émet des réserves quant aux débats au Maroc sur la Caisse de compensation, et exprime sa colère vis à vis des tergiversations du gouvernement Benkirane à propos des réformes de la Caisse, lui reprochant également le manque de sérieux dans sa façon de présenter les solutions contribuant à la reprise de l’équilibre budgétaire. Des sources concordantes indiquent qu’un débat est en cours au sein d FMI pour revoir des lignes de crédits alloués au Maroc d’un montant global de 6,4 milliards de dollars.

– Les Conseils nationaux de la CDT et de la FDT tiendront, samedi prochain, deux réunions en vue d’adopter une décision conjointe concernant l’organisation d’une grève générale en avril. Des sources syndicales indiquent que l’appel à la grève générale a coïncidé avec la célébration de la CDT de l’anniversaire de la première grève à laquelle avait appelé

+AL MASSAE+:
– Une bande sème la terreur dans les rues de Fès. Une bande de dix individus armés de sabres ont attaqué, dimanche soir, des citoyens, des voitures et des commerces au quartier populaire Zouagha à Fès.

– Le PJD appelle à créer une commission d’enquête sur une carrière de Ghassoul, propriété de l’homme d’affaires Anas Sefrioui. Des sources affirment que la commission d’enquête, relevant de la Commission des infrastructures à la Chambre des représentants, attend l’approbation du Bureau de la Chambre pour entamer ses travaux début avril.

– Le club des magistrats du Maroc menace de démission collective en cas de l’échec du dialogue sur la réforme judicaire. Des sources bien informées au sein du conseil national du club indiquent que les juges s’apprêtent à descendre dans la rue et à présenter leurs démissions en cas de l’échec du dialogue national sur la réforme judicaire.

– Les fonctionnaires fantomes au ministère de la Culture menacés d’expulsion. Des sources ont indiqué que le ministère va comparer la liste de présence de son personnel avec la liste du Ministère de l’Economie et des Finances. En cas de dysfonctionnements, le ministère veillera à l’application de la loi.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *