Revue de presse marocaine du 12/03/2012

0 commentaires, 12/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui retiennent l’attention de la presse quotidienne de ce lundi:.
+AL MASSAE+:
-Rencontre entre des chioukhs de la salafia et des leaders de partis politiques: La rencontre a eu lieu au domicile de cheikh Hassan Kettani, en présence notamment de Mohamed El Yazghi, Mustapha Bakkouri, Mohand Laenser, sur initiative de Mohamed Khalidi, secrétaire général du parti de la renaissance et de la vertu (PRV). Ladite rencontre a été marquée par l’absence des responsables du PJD.

-Exonération de 3 millions de familles de la taxe sur l’audiovisuel: Une source responsable au ministère de la Communication indique que le gouvernement a décidé d’exonérer 80 pc des ménages marocains, aux consommations faibles ou moyennes d’électricité, du paiement de la taxe sur la promotion du paysage audiovisuel national, incluse dans les factures d’électricité.

-Altercations et division entre les Istiqlaliens à cause de la date de la tenue du 16ème congrès du PI et Hamid Chabat menace de se retirer de la Commission préparatoire.

-Nouveaux affrontements à Beni Bouayach dans la province d’Al Hoceima: Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Draiss se rend dans la région et cinq personnes sont déférées devant la Cour d’appel pour « constitution de bande criminelle ».

-Des militants du PJD appellent le Chef du gouvernement à l’expulsion de l’ambassadeur de Syrie au Maroc.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Le ministre des Affaires économiques et générales, Mohamed Najib Boulif, indique que le gouvernement réussira à éradiquer les lobbies au sein de plusieurs administrations et établissements publics à l’horizon de l’année 2016, et appelle les promoteurs immobiliers à conclure des partenariats avec le gouvernement à l’instar du Patronat.

-Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani conduit la délégation marocaine au 9ème round des pourparlers informels sur le Sahara, et Mustafa Naïmi, membre du CORCAS, indique que malgré les changements politiques survenus, on ne peut prévoir aucune évolution pour trouver une solution aux problèmes existants.

-Abdelilah Benkirane réprimande Habib Choubani et salue Mustafa Ramid: M. Benkirane a réprimandé M. Choubani suite à ses sorties médiatiques sur les festivals artistiques et à l’éventuelle publication de la liste des associations qui bénéficient d’une aide de l’Etat ou de pays étrangers, ce qui impacte la cohésion gouvernementale. En même temps, le Chef du gouvernement a salué Ramid pour son courage car toutes les initiatives qu’il avait prises ont été décidées après coordination entre les deux.

-Une caravane d’aides menace les relations entre le PJD et Mohand Laenser: Le ministère de l’Intérieur a interdit une caravane d’aides en provenance de Nador destinée à 200 familles de Douar Ayat dans la province de Boulemane et les interventions du Chef de gouvernement n’ont pas pu annuler la décision d’interdiction.

+ASSABAH+ :.
-Abdelilah Benkirane renie les Chioukhs de la salafia: La direction du PJD a été absente de la rencontre entre les chioukhs de la salafia avec des dirigeants de partis politiques à l’invitation du secrétaire général du parti de la Renaissance et la Vertu. A ce propos, Abdelkrim Benatik souligne l’importance du dialogue et de sa poursuite avec les chioukhs de la salafia en vue de les convaincre d’adhérer à l’action politique et à l’encadrement de la société.

-La Première Secrétaire du PS français, Martine Aubry salue les réformes entreprises par le Maroc et annonce la création d’une commission mixte de coopération entre son parti et l’USFP.

-Le leader usfpéiste Mohamed El Yazghi déclare que les sorties médiatiques des ministres PJDistes portent atteinte à Abdelilah Benkirane. Par ailleurs, l’ancien ministre d’Etat refuse d’enterrer la Koutla démocratique et considère que les nominations de membres de la Koutla au sein de l’Exécutif ont été décidées en dehors du gouvernement.

+AL KHABAR+:.
-Enfin, la BNPJ convoque l’ancien PDG du CIH, Khalid Alioua pour audition ce lundi au sujet des dysfonctionnements et irrégularité dans la gestion de l’établissement bancaire sous sa direction.

-L’Union Constitutionnelle reconnaît, dans un communiqué, sa défaite électorale et fustige les mesures prises par les ministres de l’équipe Benkirane en les qualifiant de mesures « spectaculaires ».

-Médiation au sein de la Commission préparatoire du PI pour éviter le retrait du courant Chabat suite à la tension concernant la date de la tenue du 16ème congrès du parti.

-Des syndicalistes accusent la Commission administrative de l’UMT d’avoir pris des décisions illégales suite à la dissolution des représentations régionales du syndicat à Rabat. Ils affirment que les décisions de la Commission n’ont aucune légitimité.

+AL ALHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Une liste des associations soupçonnées de dilapidation de deniers publics (subventions de l’Etat) en cours d’élaboration. L’affaire ne se limitera pas seulement à la publication des noms comme ce fut le cas pour les bénéficiaires des agréments, mais les responsables cités encourent l’emprisonnement pour dilapidation de deniers publics. La liste en cours d’élaboration par le ministère chargé des relations avec le Parlement et la société civile comprend des noms de responsables impliqués dans le détournement des subventions de l’INDH.

-Beni Bouayach: Nouvelle tension et des personnes arrêtées lors des incidents mises sous les verrous alors que des sites électroniques font passer des images d’incidents survenus en Palestine et en Algérie comme étant celles des événements qu’a connus la localité. Par ailleurs, Cherki Draiss se rend dans la région et le wali justifie l’intervention des forces de l’ordre par le blocage de la voie publique par les manifestants.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-25 millions de Marocains n’ont pas confiance dans les hopitaux et sont insatisfaits du niveau des prestations médicales, selon un rapport de l’institut Galop.

-Al Qaïda controle une partie du territoire algérien, selon des rapports de médias. L’organisation terroriste a à son actif l’enlèvement de 70 personnes en cinq ans, et collecté 200 millions d’euros suite à 78 prises d’otages.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le gouvernement décide d’exonérer 80 pc des ménages marocains du paiement de la taxe sur la promotion du paysage audiovisuel national, appelée communément taxe sur la télévision: Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustafa El Khalfi indique que le coût de cette opération s’élève à 70 MDH que le gouvernement se chargera de les payer à la place de ces ménages.

-Affrontements nocturnes à Béni Bouayach: La visite-éclair de Cherki Draiss n’a pas réussi à apaiser la tension malgré la réponse favorable du ministre à certaines revendications de la population.

+ATTAJDID+ :.
-Annulation de la taxe sur la promotion du paysage audiovisuel national incluse dans les factures d’électricité: La décision concerne quatre millions de familles pour un coût de 70 MDH par an. Le président de l’association marocaine de protection et d’orientation du consommateur salue cette initiative qui est à même de faire baisser la tension dans certaines villes à cause de la hausse des factures d’eau et d’électricité.

+BAYANE AL YAOUM+ :.
-Baisse des factures d’électricité après l’annulation de la taxe sur la promotion du paysage audiovisuel national : La décision du gouvernement concerne 3,1 millions de ménages marocains.

-Le ministère de la Pêche maritime mobilise ses délégations et les services de la Gendarmerie Royale en réaction à certains dérapages qui ont accompagné le début de sa campagne en vue de la protection des richesses halieutiques nationales contre les chalutiers et les bateaux équipés de filets de pêche interdits aux plans national et international.

+RISSALAT AL OUMMA+ :.
-Début du 9ème round des pourparlers informels entre le Maroc et le polisario sur le Sahara et l’entêtement des adversaires et leur adoption de thèses séparatistes pourront faire échouer ces pourparlers.

+AL MOUNAATAF+ :.
-Le gouvernement retourne à la case départ au sujet de l’examen du dossier des Caisses de retraite: Mohamed Hakach, membre de la commission technique chargée du dossier indique que des réunions marathoniennes seront tenues à partir du 15 mars pour l’examen des propositions du bureau d’études « Actuariat » et particulièrement la vision sociale du Bureau international du travail pour la réforme des régimes de retraite.

-Le ministre délégué auprès du ministre l’Intérieur, Cherki Draiss se rend à Béni Bouayach pour calmer la tension sociale: Onze personnes poursuivies dans ces incidents ont été libérées.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Des syndicalistes « libèrent » le siège de l’UMT à Rabat et en changent les portes: Panique au sein d’Annahj Addimocrati après avoir perdu sa place au sein de la centrale syndicale.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Sahara/Pourparlers : Nouveau contexte, nouvelle approche ? le 9ème round des pourparlers informels entre le Maroc et le polisario ont débuté à Manhasset. Les négociations, qui vont durer trois jours, se tiendront dans un contexte nouveau, marqué par les derniers rapprochements entre le Royaume et l’Algérie voisine, qui ont multiplié les visites de leurs hauts responsables et à leurs têtes, les ministres des affaires étrangères.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Don d’organes : Les Marocains répondent-ils à l’appel de Ramid ? Chaque année, des centaines de patients sont en attente d’une transplantation. Qu’il s’agisse d’un rein, d’une cornée, d’un foie ou d’un cÂœur, les greffes ne sont pas monnaies courantes au Maroc. En onze ans, seulement 800 personnes se sont inscrites dans les registres de dons d’organes après décès. C’est ce qu’a annoncé, jeudi dernier à Casablanca, le ministre de la Justice, Mustapha Ramid qui a indiqué qu’après avoir annoncé que lui et son épouse feraient don de leurs organes, 28 personnes se sont inscrites dans lesdits registres. A travers cet acte généreux, Ramid souhaite encourager les citoyens à suivre son exemple. Cela dit, les Marocains sont-ils réellement prêts à faire don d’un organe ?

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Développement social : Vers la révision des critères d’octroi de subventions financières aux ONG. Le soutien financier accordé aux ONG sera soumis dorénavant à des conditions bien précises, notamment des appels d’offres publics. Il sera question d’instaurer des critères de sélection et un système de notation pour évaluer les projets proposés par ces organismes. Cette nouvelle mesure vie à garantir un accès équitable aux subventions.

+L’ECONOMISTE+:.
-ONDA, CIH, CNSS : trop lourde la justice. Les scandales liés aux affaires de détournement et de mauvaise gouvernance dans les entreprises publiques se succèdent depuis plus de dix ans. De par leur complexité et les enjeux politiques qui entourent ces dossiers, leur traitement judiciaire exige plus de temps en investigation et en instruction, trop même, au goût de l’opinion publique. Le gouvernement a promis de « dégeler » tous les dossiers. Cela tombe bien.

+AL BAYANE+:.
-Mise en Âœuvre des dispositions de la nouvelle Constitution : le processus électoral achevé avant la session d’automne du Parlement. Le processus de la concrétisation de la nouvelle Loi fondamentale se poursuit. Après la mise en place de la Chambre des représentants dans sa nouvelle configuration et avec de nouvelles prérogatives, les projecteurs sont aujourd’hui braqués sur le reste du processus électoral.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *