Revue de presse marocaine du 12/01/2015

0 commentaires, 12/01/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant lundi 12 janvier 2015:

Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

– Le Maroc se dote d’outils nécessaires pour opérationnaliser la police de l’environnement. Le conseil du gouvernement, réuni jeudi, a approuvé un projet de décret relatif à l’organisation de cette police et la mise en place d’une commission ministérielle pour l’examen des amendements proposés. Le texte en question fixe les prérogatives de cette police et ses modes de fonctionnement. L’adoption de ce décret « constitue une avancée importante dans l’accompagnement de l’application effective de la réglementation nationale environnementale tant sur le plan de l’exploitation des ressources et de leur préservation que sur celui de la durabilité de la protection contre la pollution », a affirmé la ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haïti, dans un entretien.

– Complexe solaire d’Ouarzazate. Le groupement composé d’Acwa Power (chef de file) et du groupe Sener a été retenu par l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) pour le développement des phases II et III du complexe solaire Noor d’Ouarzazate. Masen a annoncé vendredi dans un communiqué les résultats de l’appel d’offres pour la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance des centrales solaires Noor II et Noor III, remporté par le groupement Acwa-Sener.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Politique: Le dernier bastion de la misogynie. Au moment où les paysages économiques et social marocains connaissent et reconnaissent des figures féminines de marque, les champs politique ou encore syndical ont progressé à très petits pas avant de …reculer. Aujourd’hui, parmi la trentaine des partis politique qui forment le tissu national, seules deux femmes ont pu arracher la qualité de secrétaire générale. Il s’agit de Nabila Mounib du PSU et Zhour Chekkafi du PSD. Quant au monde syndical, aucune femme n’a pu à ce jour diriger un quelconque groupement syndical.

– Benkirane suspend deux élus révoqués par Hassad. Il s’agit du président de la commune de Deroua ainsi que de son premier adjoint aux couleurs du PJD. Cette décision, prise par le secrétariat général à la veille du conseil national du parti de la lampe, fait suite à la décision du ministre de l’Intérieur, qui a révoqué les deux élus concernés pour plusieurs abus constatés par la tutelle concernant la gestion de la collectivité locale dont ils assurent la présidence. Le secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane, dit s’être appuyé sur un rapport réalisé par l’instance d’arbitrage du PJD dans la région de Chaouia-Ouardigha.

L’Economiste.:

– Loi sur les délais de paiement: La CGEM s’impatiente. La Confédération générale des entreprises du Maroc a été l’invitée de l’Agence spéciale Tanger-Med pour son conseil d’administration. L’épineux dossier de la loi sur les délais de paiement a monopolisé une bonne partie des débats de ce conseil, indique Salaheddine Kadmiri, vice-président général de la CGEM. « Ce que nous demandons, c’est que tous les établissements publics soient concernés par cette loi », explique Kadmiri. Or, c’est loin d’être le cas actuellement. En l’état, cette loi n’est pas applicable pour le privé et la CGEM compte bien demander à ce qu’elle soit abrogée si nécessaire car, telle quelle, elle ne fera qu’empirer la situation des entreprises, poursuit Kadmiri.

– Représentation parlementaire des MRE: Trois propositions de loi en compétition. La participation des MRE dans les élections législatives continue de faire des vagues. Trois partis politiques, le PJD, l’Istiqlal et l’USFP, ont présenté des propositions de loi ouvrant la voie à l’implication des Marocains établis à l’étranger dans le processus électoral. Ces textes devraient être examinés, jeudi dernier, à la commission de l’intérieur de la Chambre des représentants, mais la réunion a été reportée à une date ultérieure. Ces textes répondent à l’essentiel des revendications des associations des MRE concernant l’annulation du vote par procuration, la possibilité de se porter candidat ou encore la création de circonscriptions législatives dans les pays d’accueil.

L’Opinion.:

– Dix-septième compagne nationale de solidarité « Unis pour aider les démunis »: La voie du progrès et du développement. Sous le signe « Unis pour aider les démunis », la Fondation Mohammed V pour la solidarité organise, du 8 au 16 courant, la dix-septième campagne nationale de solidarité pour la lutte contre la pauvreté. Placée sous la présidence effective de SM le Roi Mohammed VI, cette campagne est un moment fort pour l’ensemble des citoyens qui, avec ferveur et dans un élan spontané, accueillent cet événement pour renouveler leur attachement aux valeurs de citoyenneté et de patriotisme, à travers leur contribution aux actions et programmes sociaux réalisés par la Fondation au profit des personnes en situation de précarité dans les différentes régions du Royaume.

Libération.:

– La réforme de la justice disséquée par le SDJ à Essaouira. Une vision globale et intégrée du projet de réforme de la justice qui devrait prendre en considération le rôle primordial des greffiers. Telle est la revendication qui a fait l’unanimité lors du colloque organisé récemment par l’antenne locale du Syndicat démocratique de la justice à Essaouira (SDJ) autour du thème « Quel statut pour les greffiers dans le projet d’organisation judiciaire au Maroc? ». Le thème du colloque reflète la préoccupation majeure débattue par les différents intervenants qui ont catégoriquement rejeté le prétendu dialogue national autour du projet de réforme de la justice initié par le ministère de tutelle. Fkhar Eddine Ouhaddou, secrétaire général adjoint du SDJ, a évoqué le contexte national ponctué par une série de rencontres locales et régionales organisées par le SDJ en réaction à l’approche du ministère de la Justice et des Libertés qui monopolise la réflexion, la communication et la déclinaison du projet de réforme de la justice.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Le Mouvement populaire tient au portefeuille d’Ouzzine et le PJD veut une « Agence » pour le sport. Le gouvernement d’Abdelilah Benkirane s’apprête à un remaniement dans quelques jours. Des informations ayant filtré de la dernière réunion du bureau politique du parti du Mouvement populaire, tenue la semaine dernière, laissent croire que la question du remaniement était sur la table de discussion et que l’idée de remplacer Ouzzine par un autre ministre de la même formation a été prédominante.

– La recette de Benkirane pour choisir ses candidats afin de s’imposer dans les grandes villes et régions du Royaume. Le PJD a entamé, dimanche, ses premiers pas effectifs en préparation aux élections communales, régionales et professionnelles qui auront lieu à la mi-2015. Le conseil national du parti a ainsi fixé la procédure de sélection des candidats PJDistes aux prochaines échéances. La procédure, élaborée par la commission des affaires organisationnelles et qui a reçu l’aval du SG du parti afin qu’elle soit présentée au conseil national, donne à Benkirane le dernier mot pour désigner les candidats du PJD dans les grandes villes.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Une réunion décisive entre le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Meriem Bensaleh Chaqroun, est prévue ce lundi. Des sources du journal ont indiqué que l’ordre du jour de cette réunion contient des dossiers épineux de première importance pour le patronat, notamment le retard de paiement des marchés réalisés pour le compte d’administrations et d’établissements publics par des entreprises qui font face à de grandes difficultés. La CGEM se montre également mécontente du retard enregistré dans la mise en oeuvre du plan national pour l’émergence industrielle.

Al Massae.:

– Le gouvernement récupère 76 millions de dirhams de subventions au sucre utilisé dans la fabrication des boissons gazeuses et non-gazeuses. Cette somme a été récupérée durant la période allant de janvier à octobre 2014, a indiqué la Caisse de compensation. Le montant total de la subvention au sucre sous toutes ses formes a atteint 2,6 milliards de dirhams jusqu’à novembre 2014, soit une baisse de 10 pc par rapport à la même période de 2013. Un rapport de la direction de la Caisse a précisé que les dépenses au titre de la subvention aux produits pétroliers, gaz butane et sucre, durant la période allant de janvier à novembre 2014, ont atteint 26 milliards de dirhams.

– Les trois centrales syndicales FDT, CDT et UMT ont appelé le gouvernement à accélérer la tenue de sessions de négociations collectives, à en finir avec la prise de mesures unilatérales qui affaiblissent le pouvoir d’achat de la classe laborieuse et l’ensemble des citoyens en général et à cesser de négliger les revendications ouvrières. A l’issue d’une réunion tenue vendredi dernier au siège de l’UMT à Casablanca, les trois syndicats ont dépêché une lettre à l’exécutif lui rappelant ses engagements envers les centrales syndicales et l’incitant à rouvrir les négociations sur la base du mémorandum de revendications émis par les trois syndicats axé sur dix points.

Al Alam.:

– Face à l’indifférence du gouvernement: L’UGTM et la FDT brandissent la carte de la grève générale. Les dirigeants de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et de la Fédération démocratique du travail (FDT) ont décidé de réagir fermement à l’indifférence du gouvernement vis-à-vis des revendications des travailleurs et des syndicats, partenaires majeurs dans la gestion de la chose publique. Lors d’une session extraordinaire du conseil général de l’UGTM tenue en présence des instances décisionnelles de la FDT vendredi dernier à Rabat, les dirigeants des deux syndicats ont décidé d’organiser des marches dans plusieurs villes du Royaume qui seront suivies d’une grève générale. Les dates de ces marches et de la grève générale seront fixées ultérieurement.

– Le groupement Acwa-Sener retenu pour le développement des projets solaires Noor II et Noor III (Masen). Le groupement composé d’Acwa Power (chef de file) et du groupe Sener a été retenu par l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) pour le développement des phases II et III du complexe solaire Noor d’Ouarzazate. Masen a annoncé vendredi dans un communiqué les résultats de l’appel d’offres pour la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance des centrales solaires Noor II et Noor III, remporté par le groupement Acwa-Sener.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Nouvelle escalade des syndicats des partis de l’Istiqlal et de l’USFP contre le gouvernement. L’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et les instances décisionnelles de la Fédération démocratique du travail ont convenu, lors d’une réunion, d’une série d’actions de protestation contre les politiques du gouvernement.

– Royal Air Maroc a transporté, en 2014, plus de 6 millions de voyageurs à travers 68.300 vols, soit une hausse de 2 pc par rapport à l’année dernière. L’axe de Casablanca s’est accaparé 67 pc de ce trafic (4 millions de voyageurs).

Attajdid.:

– Le Maroc s’abstient de participer à la marche de Paris à cause de caricatures blasphématoires. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération a expliqué que la délégation marocaine, composée du ministre Salaheddine Mezouar et de l’ambassadeur du Maroc à Paris, n’a pas pris part à la Marche organisée dimanche à Paris, en raison de la présence de caricatures blasphématoires représentant le prophète, prière et salut sur lui.

– Le conseil national du PJD a tranché sur la procédure de désignation des candidats aux élections communales, régionales et professionnelles prévues cette année. Le conseil a également adopté, lors de la session « Abdellah Baha » organisée durant deux jours à Salé, le programme et le budget annuels du parti.

Rissalat Al Oumma.:

– La commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants examine, ce lundi, une proposition de loi présentée par le groupe de l’Union constitutionnelle concernant « la promulgation du statut spécifique au corps des docteurs fonctionnaires dans les administrations publiques, les collectivités territoriales et les établissements publics ».

– Le vice-président de la Confédération nationale des associations des parents et tuteurs d’élèves au Maroc, Mohamed Benzakour, a souligné que l’école est capable de favoriser la diffusion des valeurs de tolérance et de non violence, à condition d’assurer l’accompagnement psychologique des élèves afin de renforcer leur immunité face aux idées extrémistes.

Assabah.:

– Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, a modifié la structure des conseils d’administration des cinq centres hospitaliers universitaires en conservant les bailleurs de fonds et en ajoutant notamment des représentants du personnel, des infirmiers et des techniciens.

– Les petits taxis bientôt dotés de taximètres plus développés. Une société spécialisée s’apprête à commercialiser, mi-janvier courant, des compteurs horokilométriques plus performants destinés aux taxis afin que le client puisse consulter les informations de course, notamment la distance, le tarif et le prix. Il s’agit des taximètres Primus Mirror et Primus Power.

Al Mounaataf.:

– A l’occasion de la commémoration de la présentation du Manifeste de l’Indépendance (11 janvier), SM le Roi Mohammed VI a bien voulu accorder sa grâce à 421 personnes, dont certaines sont en détention et d’autres en liberté, condamnées par différents tribunaux du Royaume.

– La marocanité du Sahara est une constante et un droit inaliénable, a indiqué dimanche Mustapha Benali, secrétaire général par intérim du Front des forces démocratiques (FFD), lors d’une session ordinaire du conseil national du parti. Pour Benali, le gouvernement actuel a échoué à mettre en œuvre la Constitution et s’écarte de son interprétation démocratique.

Assahra Al Maghribia.:

– La délégation marocaine, composée du ministre des Affaires étrangères et de la coopération et de l’ambassadeur de SM le Roi à Paris, n’a pas pris part à la marche organisée dimanche à Paris suite aux attentats survenus en France. La délégation a pris cette décision en raison de la présence de caricatures blasphématoires représentant le prophète, prière et salut soient sur lui. Elle a par ailleurs présenté les sincères condoléances du Royaume du Maroc au président de la République française et au gouvernement français à l’Elysée.

– Le Maroc est un facteur de stabilité dans un continent en proie à des crises répétées, a affirmé l’eurodéputée française Rachida Dati. Dans la lutte contre le terrorisme en particulier, l’influence grandissante du Maroc dans l’ensemble du continent africain est un espoir aussi pour l’Europe, a indiqué Mme Dati lors d’une réunion du Groupe de travail Euromed au Parlement européen.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *