Revue de presse marocaine du 11/12/2012

0 commentaires, 11/12/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce mardi:.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Congrès de l’USFP: Dernière ligne droite pour les 5 candidats en lice. A J-3 du 9ème congrès de l’USFP, les cinq candidats au poste de Premier Secrétaire apportent les derniers réglages à leurs discours et idées. Chacun a mis en avant ses arguments et c’est durant trois jours (du 14 au 16 décembre), qu’ils seront départagés par les congressistes. Car, nouveauté, le parti de la rose a fait le choix démocratique d’élire son chef par suffrage direct par les congressistes. En fait, toutes les instances du parti obéiront au même modus operandi, une manière pour une formation en difficulté de remettre du punch dans ses veines. Habib El Malki, Fathallah Oualalou, Driss Lachgar, Ahmed Zaidi et Mohamed Talbi croiseront le fer pour décrocher le saint-graal. Ils l’ont déjà fait via des conférences, interviews et meetings pour faire valoir leurs propositions pour sauver un parti de la débandade. Les vieux routiers du parti, principalement Abdelwahed Radi et Mohamed El Yazghi ont fait le choix de rester à bonne distance de chacun des candidats.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-Lutte contre la corruption: El Guerrouj lance une campagne nationale de sensibilisation. Le ministre délégué à la fonction publique et à la modernisation de l’administration a procédé, lundi à Rabat, au lancement de la campagne nationale de sensibilisation aux méfaits de la corruption. Abdelâdim El Guerrouj, qui a rappelé au cours de cette rencontre l’importance en laquelle le gouvernement tient l’éradication de la corruption, a dit la volonté du Maroc de moraliser sa vie publique.

+LIBERATION+:.
-La LSAPSM distribue des tracts à Tindouf: Appel au soulèvement contre le polisario. Selon un communiqué émanant de son bureau exécutif, la Ligue pour le soutien de l’autonomie interne des provinces sahariennes du Maroc (LSAPSM) a procédé à la distribution de tracts au niveau du camp Laâyoune près de Tindouf. Dans ce tract, la section de la Ligue à Tindouf incite les habitants dudit camp à se soulever contre la direction du polisario qui, indique le tract, les séquestre depuis plus de 37 ans en territoire algérien, afin de permettre à la nomenklatura séparatiste de s’enrichir à leurs dépens à travers la vente dans les pays voisins des produits issus des aides internationales. Les membres de la section ont aussi exprimé leur soutien à la proposition marocaine d’autonomie, à travers des inscriptions sur les murs de plusieurs institutions à Tindouf.

-2ème Congrès de l’ADMEA: Les Marocains expulsés d’Algérie réclament justice. Encore une fois, les Marocains expulsés d’Algérie montent au créneau pour réclamer leurs droits et demander réparation des préjudices qu’ils ont subis depuis leur expulsion d’Algérie en 1975. A l’occasion de la tenue à Nador du 2ème Congrès de l’Association pour la défense des Marocains expulsés d’Algérie, plusieurs participants venus du Maroc et d’Europe ont condamné la position irresponsable des autorités algériennes et réitéré leur demande à ces autorités pour la réouverture des frontières terrestres entre le Maroc et l’Algérie pour permettre les regroupements familiaux. Les interventions ont également insisté sur la question de l’indemnisation des victimes de la déportation.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Droits de l’Homme: L’AMDH veut du concret. Dans une conférence tenue hier lundi à Rabat, l’Association marocaine des droits humains estime que les libertés constitutionnelles peinent à trouver leur chemin vers la concrétisation et que tant que les répressions et les exactions à l’encontre des activistes ainsi que l’incarcération de plusieurs détenus politiques continuent, le Maroc ne peut prétendre au respect des droits de l’Homme. Dans ce sens, elle a demandé la mise en oeuvre réelle des libertés constitutionnelles et la libération des détenus politiques ainsi que ceux du mouvement 20 février.

+L’ECONOMISTE+:.
-Loi/délais de paiement: Confusion chez les comptables. En voilà une réglementation qui pose plus de problèmes qu’elle n’en résout! Au moment de sa promulgation, la loi sur les délais de paiement a été très applaudie par les patrons de PME. Les milieux d’affaires l’avaient considérée comme salvatrice pour soulager leur trésorerie en ces temps de crise. Le texte a été présenté comme une grande avancée en matière d’amélioration du climat de l’investissement. Mais la Loi sur les délais de paiement promet de donner du fil à retordre aux comptables et autres patrons d’entreprises, puisque la loi reste vague quant aux modalités d’application de ses différentes dispositions, ce qui rend sa mise en oeuvre difficile.

-Tourisme: Un coup de pouce de 4 milliards de DH. Crise ou pas, le tourisme continue de susciter la confiance des investisseurs internationaux. En témoigne le nouveau partenariat signé entre le groupe CDG et l’opérateur français Pierre & vacances qui tombe à point nommé. Près de 4 MMDH seront injectés pour la réalisation de trois projets touristiques à Marrakech, Saïdia et Taghazout. Ce qui permettra de donner un nouveau souffle à la Vision 2020, notamment avec l’introduction du concept de résidences touristiques intégrées à des resorts, en misant sur une offre dédiée aux familles.

+L’OPINION+:.
-Les 3èmes Assises de l’exportation aujourd’hui à Skhirate: Renforcer la part du Maroc dans les marchés cibles. Cette manifestation, qui coïncide avec le 30ème anniversaire de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), a pour objectif de mener, dans un esprit de partenariat public-privé, une réflexion sur la situation du commerce extérieur national et de tracer une feuille de route pour le développement de nos exportations.

+AL BAYANE+:.
-Mise en circulation demain du Tramway de Casablanca: Quels impacts sur la circulation et la mobilité? Après presque 21 mois de travaux intensifs, la première ligne du tramway de Casablanca sera opérationnelle dès demain, mercredi 12 décembre. Les habitants de la métropole, qui subissent actuellement les affres de l’engorgement du trafic automobile, attendent avec impatience ce nouveau mode de transport, espérant un véritable changement dans leur vécu quotidien. Toutefois, la question qui est sur toutes les lèvres des Casablancais est celle de savoir si les responsables de la société Casa-Transport ont garanti toutes les conditions nécessaires pour assurer un bon démarrage selon les normes requises.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Le personnel de la Justice décide de porter leur bataille avec le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid vers les mosquées. Il va organiser, vendredi, des marches pacifiques à partir des Cours d’Appel en direction des mosquées, ainsi que des sit-in le même jour devant tous les tribunaux du Royaume.

-USFP: Coups et blessures et de violentes contestations parmi les partisans des cinq candidats en lice lors des assemblées générales pour le choix des congressistes qui devront participer aux travaux du 9ème congrès national de l’USFP prévu du 14 au 16 décembre, alors que des voix craignent l’émergence de scissions avant la tenue de ce conclave après les affrontements sanglants entre les sympathisants de plusieurs candidats dans certaines régions.

-Des augmentations sans précédent des prix des fruits et légumes la semaine dernière qui ont atteint les 100pc. Face à cette situation très préoccupante, les associations de défense des consommateurs tirent la sonnette d’alarme, alors que les citoyens craignent pour leur pouvoir d’achat.

+ASSABAH+:.
-Le PAM accusé d’ingérence dans les affaires internes de l’USFP. Des sympathisants de Fathallah Oualalou et d’Ahmed Zaidi ont tiré à boulets rouges sur Ilias El Omari, membre du bureau politique du PAM, et lui ont demandé de ne pas s’immiscer dans les affaires internes du parti et la bataille entre les candidats, allusion faite à ses liens avec Driss Lachgar. Par ailleurs, des sources informées ont indiqué que de violents affrontements ont éclaté, dimanche, entre les partisans de Lachgar et Ali El Yazghi suite à la découverte de la présence d’un conseiller communal du PAM à la réunion consacrée à l’élection des congressistes de la section du parti à Rabat-Souissi.

-Hakim Benchemass, président du groupe du PAM à la Chambre des Conseillers, déclare que les graves accusations proférées par le Chef du gouvernement à l’encontre du Parti lors de la dernière séance mensuelle à la 2ème Chambre exigent l’engagement d’une action en justice contre Benkirane, soulignant qu’il tentera de convaincre la direction du parti de la nécessité d’intenter une action en justice. Il a par ailleurs qualifié de « grave dérapage constitutionnel » ce qui s’est passé vendredi lors de la séance mensuelle à la Chambre des conseillers.

-Nouveau découpage administratif avant les prochaines élections: Une source informée a révélé que le ministère de l’Intérieur est en cours de finalisation de sa vision relative au nouveau découpage administratif avant les prochaines échéances électorales, qui se tiendraient selon des sources au ministère l’été 2013. Par ailleurs, la direction des élections assure, en coordination avec le HCP et le secrétariat général du ministère de l’Intérieur, le suivi des étapes préparatoires du recensement général de la population et de l’habitat prévu en 2014.

-Le parti de l’Istiqlal dresse un tableau sombre de la coalition gouvernementale et évoque une rupture du contact entre les ministres et les parlementaires au sein de la majorité, faisant état de la monopolisation de la prise de décisions par le Chef du gouvernement sans consultation des composantes de la majorité.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-USFP: Les cinq candidats en lice pour le poste de Premier Secrétaire participent ce mardi à un premier débat à Rabat organisé par « Radio Plus » et le quotidien « Al Ittihad Al Ichtiraki », et les prémices d’un rapprochement entre Fathallah Oualalou, Habib El Malki et Ahmed Zaïdi préoccupe Driss Lachgar, car leur alliance pourrait constituer un obstacle devant son ambition de devenir le nouveau patron du parti de la rose.

-En prévision de son organisation de la Coupe du monde des clubs et de la CAN: Des officiers français proposent au Royaume leur expertise et expérience en matière de lutte contre le phénomène de la violence dans les stades. Une source bien informée a révélé qu’une délégation d’officiers et de responsables sécuritaires français effectuent actuellement une visite dans le Royaume qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre les services sécuritaires français et marocains en vue de permettre à ces derniers de bénéficier de l’expérience française dans le domaine de la lutte contre la violence dans les stades, la France ayant organisé plusieurs grandes manifestations sportives. Selon la même source, les responsables marocains et français ont assisté dimanche dernier au complexe le Prince Moulay Abdellah à Rabat au match ayant mis aux prises les FAR au Hassania d’Agadir.

+AL KHABAR+:.
-Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, appelle à l’élaboration d’une nouvelle Charte de la majorité qui définit une nouvelle stratégie pour l’amélioration de l’action gouvernementale et contribue à controler le rendement des ministres par leurs partis. Lors d’une réunion dimanche dernier avec les inspecteurs, membres du conseil national et des élus istiqlaliens de la région du Grand Casablanca, il a également adressé une volée de bois vert à Abdelilah Benkirane, qui, selon lui, fait encore l’amalgame entre son role du Chef du gouvernement et de SG du PJD.

-L’Association marocaine des droits humains (AMDH) « ouvre le feu » sur le système judicaire au Maroc. La présidente de l’AMDH, Khadija Riyadi, a souligné lors d’une conférence de presse, organisée lundi à Rabat à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, que le système judicaire au Maroc manque d’indépendance et de transparence.

-Démissions en bloc d’USFPéistes en raison du climat « anormal » dans lequel se déroule l’opération de désignation des congressistes. Ainsi, les USFPéistes de la section Derb Ghalef-Maârrif à Casablanca ont adressé une lettre de démission au bureau politique du parti en guise de protestation contre ce qu’ils qualifient « d’assassinat de la démocratie » lors de l’opération de désignation des congressistes. Par ailleurs, lors d’une réunion, dimanche pour le choix des congressistes de la section de Sidi Belyout à Casablanca, les militants ittihadis ont découvert des irrégularités au niveau des listes des adhérents qui ont le droit de voter, puisque sur ces listes figuraient les noms de membres décédés depuis des années ainsi que celui de Khalid Alioua, incarcéré dans le cadre de l’affaire du CIH. De leur coté, les militants du parti dans le district Souissi à Rabat se sont échangés les accusations après qu’ils aient découvert le nom de l’un des conseillers communaux du PAM inscrit sur la liste des adhérents.

-Dans un geste de protestation inédit après le « vendredi de la colère » organisé devant les tribunaux du Royaume: Le Bureau national du syndicat démocratique de la Justice (SDJ), réuni samedi à Rabat, décide d’observer, vendredi prochain, des sit-in devant les différentes juridictions du Royaume avant d’organiser une marche vers les mosquées, et ce en guise de protestation contre le gouvernement Benkirane et les décisions du ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid.

+AL MASSAE+:.
-L’AMDH et l’OMDH recensent, lors de deux conférences de presses séparées lundi, les violations des droits de l’Homme sous l’ère du gouvernement Benkirane: L’AMDH a jeté la lumière sur les cas de violations des droits de l’Homme perpétrées en 2012 alors que l’OMDH a dressé un tableau sombre de la situation des droits humains dans le Royaume bien que le président de l’Organisation, Mohamed Nachnache ait fait état de « réalisations positives dans ce domaine durant l’année en cours ».

-25 médecins ont quitté le secteur public et perçoivent toujours leurs salaires: Larbi Harrami, président de l’Association « Médecins marocains en exil » a révélé que ces médecins ont quitté depuis des années le territoire national pour exercer en France, en Suisse, en Belgique et au Canada et n’ont pas été rayés de la Fonction publique.

-9ème Congrès de l’USFP: La réunion consacrée à l’élection des congressistes de la section Rabat-Souissi, tenue dimanche, a été marquée par la destruction de documents et l’échange d’accusations entre les partisans de deux candidats en lice pour le poste de Premier secrétaire du parti, en l’occurrence Driss Lachgar et Ahmed Zaïdi.

-La famine menace des familles à Midelt encerclée depuis une semaine suite aux fortes chutes de neige ayant causé la fermeture de plusieurs routes et points d’accès.

-7 jeunes, dont 3 filles, prétendant être membres de familles « influentes », ont agressé, samedi dernier, des agents de sécurité à l’hopital Ibn Toufaïl à Marrakech suite à un litige qui a éclaté entre les deux parties. Ces jeunes ont aussi détruit les portes vitrées du service des urgences et semé la panique parmi les malades.

+AKHBAR AL YOUM AL MAGHRIBIA+:
-Le gouvernement Benkirane entame le démantèlement du fief des responsables nommés par dahir. Le Chef du gouvernement a décidé le remplacement de sept secrétaires généraux de ministères après avoir accepté les propositions des ministres des départements concernés, alors que des inspecteurs généraux, des directeurs et des doyens de facultés craignent de perdre leurs postes.

-Dossier du CIH: Entame d’une enquête avec des promoteurs immobiliers qui ont bénéficié de crédits du CIH sous l’ère de l’ancien PDG Khalid Alioua au cours de la période 2004-2009.

-Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, révèle les contours d’une refonte de la Direction des affaires pénales et des grâces, supervisée par le Cabinet royal et les ministères de l’Intérieur et de la Justice. Lors d’une réunion lundi de la Commission de la Justice et de la législation à la Chambre des conseillers, il a indiqué que cette direction qui soumet les demandes de grâce au Souverain n’a jamais fait l’objet d’une réforme en profondeur, proposant une série de suggestions pour la révision du mode de grâce dans le Royaume.

+ATTAJDID+:.
-Sous le signe « Gare à la corruption », le gouvernement déclare la guerre contre ce fléau par le lancement du Programme national de sensibilisation à la prévention et à la lutte contre la corruption, et le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Abdelaâdim Guerrouj affirme que l’Exécutif ne ménagera aucun effort pour la poursuite des personnes corrompues et des intermédiaires conformément aux dispositions de la loi.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Les candidats au poste de Premier secrétaire de l’USFP signent une déclaration de solidarité avec Khalid Alioua, incarcéré dans le cadre du dossier du CIH, estimant que son arrestation est « arbitraire et vindicative ». Ils ont également appelé le ministre de la Justice et des libertés à intervenir pour mettre fin à l’arrestation de Alioua et des autres accusés et à les poursuivre en état de liberté.

-En l’absence de procédures alternatives, plus de 30.000 prisonniers en état de détention préventive dans les prisons du Royaume. Face à cette situation, des chercheurs proposent l’adoption de « peines économiques » qui donnent au prisonnier le choix entre la prison ou le paiement d’une amende élevée, à l’exception des crimes liés aux affaires de terrorisme, de constitution de bandes criminelles ou de vol qualifié.

-Violents affrontements au service des urgences de l’hopital Ibn Tofail à Marrakech entre des agents de sécurité de l’hopital et quatre personnes en état d’ébriété. Ces derniers avaient l’intention d’accompagner une malade au service des urgences, alors que les directives en vigueur ne permettent qu’à une seule personne d’accompagner le patient.

+AL MOUNAATAF+:.
-Suite à la polémique suscitée par la distribution d’un document comprenant des amendements introduits au niveau de l’article 18 bis du projet de loi de finances 2013: le PLF risque d’être rejeté à la Chambre des Conseillers. Ces derniers pourraient ainsi rejeter certains budgets sectoriels lors de l’examen en commission du PLF en vue d’attirer l’attention sur le fait que ce Projet de budget 2013 comprend d’innombrables irrégularités et ne répond pas à la situation socio-économique que traverse le Royaume.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-La Coordination des familles des détenus et portés-disparus marocains en Irak ont organisé lundi un sit-in devant le ministère de la Justice et des Libertés et devant le CNDH pour appeler le gouvernement à intervenir d’urgence pour l’arrêt de l’exécution de Mohamed Illouchen, l’un des prisonniers marocains en Irak.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Le syndicat démocratique de la justice décide, à l’issue de la réunion de son bureau national samedi à Rabat, d’observer vendredi prochain un sit-in devant tous les tribunaux du Royaume et l’organisation de marches pacifiques en direction des mosquées, réitérant son refus de la décision du gouvernement relative aux prélèvements sur les salaires des grévistes.

-9ème congrès de l’USFP: Les cinq candidats au poste de Premier Secrétaire de l’USFP invités à un débat organisé ce mardi par « Radio Plus » avant de se retrouver de nouveau face-à-face demain mercredi sur les plateaux de la chaîne de télévision « 2M », et l’Association marocaine des droits du spectateur qualifie cette initiative de facteur fondamental pour donner un sens effectif au pluralisme de l’opinion politique.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *