Revue de presse marocaine du 11/11/2013

0 commentaires, 11/11/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiens parus ce lundi 11 novembre:

L’ECONOMISTE:. 
– Le CESE sort le Sahara des tabous. Le secteur privé invité à s’engager dans la bataille du développement. Nizar Baraka a d »emblée clarifié la position du Conseil économique, social et environnemental (CESE): Le Maroc ne peut plus se permettre que des citoyens restent otages du processus onusien bloqué. Il s’agit donc de dissocier le développement de ces régions de la résolution de la question à l’ONU.

– Partis: La transparence dans le discours! La Cour des comptes vient d’épingler la gestion des partis politiques. L’instance, présidée par Driss Jettou, ponte, dans des rapports issus de trois missions, les différentes irrégularités constatés en matière de déclaration et de justification des dépenses, en matière de fonctionnement, mais aussi du financement de la campagne électorale. Il en ressort que seuls 8 partis ont présenté leurs déclarations dans les délais réglementaires, et que plus de 15 milliards de DH restent encore à restituer au Trésor.

– Immobilier locatif: Benabdellah promet des aides aux ménages. L’Habitat présente une nouvelle batterie de mesures pour le locatif. Le ministère compte introduire tout un dispositif qui incite à la formule locative. Ce programme « cible les ménages ayant un revenu inférieur à 2.500 dirhams. Il proposera une aide financière de 200 à 400 dirhams par loyer. Le projet-pilote passera une phase de test au niveau d’une ou deux provinces et s’étendra sur 5 ans non renouvelables », annonce Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.
– 140 milliards DH en dix ans. Le patron du CESE a émaillé sa présentation du « modèle de développement pour les provinces du Sud » d’ambitions qui fascinent et de chiffres qui donnent le tournis. Nizar Baraka s’est prévalu de réalisme et s’est évertué à donner de lui l’image d’un président fidèle à son engagement de privilégier le concret. Dans sa phase de moyen terme, le modèle prévoit de doubler le PIB de ces régions et d’y créer 120.000 emplois. Objectifs qui seront accompagnés de mesures sociales tendant à élargir les rangs de la classe moyenne.

– Projet de loi sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes: Hakkaoui dans le viseur des féministes. Le projet de loi sur la lutte contre la violence faite aux femmes fait polémique. Ce texte qui condamne le harcèlement sexuel a été vivement contesté par les associations féministes. Un collectif d’associations, dont la coalition « printemps de la dignité » qui compte à elle seule plus de 20 ONG, a dénoncé, mercredi dernier, sa mise à l’écart dans l’élaboration de ce projet.

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.
– Développement des provinces du Sud: Un nouveau modèle, une vision claire et des objectifs ambitieux. Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud affiche des objectifs ambitieux. Il s’agit, dans dix ans, de doubler le PIB de ces provinces en y créant plus de 120.00 nouveaux emplois. Le nouveau modèle, qui table sur une implication accrue du secteur privé, vise à créer une dynamique de croissance dans les trois régions du Sud en mettant à profit leurs potentialités économiques et leurs richesses naturelles. Nizara Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental, estime que « ce modèle de développement identifie les dysfonctionnements, préserve les acquis et propose des alternatives réalistes ».

– Polémique: Driss Jettou se met à dos les députés de la commission de la Justice. L’examen du budget sectoriel de la Cour des comptes a été reporté à une date ultérieure. Réunis jeudi dernier, les députés de la commission de la Justice, de la législation et des droits de l’Homme ayan exigé la présence du premier président de cette instance en personne. En choisissant de se faire représenter par le président de la première chambre de la Cour des comptes, Driss Jettou a provoqué l’ire des parlementaires. Ces derniers estiment que le volet politique du débat prime les considérations comptables.

L’OPINION:.
– Nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud: Une vision plus participative et une gouvernance responsable. Vendredi dernier devant la presse, Nizar Baraka, Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a présenté le nouveau modèle de développement pour les provinces sahariennes. Un modèle référentiel, étendu sir une période de dix années et qui ambitionne de relever plusieurs défis, à commencer par une rupture avec les stratégies de court terme pour leur substituer les impératifs de durabilité et d’enclencher une vraie dynamique de croissance économique et une éclosion de rapports sociaux coopératifs et porteurs de cohésion et d’espérance.

– Quand l’Algérie reconnaissait officiellement la marocanité du Sahara. Le 5 juillet 1975, dans un communiqué officiel signé par le président algérien actuel, Abdelaziz Bouteflika, alors ministre des Affaires étrangères, le pouvoir algérien reconnaissait sans ambages la marocanité du Sahara. C’est ce que la chaîne de télévision satellitaire Al Jazeera affirme, documents à l’appui: le président algérien Abdelaziz Bouteflika s’est (déjà) prononcé en faveur de la marocanité du Sahara.

LIBERATION:.
– Le SDJ et les barreaux du Maroc font front commun. Le Syndicat démocratique de ka justice (SDJ, affilié à la FDT) et l’Association des barreaux du Maroc ont fait, en fin de semaine, un pas en avant vers une meilleure coordination de leurs positions concernant tous les dossiers afférents à la justice, dont celui de la réforme de ce secteur. Lors d’une rencontre tenue, samedi matin à la Maison de l’avocat à Casablanca, les deux parties ont décidé de renforcer leur coopération bilatérale et de former un front commun pour mieux relever les défis auxquels la justice se trouve confrontée. Pour ce faire, ils ont créé une commission mixte de coordination.

– 140 milliards de dirhams pour financer le développement des provinces du Sud. Le modèle de développement appliqué jusque-là dans les provinces du Sud a atteint ses limites. Pour les rédacteurs de ce rapport, une nouvelle dynamique, fondée sur des exigences de durabilité, de démocratie participative et de cohésion sociale, orientée vers la création de richesse et de l’emploi s’impose. Ils préconisent donc un nouveau modèle plus participatif, plus inclusif et adossé à une gouvernance responsable et au respect de la loi.

AL BAYANE:.
– Nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud: Un modèle conçu par et pour la population du Sud. Le modèle de développement pour les provinces du Sud se veut un modèle de dernière génération, conçu par et pour la population du Sud, et qui identifie les disfonctionnements, préserve les acquis et propose des alternatives réalistes et viables pour la population locale des provinces du Sud, a indiqué, vendredi à Rabat, le président du Conseil économique, social et environnemental, Nizar baraka.

– Pêche: Soutien de l’UE à l’accord avec le Maroc. En prévision de l’adoption de l’accord de pêche Maroc/UE au cours de l’assemblée plénière de l’UE en décembre prochain, les gouvernements de l’UE sollicitent dans une lettre adressée au Parlement européen la ratification de l’accord conclu avec Rabat, rapportent les médias espagnols citant le porte-parole de la présidence de l’UE.

AL MASSAE:.
– PJD/PAM: Escarmouches au Parlement. La réunion de la commission de la Justice, de la législation et des droits de l’Homme, tenue vendredi, a été émaillée d’un échange d’accusations et de propos vifs entre les représentants du parti de la lampe et ceux du parti du tracteur.

– Laenser: le développement rural tarde à voir le jour. Lors de la 2ème édition de l’Université populaire du développement rural, organisée samedi par le MP à Salé, le secrétaire général du parti de l’épi a déclaré que le développement prévu pour le monde rural a tardé, précisant que les populations rurales ne pressentent aucun développement malgré les 20 milliards de dirhams affectés aux projets dans cette zone.

– Les boulangers menacent d’augmenter les prix du pain. La Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Maroc a brandi la menace de hausser les prix du pain. Les minoteries avaient décidé une hausse des prix de la farine de luxe utilisée dans la fabrication du pain, variant entre 10 et 17 centimes/kg.

AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.
– Le Conseil économique, social et environnemental a publié une synthèse d’un nouveau modèle pour le développement des provinces du Sud. Rétablir la confiance en favorisant la participation des populations, rompre avec l’économie de rente en libérant l’initiative privée, remplacer la logique des aides par un système de transferts monétaires conditionnels ciblés sur les populations vulnérables et répartir les ressources naturelles selon les règles de la durabilité et de l’équité au bénéfice des population sont les actions majeures proposées par ce nouveau modèle.

– Les véritables projets attendus par les Casablancais. L’amélioration des prestations relatives à la collecte des déchets, la lutte contre les bidonvilles, la réhabilitation des constructions menaçant ruine, la résolution de la problématique des marchands ambulants (environ 130.000) et la protection des plages contre les déchets toxiques figurent parmi leurs principales attentes.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.
– Finances publiques: 27 partis hors la loi. 27 partis politiques refusent toujours de présenter leurs comptes financiers à la Cour des comptes. L’institution supérieure de contrôle des finances publiques a demandé, de ce fait, de retourner 15 millions de dirhams au Trésor, du fait que les modes de dépense de cet argent n’avaient pas été justifiés.

AL HARAKA:.
– Le Secrétaire général du MP, Mohand Laenser, a indiqué, lors de la 2ème édition de l’université populaire du développement rural, organisée samedi par le MP à Salé, que les conditions de vie des populations rurales ne peuvent être améliorées sans une politique qui prend en considération les dimensions humaines, sociales et économiques. Laenser a mis l’accent sur la nécessité de renforcer la croissance économique et sociale et améliorer les conditions de vie des populations dans le monde rural.

ASSABAH:.
– Un pharmacien à la tête d’un réseau de vente des comprimés psychotropes. Le tribunal de première instance de Nador entame lundi l’examen de l’affaire d’un pharmacien soupçonné d’être le fournisseur principal d’un réseau spécialisé dans la vente des comprimés psychotropes à l’échelle nationale.

– Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental a indiqué, au cours d’une conférence tenue vendredi à Rabat, que la réalisation du développement des provinces du Sud nécessiterait l’investissement de près de 140 milliards de dirhams, faisant remarquer que cette enveloppe permettrait de créer 120.000 opportunités d’emploi, augmenter le PIB et réduire à la moitié le taux de chômage des jeunes et des femmes.

SAHIFAT ANNAS:.
– 40 milliards de centimes repoussent la signature du contrat-programme entre l’Etat et la SNRT. Selon une source du journal, la Société nationale de radiodiffusion et de télévision va conclure très prochainement un nouveau contrat-programme, après un retard qui a duré plusieurs mois. Cette source a précisé que l’addition de 40 milliards de centimes au budget de l’ancien contrat -programme, comme condition pour la mise en œuvre de toutes les dispositions du cahier des charges, n’a pas encore été tranchée, faisant remarquer que cette somme d’argent serait à l’origine de ce report.

AL MOUNAATAF:.
– Les patrons des stations-service brandissent la menace de la hausse des prix. La Fédération nationale des commerçants du carburant au Maroc a menacé de poursuivre l’escalade et d’intensifier les protestations contre le gouvernement qu’elle a jugé indifférent à l’égard de leur cahier revendicatif. Dans un communiqué, la Fédération impute au gouvernement la responsabilité du blocage du dialogue et l’accuse de faire preuve de partialité envers les sociétés de distribution.

ATTAJDID:.
– Ramid met au défi les parlementaires au sujet de la constitutionnalité du nouveau gouvernement. Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a donné la réplique jeudi aux députés qui avaient invoqué l’inconstitutionnalité du nouveau gouvernement qui, selon eux, devrait être investi par le parlement. Le ministre a souligné qu’il n’existait aucune raison constitutionnelle qui justifie une nouvelle investiture du gouvernement, ajoutant que les cas dans lesquels le gouvernement doit obtenir, une nouvelle fois, la confiance du parlement sont stipulés par les articles 47 et 88 de la Constitution.

– Rebbah menace de dévoiler la liste des personnes occupant le domaine public maritime. Intervenant devant la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants, le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Abdelaziz Rebbah, a menacé de dévoiler prochainement les listes des personnes occupant le domaine public maritime, qui se sont transformés de bénéficiaires d’autorisations d’occupation temporaire en promoteurs immobiliers.

BAYANE AL YAOUM:.
– Le ministre de la Culture, Amine Sbihi, a révélé vendredi dernier, lors de la présentation du budget sectoriel de son département devant la commission de l’Enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, la mobilisation de 547 millions de dirhams pour la mise en œuvre des différents aspects de la politique culturelle sur la base d’une approche participative et de la convergence entre les politiques publiques.

RISSALAT AL OUMMA:.
– Sahara marocain: L’UC salue l’approche royale. La commission administrative de l’Union constitutionnelle, réunie samedi dernier, a salué dans un communiqué l’approche royale et exprimé la disposition de l’UC à la mettre en œuvre dans toutes ses dimensions. Les participants à la réunion se sont réjouis des positions claires exprimées par le bureau politique concernant la question de l’intégrité territoriale du Royaume, réitérant l’appel à l’ouverture des frontières maroco-algériennes. Le communiqué préconise également la mise en œuvre d’un programme de développement intégré dans le cadre de la démocratie participative et de la régionalisation avancée dans les provinces du Sud.

ASSAHRA AL MAGHRIBIA:.
– Baraka: la réussite de l’enjeu de la régionalisation dans les provinces du Sud tributaire de l’application des principes de la gouvernance, la création de richesses et du développement humain. Le président du Conseil économique, social et environnemental a souligné, lors de la présentation du rapport sur le nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud, que ce nouveau modèle permettrait d’accroitre le PIB au cours des dix prochaines années et créer 120.000 emplois.

AL KHABAR:.
– Le maire de Casablanca, Mohamed Sajid, décide de régulariser la situation de 5.000 retraités de la société Lydec, conformément à l’accord conclu entre les deux parties la semaine dernière. Selon des sources du journal, la commune urbaine de Casablanca a consacré plus de 2, 432 MMDH en vue de régulariser la situation des employés de cette société, et ce par le biais d’un crédit s’étendant sur 15 ans avec un taux d’intérêt de 4,5 pc.

– La Cour des comptes demande aux partis politiques de restituer plus d’un milliard et demi de centimes. Un rapport de la Cour des comptes, publié samedi, indique que près des 2/3 des candidats aux dernières élections législatives ont déclaré les dépenses qu’ils ont engagées lors de ces échéances, dont la moitié n’a pas été justifiée, ajoutant que 14 partis politiques n’ont pas fourni de pièces justificatives de leurs dépenses. Selon le rapport, certains partis ont restitué des sommes d’argent et justifié les dépenses d’une valeur globale de près de 109. 330.653 dirhams. En conséquence, le montant de la subvention qui n’a pas été restituée ou justifiée s’est établi à 49.884.919 DH, tandis que la somme devant être remboursée au Trésor a atteint 15.805.202 DH.

– Des sources du PAM indiquent qu’Ilyas El Omari, secrétaire général adjoint du parti du tracteur et président de la Fondation internationale de soutien à la Palestine, a annoncé, vendredi dernier, le lancement officiel d’une campagne internationale qui a pour objectif de soutenir la commission d’enquête internationale sur l’assassinat de Yasser Arafat.

ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.
– Baraka appelle à la lutte contre l’économie de rente. Le Conseil économique, social et environnemental a dévoilé le modèle de développement pour les provinces du Sud, qui nécessite une enveloppe budgétaire avoisinant les 140 milliards de dirhams et devrait s’étaler sur une période de 10 ans. Ce modèle de développement s’articule autour de 4 fondements: le développement humain et inclusif, la participation des acteurs représentatifs et de la population locale à toutes les phases d’élaboration et de mise en œuvre des programmes de développement de la région, le respect de l’effectivité des droits humains fondamentaux des citoyens et la consolidation de la place de l’Etat dans son rôle de régulateur et de garant de l’application de la loi.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.
– Plus de 48 pc des Marocains souffrent de troubles psychiques. Selon une enquête réalisée par le ministère de la Santé, près de 48 pc des Marocains souffrent de troubles psychiques. La dépression figure en tête des maladies physiques (26,5 pc). Quelque 70 pc des patients doivent être admis à l’hôpital pendant une période déterminée afin de recevoir les soins nécessaires, soit près de 140.000 citoyens!

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *