Revue de presse marocaine du 11/08/2012

0 commentaires, 11/08/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Nomination de Driss Jettou à la tête de la Cour des comptes à la place de Ahmed El Midaoui, dont le remplacement était inattendu, vu sa compétence et son expérience. Le nouveau président rentre à la cour des comptes alors que celle-ci jouit – selon la nouvelle constitution- d’un nouveau statut et devra se charger du controle et du suivi de la déclaration du patrimoine et de l’audit des comptes des partis politiques et des dépenses relatives aux opérations électorales.

-Sur Ordre de SM le Roi: Interpellation de plusieurs membres des services de police, de la douane et de la Gendarmerie Royale suite à des désagréments subis par plusieurs ressortissants marocains résidant à l’étranger lors de leurs passages par plusieurs postes frontières du Royaume.

+AL MASSAE+:.
-Une « colère Royale » fait tomber des responsables de la police, de la gendarmerie royale et de la douane à cause de comportements frauduleux de corruption et de harcèlement exercés par des membres de services de sécurité à des postes frontières à l’égard de ressortissants marocains résidant à l’étranger.

-Le directeur de l’agence de conservation foncière de Khémisset relevé de ses fonctions suite à un scandale de corruption et de chantage de citoyens au sein de l’agence. Il a été remplacé par le directeur de l’agence foncière d’Al Hoceima.

-Driss Jettou nommé nouveau président de la Cour des comptes: Le Chef du gouvernement a été informé après la nomination de Jettou et des sources indiquent que Ahmed El Midaoui a été remplacé pour des raisons de santé.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane lance, après Aid Al Fitr, les concertations avec les partis politiques pour surmonter « l’impasse » des prochaines échéances électorales. Dans ce cadre, une réunion de la majorité est prévue en début de la semaine prochaine pour fixer le calendrier de ces échéances alors que des sources prévoient des consultations difficiles et de longue haleine.

+ASSABAH+:.
-Interpellation, sur Ordre de SM le Roi, de 50 membres des services de la douane et de 60 policiers et éléments de la gendarmerie royale. Plusieurs membres des services de police, de la douane et de la Gendarmerie Royale aux postes-frontières de Tanger, Tétouan, Nador ont été informés jeudi de leur suspension jusqu’à nouvel ordre. Cette décision a été prise suite à des enquêtes concernant des comportements frauduleux de corruption et de harcèlement exercés par des membres de services de sécurité de différents rangs.

-Ahmed El Midaoui hors de la Cour des comptes après son remplacement par Driss Jettou: La nomination de Jettou à la place d’El Midaoui, dont les rapports annuels de la Cour ont conduit plusieurs hauts responsables et directeurs d’établissements publics devant la justice, reflète la volonté de remettre sur les rails la Cour, dont la mission est de procéder au controle des finances publiques loin de toute logique d’orientation pour le règlement de comptes gratuits avec certains responsables.

-Le Printemps féminin de la démocratie et de l’égalité appelle le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, à présenter des « excuses officielles et publiques » aux femmes pour « injure » et « diffamation » à leur égard. Ces femmes ont déclaré avoir reçu avec grand étonnement et profonde indignation les propos du Chef de l’Exécutif lors de l’émission « Bila Houdoud » diffusée par la chaîne Al Jazeera, faisant savoir que ces propos portent atteinte à l’image et à la dignité de la femme.

+AL KHABAR+:.
-Le ministre de la Santé, Houssein El Ouardi, révèle l’existence de 250 tonnes de médicaments périmés dans un laboratoire de la ville de Berrechid, ajoutant que la destruction de cette quantité de médicaments nécessite 15 millions de dirhams afin qu’elle n’affecte pas la santé des citoyens et l’environnement. Selon des sources, le laboratoire en question, qui a été créé il y a vingt ans pour une enveloppe de 28 millions de dollars, n’a jamais produit de médicaments.

-Le PAM tire à boulets rouges sur le ministre de l’Economie et des Finances Nizar Baraka: Le parti indique qu’au moment où les notes de conjoncture élaborées par le ministère dresse un tableau positif de la situation de l’économie nationale, d’autres parties tel que le HCP, Bank Al Maghrib et le FMI démentent les conclusions de ces notes et indiquent que la situation économique est « inconfortable ».

-Le ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, dément catégoriquement les informations relayées par des journaux et des sites électroniques, et selon lesquelles il démissionnerait si sa proposition d’annuler la gratuité des études supérieures au profit des étudiants issus des familles aisées n’est pas appliquée.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-SM le Roi Mohammed VI ordonne l’ouverture d’une enquête sur les comportements frauduleux de corruption et de harcèlement exercés par des membres de services de sécurité à des postes frontières. Cette enquête, ouverte suite à des plaintes de ressortissants marocains résidant à l’étranger ayant subi des désagréments lors de leurs passages par plusieurs postes frontières du Royaume, a conduit à l’interpellation de plusieurs membres des services de police, de la douane et de la Gendarmerie Royale qui seront déférés devant la juridiction compétente.

-Des organisations syndicales et des droits de l’Homme décident de manifester ce samedi: Selon un communiqué, l’Alliance marocaine des organisations des droits de l’Homme a décidé de manifester en guise de protestation contre la cherté de la vie, la recrudescence des violences et des arrestations contre les manifestants depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement Benkirane.

-Les séquestrés dans les camps de Tindouf, victimes d’intoxications collectives préméditées au cours du mois sacré de Ramadan, puisque toutes les denrées alimentaires introduites au cours de ce mois sacré sont périmées et interdites à la consommation. Ainsi, les victimes de ces produits ont reçu les premiers soins dans des hopitaux marocains notamment à Laâyoune et Dakhla.

+LIBERATION+:.
-Le rapport de la commission parlementaire sur l’OCE attendu lundi en séance plénière: L’Etat saura-t-il récupérer ses deniers? Décidément, l’OCE continue d’être sous les feux de la rampe. Malgré les tentatives de blocage, les feux fuyants et les fins de non recevoir, l’affaire n’a cessé d’enfler au point de faire non seulement les Unes de la presse, mais aussi l’objet d’une enquête de l’inspection générale des finances, d’une instruction judicaire et finalement d’une enquête parlementaire. Bref, l’OCE a représenté une vache à traire et pour des personnes et pour des familles qui se sont enrichies par le biais de l’argent public. Il est impératif qu’après l’exposé du rapport et au-delà des procès, l’Etat intervienne pour restituer cet argent par tous les moyens possibles.

+AL BAYANE+:.
-Mission exploratoire : Le salaire de Gerets sous la loupe des parlementaires. La commission des secteurs sociaux au sein de la Chambre des députés a effectué, jeudi 9 août, une mission exploratoire au siège de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Ladite mission avait pour objectif la vérification des retenues sur salaire du sélectionneur national, Eric Gerets. Des sources parlementaires ont indiqué que les responsables de la Fédération leur ont affirmé que le salaire du sélectionneur national est effectivement imposable, ajoutant que ces derniers ont mis à la disposition des parlementaires un document émanant de la banque où est domicilié le salaire de Gerets, attestant que ce dernier perçoit le salaire net après prélèvement du montant d’impots qui est transféré à la Trésorerie de Casablanca.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Sur Ordre de SM le Roi: les autorités judiciaires entament leurs enquêtes avec plusieurs responsables sécuritaires à Casablanca et Tanger suite à l’interpellation de plusieurs membres des services de police, de la douane et de la Gendarmerie Royale, suite aux diverses plaintes de MRE suite aux désagréments subis lors de leurs passages par plusieurs postes frontières du Royaume.

+AL ALAM+:.
-L’Observatoire marocain des prisons appelle à une intervention urgente pour demander aux autorités irakiennes de suspendre l’exécution de ressortissants marocains détenus en Irak, soulignant la nécessité de mobiliser tous les moyens pour les sauver de cette situation.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Des scandales, des chiffres et des données découverts par le ministre de la Santé Houssein El Ouardi lors de visites inopinées à Settat, Berrechid et Ben Hmed. Des informations font état de la découverte de 250 tonnes de médicaments périmés, dont les malades n’ont pas bénéficié et qui n’ont pas été détruits et stockés dans une unité d’industrie pharmaceutique, réalisée il y a vingt ans pour une enveloppe de 28 millions de dollars.

-L’Alliance de « l’Appel de Rabat », composée de 400 associations, plaide pour un véritable partenariat entre l’Etat et la société civile, considérant que la circulaire du ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, Habib Choubani relative à une nouvelle vision régissant les rapports entre l’Etat et la société civile, n’est qu’une tentative visant à affaiblir les organisations et associations de la société civile, à leur imposer une sorte de tutelle et à porter atteinte au processus démocratique dans lequel s’est engagé le Maroc.

+AL MOUNAATAF:.
-Le Wali de la région de l’Oriental, Mohamed Mhidia relève le directeur du Centre régional d’Investissement d’Oujda (CRI-Oujda) de ses fonctions à cause de son incompétence et de son blocage de plusieurs projets d’investissement dans la région.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Des responsables de la LYDEC accusés de dilapidation de deniers publics. La brigade de la police chargée de la lutte contre les crimes financiers et économiques auditionne le représentant juridique de la société délégataire, alors que des membres du Conseil de la ville appellent à renvoyer le dossier devant la BNPJ.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Des groupes parlementaires demandent une réunion avec le ministre de la Jeunesse et des Sports pour débattre de la piètre participation des sportifs marocains aux JO de Londres. Par ailleurs, la Fédération royale marocaine de football a présenté à la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants des documents prouvant le prélèvement des impots sur le salaire du sélectionneur national, Eric Gerets.

-Les membres de la Jeunesse istiqlalienne à Casablanca se retournent contre Abdelkader El Kihel: Ils l’accusant d’instrumentaliser l’organisation pour soutenir la candidature de Hamid Chabat au poste du SG du parti de la Balance. De son coté, Abdelouahed El Fassi a mis en garde les Istiqlaliens contre tout vote pour Chabat et appelé au soulèvement contre les « arrivistes » et les « opportunistes » qui ont gravi les échelons et brûlé les étapes pour accéder aux centres de décision au sein du parti.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *