Revue de presse marocaine du 11/02/2015

0 commentaires, 11/02/2015, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres des Revue de presse marocaine développés par les quotidiens paraissant mercredi 11 février 2015:

Le Matin.:

– Les autorités ne toléreront plus la constitution de camps illégaux de candidats à l’immigration clandestine. Après l’opération exceptionnelle de régularisation de la situation administrative de quelque 17.916 migrants, les autorités marocaines seront dorénavant intransigeantes avec la constitution de camps illégaux de candidats à l’immigration, en particulier à proximité des résides occupés de Sebta et Melilia, a fait savoir Cherki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, rappelant le démantèlement de 105 réseaux spécialisés dans la traite d’êtres humains en 2014.

– Le projet de loi portant création de l’Instance de la probité adopté sans amendements phares. Le projet de loi relatif à l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption n’a été que légèrement amendé par les parlementaires de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme de la Chambre des représentants. D’après une source interne à la commission, le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a su défendre bec et angles le projet, rejetant la plupart des propositions d’amendement, dont le nombre s’élève à 127: 58 déposées par la majorité, 51 par l’opposition et 18 par le parlementaire du Parti authenticité et modernité Abdellatif Ouahbi. Parmi les amendements retenus figure la prestation de serment des membres de l’Instance devant la Cour de cassation au lieu de la Cour d’appel.

Aujourd’hui le Maroc.:

– Gouvernement-syndicats : Un accord annoncé. Après la réunion du chef du gouvernement avec les syndicats les plus représentatifs, le secrétaire général de l’Union marocaine du travail, Miloud Moukharik, a affirmé que le mouvement syndical a obtenu du gouvernement l’examen des dix points contenus dans le dossier revendicatif des syndicats. Selon lui, les partenaires sociaux ont décidé à l’issue de leur réunion de créer quatre commissions tripartites composées du gouvernement, du patronat et des syndicats. La première commission sera chargée de la réforme de la Caisse marocaine des retraites, la deuxième travaillera sur les salaires et l’amélioration des revenus, la troisième traitera des libertés syndicales et de l’application des lois sociales alors que la dernière commission sera chargée des négociations sectorielles.

– Une chute considérable du nombre des plaintes pour corruption. Le Centre d’assistance juridique anti-corruption (CAJAC) a reçu 4.342 plaintes dénonçant des actes de corruption à travers le Royaume au bout de ses cinq années d’existence. Le centre a néanmoins constaté que le nombre des réclamations est en nette chute en 2013. Dans son rapport d’activités pour l’année 2014, le CAJAC nous apprend également que la situation est loin de connaître un redressement. Les plaintes enregistrées sont passées de 972 en 2013 à 736 l’année écoulée.

L’Economiste.:

– Impôts: La déclaration en ligne coince. Le passage à l’informatique n’est pas encore chose acquise pour tout le monde. Plusieurs difficultés se dressent devant la généralisation de la déclaration en ligne, lancée progressivement depuis 2010. Les facteurs à l’origine de ce retard sont multiples. Le tissu économique est essentiellement composé de PME. Or, ces structures ne disposent pas toujours des moyens matériels et humains nécessaires pour basculer vers le support électronique.

– Réforme des retraites: Les syndicats plus flexibles. Le gouvernement et les syndicats semblent bien avancer pour trouver un terrain d’entente concernant l’épineuse réforme des systèmes de retraite. C’est ce qui ressort de la réunion du dialogue social, tenue mardi, sous la présidence du Chef du gouvernement, qui s’est déroulée en deux rounds.

Al Bayane.:

– Rencontre entre SM le Roi et le président français: Une belle illustration de la détermination de Rabat et Paris à reprendre le chemin de l’entente et à insuffler une nouvelle dynamique à une relation bilatérale ancrée dans l’histoire. L’entretien entre les deux chefs d’Etat se veut un témoignage éloquent de la densité, de la solidité et la fluidité d’une relation inscrite dans la durée touchant différents domaines politiques, économiques et culturels et qui résiste à toutes les difficultés et incompréhensions.

– La Chambre des représentants a adopté à la majorité, lundi en séance plénière, le projet de loi approuvant le décret-loi relatif au maintien en poste jusqu’à la fin de l’année scolaire ou universitaire des enseignants chercheurs et des fonctionnaires de l’Education nationale dont l’âge de départ à la retraite intervient au cours de l’actuelle année scolaire.

L’Opinion.:

– Opération de régularisation des sans papiers: Près de 18 mille cartes de séjour octroyées à des demandeurs de 116 nationalités. 17.916 étrangers qui étaient en situation irrégulière ont pu obtenir leur titre de séjour au Maroc, a annoncé, lundi à Rabat, M. Charki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur qui s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan quasi-définitif de l’opération exceptionnelle de régularisation des étrangers au Maroc. Sur les 27.332 demandes de régularisation déposées, 65 pc ont reçu une réponse favorable, un taux qui atteint 100 pc en ce qui concerne les femmes et les enfants. A noter que les requêtes enregistrées par les autorités marocaines ont émané d’étrangers de 116 nationalités.

– Sahara-Parlement européen: Camouflet pour les adversaires du Maroc. Le quarteron anti-marocain qui s’agite dans les couloirs du Parlement européen (PE) a essuyé un nouveau camouflet, lundi soir à Strasbourg, par le rejet de tous les amendements qu’il comptait introduire au projet de rapport sur la situation des droits de l’Homme dans le monde et la politique de l’Union européenne en la matière. Lors du vote du projet de texte présenté par le socialiste italien Pier Antonio Panzeri, dans le cadre de la commission des affaires étrangères, les eurodéputés ont été prompts à rejeter ces amendements, truffés d’allégations hostiles au Maroc, notamment sur les provinces du sud, présentés par les mêmes personnes dans leur vaine rancœur à saper les relations entre l’Union européenne et le Royaume.

Libération.:

– ?Le gouvernement se taille une loi sur mesure en disant oui au cumul des mandats. Une loi taillée sur mesure! C’est ainsi qu’on peut qualifier le projet de loi organique n 65.13 relatif à l’organisation, à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres et notamment son article 32. En effet, l’équipe Benkirane a décidé, lundi dernier, lors d’une deuxième lecture de ce texte à la Chambre des représentants, d’annuler la disposition interdisant aux ministres de cumuler les fonctions ministérielles avec celles de présidents de communes territoriales. Une aberration selon plusieurs députés de l’opposition puisque ledit article ainsi que l’ensemble des modifications apportées au texte ont été adoptés à l’unanimité lors d’une deuxième lecture à la Commission de la justice, de législation et des droit de l’Homme à la première Chambre.

– ?Reprise du dialogue social sur fond de tensions. Alors que le gouvernement Benkirane et les centrales syndicales ont repris langue mardi, les mouvements de protestation ne cessent de s’accentuer. Le bureau national des administrateurs a, en effet, décidé de participer à la manifestation qui sera organisée le 19 février devant le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration par l’Union nationale des administrateurs marocains. Dans un communiqué de presse, le syndicat catégoriel affilié à l’ODT affirme que la politique « de fuite en avant » du gouvernement Benkirane pour se défausser du traitement des questions sociales en général et des revendications des administrateurs de la Fonction publique en particulier, explique ce mouvement de protestation.

Al Massae.:

– Le gouvernement annule la disposition interdisant aux ministres de cumuler les fonctions ministérielles avec celles de présidents de communes territoriales. Les groupes de la majorité sont revenus sur leur position contre le cumul des fonctions ministérielles avec celles de présidents de communes ou de Chambres professionnelles. En effet, le gouvernement a décidé, lundi en deuxième lecture du projet de loi organique relatif à l’organisation, à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres, d’annuler la disposition stipulant l’incompatibilité des deux mandats précités.

– La Chambre des représentants n’est pas parvenue à investir l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption d’un rôle de contrôle. En effet, le gouvernement a rejeté l’amendement proposé dans ce sens par les groupes de la majorité et qui avait reçu l’aval de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme. Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed El Ouafa, a estimé, lors du vote, lundi, du projet de loi relatif à l’Instance, qu’une telle mission de contrôle empièterait sur les prérogatives de l’appareil judiciaire.

Al Ittihad Al Ichtiraki.:

– Le groupe socialiste à la Chambre des représentants dénonce les tentatives du gouvernement de contourner l’initiative législative et remet sa proposition pour créer l’Agence nationale de sécurité routière à la commission des infrastructures. Le gouvernement, qui prétend avoir préparé un projet de loi similaire enfreint, en effet, l’article 77 de la constitution en refusant de discuter la proposition du groupe socialiste sans motif apparent.

– Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais, a indiqué que les efforts déployés par les autorités marocaines et l’ensemble des partenaires gouvernementaux pour lutter contre les groupes qui s’activent dans le trafic des immigrés (Marocains et étrangers) et pour régulariser la situation des immigrés en irréguliers, sont des « efforts nationaux qui ne bénéficient de l’appui d’aucune partie ».

Al Alam.:

– Le gouvernement se taille une loi sur mesure passant outre un amendement adopté par sa majorité. Le gouvernement a mobilisé sa majorité, lundi lors d’une séance plénière de la Chambre des représentants, pour avorter un amendement à l’article 32 du projet de loi organique n 65.13 relatif à l’organisation, à la conduite des travaux du gouvernement et au statut de ses membres, qui consistait à interdire le cumul des fonctions ministérielles avec celles de présidents de communes territoriales.

– Les participantes au congrès régional de l’organisation de la femme istiqlalienne de la région Taza-Al Hoceima-Taounate-Guercif ont exprimé leur attachement à la parité effective et ont dénoncé les propos tenus récemment par le chef du gouvernement.

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

– Cadeau de Benkirane aux chômeurs: Formation de 25 mille licenciés avec une bourse de 1.000 dirhams. Une source proche du département du chef du gouvernement a précisé que Abdelilah Benkirane s’apprête à lancer une grande opération pour former les chômeurs et leur permettre d’intégrer le marché de l’emploi. Le lancement de cette opération est prévu l’année prochaine, a précisé la même source.

– Le gouvernement parle de « résultats positifs » à l’ouverture du round du dialogue social. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a précisé, mardi lors d’un nouveau round de dialogue social, que « la conjoncture favorable que connaît notre pays peut donner lieu à des résultats positifs ». Le secrétaire général de l’UMT, Miloudi Moukharik, a indiqué, quant à lui, que « nous ne sommes pas contre la réforme à condition qu’elle ne s’opère pas au détriment des fonctionnaires et des salariés ».

Al Haraka.:

– Le président de la République française, M. François Hollande, a reçu SM le Roi Mohammed VI, au Palais de l’Elysée. Au cours de leur entretien, les deux chefs d’Etat ont abordé l’ensemble des questions régionales et internationales. Ils ont souligné la pleine vigueur du partenariat d’exception qui lie le Maroc et la France et se sont félicités de l’accord bilatéral du 31 janvier qui crée les conditions d’une coopération judiciaire plus efficace entre les deux pays, indique un Communiqué conjoint rendu public à cette occasion.

– La Chambre des représentants adopte plusieurs projets de lois avant la fin de la session d’automne. Le ministre chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdi, a mis particulièrement en relief l’importance du décret-loi fixant la limite d’âge des fonctionnaires et agents de l’Etat, des municipalités et des établissements publics affiliés au régime des pensions civiles, expliquant que le gouvernement a recouru à la formule de décret-loi pour parer urgemment aux conséquences qui auraient pu découler du départ de nombreux cadres de l’enseignement de leurs postes.

Rissalat Al Oumma.:

– Le groupe l’Union constitutionnelle (UC) à la Chambre des représentants exprime son attachement au projet de loi relatif à la création d’un statut particulier pour les fonctionnaires des administrations publiques, des collectivités territoriales et des établissements publics titulaires d’un doctorat, qui a été rejeté par le gouvernement en se référant à l’article 79 de la Constitution. L’exécutif a affirmé que la proposition du groupe de l’UC « ne relève pas du domaine législatif, mais du domaine organisationnel ».

– Attijariwafa Bank et Maroc Export organisent la troisième édition du Forum international Afrique Développement prévue les 19 et 20 février à Casablanca sur le thème « Le Temps d’Investir ». Cette rencontre des affaires, qui s’inscrit dans une démarche de promotion du commerce, des investissements et des échanges Sud-Sud, vise à consolider le positionnement du Maroc en tant que moteur de l’intégration africaine.

Al Ahdath Al Maghribia.:

– Quatre mois avant leur déroulement, les élections des représentants des salariés menacent d’éliminer la Fédération démocratique du travail (FDT) du paysage syndical. La source syndicale ayant prévu ce scénario « dramatique » pour la destinée de la FDT met en avant le rapprochement entre les dates d’élection des commissions paritaires et d’élection des représentants des salariés prévue en mai prochain. Cette source estime que si la FDT demeure divisée, elle ne pourra pas recueillir le seuil électoral requis en raison de la dispersion des voix des fédéralistes et, dans ce cas, elle risque de perdre sa représentativité et son poids dans le champs syndical.

– Mohand Laenser, qui assure l’intérim à la tête du ministère de la Jeunesse et des sports, a estimé que les dernières sanctions de la Confédération africaine de football (CAF) sont « provocatrices », exprimant son étonnement face au montant de l’amende exigée étant donné que la CAN n’a pas été annulée mais seulement transféré en Guinée-Equatoriale. « Nous étudions toutes les options dont celle de saisir le Tribunal arbitral du sport », a-t-il déclaré.

Attajdid.:

– Les autorités publiques ne permettront pas, à l’avenir, l’installation de camps illégaux, tels ceux qui sont implantés aux environs de Sebta et Melilia occupées, a affirmé, lundi à Salé, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Cherki Drais. S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan de l’opération exceptionnelle de régularisation des étrangers au Maroc, le ministre a affirmé que l’Etat démantèlera ces camps afin de libérer les victimes de mafias de trafic d’êtres humains qui les contraignent à vivre dans des conditions inhumaines et dramatiques.

– Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a indiqué, lundi devant la commission parlementaire de contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, que les subventions accordées par les communes urbaines et rurales aux associations ont doublé entre 2008 et 2014, en passant de 330 MDH à 670 MDH. Le président du groupe Justice et développement à la première chambre, Abdellah Bouanou, a mis en garde contre l’utilisation de ces subventions dans le but de séduire les électeurs.

Al Assima Post.:

– Le parc mobile au Maroc a progressé de 4 pc entre 2013 et 2014, comptant ainsi 44,11 millions d’abonnés mobile, soit un taux de pénétration de près de 133 pc, a indiqué lundi l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

– Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a appelé, lundi à Tanger, les journalistes arabes à s’élever contre les « campagnes arabophobes » qui vise à véhiculer des stéréotypes sur le monde arabe. Le ministre s’exprimait lors de la réunion du bureau de l’Union des journalistes arabes (UJA).

Assahra Al Maghribia.:

– Le Forum international Afrique développement (FAD) réunira 1.200 acteurs économiques et institutionnels. La 3e édition du FAD organisé par Attijariwafa bank et Maroc Export se tiendra, du 19 au 20 février à Casablanca autour du thème « Le temps d’investir ». Expliquant les enjeux du forum, le président directeur général du Groupe Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, a fait savoir que ce Forum a pour but la concrétisation d’une vision commune en faveur des opérateurs du continent afin de dessiner un avenir commun, avec méthode et détermination.

– Le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime a décidé de lancer une étude sur l’industrie alimentaire afin de développer ce secteur dans le cadre d’une stratégie cohérente et globale. Selon un communiqué du ministère, le secteur de l’industrie alimentaire représente environ 30 pc du PIB industriel, mais il n’arrive toujours pas à suivre le rythme de la dynamique des secteurs de l’agriculture et de la pêche maritime.

Bayane Al Yaoum.:

– Une ONG espagnole dénonce le détournement par le polisario et l’Algérie des aides humanitaires internationales destinées aux populations des camps de Tindouf. Le Forum Canario-sahraoui a dénoncé, lundi, le détournement par les dirigeants du polisario et l’Algérie des aides humanitaires destinées aux populations des camps de Tindouf. Ce Forum, qui est une association basée à Las Palmas et qui regroupe des citoyens du Sahara marocain et des Iles Canaries, a indiqué que ce détournement a été dévoilé dans un rapport de l’Office européen de lutte contre la fraude (OLAF), basé sur une enquête lancée en 2003 mais qui n’a été publiée que récemment, déplorant le fait que la commissaire européenne chargée du Budget, Kirstalina Georgieva, n’ait pas estimé nécessaire la suspension de cette aide humanitaire.

– Le bureau politique du Parti progrès et de socialisme (PPS) a affirmé que le parti n’a jamais demandé le report des élections, appelant ses différentes organisations et instances à poursuivre la sensibilisation et le renforcement de l’action militante à tous les niveaux.

Assabah.:

– A l’issue d’une réunion tenue entre le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Abdelaadim El Guerrouj, et cinq centrales syndicales, en fin de la semaine dernière, un accord a été trouvé sur nombre de dossiers faisant l’objet de divergences. Les syndicats ont estimé que cet accord demeure limité et appelé à accélérer la cadence de travail des commissions thématiques pour qu’elles puissent trancher sur tous les dossiers en suspens, notamment celui relatif à la promulgation d’un nouveau statut pour le personnel du secteur.

– Les entreprises réclament leurs dus à Benkirane. Selon des sources bien informées, les négociations entre la CGEM et le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, auraient atteint un stade avancé sur la voie de l’élaboration d’un décret prévoyant le remboursement des crédits de la TVA dus aux entreprises, au titre de l’année financière 2014.

Al Mounaataf.:

– Lors de la rencontre entre SM le Roi Mohammed VI et le Président français François Hollande, les deux chefs d’Etat se sont réjouis que les conditions soient réunies pour une nouvelle dynamique de coopération confiante et ambitieuse entre la France et le Maroc dans tous les domaines. L’eurodéputée française Rachida Dati a indiqué que « cette rencontre scelle le rétablissement de notre coopération judiciaire et juridique, voulu par Sa Majesté le Roi et le Président français ».

– Le Maroc privilégie la piste de négociations avec la CAF pour aboutir à un allègement des sanctions. Une source de la FRMF a indiqué que la Fédération envisage de négocier avec le bureau exécutif de la Confédération africaine de football pour le convaincre de revenir sur la décision de priver le Maroc de participer aux deux prochaines éditions de la CAN.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *