Revue de presse marocaine du 11/01/2013

0 commentaires, 11/01/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce vendredi:.

+LIBERATION+:.
-Beaucoup de discours sur la retraite mais peu d’actes: Benkirane n’a nullement détaillé son projet de réforme devant les parlementaires. 21 minutes et 53 secondes est le temps qu’il a fallu à Abdelilah Benkirane pour se prononcer sur l’épineux dossier de réforme du système des retraites considéré pendant longtemps comme une patate chaude qu’il valait mieux ne pas toucher. Le temps de son intervention devant la Chambre des conseillers a été consacré en totalité à faire le diagnostic d’une situation connue de tous. En effet, les parlementaires ont eu droit à un rappel des faits marquants relatifs à ce dossier, l’historique du travail des commissions techniques et nationales et les prévisions des catastrophes possibles si rien n’est fait. Bref, un discours sans surprise sur la nécessité de la réforme qui se répète en boucle comme un disque rayé.

-Benkirane reste sourd aux revendications des Imazighen: Le Nouvel An Amazigh accueilli dans l’indifférence gouvernementale. Les Imazighens du Maroc s’apprêtent à célébrer le nouvel an amazigh dans la plus grande des indifférences du gouvernement Benkirane. Ce dimanche 13 janvier, « Id Yennnayr », ou premier mois de l’année pour le monde amazigh, sera, une fois encore et une fois de trop, un jour comme les autres. L’année 2963 est accueillie dans une apathie gouvernementale bien inquiétante. « Rien n’a malheureusement changé », soupire Ahmed Arrehmouch, le coordinateur du réseau amazigh pour la citoyenneté. « Ceci est d’autant plus grave qu’une nouvelle Constitution instituant la langue amazighe comme langue officielle du pays a été adoptée. L’identité amazighe du Maroc est pleinement reconnue par la Loi suprême, mais ceux qui nous gouvernent ne semblent pas, eux, le reconnaître ou ont, en tout cas problème à le reconnaître », s’indigne cet activiste.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Chambre des représentants: Le ministère de la Santé promet la réhabilitation des services d’urgence. Visiblement, la situation dans les hopitaux et la qualité des services de santé offerts aux citoyens inquiètent les députés qui n’hésitent pas ces derniers temps à interpeller le ministre de tutelle, El Hossein El Ouardi. Le manque de ressources humaines, l’insuffisance des infrastructures et la difficulté d’accès des citoyens aux soins sont autant de questions abordées presque chaque semaine sous l’hémicycle. Cette semaine, M. El Ouardi a fait le déplacement à la 1ère Chambre pour donner des explications aux représentants de la Nation. Dans son exposé, il s’est évertué à les convaincre de l’importance et de la pertinence des mesures prises par son département pour renforcer l’offre de soins, notamment pour améliorer la prise en charge des cas urgents et pour rapprocher davantage les services de santé des citoyens. M. El Ouardi, qui a reconnu l’insuffisance des infrastructures existantes, a souligné qu’il fallait prendre en compte d’autres facteurs qui rendent difficile l’accès aux soins. Afin de remédier donc à cette situation, le ministère propose d’activer le système de soutien médical qui passe par la réhabilitation des urgences.

+AL BAYANE+:.
-Retard des pluies: La campagne agricole n’est pas encore compromise. Cela fait pratiquement un mois qu’il n’a pas plu. Les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à s’impatienter de l’arrivée des pluies et l’inquiétude commence à prendre le pas sur l’optimisme qui a prévalu lors du bon démarrage de la campagne agricole. Néanmoins, malgré ce retard, la campagne est loin d’être compromise, sauf que l’on table déjà sur un rendement moyen à assez bien contrairement aux pronostics initiaux d’une très bonne récolte.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le « remède » proposé par Abdelilah Benkirane pour le sauvetage des Caisses de retraite n’est pas convainquant pour les syndicats. Ces derniers ont estimé que le Chef du gouvernement s’est noyé dans les généralités, à l’occasion de son intervention dans le cadre de la séance mensuelle à la Chambre des conseillers, et n’a fait que le diagnostic de la situation des caisses de retraite sans présenter ou détailler les scénarii auxquels ont abouti les membres de la commission technique, sachant que les dépenses de la CMR dépasseront ses revenus à partir de 2014.

-Le RNI exprime ses regrets quant à l’atermoiement du gouvernement à annoncer la date du déroulement des prochaines échéances électorales. Lors de la réunion hebdomadaire, mercredi, de son bureau politique, le parti de la Colombe a accusé le Chef de l’Exécutif de manquer de courage politique pour l’ouverture du dossier des élections communales et le parachèvement de l’édifice institutionnel comme stipulé par la nouvelle Constitution.

-Une séquence vidéo diffusée mercredi sur le site « Dailymotion » menace de perpétrer des attaques terroristes contre des lieux sensibles au Maroc par une nouvelle organisation sous le nom « les Almohades dans le Maghreb islamique », et un responsable sécuritaire à la DGSN affirme que des enquêtes sont en cours concernant plusieurs vidéos de ce genre diffusées sur des sites internet.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-La catastrophe de la Caisse Marocaine de retraite menace les cotisations de 900.000 fonctionnaires civils et militaires: Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane brosse un tableau noir sur la situation des régimes de retraite et suggère, lors de la séance mensuelle de politique générale à la Chambre des conseillers, l’augmentation de l’âge du départ à la retraite et des cotisations pour sauver les pensions.

-Le CNDH met en place sa première conception de la composition du Conseil suprême de la magistrature: Dans ce sens, le Conseil a adressé officiellement une proposition aux différents parties et établissements concernés par la nouvelle institution qui sera créée dans le cadre de la mise en Âœuvre des dispositions de la Constitution. Le conseil devra comprendre 13 magistrats, 5 personnalités indépendantes, le président de l’Institution du Médiateur et le président du CNDH.

-L’échec des pourparlers entre Ahmed Zaïdi et Driss Lachgar menace de reporter la deuxième partie du 9ème congrès de l’USFP après que Lachgar soit revenu sur l’acceptation des résultats des voix obtenues lors de l’élection pour le poste de Premier Secrétaire en tant que base pour la représentativité des deux courants dans les organes dirigeants du parti de la Rose, à savoir 43 pc des voix en faveur de Zaidi et 57 pc en faveur de Lachgar. Selon des sources bien informées, Lachgar aurait cédé aux pressions de ses sympathisants.

-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat, fait éclater la bombe de la rente au sein du parti et appelle Mohamed Benjelloun Al Andaloussi à la restitution de 58 millions de centimes. Chabat a déclaré sur les ondes de la radio « Aswat » qu’Al Andaloussi percevait 10.000 DH du parti, ajoutant qu’il lui a adressé une lettre à travers le tribunal pour la restitution de 58 millions de centimes. Il a par ailleurs fait savoir qu’il y a d’autres personnes dans la même situation telle que Naïma Benkhaldoun.

+ASSABAH+:.
-Des irrégularités financières mènent Jamaa El Moatassim, directeur du cabinet du Chef du gouvernement, devant la justice. Des sources ont indiqué qu’El Moatassim n’a pas assisté aux quatre séances tenues dans le cadre de son procès au tribunal de première instance à Tiznit, dans lequel il est poursuivi pour des irrégularités financières durant son mandat à la tête d’une coopérative d’habitation dans la même ville.

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane veut repousser l’âge de départ à la retraite à 62 ans au lieu de 60 actuellement. Lors de la séance mensuelle à la Chambre des conseillers consacrée au dossier de la réforme des régimes de retraites, le Chef de l’Exécutif a souligné que le report de la réforme des régimes de retraite coûtera très cher sur les plans social et politique.

-Grogne parmi les habitants des provinces du sud suite aux déclarations du ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance sur l’allocation annuelle de 6 milliards de DH pour la subvention des produits alimentaires distribués gratuitement dans ces provinces. Des ONG ont adressé une lettre de protestation au ministre, estimant que ses propos sont « erronés ».

-USFP: Echec de la médiation entre Driss Lachgar et Ahmed Zaidi. La rencontre entre les deux hommes, à l’initiative du Premier secrétaire sortant et président du 9ème congrès du parti, Abdelouahed Radi, s’est soldée par un échec, Radi n’ayant pas parvenu à rapprocher les points de vue des deux rivaux. Pour Ahmed Zaidi, candidat malheureux au poste de premier secrétaire de l’USFP, « il n’y a pas de place aux transactions politiques au sein du parti ».

-Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, poursuit en justice Latifa El Abida, ancien secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement scolaire après avoir refusé d’évacuer le logement de fonction qu’elle occupe malgré les avertissements administratifs qui lui ont été envoyés.

-Istiqlal: l’appel au retrait du gouvernement attise la tension entre l’actuelle direction et le courant réformateur « sans répit ». Le courant, qui commence à se renforcer par l’adhésion de caciques et d’anciens ministres istiqlaliens, a exprimé son opposition à ce retrait, estimant que cette décision est « importée » et ses conséquences seraient « dangereuses » pour l’avenir du pays.

-Des groupes parlementaires menacent de former une commission d’enquête sur l’agression du député PJD Abdessamad El Idrissi par les forces de l’ordre si le ministre de l’Intérieur tarde à dévoiler les circonstances de l’incident et à identifier les responsables de cet acte, comme il l’avait promis à la dernière réunion tenue avec le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab, et le président du groupe parlementaire PJD, Abdellah Bouanou.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Retraite: Abdelilah Benkirane veut repousser l’âge de départ. Interpellé par les membres de la Chambre des conseillers sur le dossier de la réforme des retraites, le Chef de l’Exécutif a souligné qu’il est convaincu de la nécessité de retarder l’âge de départ à la retraite à 67 ans, à l’instar de ce qui a été fait dans d’autres pays européens, notamment en Suède. Il a également affirmé qu’il n’hésiterait pas à réduire les salaires pour faire face à la crise, à l’instar de ce qui a été fait en Espagne.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:
-Des ONG actives dans le domaine des médias fustigent le ministère de la Communication. Dans un communiqué rendu public à l’issue d’une réunion avec le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi, les ONG ont dénoncé la situation d' »attentisme meurtrier » que vit le secteur sous l’ère du gouvernement Benkirane, appelant à la mise en oeuvre des nouveaux cahiers des charges.

-Retraite: Benkirane menace de réduire le nombre des fonctionnaires. Interpellé par les membres de la Chambre des conseillers sur le dossier de la réforme des Caisses de retraites, Abdelilah Benkirane a menacé de réduire le nombre des fonctionnaires, à l’instar de ce qui a été fait dans d’autres pays. Benkirane a également exprimé sa préoccupation d’en arriver à cette situation, affirmant que cette mesure serait appliquée si elle s’avère nécessaire.

+AL MASSAE+:.
-Des dirigeants du PJD accusés de trafic international de drogue (Samir Abdelmaoula, et Benaïssa Bouasria) et de dysfonctionnements dans le secteur de l’Urbanisme (Aboubakr Belkoura) et d’irrégularités dans la gestion de l’arrondissement de Salé-Tabrikt (Jamaâ Moatassim): Le président du groupe du PJD à la Chambre des représentants indique que « le lancement de manière simultanée de ces poursuites judiciaires visent à perturber l’actuelle expérience gouvernementale ».

-Les magistrats de la Cour des comptes se rendent dans les locaux de la Direction du transport au ministère de l’Equipement et du Transport. Des sources responsables au ministère ont indiqué qu’une commission de la Cour s’est rendue mardi au siège de la Direction pour y procéder à un audit.

-Des détenus salafistes observent une grève de la faim dans les prisons afin de faire pression sur la délégation générale de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion pour la satisfaction de leurs revendications.

+AL KHABAR+:.
-Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, poursuit sa série de victoires: Le tribunal de première instance de Rabat s’est dit incompétent concernant la plainte déposée par le mouvement « sans répit » pour interdire la tenue du Conseil national de l’Istiqlal, prévu ce vendredi à Rabat. La même juridiction ne s’est pas encore prononcée sur l’affaire du recours contre la légalité de l’élection de Chabat au poste de SG du parti et reporté son verdict au 18 janvier.

-Brahim Lakhlifi, directeur du pole Exploitation de l’ONDA, poursuivi en état de liberté dans l’affaire de « Benallou et Co », quitte le territoire marocain alors que le juge d’instruction lui avait retiré son passeport aux cotés d’autres mis en cause. Des sources expriment leur étonnement sachant qu’aucune décision n’a été prise pour permettre à Lakhlifi de quitter le territoire national.

-L’Istiqlal tire à boulets rouges sur le gouvernement dont il est membre, et ce lors de la séance mensuelle sur la politique générale à la Chambre des conseillers, consacrée à la situation des caisses de retraites. Abdesslam Lebbar, syndicaliste (UGTM) et membre de la 2ème Chambre a dénoncé l’impuissance du gouvernement à trouver une solution aux problèmes des diplomés chomeurs, des fonctionnaires et des retraités.

-L’ODT adresse des correspondances aux syndicats néerlandais et les centrales syndicales européennes et internationales pour soutenir les victimes de la décision du gouvernement des Pays-Bas de réduire de 40 pc les allocations familiales aux ayant-droits des retraités installés au Maroc à partir du 1er janvier 2013 au moment où le gouvernement tarde à réagir à cette mesure.

+ATTAJDID+:.
-Abdelilah Benkirane: Le gouvernement procédera à la réforme des régimes de retraite à tout prix. Intervenant devant les membres de la Chambre des conseillers sur le dossier de la réforme des retraites, le chef du gouvernement a indiqué que les précédents gouvernements se sont contentés de certaines mesures qui n’on pas pu écarter le risque de la faillite des caisses de retraite, évoquant la nécessite de repousser l’âge de départ à la retraite.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Abdelilah Benkirane: « le gouvernement déterminé à réformer les régimes de retraite pour éviter la catastrophe ». Interpellé par les membres de la Chambre des conseillers sur le dossier de la réforme des caisses de retraite, le chef du gouvernement a mis en exergue le volume du déficit des caisses de retraite, qui sont désormais menacées de faillite.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Benkirane: « les régimes de retraite souffrent d’un déficit grave ». Lors de la séance mensuelle de politique générale à la Chambre des conseillers, consacrée à la réforme des caisses de retraite, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a souligné que ce déficit impose la prise de mesures urgentes et audacieuses. Dans ce sens, il a avancé la possibilité de réduire les salaires des fonctionnaires. Ses déclarations ont essuyé les critiques de l’opposition et du syndicat de Hamid Chabat.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.
-Abdelilah Benkirane met en garde contre l’effondrement des régimes de retraite en raison du déficit des différentes caisses. Intervenant lors de la séance mensuelle à la Chambre des conseillers sur le dossier de la réforme des retraites, le chef du gouvernement a également souligné que la réforme des régimes de retraite est nécessaire et requiert l’implication de tous les acteurs politiques sociaux, économiques et de la société civile.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *