Revue de presse marocaine du 10/05/2013

0 commentaires, 11/05/2013, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une de la presse quotidienne de ce samedi:.

+LIBERATION+:.
-Entretien téléphonique entre SM le Roi et le président Obama: Les deux chefs d’Etat conviennent d’un échange de visites. Les relations maroco-américaines viennent de retrouver leurs couleurs d’antan après le coup de froid provoqué par le débat sur la prorogation du mandat de la Minurso. L’entretien téléphonique de jeudi dernier entre SM le Roi Mohammed VI et le prédisent Barack Obama a, en effet, marqué un moment de détente qui augure du raffermissement des relations bilatérales qui sont à la fois séculaires et excellentes. Par ailleurs, le futur échange de visites entre SM le Roi et le président Obama ne manquera donc pas de consolider l’amitié séculaire entre les deux pays et d’impacter positivement leurs échanges économiques bilatéraux.

-Enième effondrement à Casablanca devant l’indifférence de l’Exécutif. Des maisons continuent de s’écrouler à Casablanca et en particulier dans l’ancienne Médina. Deux nouvelles maisons sises au quartier Homane viennent de s’effondrer jeudi dernier au soir. Une femme a été légèrement blessée et plusieurs familles se sont retrouvées sans abri. La série noire se poursuit donc et risque fort de tourner au drame si une solution n’est pas trouvée pour reloger les habitants des maisons menaçant ruine de l’ancienne Médina. Une situation qui persiste depuis des années sans que les responsables daignent trouver une solution définitive. La SONADAC, qui s’est employée à reloger les victimes et en même temps à trouver une solution définitive au cas de ces habitants, semble incapable d’assumer ses responsabilités.

+AL BAYANE+:.
-Baisse des cours du pétrole sur le marché international: A quand une répercussion sur les prix à la pompe? Les prix du brut sur le marché international poursuivent leur trend baissier. Après avoir frolé des niveaux record se situant entre 140 et 150 dollars le baril, le cours est revenu à 98 dollars cette semaine. Si cette nouvelle donne se traduirait par un soulagement de la facture pétrolière du Maroc, les répercussions sur les prix à la pompe ne sont pas pour autant certaines. Le repli des cours du pétrole est incontestablement une nouvelle donne avec laquelle le gouvernement devrait composer pour revoir son système de tarification. Certes, la facture pétrolière a sévèrement grevé le budget de l’Etat ces derniers temps, mais il est toujours légitime voire même nécessaire de répercuter la baisse sur les prix à la pompe. Une décision qui devrait corriger à la baisse la hausse infligée par le gouvernement au lendemain de son ascension au pouvoir.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Energies renouvelables: Neuf projets de recherche sélectionnés par l’Iresen pour 2013. Le Maroc est en train de se faire une place de choix dans le domaine de la recherche scientifique liée au secteur de l’énergie renouvelable. En effet, l’Institut de recherche en énergie solaire et en énergies renouvelables (Iresen) qui a été créé dans ce but a sélectionné cette année neuf projets ambitieux de recherche dans le domaine du dessalement, de l’énergie photovoltaïque et de l’énergie éolienne. C’est ce qui a été décidé lors de la réunion du conseil scientifique et du conseil d’administration de l’Iresen qui ont eu lieu cette semaine. De plus, l’on a délibéré par la même occasion sur les projets de recherche sélectionnés au titre des appels à projets de l’année 2013 pour la phase de validation financière. Il s’agit de sept projets, dont cinq relatifs au domaine de l’énergie photovoltaïque et deux au domaine de l’énergie éolienne.

+AL MASSAE+:.
-Procès de l’ONDA: Abdelhanine Benallou, ancien DG de l’Office national des aéroports, a déclaré dans ses réponses à la Cour lors de son audition jeudi dernier qu’il avait lutté avant l’arrivée du gouvernement Benkirane au pouvoir contre les « crocodiles » et les « démons » pour augmenter le chiffre d’affaires de l’Office. Il a, en outre, tiré à boulots rouges sur la Cour des comptes, en indiquant que le rapport de la Cour comporte de nombreuses allégations, erreurs et confusions délibérées ainsi qu’une volonté préméditée en vue de semer le doute dans la manière de gestion de l’Office.

-La BNPJ a auditionné, mercredi dernier, des fonctionnaires de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN) au sujet de plusieurs affaires de corruption, de recrutements fictifs et de dysfonctionnements relatifs à la gestion financière et administrative de la Mutuelle.

-De faux officiers de la DGED escroquent des trafiquants de drogue. Les différents services de sécurité sont mobilisés pour l’identification de trois faux officiers qui auraient falsifié des cartes professionnelles appartenant au service des renseignements étrangers relevant de la DGED.

-Une famille, issue de Sidi Slimane, accuse Driss Radi, président du groupe UC à la Chambre des conseillers, d’être impliqué dans le meurtre de leur fils en 1998 à la forêt de Dar Salem. Réagissant à ces propos, Radi a nié catégoriquement ces accusations, les qualifiant de « mensongères » et d' »infondées ».

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-Parti de l’Istiqlal: 500 signatures pour la sortie du parti de la Balance du gouvernement. Une source bien informée a révélé que 500 Istiqlaliens mécontents, qui ne veulent plus assumer les erreurs commises par le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, ont signé jusqu’à vendredi matin la pétition élaborée pour réclamer la sortie du parti du gouvernement. Cette même source a affirmé que Hamid Chabat ne donnera pas à Benkirane l’opportunité de jouer le role de la victime, ajoutant que l’intervention de Chabat, lors de la réunion ce samedi du Conseil national du parti, sera axée sur la situation politique floue et confuse que connaît le pays.

-900 veuves et orphelins de retraités marocains établis aux Pays-Bas et résidant au Maroc imputent à Abdelilah Benkirane la responsabilité de la réduction des allocations dues aux bénéficiaires résidant dans le Royaume. Dans ce sens, la Coordination des associations des Marocains établis aux Pays-Bas a mis en garde Benkirane et les chefs des groupes parlementaires contre l’approbation de l’amendement apporté à la Convention de sécurité sociale entre les Pays-Bas et le Maroc, et ce en vue de préserver les droits et les acquis de la communauté marocaine établie à l’étranger. La Coordination a également décidé de recourir à la justice hollandaise et européenne et de faire appel aux partis politiques européens pour demander leur soutien.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-L’avenir du parti de l’Istiqlal au sein du gouvernement se décidera ce samedi, lors de la réunion du Conseil national du parti alors que les ministres istiqlaliens qui gardent le silence au sujet de cette question devront s’attendre à une session des plus mouvementées. Selon les données disponibles, les ministres du parti ont pris de la distance vis-à-vis des revendications de la jeunesse istiqlalienne et de certains membres du Conseil national concernant la décision du retrait du gouvernement Benkirane.

-A la veille de la commémoration du 10ème anniversaire des attentats du 16 mai 2003 à Casablanca: Des figures du mouvement de la salafia et des militants des droits de l’Homme du Forum « Al Karama », de l’association « Adala » et de l’institution du Médiateur ont invité le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, le Conseil supérieur des oulémas, le ministère de l’Intérieur et le CNDH à assister au 2ème Forum sur le dossier de la salafia, prévu les 22 et 23 mai prochain, afin de parvenir à une formule qui permettra le règlement définitif du dossier des détenus salafistes.

-La série noire des effondrements des maisons menaçant ruine dans l’ancienne Médina de Casablanca se poursuit. Deux maisons se sont effondrées jeudi sans faire de victimes. Dans ce cadre, des sources ont indiqué que l’Agence urbaine de la métropole, qui vient d’achever une expertise technique réalisée sur 1.288 maisons, a relevé que 250 constructions doivent être démolies immédiatement, ajoutant qu’elle attend seulement le feu vert de la part du gouvernement pour entamer cette opération.

+ASSABAH+:.
-Des Istiqlaliens exigent l’arbitrage royal. Les Istiqlaliens, qui refusent de quitter le gouvernement, pourraient demander l’arbitrage royal au cas où le Conseil national du parti décide de sortir de la coalition gouvernementale. Selon les informations qui circulaient dans les coulisses à la veille de la réunion du parlement du parti, l’Istiqlal se dirige vers la sortie du gouvernement Benkirane, vu le nombre grandissant des signataires de la pétition mise à cette fin, au moment où d’autres Istiqlaliens ont commencé à signer une autre pétition qui s’oppose à cette décision.

-Abdelhanine Benallou, ancien DG de l’ONDA, a affirmé, jeudi devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, qu’il a « affronté les +démons+ et les +crocodiles+ depuis des années, avant que certains n’en parlent aujourd’hui », ajoutant que ce sont ces crocodiles et ces démons qui profitaient des marchés publics et des transactions réalisés. Il a par ailleurs vivement critiqué les juges de la Cour des comptes qui étaient chargés de l’opération d’audit de l’office, précisant qu’ils n’ont pas bien accompli leur mission.

-Une commission restreinte sous la direction d’un haut responsable du ministère de l’Intérieur met les dernières retouches sur la liste des nouveaux walis et gouverneurs qui sera annoncée très prochainement. Le ministère de l’Intérieur cherche à rendre publique la liste dans les plus brefs délais pour pourvoir certains postes vacants.

+AL KHABAR+:.
-Le PJD en cours d’élaboration d’un mémorandum sur le Sahara qui sera soumis à la Haute attention de SM le Roi. Des sources concordantes ont révélé que le Secrétariat général du parti de la Lampe, a approuvé, lors de sa dernière réunion, un document-cadre sur la vision du parti concernant la question du Sahara marocain à la lumière des derniers développements et les perspectives d’avenir, et ce en vue d’être une plateforme d’un mémorandum qui sera débattu avec les différentes instances politiques et les acteurs de la société civile au Maroc.

-Abdelhanine Benallou fustige la Cour des comptes. Lors de son audition par les juges de la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, l’ancien DG de l’ONDA a souligné que le rapport réalisé par les magistrats de la Cour des comptes comporte de nombreuses allégations, erreurs et confusions délibérées en vue de semer le doute sur la manière avec laquelle l’Office était géré.

-L’Istiqlal monte de nouveau au créneau et accuse le ministère de l’Intérieur d’attaquer et de prendre pour cible ses militants à Sidi Kacem. Dans ce sens, le SG du parti, Hamid Chabat a tiré à boulets rouges sur le gouverneur de la province de Sidi Kacem, l’accusant de « perturber » la commémoration de l’anniversaire de la disparition du leader Allal El Fassi, ajoutant que les autorités locales, en la personne du gouverneur, persistent à s’attaquer aux militants du parti dans la ville.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.
-Le sort de la majorité gouvernementale en jeu à l’occasion de la réunion ce samedi du conseil national du parti de l’Istiqlal. Face aux interrogations qui fusent de partout concernant l’éventualité de la sortie de l’Istiqlal du gouvernement Benkirane, des observateurs évoquent trois scénarii: le premier consiste en un recours à l’arbitrage royal pour convaincre les Istiqlaliens de rester au sein du gouvernement, le second réside dans la formation d’un gouvernement minoritaire où les ministres istiqlaliens garderaient leurs portefeuilles tout en gelant leur adhésion au parti, alors que le troisième scénario porte sur le remplacement des députés de l’Istiqlal par ceux d’autres partis de l’opposition comme ceux du RNI, de l’UC ou du PAM.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Abdelhanine Benallou fustige la Cour des comptes. Devant les juges de la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, l’ancien DG de l’ONDA a souligné que les juges de la Cour ne doivent pas devenir une source d’accusations pour mettre des innocents en prison ou régler des comptes avec d’autres personnes.

+AL ALAM+:.
-Les victimes d’expulsion arbitraire d’Algérie prennent part à un colloque prévu le 17 mai à Bruxelles, organisé à l’initiative de parlementaires belges et européens sous le thème « l’expulsion des Marocains vivant en Algérie en regard du droit international et humanitaire ». La capitale belge connaîtra également à cette occasion la création d’une « fédération internationale des victimes de l’Algérie », qui sera une instance ouverte à toutes les associations représentant les victimes des violations commises par le régime algérien.

+RISSALAT AL OUMMA+:.
-Les pensionnaires de la maison de bienfaisance de Hay Hassani à Casablanca se révoltent contre leur condition de vie au sein de cet établissement. Alors que certains fonctionnaires de la maison de bienfaisance sont poursuivis pour torture, un ex-pensionnaire a adressé une lettre au CNDH pour l’appeler à intervenir d’urgence pour mettre fin aux mauvais traitements que subissent les pensionnaires et aux divers dysfonctionnements émaillant la gestion de l’établissement.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.
-Arrestation à Laâyoune de sept personnes, auteurs présumés d’actes de violence et de vandalisme dans la ville, qui ont fait des blessés parmi les agents des forces de l’ordre, alors que trois individus de nationalité norvégienne, qui étaient arrivés sous prétexte de faire du tourisme, ont été expulsés jeudi dernier de la ville, après avoir été interpelés alors qu’ils préparaient des actes visant à porter atteinte à l’ordre public.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *