Revue de presse marocaine du 10/03/2014

0 commentaires, 10/03/2014, Par , Dans Revue de Presse

Voici les principaux titres à la Une des revue de presse marocaine quotidiennes parus ce lundi 10 mars:

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

– Fin de la visite royale de travail et de fraternité au Gabon: Une nouvelle impulsion vient d’être donnée à une coopération déjà exemplaire. Les liens d’amitié et de coopération unissant le Gabon et le Maroc étant pour le moins exemplaires, il a été question, à l’occasion de la visite de SM le Roi Mohammed VI à Libreville, d’imprimer un nouvel élan à ces relations historiques, à travers notamment le renforcement du partenariat économique d’exception entre les deux pays. Force est de constater que la visite du Souverain est de nature à insuffler une forte dynamique à la coopération stratégique et à raffermir les liens d’amitié séculaires entre deux pays frères conscients de leur destin commun et résolument tournés vers un avenir commun.

– Education nationale: Le système Massar ne fait pas l’unanimité chez les enseignants. Le système informatique Massar, mis en place par le ministère de l’Education nationale dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’enseignement au Maroc, n’a laissé personne indifférent. Après les mouvements de protestation des élèves, c’est maintenant au tour des enseignants. Ces derniers trouvent que ce système regorge de dysfonctionnements.

AL BAYANE:.

– Tournée royale en Afrique: Le Gabon réitère son appui ferme et constant à la marocanité du Sahara. La République Gabonaise a réitéré son appui « ferme et constant » à la marocanité du Sahara et à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc. « Son Excellence Ali Bongo Ondimba a tenu à renouveler l’appui ferme et constant de la République Gabonaise à la marocanité du Sahara et à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc », indique un communiqué conjoint publié vendredi au terme de la visite de travail et de fraternité effectuée par SM le Roi Mohammed VI en République gabonaise.

– Maroc-Espagne: Conception d’un projet du tourisme transfrontalier. Un projet sera réalisé pour le développement du tourisme et du loisir en Méditerranée occidentale entre la région nord du Maroc et sud de l’Espagne. Il s’agit d’une offre touristique complémentaire du segment soleil et plage, coordonnée par l’Université de Cadix (UCA), à laquelle participent l’Entreprise publique espagnole pour la gestion de l’innovation et des technologies touristiques (SEITUR) et la corporation TECNALIA, souligne l’UCA dans son site web.

AUJOURD’HUI LE MAROC:.

– Les GIE contre l’informel. Jusque-là seules les personnes morales étaient habilitées à se constituer en Groupements d’intérêt économique (GIE) en vertu de la loi n 13-97. Le projet de loi approuvé en Conseil de gouvernement du 6 mars a pour objectif d’amender la loi en permettant aux personnes physiques de faire elles aussi leurs GIE. Deux finalités: permettre aux petits commerçants de se constituer en groupes et de réaliser des économies sur leurs coûts, et lutter contre le secteur informel.

– FMI: Le Maroc toujours en bonne position. Le Maroc, qui maintient depuis août 2012 la ligne de précaution et de liquidité (LPL), continue de remplier les critères de qualification de cette facilité. Selon le dernier rapport du Fonds monétaire international, le Royaume se distingue dans trois des cinq domaines sujets à cette qualification. Il s’agit en l’occurrence des secteurs de la finance, de la supervision, de la politique monétaire ainsi que de la constitution des bases de données adéquates à la surveillance du programme de la Ligne de précaution et de liquidité. Les administrateurs du FMI ont salué, par ailleurs, les efforts consentis par Bank Al-Maghrib pour le renforcement de la supervision et la réglementation bancaires.

LIBERATION:.

– La flambée des prix à l’international risque de plomber la Caisse de compensation. Alors que le déficit de la balance alimentaire ne cesse de s’aggraver sous l’effet de la hausse des importations et le recul des exportations, les prix des produits alimentaires ne cessent d’enfler. Ces derniers ayant subi en février leur plus forte hausse sur les derniers 18 mois (depuis mi-2012). Une triste nouvelle qu’est susceptible de donner des sueurs froides au gouvernement Benkirane, qui a vu ses réserves en devises fondre comme neige au soleil pour s’établir à un peu plus de 4 mois.

– « Villes sans bidonvilles » handicapé par ses recensements. Ben M’sik traîne le boulet des victimes de ses inventaires. Ben M’sik ambitionne de devenir une préfecture sans bidonvilles en 2014. C’est ce qu’a annoncé Mustapha Ameur, gouverneur par intérim de cette préfecture d’arrondissement. Selon lui, les opérations de démolition des baraques se déroulent bien comme en attestent les statistiques. Pourtant, rien ne semble gagné d’avance. Les dossiers des victimes des opérations de recensement constituent encore un boulet et risquent de retarder sérieusement la réalisation de cette ambition.

L’OPINION:.

– Enseignements de la visite royale en Afrique: le Maroc africain partage ses richesses avec les peuples africains. Au moment où plusieurs points du globe, connaissent des soulèvements et des bruits de « bottes », SM le Roi Mohammed VI vient de terminer un long périple à travers les pays de l’Afrique de l’Ouest, du Sahel et de l’Afrique Centrale. Et ce n’est pas une première. Le Souverain avait déjà visité auparavant des Etats de ces régions africaines (Sénégal, Gabon, Côte d’Ivoire, Guinée et Mali). Ces visites attestent de l’importance qu’accorde le Souverain à une coopération tous azimuts avec les pays du continent, consolidant ainsi la position du Maroc en tant que plateforme d’accès en Afrique pour l’Europe et pour les Amériques. Ces tournées entreprises sous le signe de la solidarité Sud-Sud confirment la volonté du Royaume d’asseoir un partenariat effectif avec les peuples frères de l’Afrique.

– Mortalité maternelle et infantile: de simples gestes peuvent sauver des vies. La mortalité maternelle et infantile au Maroc n’est pas une fatalité, par de simples gestes, liés notamment à l’hygiène, à l’assistance respiratoire du nouveau-né, ou encore l’allaitement maternel, elle peut être évitée dans 75pc des cas. Les chiffres sont aussi éloquents qu’implacables: chaque année 700 femmes décèdent au cours de la grossesse ou de l’accouchement, 12.000 bébés décèdent dans les 28 premiers jours de vie et 24.000 restent handicapés.

L’ECONOMISTE:.

– Hausse du carburant: les routiers passent à l’acte. La contagion était prévisible. Ne restait qu’à définir le timing. Les opérateurs du transport de marchandises vont répercuter sur les prix l’impact de la hausse du gasoil. Certains avaient devancé la consigne officielle de la Fédération. Ils avaient révisé leurs tarifs depuis le début du mois de mars. Les transporteurs routiers qui opèrent à partir et à destination des ports suivront dès la semaine prochaine. Joint par L’Economiste, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, prévient: « le gouvernement n’accepte pas d’augmentation et encore moins le fait accompli ».

– L’Etat très généreux envers les fonctionnaires. Deux fois plus que la moyenne mondiale! C’est ce que représente la masse salariale de la fonction publique, soit 3,5 fois le PIB par habitant contre 1,5 dans le monde. Et l’objectif de la ramener de 11pc du PIB à moyen terme ne sera pas une tâche facile. Cela supposerait notamment de réduire les embauches. En outre, la mise en œuvre de la réforme de la compensation et ses impacts sur le pouvoir d’achat des ménages va compliquer le travail du gouvernement.

AL ALAM:.

– Jumelage entre Fès et la ville gabonaise de Mouila. Le conseil de la commune urbaine de Fès, réuni vendredi en session extraordinaire du mois de mars, a approuvé à l’unanimité, un projet d’accord de jumelage avec la ville Gabonaise de Mouila. Ce projet s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations d’amitié, de coopération et de fraternité qui lient le Royaume du Maroc et la République Gabonaise.

– Prix des carburants: indexation ou décompensation? Après son annonce en fanfare d’appliquer un système d’indexation des prix des carburants l’année dernière, le gouvernement a choisi de prendre une autre voie en annonçant la décompensation graduelle des prix de certains carburants.

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

– Maroc/Gabon: Suppression des visas pour les passeports ordinaires. Selon des sources du journal, la réunion du Conseil du gouvernement, qui se tiendra jeudi prochain, devrait examiner l’accord relatif à la suppression des visas pour passeports ordinaires entre le Maroc et le Gabon.

– USFP : Lachgar n’arrive pas à mobiliser les parlementaires contre Zaidi. Selon des sources du journal, seuls neuf parlementaires (sur 43) ont assisté à la réunion convoquée vendredi par le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar. Il s’agit d’un nouveau camouflet pour le premier secrétaire du parti, qui cherchait à convaincre les parlementaires de se tourner contre Ahmed Zaidi, président du groupe socialiste à la Chambre des représentants et chef du courant « Démocratie et ouverture ».

AL HARAKA:. 

– Rabat et Libreville pour une mise en place rapide d’un Conseil d’affaires maroco-gabonais. Le Maroc et le Gabon ont mis l’accent sur la nécessité de mettre en place, dans les plus brefs délais, d’un conseil d’affaires bilatéral dans le but de donner l’élan souhaité à leur coopération économique. SM le Roi Mohammed VI et le Président Ali Bongo « ont fortement réaffirmé la nécessité » de la mise en place rapide d’un Conseil d’affaires maroco-gabonais, indique un communiqué conjoint publié vendredi au terme de la visite de travail et de fraternité effectuée par le Souverain en République gabonaise. Ce Conseil d’affaires devra servir, selon le document, de mécanisme pour « dynamiser les liens économiques en vue de les hisser au niveau d’excellence des relations politiques entre le Gabon et le Maroc ».

– Afailal: La demande en eau au Maroc atteindra 16,7 milliards de m3 en 2030 contre 13,7 milliards actuellement. La demande en eau au Maroc atteindra 16,7 milliards de m3 en 2030 contre 13,7 milliards actuellement, ce qui pose un vrai défi en matière de mobilisation et de préservation des ressources hydriques, a affirmé, samedi à Tétouan, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, chargée de l’Eau, Mme Charafat Afailal. Intervenant lors d’un séminaire sur « La femme et la recherche scientifique » organisée à la faculté des sciences de Tétouan, Afailal a rappelé que le Maroc a connu, durant les 35 dernières années, une vingtaine de périodes de sécheresse avec un déficit des précipitations de plus de 40 pc et un manque dans les eaux de surface évalué à plus de 60 pc, accompagnés d’une exploitation massive des eaux souterraines.

BAYANE AL YAOUM:.

– Environnement: Création d’une entreprise de recyclage des déchets des batteries. Outre son apport écologique, ce projet va permettre d’embaucher plus de 100 personnes à travers des réseaux de collecte et de distribution de ces batteries de manière légale, d’octroyer des permis de leur collecte dans un cadre de bonne gouvernance et de créer un conseil d’administration qui va veiller sur le plan technique à ce que l’entreprise fonctionne selon des critères qui permettent de protéger l’environnement.

– Le ministère de la communication accorde 17 millions de dirhams au BMDA. Un contrat-programme a été signé, vendredi à Rabat, entre le ministère de la Communication et le Bureau marocain des droits d’auteur (BMDA) pour la période 2014-2016. Doté d’un budget de 17 millions de dirhams, ce contrat programme vise à accomplir le programme de mise à niveau du Bureau, à développer le domaine des droits d’auteur et des droits voisins et à qualifier les ressources humaines du BMDA.

AL MOUNAATAF:.

– Le CNDH recommande d’abroger toutes les dispositions législatives, réglementaires et de politiques publiques discriminatoires fondées sur le genre. Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a recommandé dans un mémorandum en contribution au débat sur le projet de loi sur la lutte contre les violences à l’encontre des femmes, d’abroger, conformément au préambule et à l’article 19 de la constitution, toutes les dispositions législatives, réglementaires et de politiques publiques discriminatoires d’une manière directe ou indirecte et plaidé pour promouvoir l’égalité et la parité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines, à travers des mesures législatives, réglementaires et de politiques publiques.

– Hilale: la diplomatie algérienne souffre de schizophrénie en matière des droits de l’Homme. L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU à Genève, M. Omar Hilale, a affirmé, vendredi, que la diplomatie algérienne souffre d’une schizophrénie incurable en matière des droits de l’Homme, en persistant à critiquer la situation dans les pays voisins au lieu de se préoccuper des graves violations sur son propre territoire. Hilale s’exprimait devant le Conseil des droits de l’Homme (CDH) en réaction à une déclaration de la délégation algérienne dans laquelle elle a exprimé ses « regrets » que la question des droits de l’Homme au Sahara marocain ne figure pas dans le rapport que la Haut-commissaire aux droits de l’Homme a soumis au CDH.

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI:.

– Signature de 24 conventions et accords bilatéraux entre le Maroc et le Gabon. SM le Roi Mohammed VI et le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba, ont présidé, vendredi à Libreville, la cérémonie de signature de 24 accords, dont des conventions gouvernementales et d’autres concernant les opérateurs économiques des secteurs privés dans les deux pays. Ces conventions, qui portent sur différents secteurs tels l’agriculture, la santé, l’habitat, la formation professionnelle, le secteur financier et bancaire, les nouvelles technologies, le transport et le tourisme, visent à renforcer le cadre juridique de la coopération entre les deux pays.

– L’indice 2014 de l’Etat de droit: Le Maroc, mauvais élève. Dans l’indice 2014 de l’Etat de droit, le Maroc s’est classé 52ème parmi 99 pays en ce qui concerne la qualité de l’Etat de droit. Cet indice, qui compare l’équité des systèmes institutionnels selon une dizaine de critères tels que la corruption, l’accès à la justice, l’ordre et la sécurité, les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, a été élaboré par le cercle de réflexion américain World Justice Project, qui compte parmi ses membres honoraires Madeleine Albright, Colin Powell ou Robert Badinter.

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

– Bouaida: Beaucoup d’attentes sur la 2ème édition de la Morocco-US Business Development Conference. Dans un entretien au journal, Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération a déclaré: « On espère que cette deuxième conférence maroco-américaine, qui réunira une péliade d’opérateurs économiques ainsi que de responsables, permettra de concrétiser les objectifs escomptés. L’idée est d’attirer les entreprises américaines à s’installer au Maroc ».

– CGEM: SM le Roi Mohammed VI a toujours été porteur d’une vision stratégique pour les relations maroco-africaines. SM le Roi Mohammed VI a toujours été porteur d’une vision stratégique pour les relations maroco-africaines, a souligné, vendredi à Libreville, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meriem Bensalah Chaqroun. Le Maroc a été pionnier dans cette direction et il n’a cessé de démontrer à quel point l’intégration économique du continent africain est un impératif et une force motrice du développement de nos pays respectifs, a-t-elle affirmé lors de la cérémonie de clôture du forum économique Gabon-Maroc, présidée par SM le Roi Mohammed VI et le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba.

AL MASSAE:.

– Guerre acharnée entre les séparatistes des provinces du Sud. Des sources informées ont indiqué qu’une guerre acharnée s’est éclatée entre les séparatistes des provinces du Sud, notamment à Laâyoune, qui veulent s’accaparer des financements étrangers provenant notamment de certaines associations espagnoles, en particuliers celles de Las Palmas, et algériennes.

– LE FMI appelle le Chef du gouvernement à accélérer les réformes et à faire face aux tensions sociales. Les experts du Fonds ont souligné, dans leur rapport publié vendredi, que le Maroc doit accélérer le rythme des réformes structurelles, notamment celles de la caisse de compensation et des régimes de retraite, et assurer un taux de croissance plus fort qui contribuera à la création d’emplois et à l’amélioration de la protection sociale en 2014.

AL ASSIMA POST:.

– L’UNTM appelle le ministère de l’Education nationale à reconsidérer la généralisation du baccalauréat international. Le Secrétaire général de l’UNTM, Mohamed Yatim, qui s’exprimait à l’occasion de l’ouverture du Conseil national de la Fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement, a estimé que cette décision va créer la distinction entre deux types de baccalauréat, un qui ouvre les portes des universités et des écoles supérieures françaises au détriment du baccalauréat en vigueur actuellement.

ASSABAH:.

– Moukharik: Les syndicats ne vont pas attendre la réponse de Benkirane jusqu’à le deuxième round du dialogue social. Le Secrétaire général de l’UMT, Miloudi Moukharik, a indiqué que l’UMT, la FDT et la CDT refusent d’attendre la réponse de Benkirane à leurs revendications jusqu’au la tenue du deuxième round du dialogue social, prévu en avril prochain.

– Les prélèvements sur les salaires des grévistes concerneront l’ensemble des secteurs gouvernementaux. La direction des ressources humaines au département du Chef de gouvernement vient d’adresser une circulaire aux différents départements ministériels pour établir les listes des fonctionnaires qui s’absentent lors des journées de grèves.

– Les routiers comptent répercuter l’indexation des prix des carburants et revoir leurs tarifs à la hausse. Les opérateurs du transport de marchandises vont répercuter sur les prix de leurs prestations l’impact de l’augmentation de 23,5 pc qu’a connu le prix du gasoil durant la période allant du 02 juin 2012 au 16 février 2014.

SAHIFAT ANNASS:.

– USFP: échec des bons offices d’Abdelouahed Radi. Une rencontre entre le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, et le président du groupe socialiste à la Chambre des représentants, Ahmed Zaïdi, a eu lieu le weekend dernier dans la demeure de l’ancien patron socialiste dans une tentative de les réconcilier. Une source Ittihadie a indiqué que cette rencontre a viré à un débat intense et à un échange d’accusations, avant que Radi n’intervienne pour appeler les antagonistes à chercher une issue à cette crise.

– Moubdii admet l’échec du gouvernement dans la lutte contre la corruption. Le ministre chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, qui s’exprimait à l’occasion d’une rencontre organisée par l’Ecole nationale de l’Administration, a reconnu que malgré les efforts déployés en matière de lutte contre la corruption, les résultats demeurent en deçà des aspirations.

ATTAJDID:.

– La tournée royale en Afrique sanctionnée par 88 accords de coopération. SM le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi de plusieurs projets économiques, sociaux et de développement, dans le cadre de sa tournée africaine sanctionnée par la conclusion de 88 accords de coopération dans différents domaines prometteurs, notamment ceux des énergies renouvelables, du transport et des industries alimentaires.

– La Fédération marocaine des droits du consommateur a reçu 11.350 plaintes durant la période entre 2007 et 2013. Dans un communiqué, la fédération s’est félicitée de la réactivité des services économiques et administratifs à ses plaintes. La fédération a également mis l’accent sur la nécessité d’adopter une politique nationale globale pour la protection des droits du consommateur.

AL AHDATH AL MAGHRIBIIA:.

– USFP: Driss Lachgar ne réussit pas à rassembler les députés socialistes. Une source du journal a indiqué que malgré ses efforts, le Premier secrétaire de l’USFP n’a pas réussi, vendredi dernier, à rassembler même le quart des membres du groupe socialiste.

– Le PJD accuse Karim Ghellab de porter atteinte à l’indépendance de l’institution législative. Le site du parti de la lampe a indiqué, citant des sources informées, que Karim Ghellab, dont les jours sont comptés à la tête de la Chambre des représentants, cherche à obtenir le soutien de l’Union européenne pour financer les activités de la Chambre, portant atteinte, ainsi, à l’indépendance de cette institution législative.

AL KHABAR:.

– Le FMI appelle à la réforme du régime fiscal et de la Caisse de compensation. Dans son dernier rapport, la Fonds a également appelé à l’amélioration du climat des affaires et à plus de transparence.

– Le Maroc risque une insuffisance en ressources en eau lors des prochaines années. La ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, chargée de l’Eau, Charafat Afailal, qui s’exprimait à l’occasion d’un séminaire organisée samedi à la faculté des sciences de Tétouan, a indiqué que le Maroc a mis en place une stratégie nationale pour le secteur de l’eau, visant à renforcer les acquis et résoudre les dysfonctionnements enregistrés, en améliorant la valorisation des ressources et en diminuant la pollution.

RISSALT AL OUMMA:.

– L’UC se félicite de la réussite de la tournée royale en Afrique. Dans un communiqué rendu public à l’issue de la réunion de son Bureau politique, l’Union constitutionnelle s’est félicitée de la réussite de la tournée royale en Afrique (Mali, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry et Gabon), soulignant son importance dans la concrétisation de la coopération Sud-Sud.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *