Revue de presse marocaine du 10/03/2012

0 commentaires, 10/03/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les titres à la Une qui focalisent l’attention de la presse quotidienne de ce samedi:.
+AL MASSAE+ :.
-Le gouverneur de la province de Sidi Bennour, Jalal Eddine Merimi, relevé de ses fonctions pour avoir proféré des propos portant atteinte à l’honneur du ministre d’Etat Abdellah Baha. La décision a été prise sur ordre de SM le Roi et l’un des dirigeants du PJD derrière le déclenchement de l’affaire.

-Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani conduit la délégation marocaine à Manhasset pour participer au 9ème round des pourparlers informels au sujet du différend régional sur le Sahara qui débutera dimanche.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-Alain Juppé regagne Paris satisfait des garanties données par Benkirane pour la préservation des intérêts de la France. Le ministre français des AE qui a achevé sa première visite au Maroc dirigé par le gouvernement PJD a reçu des assurances sur la préservation des bonnes relations entre Paris et Rabat.

– Retour au calme à Béni Bouayach (province d’Al Hoceima) après les incidents marqués par l’arrestation de 22 personnes. Des sources soulignent que les forces de l’ordre sont encore présentes dans la localité qui a connu des manifestations contre l’augmentation des factures d’eau et d’électricité. Les manifestants ont réclamé la le départ du président du conseil municipal.

-Le gouverneur de la province de Sidi Bennour relevé de ses fonctions: Un agent d’autorité, une première victime sous l’ère Benkirane. La décision est considérée comme un message fort adressé aux walis et gouverneurs du ministère de l’Intérieur qu’une nouvelle ère a commencé dont les contours ont été définis par la Constitution 2011.

+ASSABAH+ :.
-Le gouverneur de la province de Sidi Bennour, Jalal Eddine Merimi relevé de ses fonctions pour avoir proféré des propos portant atteinte à l’honneur d’un membre du gouvernement. Le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a demandé de diligenter une enquête approfondie et minutieuse sur l’accusation du gouverneur et un rapport des services de sécurité a accéléré la décision de son limogeage.

-Le Chef du gouvernement et secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane candidat unique pour sa propre succession à la tête du parti lors du 9ème congrès national du parti de la Lampe prévu les 14 et 15 juillet prochain.

-Un mouvement de réforme au sein du PAM : Le secrétaire provincial du parti à Hay Mohammadi-Aïn Sbaa à Casablanca a déclaré que cette initiative a pour objectif de corriger le parcours du parti et réhabiliter la confiance quant à son projet, dont certains tentent d’y porter atteinte par des décisions anti-démocratiques.

-La majorité des membres de la commission préparatoire du prochain congrès du parti de l’Istiqlal, présidée par Taoufik Hejira, pour un report du congrès après le déroulement des élections communales.

+AL KHABAR+:.
-Début dimanche du 9ème round des pourparlers informels à Manhasset sur le Sahara entre le Maroc et le polisario: selon la presse, la délégation marocaine à ces pourparlers est composée de représentants de partis politiques et de la société civile sous la conduite du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Saad Dine El Otmani.

-Coordination sécuritaire entre le Maroc et la Libye pour faire face aux pro-Kadhafi dans les pays du voisinage, après que des informations aient fait état de l’existence de groupuscules pro-Kadhafi qui menacent la stabilité de la Libye et des pays voisins.

-Dysfonctionnements d’ordre financier derrière la visite des juges de la Cour des comptes à l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume de développement des provinces du sud. Selon des sources au sein de l’agence, une équipe d’inspection de la Cour des comptes s’est rendue, le weekend dernier, dans les locaux de l’agence pour enquêter sur certains dysfonctionnements financiers et administratifs.

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-Le gouverneur de la province de Sidi Bennour, Jalal Eddine Merimi, relevé de ses fonctions et le ministère de l’Intérieur affirme que SM le Roi ne tolérera pas de porter atteinte à un membre du gouvernement.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.
-SM le Roi relève de ses fonctions le gouverneur de la province de Sidi Bennour pour avoir proféré des propos portant atteinte à l’honneur et à la considération d’un membre du gouvernement, ce qui représente, selon les observateurs, un signe pour l’application de la loi et un appel au gouvernement pour faire face à l’atteinte aux symboles de l’Etat et à ses institutions.

-Les victimes du projet « Hanouti » demandent l’intervention de Abdelilah Benkirane: De jeunes entrepreneurs ont observé un sit-in devant le Parlement pour demander l’intervention du Chef du gouvernement suite à leur interpellation par des banques et la société « Hanouti » qui réclament le paiement des crédits qu’ils avaient contractés pour le financement de leurs petites entreprises.

+AL ALAM+ :.
-Le projet de loi de Finances 2012 prévoit 51 MMDH au secteur de l’Education, 12 MMDH à la Santé, 3 MMDH à l’Habitat, 2,6 MMDH pour le désenclavement du monde rural et un MMDH pour le Fonds de développement rural. Les deux Chambres du parlement tiennent des sessions extraordinaires marathoniennes à partir du 15 mars prochain pour l’adoption dudit projet qui a une portée sociale.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-Le gouverneur de Taza refuse de recevoir la commission d’enquête relevant de la coalition marocaine des organisations des droits de l’Homme sur les incidents survenus récemment dans la ville et lui interdit de rendre visite aux personnes arrêtées qui observent une grève de la faim.

-Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi de Finances 2012 qui prévoit la création de 8.760 postes d’emploi pour le ministère de l’Intérieur, 7.500 postes pour l’Education, la baisse du budget de gestion, la hausse de la subvention de la Caisse de compensation à 47 MMDH. Des sources indiquent que les retouches introduites au projet de loi de Finances ne justifient pas son report de trois mois.

+RIASSALAT AL OUMMA+ :.
-Après l’annonce de l’enveloppe de 1,53 MMDH destinée au soutien des agriculteurs, des acteurs dans le secteur expriment leur inquiétude quant à l’exclusion de certaines régions affectées par la sécheresse de cette aide.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
-Le groupe « Al Mehdi Al Mountadar » mobilise les services de sécurité à Casablanca et hisse le niveau d’alerte à son niveau maximal. Le groupe a entamé ses activités en 2004 et comprend des adeptes résident dans quatre villes.

-23 jours de grève est le bilan des débrayages dans les secteurs de l’Education et des collectivités locales au courant du mois de mars.

+AL MOUNAATAF+:.
-Les prémices de la crise et de la sécheresse présents dans le projet de la loi de Finances 2012: Hausse de 5,5 pc de la masse salariale qui a atteint 93 MMDH, 51 MMDH pour le secteur de l’Education, 12 MMDH pour la Santé, 3 MMDH pour l’Habitat et 1 MMDH pour le Fonds de solidarité sociale.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-La France appuie la proposition du Maroc au sujet du Sahara et soutient la position courageuse du Royaume dans le dossier de la Syrie. La France affiche son soutien entier au Maroc en ce qui concerne le dossier du Sahara. Cette position a été de nouveau réitérée par son ministre des affaires étrangères Alain Juppé, qui était en visite au Maroc les 8 et 9 mars. Abordant le dossier de la Syrie, le chef de la diplomatie français a salué la position courageuse et claire du Maroc à cet égard et qui converge avec celle de la France. Le Maroc, comme la France, est pour un arrêt immédiat des violences perpétrées sur les territoires syriens.

+AL BAYANE+:.
-Le projet de loi de finances au Parlement jeudi prochain : Des budgets conséquents aux programmes de développement social. Et les élections des collectivités territoriales, des chambres professionnelles, des organisations professionnelles avant la prochaine session parlementaire d’octobre.

+LIBERATION+:.
-Initié pour encourager les jeunes entrepreneurs : « Moukawalati » met ses bénéficiaires sur la paille. Lancé à la fin de l’année 2006 dans le but de lutte contre le chomage à travers l’encouragement à la création de très petites entreprises (TPE) génératrices de revenus et d’emploi, le programme Moukawalati qui s’est étendu de 2006 à 2008 est considéré par une grande majorité des engagés dans ce programme étatique comme « un fiasco » qui est venu grossir les rangs des chomeurs. L’objectif étant la création de 30.000 (TPE) et 90.000 emplois à l’horizon 2008. Aujourd’hui, il n’en est rien et beaucoup de jeunes entrepreneurs sont traînés devant les tribunaux pour non remboursement des prêts contractés auprès des banques de la place.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *