Revue de presse marocaine du 09/02/2012

0 commentaires, 09/02/2012, Par , Dans Revue de Presse

Voici les sujets qui suscitent l’intérêt de la presse quotidienne de ce jeudi:. +AL MASSAE+:.
-La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) procède à l’arrestation de Abdelhanine Benallou, l’ancien directeur de l’Office National des Aéroports (ONDA) et le défère devant le Parquet général pour dysfonctionnements dans la gestion de l’Office. Abdelhanine Benallou pourrait également être poursuivi pour constitution de bande criminelle, alors que le nombre de personnes poursuivies dans cette affaire a atteint 24 responsables.

-Des députés procèdent à la collecte de signatures pour la formation d’une commission d’enquête sur les incidents de Taza, et des sources affirment que cette initiative vise à mettre un terme aux surenchères et à l’exploitation à des fins politiciennes par certaines parties de ces événements.

-Le prochain congrès du PAM coûtera 800 MDH: Le président de la Commission préparatoire du congrès, Ilias El Omari déclare à la presse que l’alliance pour la démocratie est devenue une simple idée noble au service de l’Etat après les dernières élections législatives.

-Le PDG de la RAM, Driss Benhima, sera auditionné, mercredi prochain, par la commission des finances, de l’équipement, de la planification, et du développement régional à la Chambre des Conseillers sur les dysfonctionnements en matière de gestion de la compagnie aérienne et sur les pertes financières enregistrées l’année dernière.

-Amnesty International-section Maroc appelle à la mise en place d’une instance indépendante chargée d’enquêter sur les incidents de Taza et à garantir des procès équitables à toutes les personnes impliquées dans ces événements.

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.
-L’ancien directeur général de l’ONDA, Abdelhanine Benallou, et son directeur de cabinet, enfin, derrière les barreaux: Ils sont accusés d’abus de pouvoir, détournement et dilapidation de deniers publics et de faux et usage de faux.

-Abdelilah Benkirane demande l’aide des Etats-Unis pour un règlement de la question du Sahara et affirme au sous-secrétaire d’Etat américain pour le Proche-Orient, Jeffrey Feltman que la consécration de la démocratie au Maroc est à même de renforcer le soutien de la communauté internationale à la position du Royaume relative à la question du Sahara et recommande, d’autre part, d’aboutir à un règlement à la cause palestinienne.

-Le ministre de l’Equipement et du Transport, Abdelaziz Rebbah, dévoile des chiffres alarmants concernant les accidents de la circulation qui ont enregistré une hausse de 33 pc au cours du mois de décembre dernier, reconnaissant ainsi l’échec du Code de la route en matière de réduction de l’hécatombe. Il affirme en outre que le gouvernement mènera une « révolte » collective contre la pratique rentière.

-Amnesty international-section Maroc présente ses recommandations au gouvernement Benkirane: Elle appelle à saisir l’opportunité du changement et de placer le dossier des droits de l’Homme parmi les priorités de son programme.

-Le président de la commission préparatoire du prochain congrès du PAM, Ilias El Omari, souhaite la présence des Conseillers de SM le Roi au congrès, et affirme que Mustafa Bakouri est l’un des fondateurs du parti et il a le droit de postuler pour le poste de secrétaire général.

+ASSABAH+:.
-Le procureur général du Roi auditionne l’ancien directeur général de l’ONDA, Abdelhanine Benallou sur fond de dysfonctionnements dans la gestion de l’Office et 15 autres responsables poursuivis pour corruption devant le juge d’instruction, alors que la liste définitive comprend 24 accusés.

-Un million de Marocains sous la merci de la vague de froid: l’Etat vient en aide à plusieurs familles à Azilal et Beni Mellal au moment où des centaines de douars attendent leur tour pour recevoir les aides.

-Le gouvernement retire le projet de loi de Finances 2012 du Parlement et des sources indiquent que cette décision intervient pour adapter ledit projet soumis par l’ancien gouvernement avec les orientations du gouvernement Benkirane.

-Des Marocains des camps de Tindouf assistent au prochain congrès du PAM : Le président de la commission préparatoire du congrès Ilias El Omari déclare à la presse qu’il s’agit de citoyens marocains qui assisteront au congrès à l’instar de congressistes des présides occupés de Sebta et Mellilia qui prendront part à ce congrès. Par ailleurs, il souligne que Mustafa Bakouri est l’un des fondateurs du PAM et il a tout à fait le droit de postuler pour la présidence du parti.

+AL KHABAR+:.
-Le juge d’instruction auditionne les personnes impliquées dans l’affaire de l’ONDA. L’ancien directeur général de l’ONDA est à la tête du groupe d’individus poursuivis pour dysfonctionnements dans la gestion de l’Office.

-Des congressistes de Tindouf et de Mellilia assistent au congrès du PAM: Ilias El Omari déclare que plusieurs militants et membres du Conseil national du PAM ont proposé d’adresser des invitations aux Sahraouis Marocains à Tindouf et non pas aux éléments du polisario pour assister au congrès.
+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+ :.
-L’ancien directeur général de l’ONDA, Abdelhanine Benallou et 14 fonctionnaires de l’Office devant le Juge d’instruction. Ils sont poursuivis notamment pour dilapidation de deniers publics, détournement de fonds, faux et usage de faux.

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+ :.
-Des Sahraouis des camps de Tindouf assistent au congrès du PAM: Le président de la commission préparatoire du congrès, Ilias El Omari, affirme à la presse la participation de Marocains Sahraouis de Tindouf au congrès et dément catégoriquement que le parti ait adressé des invitations similaires à des éléments du polisario.

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+ :.
-Plus de 20 personnes poursuivies dans le cadre de l’affaire de corruption au sein de l’ONDA et à leur tête l’ancien directeur général de l’Office Abdelhanine Benallou déférés devant le Parquet général de la Cour d’appel de Casablanca.

+AL ALAM+:.

-Le gouvernement affirme le recrutement de tous les membres des coordinations des diplomés chomeurs signataires du procès verbal du 11 juillet 2011 (3000 diplomés) dans le cadre du projet de la loi de finances 2012, et le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement indique qu’ils vont être embauchés dans la fonction publique.

+ATTAJDID+ :.
-Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine, indique, lors d’une journée d’étude des groupes de la majorité à la Chambre des représentants, que le sport au Maroc souffre de la mauvaise gestion et de la mauvaise gouvernance, et le président de la FRMF, Ali Fassi Fihri, minimise les défaites des équipes nationales, estimant que le bilan réalisé lors des dix dernières années n’était pas mal.

-La nouvelle mouture du projet de loi de Finances 2012 sera présentée prochainement devant le Parlement, selon une source gouvernementale, ajoutant que le texte s’engage à créer 26.000 nouveaux postes d’emploi dans la fonction publique, dont 3.000 pour les diplomés chomeurs et réserve 800 millions de dirhams pour l’augmentation de la pension minimale de retraite.

+BAYANE AL YAOUM+:.
-Le premier Conseil des ministres sous l’ère du nouveau gouvernement franchit les premiers pas pour la mise en oeuvre des dispositions de la Constitution: il s’agit de l’adoption d’un projet de loi organique fixant la liste des établissements et entreprises publics stratégiques, dont la nomination des responsables relève de SM le Roi, sur proposition du Chef du gouvernement et à l’initiative des ministres concernés, ou s’effectue par décret du Chef du gouvernement.

+RISSALAT AL OUMMA+ :.
-Les députés dénoncent, lors d’une journée d’étude organisée par les groupes de la majorité, le travail du sélectionneur national Eric Gerets depuis son entrée en fonction, et saluent les compétences nationales dans ce domaine. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine, et le président de la FRMF, Ali Fassi Fihri refusent de nouveau de dévoiler le salaire d’Eric Gerets et annoncent leur attachement à l’entraîneur pour qu’il reste à la tête de la sélection nationale.

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+ :.
-Le président de la FRMF, Ali Fassi Fihri, reconnaît, lors d’une journée d’étude des groupes de la majorité à la Chambre des représentants, qu’il a commis la plus grosse erreur professionnelle de sa vie lorsqu’il a accepté la clause stipulant de ne pas dévoiler le salaire du sélectionneur national et le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine, révèle la signature de contrats avec trois cabinets de conseil internationaux qui seront chargés de détecter les dysfonctionnements du sport national.

-Quatre individus dont l’ancien directeur général de l’ONDA poursuivis en état d’arrestation pour dysfonctionnements dans la gestion de l’Office.

+AL MOUNAATAF+:.
-Le Conseil de la Concurrence présente au gouvernement son rapport sur la concurrence illégale en matière de vente de l’insuline au Maroc, notamment entre les laboratoires Laprophan et Sothema.

-La Fédération libre de la formation professionnelle réclame la formation d’une commission enquête neutre sur les affaires de corruption et de prévarication au sein de l’OFPPT.

-Amnesty-Maroc réclame l’ouverture d’une enquête indépendante sur les événements qu’a connus récemment la ville de Taza.

+LE SOIR ECHOS+:.
-Nomination: Rmail, premier flic ou la consécration d’un « ould dar ». Bouchaib Rmail a été nommé Directeur général de la sûreté nationale, en remplacement de Cherki Draiss, aujourd’hui ministre délégué à l’Intérieur. Plus qu’un véritable homme de la maison, Rmail est aussi un fin académicien. Son terrain de prédilection: la sécurité publique.

-Droits de l’Homme: L’appel d’Amnesty à Benkirane. C’est un véritable manifeste qu’Amnesty International a soumis à Abdelilah Benkirane, hier à Rabat, à l’occasion de la présentation de son rapport. Son plaidoyer: mettre fin aux violations des droits de l’Homme.

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.
-La Loi de finances 2012: il faudra attendre fin avril et sa présentation devrait se faire en session extraordinaire. Après avoir fait l’objet du Conseil des ministres mardi dernier, le projet de loi de Finances 2012 devrait bientot être présenté au Parlement. Sauf que la session parlementaire d’automne prendra fin le 14 février. Ainsi si le gouvernement ne présente pas son projet de loi de finances au cours de cette session, une session extraordinaire dédiée à cet effet s’annoncera nécessaire.

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.
-Renault Tanger inaugurée aujourd’hui : Le Maroc prend pied dans l’industrie automobile. L’usine entame sa production avec une capacité de 170.000 véhicules par an, pour arriver à terme à 400.000 unités. La production a déjà démarré à l’usine de Tanger et la commercialisation débutera au printemps prochain.

+L’ECONOMISTE+:.
-Renault Tanger: la grande usine est là! L’usine automobile flambant neuve du constructeur français devra être inaugurée ce jeudi, avec une capacité de production de 30 véhicules par jour pour démarrer et une voiture par minute à terme.

-Partis politiques: l’ère des comptes. Branle-bas de combat au sein de certaines formations politiques. Des chefs de partis font face à la fronde de leur base militante qui demande leur départ. Critiqués pour leur gestion, jugée « individuelle » pu sur leur manque d’efficacité dans la réalisation des objectifs pour lesquels ils ont été élus, des leaders ont vécu, depuis l’annoncé des résultats électoraux, sur le rythme des frondes. Les causes de cette agitation dépendent naturellement du contexte de chaque formation, mais les mois prochains annoncent une série de changements à la tête des formations politiques.

+LIBERATION+:.
-Alors que la Cour Constitutionnelle a rejeté 29 articles du règlement intérieur: les députés tiennent enfin une séance de questions orales lundi. Alors que la Cour Constitutionnelle a rendu son verdict concernant le règlement intérieur de la Chambre des Représentants, l’actuelle session suit lentement son cours. Trop lentement même: il y a une sorte de paralysie alors que la fin de la session d’automne devrait normalement avoir lieu le lundi 13 février. Mais avons-nous réellement commencé à travailler pour parler valablement d’une cloture de session? Pas vraiment. La première Chambre n’a jamais controlé le gouvernement Benkirane à travers des séances de questions orales.

À propos IBERGAG

Auteurs Anonyme contribuant a l'actualité sur le site communautaire http://ibergag.com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *